background preloader

Veille technologique 2014-2015 Télémédecine

Facebook Twitter

La révolution de la télémédecine- 16 février 2015. NUMÉRIQUE.

La révolution de la télémédecine- 16 février 2015

Cet article est extrait du magazine Sciences et Avenir n°816, en vente en février 2015. Le magazine est également disponible à l'achat en version numérique via l'encadré ci-dessous. Consulter un spécialiste, suivre l’évolution d’une plaie ou d’une maladie chronique sans être obligé de parcourir des dizaines de kilomètres… La perspective est alléchante dans un pays où les déserts médicaux sont légion. Voilà pourquoi la télémédecine suscite aujourd’hui tant d’intérêt. Désormais "priorité nationale", cette pratique à distance s’appuyant sur des nouvelles technologies de plus en plus rapides, mobiles, miniaturisées et performantes, fait déjà l’objet de 350 expérimentations dans l’Hexagone.

Deux solutions globales de proximité ont fait tout récemment leur entrée en scène : le check@flash de StreamVision (lire encadré ci-dessous) et la Consult Cabin, tous deux capables de fournir un bilan de santé complet en un temps record et d’obtenir une téléconsultation via une webcam. Lunettes connectées : la réalité augmentée débarque au travail. La réalité augmentée débarque dans les entreprises.

Lunettes connectées : la réalité augmentée débarque au travail

De la restauration aux transports, de la police aux agents d’accueil, en passant par les conseillers bancaires ou les pilotes d’avion, serons-nous tous un jour munis de lunettes connectées au travail ? Media_296750_1 En mars 2015, Google admettait avoir échoué dans son projet de Google Glass grand public - les lunettes étaient trop chères (1.500 dollars), et leur côté trop invasif a été mal accepté par certains. Cinq mois plus tard, l’entreprise a pourtant relancé, discrètement, ses lunettes connectée.

Mais pour les entreprises. Google fait en effet le pari que ses lunettes seront utilisées ailleurs - dans la médecine et la chirurgie, dans la maintenance industrielle et dans le secteur de l'énergie. Chirurgiens 2.0 et contrôleurs augmentés A commencer par la restauration rapide. Media_296750_2 Les Google Glass sont aussi en passe de devenir le nouveau gadget des chirurgiens, dans le cadre de la télémédecine. Banquiers et policiers robocop. Des Ehpad mutualistes à la pointe de la télémédecine. C'était le 28 avril dernier : le centre hospitalier Yves Le Foll, à Saint-Brieuc, se connectait avec succès à quatre établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) des Côtes-d'Armor et réalisait douze téléconsultations (lire encadré) de dermatologie en l'espace de deux heures et demie.

Des Ehpad mutualistes à la pointe de la télémédecine

Une première, qui marquait le lancement de Téléhpad, un programme de télémédecine en Ehpad, initié par la Mutualité Française Ssam (services de soins et d'accompagnement mutualistes) Côtes-d'Armor. Le 5 mai, l'union territoriale d'Isère inaugurait son second Ehpad équipé d'une salle de télémédecine. Deux autres établissements mutualistes seront aménagés d'ici la fin de l'année dans le cadre du programme Télémut 38.

Enfin, dans le Puy-de-Dôme, la Mutualité Française Ssam a lancé, en 2014, l'outil Télém'EHbox, destiné à accompagner les Ehpad qui le souhaitent dans le déploiement de la télémédecine. Rompre l'isolement Des équipes motivées Quel modèle économique ? Dans les déserts médicaux, bientôt des cabines de téléconsultation pour soigner les patients. Une entreprise aixoise, Health for development (H4D), fabrique et commercialise des cabines de téléconsultation afin de rompre l’isolement sanitaire des patients dans les déserts médicaux.

Dans les déserts médicaux, bientôt des cabines de téléconsultation pour soigner les patients

Médecin généraliste de formation, son fondateur, Franck Baudino, a exercé en France dans des zones sous-denses mais aussi au Vietnam, en Inde et en Amérique du Sud. Après l’obtention du brevet en 2006, la société H4D (créée en 2008) a lancé leur commercialisation. Celles-ci ont facilement trouvé leur place dans les mairies, les casernes de pompiers ou bien encore les maisons de retraite, c’est-à-dire dans des lieux fermés et surveillés.

Mais elles ne sont pas à proprement parler mobiles. « Ces cabines doivent s’ancrer dans le paysage et doivent aider les patients à identifier des lieux médicaux proches de chez eux », souligne Franck Baudino. Une cabine multifonctionnelle. Se faire examiner à distance par son médecin ! - GDP Vendôme. Avez-vous déjà entendu parlé de la cabine de santé ?

Se faire examiner à distance par son médecin ! - GDP Vendôme

Si vous vivez à la campagne, vous avez forcément déjà eu beaucoup de peine à trouver un médecin qui puisse vous recevoir dans la journée. Pour répondre au manque de médecins dans des régions excentrées des villes et à la surcharge de certains centres médicaux, la cabine de santé fait son apparition pour que votre médecin traitant puisse vous suivre à distance. La télémédecine, un programme de santé innovant Leader sur le marché de la télémédecine, la société H4D (Health For Development) , nous propose une innovation technologique de taille pour favoriser les examens et suivis médicaux auprès de votre médecin traitant : le cabinet médical à distance. Une machine qui nous soigne ? « C’est un programme de télémédecine (…), qui est, avant tout, un pivot et un support pour les programmes de santé et un outil pour les médecins et les patients », confirme-t-il sur Décideurs Seniors TV.