background preloader

Veille technologique

Facebook Twitter

Les data-centers vont-ils fuir la France? En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Paris Clôture veille : 5254.12 Ouverture : 5252.48 Replay Emissions Une des mesures contenues dans le projet de loi sur le renseignement inquiète très sérieusement les industriels du stockage de données. Le projet de loi sur le renseignement arrive à l'Assemblée nationale ce lundi. Cette activité commence pourtant à peser lourd en France, et elle devait prendre encore plus d'ampleur.

Des "boîtes noires aux contours flous" Pourquoi? Pour ces hébergeurs français, le projet de loi sur le renseignement les poussera "à l'exil" pour ne pas perdre leurs clients. Des "milliers d'emplois créés ailleurs" Par Laurent Mimouni avec AFP Tweeter Partager Annuler. SAP France s'appuie sur le savoir-faire énergétique de Schneider Electric pour son nouveau datacenter. Lundi 13 avril 2015 Schneider Electric a accompagné SAP France dans la conception du nouveau datacenter hébergeant son système d’information et ses applications métiers. Installé au 14ème étage de son nouveau siège, à Levallois-Perret, ses 80m² abritent une solution intégrée de 18 racks. SAP a lancé un appel d’offres pour trouver le prestataire capable de transformer un espace de bureaux de 80m² en un datacenter opérationnel en moins de 6 mois. Le cahier des charges comprenait d'ailleurs plusieurs contraintes : le datacenter devait être peu énergivore, respectueux de la politique environnementale de SAP mais surtout être prêt lors de l’arrivée des premiers 400 collaborateurs en juillet 2014.

C'est Schneider Electric qui a été choisi pour traiter l’ensemble des infrastructures énergétiques, le refroidissement, la distribution et la protection électrique, le faux-plancher, l’urbanisation de la salle blanche, ainsi que la partie management avec le logiciel DCIM StruxureWare for Data Center. Avec son nouveau datacenter, lUniversité de Nantes renforce la sécurité de ses données, dans une démarche "green"

Vous êtes ici : Accueil université > L'université Numérique, Développement durable A- A+ Aa 2 avril 2015 Avec l'ouverture en avril 2015 de son Data Center (centre de données), l'Université de Nantes se dote d'une nouvelle infrastructure de qualité qui permettra d'assurer la sécurité des données, d'optimiser l'espace d’hébergement et de garantir la continuité de service. Le projet a été financé par la Région des Pays de la Loire, L’État et l'Université de Nantes pour un total de 1 200 000 €. * Ce Data Center a aussi été conçu pour héberger des équipements appartenant à des établissements autres que l'Université de Nantes, tels que des organismes publics ou établissements d'Enseignement Supérieur et de Recherche de la région.

Apple a doublé la capacité de son datacenter à Reno. Un nouveau data center modulaire éco-énergétique installé sur une ancienne mine de la Ville de Gardanne - Global Security Mag Online. Un nouveau data center modulaire éco-énergétique installé sur une ancienne mine de la Ville de Gardanne La Ville de Gardanne et IPenergy inaugurent le 12 mars 2015 le premier data center modulaire compact en Free Cooling (dispositif utilisant l’air frais extérieur pour refroidir les machines). Construit selon une conception respectant toutes les règles de l’Art et permettant d’améliorer très nettement le coût total de possession (TCO), ce data center Modul’Room de nouvelle génération a été acquis par la commune pour héberger son Système d’Information dans de bonnes conditions d’exploitation et à un coût global inférieur et plus stable sur le long terme à celui pratiqué par les hébergeurs.

La construction totalement industrialisée ne nécessite pas de permis de construire. Avantages : une construction en 4 mois et une totale mobilité de l’ensemble en fonction de besoins ultérieurs de réimplantation. Le datacenter de SAP France intègre un refroidissement « on demand » conçu par Schneider Electric - Global Security Mag Online. Le datacenter de SAP France intègre un refroidissement « on demand » conçu par Schneider Electric Schneider Electric, spécialiste mondial de la gestion de l’énergie et des automatismes, a accompagné SAP France dans la conception du nouveau datacenter hébergeant son système d’information et ses applications métiers.

