background preloader

Carte interactive Europe fin GM1

Carte interactive Europe fin GM1
Dossier : Histoire de l’Europe entre les deux guerres 1918-1942 Un exemple de carte animée : Cette carte fait partie d'un ensemble de 19 cartes animées portant sur l'histoire de l'Europe entre les deux Guerres. Afficher la carte plein écran en appuyant sur le bouton "plein écran" ci-dessus 1918 et 1942 : l'Histoire de l'Europe entre les deux guerres. Traité de Versailles - création de nouveaux états - régimes autoritaires et totalitaires - accords de Munich - Pacte germano-soviétique - déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale…

http://www.histoirealacarte.com/demos/tome03/index.php

Related:  Cartographie

La Première Guerre mondiale : Cartes animées, bataille de la Marne, Ypres, Verdun, la Somme, Caporetto L’Europe se précipite dans la guerre A la suite de l’attentat de Sarajevo, la mécanique des systèmes d’alliance précipite l’Europe dans la guerre. Les plans allemands et français Comment les états-majors se sont préparés à la guerre.

La Première Guerre mondiale à travers la littérature de jeunesse Depuis une quinzaine d’années, la Grande Guerre occupe un nouveau champ de l’espace public : la littérature de jeunesse. Avant 1998, le conflit de 1914-1918 était peu représenté dans les livres pour enfants et peinait à trouver sa place devant les abondantes parutions consacrées à la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, grâce au nombre constant de titres qui sortent chaque année sur le sujet, on peut dire qu’il existe désormais une importante littérature de jeunesse consacrée à la Première Guerre mondiale, avec, à sa tête, la publication de nombreux romans historiques. Cette frange de la littérature pour enfants peut être doublement légitimée. D’abord parce qu’elle vise, dans ses différentes formes et par ses multiples contenus, à procurer du plaisir aux jeunes, à un âge où leur culture littéraire est en construction. Ensuite, parce qu’elle peut être utilisée à l’école comme outil de connaissance de la Grande Guerre en tant qu’objet historique.

Première Guerre mondiale La première base présente plus de 1,4 million de fiches individuelles numérisées de militaires décédés au cours de la Grande Guerre et ayant obtenu pour la plupart la mention "Mort pour la France". La deuxième recense les fusillés en vertu d’une décision de la justice militaire et les exécutés sommaires au cours du conflit. La troisième comprend quelque 74 000 fiches individuelles numérisées de soldats ayant appartenu à l’aéronautique militaire. La quatrième base présente les images numérisées des journaux des marches et opérations, des carnets de comptabilité en campagne, des journaux de bord, etc. de toutes les unités militaires engagées durant la Première Guerre mondiale.

Présentation du dossier « L'armistice du 11 novembre 1918 » - Pour mémoire - CNDP L’armistice, signé le 11 novembre 1918 entre les Alliés et l’Allemagne marquant la fin de quatre années de guerre, constitue un moment clé de la conscience nationale et européenne. « L’École a pour mission l’enseignement de l’histoire de la Grande Guerre, et également la transmission de la mémoire » (*). La commémoration de l'armistice permet de mener un travail d'Histoire ancré dans un enseignement de la citoyenneté et des valeurs de la République. © H. 28 juin 1919 - Paix bâclée à Versailles - Herodote.net Le 28 juin 1919, un traité entre l'Allemagne et les Alliés règle le conflit qui débuta à Sarajevo 5 ans plus tôt, jour pour jour, et se termina par l'armistice de Rethondes. Neuf à dix millions de morts (dont 1 400 000 pour la France) témoignent de l'horreur exceptionnelle de cette guerre sans précédent dans un continent qui avait réuni au XIXe siècle tous les atouts de la prospérité, de la grandeur et de l'harmonie. Un bouleversement sans précédent

Chronologie et carte - Mémorial de Verdun Front occidental : échec de la guerre de mouvement 1914 : l’année des illusions Le 1er août 1914, l'Allemagne et la France se mobilisent. Le 3 août, l'Allemagne déclare la guerre à la France. Exposition - Sur les pas de Louis Barthas (1914-1918). Photographies de Jean-Pierre Bonfort du 25 mars 2014 au 24 août 2014 François-Mitterrand / Allée Julien Cain En 1914, Louis Barthas, artisan tonnelier à Peyriac-Minervois (Aude) partit pour le front où il resta quatre ans. Au fil des jours, il prit des notes et rédigea un récit qui occupe 19 cahiers.

Introduction du dossier « Les fusillés de la Grande Guerre » - Pour mémoire - CNDP Nous proposons dans ce dossier de revenir sur un phénomène tragique qui a traversé la Grande Guerre de part en part, touché tous les États belligérants, tous les fronts, dès les premiers jours de la guerre et posé aux autorités tant militaires que politiques des questions portant sur leur fonctionnement, leur finalité, leur existence même, puisqu’il s’agit de réfléchir sur la question de l’exécution de soldats au sein de leur propre armée. Nous centrons le propos sur le cas français, non qu’il soit plus important que les autres, mais parce que les sources et l’historiographie dont nous disposons permettent de construire un discours véritablement problématisé et de livrer des conclusions tangibles. D’autre part, la figure du fusillé a opéré un retour en force dans l’actualité, dans les champs mémoriels, dans les débats politiques au point de prendre une place peut-être démesurée face au nombre réel de cas. Le plan du dossier articule six aspects principaux de la question.

Mai 1916 Accords secrets Sykes-Picot Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les accords Sykes-Picot, sont des accords secrets signés le , entre la France et la Grande-Bretagne (avec l'aval des Russes et des Italiens), prévoyant le partage du Moyen-Orient à la fin de la guerre (espace compris entre la mer Noire, la mer Méditerranée, la mer Rouge, l'océan Indien et la mer Caspienne) en zones d'influence entre ces puissances, dans le but de contrer des revendications ottomanes. L'accord[modifier | modifier le code] La Première Guerre mondiale Le 20e siècle nous semble déjà plus familier, grâce à sa proximité temporelle et aux nombreuses sources visuelles disponibles. Mais, attention, il faut se montrer tout aussi critique et apprendre à faire le tri parmi les informations à notre disposition. Ce petit vidéo amateur montre, grâce à des films d'archives, les conséquences de l'attentat de Sarajevo et l'entrée des puissances européennes dans la Première Guerre mondiale.

Related: