background preloader

Fonction Publique Hospitalière

Facebook Twitter

Hôpital de Gonesse : après le suicide d’un agent, la CGT veut une enquête interne.

Hospitalier

Nouveau suicide à l’hôpital du Vinatier. 80 ans de ski à Chalmazel 12 photos | Publié le 12/02/2015 à 17:06 Soleil levant sur les citrons de Menton 12 photos Roger Hanin avait présenté ses plus grands succès à Lyon 14 photos L'ASSE n'a pas fait briller son étoile 20 photos Dans le sillage des combattants séparatistes pro-russes 35 photos La Coupe d'Afrique des Nations vue des tribunes 34 photos L'OL est passé par toutes les émotions 37 photos Une nuée de skieurs dans le Jura 49 photos Strasbourg était trop fort pour l'Asvel 14 photos Trail des Lucioles : une course en blanc 15 photos Les premiers kilomètres du week-end Transjurassienne 34 photos La JL Bourg enchaine face à Boulogne 17 photos La Chorale s'accroche et bat Boulazac 12 photos Les Verts à la peine sans leurs fers de lance 17 photos.

Nouveau suicide à l’hôpital du Vinatier

Châteauroux : après le suicide de leur collègue, les anesthésistes de l'hôpital accusent le coup - 18/03/2014 - La Nouvelle République Indre. Les sept anesthésistes du centre hospitalier de Châteauroux ont reçu La Nouvelle République, ce mardi matin, pour réagir au suicide de leur collègue et amie, dimanche matin, après une garde.

Châteauroux : après le suicide de leur collègue, les anesthésistes de l'hôpital accusent le coup - 18/03/2014 - La Nouvelle République Indre

Quarante-huit heures seulement après la découverte du corps sans vie de leur collègue et amie, dimanche matin, dans une salle de garde de l'hôpital de Châteauroux, les sept anesthésistes de l'établissement ont tenu à faire part de leur colère et de leur ressenti. Ils avouent " ne pas avoir compris ni accepté les propos de la Ministre de la santé, Marisol Touraine ( dans la NR du jour ), qui expliquait que notre collègue, d'origine Roumaine, se sentait loin de chez elle et mal dans sa peau ". Pour eux, c'est faire peu de cas de son réel état d'esprit, et de sa personne. " C'est lui témoigner bien peu de respect, explique un de ses collègues. Marisol Touraine ne la connaissait pas... Suicide des médecins : silence médiatique sur un massacre du système de santé. Alors que le système hospitalier français, et plus largement le système de la santé, connaît une réforme profonde, le nombre de suicides parmi les professionnels du secteur médical est en pleine explosion.

Suicide des médecins : silence médiatique sur un massacre du système de santé

La faute à un harcèlement bureaucratique et à un management d'entreprise qui a déjà fait des ravages, notamment chez France Télécom. Mise à mort Médecins libéraux et du service public, aide-soignants...toute la profession connaît une recrudescence du nombre de suicides. Crédit Flickr Ajouter au classeurSuivre ce contributeurLecture zen Intéressé par cet auteur ? Pour retrouvez facilement ses articles dans votre compte et recevoir une alerte à chacune de ses contributions : Lire ou relire plus tard Pour classer cet article et le retrouver dans votre compte : Besoin de vous concentrer Pour lire cet article dans sa version zen : Suicide d'une auxiliaire de puériculture de l'hôpital Robert-Debré à Paris. Faits divers Une auxiliaire de puériculture de 52 ans, travaillant à l'hôpital Robert-Debré à Paris, s'est suicidée fin décembre à son domicile après avoir laissé un message mettant en cause ses conditions de travail AFP Publié le 23/01/2013 | 08:42, mis à jour le 23/01/2013 | 12:55 © Benjamin Gavaudo/AFP Photo Elle "s'est suicidée le 22 décembre et a laissé un Post-it près d'elle où elle avait écrit +Je ne veux plus retourner à Robert Debré.

Suicide d'une auxiliaire de puériculture de l'hôpital Robert-Debré à Paris

Travail inhumain. Le CHSCT s'est réuni le 10 janvier et a demandé une expertise sur les conditions de travail dans le service où travaillait cette collègue pour voir quel impact elles avaient sur sa santé et quel rôle elles ont joué dans son passage à l'acte. La direction de l'AP-HP n'était pas en mesure de réagir dans l'immédiat. Cette auxiliaire de puériculture travaillait dans un service "où il y avait beaucoup de difficultés, notamment des réorganisations et un management basé sur la personnalisation, l'individualisation", poursuit le syndicaliste. Aisne : une enseignante de collège se pend dans sa classe.

Suicide d'une laborantine : L'hôpital de la Croix Rousse reporte le déménagement de son service. Social La direction des HCL a décidé de différer de deux mois le déménagement d'un service où une laborantine s'était suicidée lundi.

Suicide d'une laborantine : L'hôpital de la Croix Rousse reporte le déménagement de son service

Un directeur chargé de suivre cette restructuration sera aussi nommé. Par Philippe Bette Publié le 30/11/2012 | 08:43, mis à jour le 30/11/2012 | 10:37 La direction générale des hôpitaux de Lyon (HCL) a annoncé jeudi soir, après la tenue d'un CHSCT extraordinaire, qu'elle repoussait de deux mois le déménagement du service où travaillait la laborantine qui s'est défenestrée lundi sur son lieu de travail, à l'hôpital de la Croix-Rousse. Jeudi, en ouverture d'un CHSCT extraordinaire convoqué après le drame, la présidente du CHSCT, Danielle Herbelet, directrice de l'hôpital, a annoncé que "par respect pour les équipes concernées", le transfert de l'activité d'exploration fonctionnelle endocrinienne et métabolique (EFEM) - service où travaillait la laborantine - initialement prévu le 17 décembre, "est différé de deux mois".

CHR Lille : un infirmier se suicide sur son lieu de travail à l'hôpital Salengro. L'infirmier travaillait la nuit dernière au service réanimation polyvalente de l'hôpital Salengro au CHR de Lille.

CHR Lille : un infirmier se suicide sur son lieu de travail à l'hôpital Salengro

Selon les syndicats, tout laisse penser à un suicide. Son corps a été découvert par des collègues peu avant minuit. On ignore les raisons de ce geste. CHRU de Lille : trois suicides d'agents en deux semaines - Brèves Région. Inquiétante série de suicides chez le personnel du CHRU de Lille. Lille : quatre suicides parmi les employés de l'hôpital - 23/01. Nouveau suicide au CHRU de Lille - Brèves Région. Le CHRU de Lille a indiqué ce lundi qu'un aide-soignant de son établissement a mis fin à ses jours hier en fin d'après-midi. C'est le quatrième suicide d'un employé du CHR de Lille depuis début janvier.

Les deux premiers cas, selon la direction, « n'ont rien à voir avec l'activité professionnelle ». Il s'agit de deux cas liés entre eux par des problèmatiques personnelles. Le troisième cas est différent : l'aide-soignante de 25 ans qui s'est donné la mort lundi dernier venait d'être reçue pour un entretien d'évaluation, « pour faire le point après six mois de stage ». Un entretien où le respect des conditions d'hygiène au travail de l'aide-soignante aurait été remis en cause. Pour le quatrième décès, hier, les circonstances ne sont pas encore connues. Selon la secrétaire générale FO santé du CHRU : « En trois ans, il y a eu beaucoup de suicides. Une enquête administrative, avec le CHSCT (Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) est en cours. Le suicide d'une cadre d'un hôpital parisien reconnu comme accident du travail.