background preloader

Santé recherche

Facebook Twitter

+2% pour les dépenses de santé en 2015. Vu en détail, ce bilan dégage plusieurs tendances.

+2% pour les dépenses de santé en 2015

La hausse des remboursements de produit de soins s’est fortement ralentie avec 1,2 % en 2015 contre 4,9 % en 2014. En grande partie, cette modération est consécutive à la fin de la montée en puissance du remboursement des nouveaux traitements contre l’hépatite C. Les remboursements de soins de ville demeurent pour leur part quasiment stables avec 3 % en 2015 pour 3,3 % l’année précédente. Les soins dispensés par les auxiliaires médicaux sont par contre en nette hausse avec + 4,8 %. Alors que les dépenses liées aux médecins et aux dentistes n’augmentent qu’à hauteur de 2,8 %, les soins infirmiers ont connu une hausse de 5,9 %. Pour 2016, la loi promulguée le 21 décembre 2015 a pour objectif une hausse des dépenses de santé limitée à 1,75 %, soit une économie de 3,4 milliards d’euros. Pourquoi il ne faut pas sauver la Sécurité sociale.

FIGAROVOX/ENTRETIEN - Le Conseil d'analyse économique propose de réorganiser la Sécurité sociale, qui fonctionne de plus en plus mal.

Pourquoi il ne faut pas sauver la Sécurité sociale

Pour Éric Verhaeghe, il ne faut pas la réformer mais la laisser mourir, et la remplacer par un revenu universel. Éric Verhaeghe est fondateur de Tripalio, une start-up sur la vie syndicale. Cet ancien élève de l'ENA a occupé des fonctions dans le monde patronal et assumé divers mandats paritaires. Il fut notamment administrateur de la sécurité sociale. Son prochain livre, Ne t'aide pas et l'État t'aidera, paraît le 25 janvier aux éditions du Rocher.

Une note du Conseil d'analyse économique (CAE), rendue publique mercredi 20 janvier, propose plusieurs pistes pour le transformer en profondeur le «Sécu». Cela m'inspire que le diagnostic posé par les auteurs du Conseil d'analyse économique n'est pas le bon. Sociale. Dans votre dernier livre vous proposez une solution plus radicale: laisser mourir la «Sécu» … frontière psycho-sociale. Quelle est l'alternative? Les systèmes de santé européens. Comme chaque année, l'entreprise suédoise Health Consumer Powerhouse (HCP) a publié son rapport sur l'état des systèmes de santé européens et les bénéfices qu'en tirent les patients.

Les systèmes de santé européens

Cette année, comme à leur habitude, les Pays-Bas finissent en première position, loin devant les 35 autres pays analysés. L'organisation note une progression globale des soins procurés en Europe, mais insiste sur l'écart croissant entre les pays riches et les autres. Le champion néerlandais Les Pays-Bas (1er) se positionnent comme champion des systèmes de santé. En effet, dans la majorité des catégories, ils finissent en tête du classement, et ce pour la cinquième année consécutive. L'Indice européen des consommateurs de soins et de santéEn se fondant sur 48 indicateurs, allant de l'information aux patients, de leurs droits, à l'accessibilité aux soins autant que la prévention ou les résultats obtenus, Health Consumer Powerhouse établit une note sur 1000. Une progression globale des résultats. Montpellier : Chèque Santé, du lit d’hôpital à la start-up. La start-up Care Labs, l'une des pépites de la French Tech Montpellier, trouve son origine dans une situation personnelle douloureuse.

Montpellier : Chèque Santé, du lit d’hôpital à la start-up

En 2011, Vincent Daffourd se retrouve cloué sur un lit d'hôpital. Dirigeant d'une agence de communication à Montpellier, il accompagne ses clients, dirigeants de start-up innovantes, dans le monde pour lancer de nouveaux services. Lors d'un voyage en Chine, il inhale de l'isolant dans une imprimerie. "On m'a rapatrié d'urgence en France, où j'ai été hospitalisé plusieurs semaines", se souvient-il. "Je devais faire appel à un ostéopathe trois fois par jour pour m'aider à respirer. " Un réseau de 24 000 praticiens Au bout du rouleau, il propose à son ostéopathe de le régler en chèques restaurant. "J'ai proposé à mon ostéopathe de le payer en chèques restaurant ! " Complémentaire santé d’entreprise - Quelle contrepartie pour certains salariés ? Le meilleur du web santé – Avril 2012.

RevMed.ch. Vers la fin de la certification HON-HAS des sites web santé ? Cela fait maintenant cinq ans que la fondation Health on the Net (HON) a obtenu l’accréditation de la Haute Autorité de santé (HAS) lui permettant de certifier les sites informatiques dédiés à la santé.

Vers la fin de la certification HON-HAS des sites web santé ?

Cette association suisse, qui avait réussi à séduire de nombreux sites santé bien avant que la HAS ne s’intéresse à elle, a été bien accueillie dans un premier temps par les professionnels du secteur. Où en sont les hôpitaux ? Pinterest : quels sont les contenus les plus populaires, en France et dans le monde ?

où en sont les hôpitaux ?

A l’occasion de son 2e anniversaire, Pinterest France a publié une infographie qui revient sur quelques chiffres-clés de son activité en… Lire la suite [...] Pour vos vidéos, ne négligez pas Vine ! [Infographie] Quand on pense « vidéo », on a tendance à se focaliser sur YouTube, Dailymotion ou Vimeo, en oubliant un petit dernier… Lire la suite [...] Entreprises et médias sociaux : état des lieux et chiffres-clefs en France en 2015. Télémédecine, santé numérique, le chemin qu’il reste à faire. Face aux enjeux du vieillissement et de l’augmentation constante des pathologies chroniques (environ 20M de patients en France, dont plus de 9M en Affection Longue Durée), les systèmes de santé doivent se réorganiser.

télémédecine, santé numérique, le chemin qu’il reste à faire

La télésanté et la télémédecine apparaissent comme des leviers essentiels pour notamment mieux prendre en charge les patients chroniques, optimiser le temps utile des professionnels de santé, tout en maîtrisant qualité et coûts. L'utilisation de la tablette monte en puissance dans le secteur de la santé. Si les professionnels de santé travaillent encore principalement sur l'ordinateur, ils intègrent progressivement les appareils mobiles.

L'utilisation de la tablette monte en puissance dans le secteur de la santé

La tablette notamment gagne du terrain, mais pas encore dans les usages. Si l'ordinateur reste le canal privilégié par les professionnels de santé pour accéder à Internet, une majorité d'entre eux aurait un intérêt croissant pour les technologies mobiles sur le lieu de travail, comme le smartphone et la tablette. Selon une étude menée par comScore et Symphony Health Care Professional (HCP) et le Physician Mobile Survey, plus des trois quarts des praticiens déclarent utiliser leurs PC quotidiennement pour se connecter en ligne et accéder à du contenu médical.

Mais les résultats montrent aussi l'émergence significative des nouvelles plateformes dans les usages, ce qui impose aux marketeurs de comprendre les évolutions du secteur. Des disparités entre usages actuels et préférences. ARS - Agences Régionales de Santé: Les institutions partenaires dans le domaine de la prévention et de la promotion de la santé. Les institutions partenaires dans le domaine de la prévention et de la promotion de la santé Dans le domaine de la prévention et de la promotion de la santé, les acteurs, qu'ils soient opérateurs ou institutionnels, sont multiples.

ARS - Agences Régionales de Santé: Les institutions partenaires dans le domaine de la prévention et de la promotion de la santé

Mais quelles sont les différentes institutions impliquées dans le domaine de la prévention et de la promotion de la santé ? Quels sont leurs champs de compétences ? L'Education Nationale L'Académie de Bordeaux, par les services du Rectorat et des directions des services départementaux de l'éducation nationale (DSDEN - ex Inspections académiques) mettent en œuvre :