background preloader

VEILLE TECHNOLOGIQUE - OBJECTS CONNECTES

Facebook Twitter

Poignet connecté. Internet des objets et des objets connectés. Quantified self, m-santé : le corps est il un nouvel objet connecté. Qu’est-ce que le quantified self ? Le quantified self ou le « soi quantifié » renvoie à un ensemble de pratiques variées qui ont toutes pour point commun, de mesurer et de comparer avec d’autres personnes des variables relatives à son mode de vie : nutrition, activités physiques, poids, sommeil… Que ce soit au travers d’une application mobile de santé ou d’une balance connectée ces usages se fondent sur des captures de données de plus en plus automatisées et induisent la circulation de grandes masses de données personnelles parfois intimes. Ces échanges de données se font à l’initiative des individus eux-mêmes qui souhaitent partager leurs données ; ils aliment aussi les modèles économiques de ce marché émergent.

Quelles applications aujourd’hui et demain ? Aujourd’hui, il s’agit essentiellement de bracelets, de podomètres, de montres ou d’applications mobiles recourant aux capteurs du smartphone. En quoi a consisté le travail prospectif de la CNIL ? Participants : Dr. 1. 2. 3. 4. 5. Que deviennent les données stockées sur nos objets connectés ? Francetv info Mis à jour le , publié le Chaque jour, 5 millions de Français prennent le pouls de leur santé à l'aide de leurs objets connectés qui engloutissent des informations sur leurs utilisateurs.

Ces données sont envoyées via Internet sur un serveur stocké dans un lieu ultra-sécurisé, le data-center, constitué de millier d'ordinateurs. La protection de ces données dépend de la législation du pays où elles sont conservées. "Si vous avez de la chance, vos données atterriront en France dans un data-center comme celui-là, dans la réglementation française qui est très protectrice. Si vous n'avez pas de chances, elles atterriront aux États-Unis ou ailleurs", commente Arnaud de Bermingham, directeur des services d'hébergement Online. Aux États-Unis, l'administration peut librement accéder à vos données personnelles sous couvert de sécurité nationale. Le JT. Capteurs d'activité & Bracelets connectés. Le meilleur et le pire des objets connectés. 15 milliards d’objets connectés et moi, émoi… Smartphones, ordinateurs et tablettes n’ont plus le monopole d’Internet.

Depuis quelques années, les caméras, alarmes, compteurs électriques, feux de signalisation, ministations météo et autres capteurs sont venus grossir les rangs d’une nouvelle horde matérielle 2.0, celle des «objets connectés». Il ne s’agit plus seulement de machines se parlant entre elles par câbles ou intranet interposés, ni de badges de cantine débitant le compte-repas grâce à une puce intégrée : un nombre exponentiel d’engins se connecte directement à Internet ou via un terminal mobile pour y transmettre des données. C’est un monde parallèle qui est en train de naître discrètement sous nos yeux : entre 2010 et 2012, les «choses communicantes» présentes sur la planète sont passées de 4 milliards à 15 milliards selon l’Idate, un think tank spécialisé dans l’économie numérique.

Deux fois plus que la population mondiale… «Arrose-moi, s’il te plaît» La mutation est déjà à l’œuvre. Drone, pèse-personne… Objets connectés: Voilà à quoi pourrait ressembler votre quotidien en 2025. HIGH-TECH - Ludovic Le Moan, le co-fondateur de la société toulousaine innovante Sigfox, spécialiste de la connectivité des objets, imagine notre quotidien dans dix ans… Anaëlle Grondin Publié le Mis à jour le A quoi va ressembler votre vie en 2025? 20 Minutes a posé la question à Ludovic Le Moan, le PDG de la start-up toulousaine Sigfox. En cinq ans d’existence, celle-ci a réussi à se faire une place parmi les leaders des objets connectés à l’échelle internationale en misant sur le très bas débit pour connecter un maximum d’objets entre eux pour un coût très faible.

Voici comment l’entrepreneur imagine le quotidien dans dix ans. Un environnement autonome. Davantage de dépendance. Un abonnement global. Une autre gestion des données. Une révolution inévitable. Mots-clés : Objets connectés : quel contrôle a-t-on réellement sur nos données personnelles ? Comment les objets connectés peuvent-ils améliorer notre quotidien ? - débats.