Installé au 14ème étage de son nouveau siège, à Levallois-Perret, ses 80m² abritent une solution intégrée de 18 racks. Le leader des applications d’entreprise poursuit en effet ses efforts pour devenir un modèle d’entreprise écologique, compatible avec les standards internationaux de l’économie durable reconnue conforme aux attentes de ses actionnaires, clients et employés. SAP s’est ainsi engagé à améliorer en permanence ses performances économiques et environnementales, telles la réduction de ses émissions de carbone pour revenir aux taux des années « 2000 » d’ici les cinq prochaines années. Avec un tel dispositif, le datacenter de SAP France vise un objectif de PUE de 1,3. Facebook : visé par une plainte sur ses designs de datacenters. La société BladeRoom Group a déposé une plainte en début de semaine à l’encontre de Facebook. Cette société britannique estime que le groupe de Mark Zuckerberg s’est illégalement appropriée un concept de datacenter développé par ses équipes.

En 2014, Facebook a effectivement présenté un concept d’agencement nommé « Rapid Deployment Data Center », qu’il propose au sein de son initiative Open Compute Projet, une association regroupant plusieurs acteurs afin d’échanger entre eux des technologies dans des dispositions librement inspirées de la philosophie Open Hardware. Selon BladeRoom, ce design modulaire n’appartient pas à Facebook : la société britannique propose ce type de design depuis 2008 et Facebook les avait précédemment contactés en 2011 dans l’optique d’un éventuel partenariat autour du déploiement de ce type de datacenters. C’est également en 2011 que Facebook a initié l’Open Compute Project. Un data center écologique en Norvège. Comme la falaise de Preikestolen qui culmine à 604 m, le data center Green Mountain se situe dans le Lysefjord / © Doug Pearson La numérisation de nos activités fait exploser nos besoins d’énergie. D’abord pour recharger nos appareils et les laisser en veille, mais aussi pour faire fonctionner les data centers, dans lesquels nos données sont stockées.

Parmi les data centers les plus écologiques de la planète, celui de Green Moutain, dans le sud-ouest de la Norvège, qui consomme 100% d’énergie renouvelable. Les data centers sont des centres informatiques qui stockent nos données, nos photos, nos comptes en banque, et qui ont besoin de toujours plus d’énergie pour faire tourner et refroidir leurs ordinateurs. En France, les data centers représenteraient déjà plus de 9 % de la consommation totale d’électricité du pays. Dans ce contexte, Green Mountain fait figure de très bon élève. Sophy Caulier. Kerguelen Data Center : un souffle d’air frais pour les investissements d’avenir. Las des péripéties sur le Cloud souverain, les autorités publiques ont décidé de changer radicalement d’air… et de politique en la matière.

Selon nos informations, une nouvelle enveloppe issue du Programme des investissements d’avenir (PIA) dédié au Cloud va être consacrée à un projet ambitieux et – il faut bien le dire – original. Le projet a été baptisé KDC (Kerguelen Data Center) et est porté par le consortium éponyme regroupant des entrepreneurs, des scientifiques et la Caisse des Dépôts et Consignation. Les Îles Kerguelen font partie des Terres Australes et Antarctiques Françaises et ne sont actuellement habitées que par les scientifiques détachés à la station de Port-Aux-Français. Le projet vise à créer un « datacenter vert ». Eolienne et réseau à forte latence Comment arriver à un tel score ?

David Douillet pour parrain On notera aussi le déploiement de plusieurs technologies pour la plupart encore en phase de test. Lien pour le site du projet KDC. Brest. Un data center ouvrira en juin prochain - Economie. Apple : 1,7 milliard d’euros dans les data centers. Atos : lance son data-center numérique. Webaxys va construire un data center près du Havre. Après un premier data center à Sotteville-les-Rouen (Seine-Maritime), Webaxys, spécialiste de l’hébergement de systèmes d’information, s’apprête à en construire un deuxième dans la région du Havre (Seine-Maritime) et envisage la construction d'un troisième à Caen (Calvados) en 2017.

Hébergeur de systèmes d’information et opérateur télécom pour les entreprises, la société Webaxys s’est équipée en 2011 de son propre data center qui héberge 400 clients (PME et grands comptes régionaux). L'entreprise a réalisé 1 million de chiffre d'affaires en 2014 et emploie 6 salariés. Installée à Sotteville-les-Rouen (Seine-Maritime) à côté de Rouen, Webaxys a l’ambition de créer deux autres data centers en Normandie. C’est ce qu’a confié son dirigeant-fondateur Emmanuel Assié mardi 24 février en faisant visiter ses installations au président de la région Haute-Normandie Nicolas Mayer-Rossignol. La carte du régional La carte du "green" Claire Garnier. Le « data center », nouvelle niche de l'investissement immobilier. C’est le coeur de milliers d’entreprises du numérique et un centre de stockage stratégique pour de nombreux acteurs de l’économie traditionnelle. « Le ‘data center’ est la partie visible et physique de l’internet, définit de façon volontairement simpliste Thomas Neveux, partenaire de Clipperton France.

Ce noeud de réseaux informatiques a été historiquement créé par des opérateurs téléphoniques, d’importantes sociétés de l’internet (Google, Amazon…) mais aussi des entreprises manipulant des centaines de milliers de données tels les banques, les assureurs, les sociétés de gestion… » Or à mesure que le trafic internet s’est intensifié, ces réseaux se sont complexifiés. Réseau électrique et connectivité à internet de plus en plus puissants, circuits de climatisation performants, mise en place d’une sécurité renforcée… les data centers ont dû offrir aux serveurs qu’ils hébergeaient des conditions optimales de fonctionnement. Le data center PAR7 d’Interxion certifié ISO 50001. Par Frédéric Bordage - 16/01/2015 Situé à La Courneuve (93), le centre de données PAR7 d’Interxion a été certifié ISO 50001 à la fin de l’année dernière.

Une reconnaissance pour cet acteur engagé de longue date dans une démarche environnementale sérieuse. « La gestion de l’énergie est fondamentale pour répondre aux enjeux environnementaux » explique Fabrice Coquio, président d’Interxion France. ISO 50001:2011 est une certification internationale de système de management de l’énergie (SME). Délivrée pour 3 ans par un organisme accrédité par le Cofrac, elle permet d’identifier facilement les organisations qui ont mis en place les systèmes et processus nécessaires à l’amélioration de leur performance énergétique. La certification ISO 50001 est une démarche volontaire. Nos autres articles sur Interxion. Sources : Interxion, GreenIT.fr. Un datacenter mexicain pour IBM. IBM vient d’ouvrir un datacenter à cheval entre l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud, situé au Mexique, à Querétaro de Arteaga (près de Mexico). La taille de ce site n’est pas précisée par la firme, qui indique toutefois qu’il sera capable d’accueillir plusieurs milliers de serveurs physiques. « Le nouveau centre cloud de Mexico renforce notre engagement envers les marchés mexicains et latino-américains », explique Lance Crosby, responsable cloud innovation et business development chez IBM. « Nous pouvons désormais apporter tous les bénéfices de la plate-forme cloud de SoftLayer à nos clients situés dans le pays ou pour ceux qui recherchent une localisation au Mexique. » Comme il se doit, ce nouveau site est connecté au réseau de datacenters de la firme, avec des liens à 10 Gb/s vers les services de SoftLayer.

IBM annonce une latence de moins de 25 ms entre ce datacenter et celui de Dallas, aux États-Unis, et de moins de 210 ms avec les autres datacenters de la firme. Des caves de Saumur bientôt transformées en Data Center. Cette installation bénéficiera de la fraîcheur naturelle du site, ce qui permettra de réaliser d'importantes économies d'énergie à moindre coût. Le sous-sol de la région de Saumur, qui abritait auparavant des carrières de pierre puis des champignonnières, devrait bientôt s'ouvrir à la nouvelle technologie et se transformer en data center. Un consortium d'acteurs nationaux spécialisés dans le stockage de données informatiques est à la tête de ce projet, soutenu par la région Pays de la Loire.

Concrètement, un data center est un espace où sont concentrées des machines (ordinateurs centraux, serveurs, etc) contenant des données informatiques. Chaque entreprise, site web et moteur de recherche possède son propre data center, qui est nécessaire à son bon fonctionnement. L'installation, qui équivaudrait aux besoins d'une entreprise de 1000 personnes, est censée être déployée pour le printemps 2015. Une véritable économie d'énergie Une opportunité pour la région. Les carrières souterraines pour héberger un nouveau modèle de datacenter - Informatique & construction. Un projet de datacenter, non climatisé est en gestation dans le Saumurois. Son objectif est d’utiliser les caractéristiques thermiques des carrières souterraines pour refroidir naturellement les serveurs. Soutenu par la région Pays de la Loire, ce projet entre dans une phase opérationnelle avec la construction d’un démonstrateur. Il rassemble un consortium d’acteurs nationaux reconnus dans le domaine des datacenter: le cabinet d’architectes Enia Architectes, l’opérateur de télécom Céleste, le bureau d’études Elioth et le bureau d’études Critical Building.

L’objectif est d’utiliser les caractéristiques thermiques des carrières souterraines du Saumurois pour refroidir naturellement les serveurs, et développer un nouveau modèle de datacenter, non climatisé, ce qui constituerait une première mondiale. Un site expérimental est mis en place pour la durée de l’étude. Google annonce un quatrième data center en Europe. Et de quatre ! Google vient d'annoncer ce mardi la construction d'un nouveau centre de traitement de données en Europe, après ceux bâtis à Dublin (Irlande), à Hamina (Finlande) et Saint Ghislain (Belgique). Cette fois, l'entreprise américaine a choisi de s'établir à proximité du port d'Eemshaven, aux Pays-Bas, qui, selon Google, bénéficie d'une connexion directe par câble à deux principaux hubs européens de l'Internet, Londres et Amsterdam.

La construction de cette nouvelle emprise coûtera 600 millions d'euros. Prévus pour durer quatre ans, les travaux permettront toutefois une mise en route progressive du site. Selon Google, ce nouveau data center commencera à fonctionner au cours du premier semestre 2016 avant d'être pleinement opérationnel en 2017. Selon Google, le centre de traitement de données "bénéficiera des dernières avancées en matière de refroidissement et de technologie électrique".

Il devrait notamment consommer moitié moins d'énergie qu'un data center classique. Quelle sécurité pour les OIV et Data Centers ? IBM envahit la Chine avec un datacenter de 15 000 serveurs. Economie | Un nouveau datacenter pour Fiducial. La consommation énergétique des datacenters, toujours un sujet d’inquiétude. Big Data & Data Center : le mariage de raison - JDN. Cloud : Bull apporte à Atos ses datacenters et sa part dans Numergy. Apple fera tourner un de ses data centers grâce à des mini barrages hydrauliques. Cyber défense. Un data-center inauguré à Rennes. SFR bâtit un nouveau datacenter pour le Cloud. Un nouveau datacenter et 50 emplois au Futuroscope - 17/01/2014. TDF ouvre son deuxième datacenter près de Lille. Un datacenter Iliad dans Envoyé Spécial sur France 2. Comment rendre les « data centers » plus sobres - Les Echos. Les data centers flottants de Google pourraient juste être des showrooms de luxe. Green IT : Facebook alimente ses data centers à l'énergie éolienne.

Un datacenter flottant chez Google. Orange : un data center tout "vert" pour mener la bataille du cloud. Orange optimise son parc de « data centers » en France. Les data centres, pierres angulaires de l'économie numérique. Green IT : Facebook alimente ses data centers à l'énergie éolienne.