background preloader

Santé publique

Facebook Twitter

Ministère de la santé : la nomination d’un dirigeant des assurances à la tête du cabinet de la Ministre suscite les plus vives inquiétudes de l’UFAL. Le 17 mai dernier, Agnès Buzyn a été nommée Ministre des Solidarités et de la Santé par le Premier Ministre Édouard Philippe.

Peu surprenant ! Je me tâte, est-ce que je mets toutes les reculades sociales du nouveau président dans le dossier Macron ou est-ce que je continue à les disperser dans Travail ou Santé... ? – alwen
Ministère de la santé : la nomination d’un dirigeant des assurances à la tête du cabinet de la Ministre suscite les plus vives inquiétudes de l’UFAL

Réponses de Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Lettre ouverte à Jean-Luc mélenchon. Mise à jour sur la pétition 3 avr. 2017 — Lettre ouverte à Jean-Luc MélenchonEn tant qu’initiateur de cette pétition je vous écris cette lettre Jean-Luc Mélenchon, ces propos n’engagent que moi et ne sauraient refléter l’analyse de chaque signataire de cette pétition, je précise que je suis médecin en exercice depuis 42 ans tour à tour libéral puis salarié et que je ne suis engagé dans aucun syndicat ni mouvement politique.

Lettre ouverte à Jean-Luc mélenchon

Un réseau national de centres de santé pour lutter contre les déserts médicaux. Les déserts médicaux sont les premiers signes de la catastrophe sanitaire en cours.

Un réseau national de centres de santé pour lutter contre les déserts médicaux

La médecine libérale traditionnelle a abandonné les territoires ruraux et abandonne aujourd’hui les villes moyennes, Paris et les quartiers défavorisés des grandes villes. Dans le Centre, «on voit resurgir des pathologies disparues depuis 15 ans» - Page 3. Châteauroux, envoyée spéciale. - L’essentiel de l’action politique de la ministre de la santé est désormais derrière elle.

Dans le Centre, «on voit resurgir des pathologies disparues depuis 15 ans» - Page 3

Une séquence politique tumultueuse s’achève avec l’adoption, jeudi 17 décembre, de la loi de santé, sans concessions majeures au féroce lobbying de la médecine libérale. « Ce texte garantit l’accès de tous à des soins de qualité, a déclaré Marisol Touraine à l’issue du vote. C’est un texte contre l’immobilisme et la résignation. Un texte qui vise à offrir à chacun les mêmes droits, les mêmes chances, pour vivre le plus longtemps possible en bonne santé. » Cette loi comprend un volet sur la prévention, un autre sur la réorganisation des soins de proximité autour du médecin généraliste, ainsi qu’un renforcement des droits des patients.

La santé en France du 19-10-2015 à 20:50 - Enquête sur les inégalités en replay. Cash investigation du 14-09-2015 à 23:00 - Santé : la loi du marché - S4 en replay. Scandale de l’amiante en Normandie : les responsables définitivement acquittés. Scandale de l’amiante en Normandie : les responsables définitivement acquittés Après 19 années d’instruction, la Cour de cassation a annulé définitivement les mises en examen dans le scandale de l’amiante, à laquelle avait été exposés des salariés de l’usine Ferodo-Valeo de Condé-sur-Noireau, dans le Calvados, dont plus de trois cents se sont vu reconnaître des maladies professionnelles.

Scandale de l’amiante en Normandie : les responsables définitivement acquittés

Ces mises en examen concernaient des industriels, des scientifiques, des membres du ministère du Travail et des responsables syndicaux réunis au sein du sinistre comité permanent amiante (CPA). Une décision qui a scandalisé les associations de victimes, dont 100 000 seront décédées d’ici à 2025. La fibre tueuse Constitué en 1982, période pendant laquelle les preuves de l’extrême toxicité de l’amiante s’accumulaient, le CPA a eu comme seul objectif de faire du lobbying afin que l’utilisation de la « fibre tueuse » dure le plus longtemps possible. Un scandale sanitaire sans coupable. La Loi Santé de Marisol Touraine, une étape dans la longue marche des complémentaires. La Loi Santé de Marisol Touraine ne tombe pas du ciel.

La Loi Santé de Marisol Touraine, une étape dans la longue marche des complémentaires

Elle est le fruit d’un long processus de mise à mort d’un système de santé solidaire. La longue marche des complémentaires « Il faut une génération pour changer un système de santé » avait prédit Henri de Castries, PDG d’AXA®, président du groupe Bilderberg et ami de trente ans de Manuel Valls. A Salsigne, un siècle d'extraction d'or, dix millénaires de pollution. Pour découvrir cet article avec une mise en page dynamique, grand format, optimisée pour les ordinateurs et les tablettes, cliquez sur la photo ci-dessous.

A Salsigne, un siècle d'extraction d'or, dix millénaires de pollution

Des collines escarpées, des châteaux cathares, des bois et des vignes, une rivière qui s’écoule dans la vallée : un paysage presque idyllique, situé à quelques kilomètres au nord de Carcassonne, dans l’Aude. A première vue, dans cette partie de la Montagne noire, on ne remarque pas l’ancien chevalement qui servait autrefois à transporter les mineurs vers les galeries.

Encore moins que les immenses collines qui nous entourent sont en fait artificielles. La Santé ça n’a pas de prix at Radio Transparence.

Sécurité Sociale (Sécu')

La défaite organisée de la santé publique. Les différentes facettes de la privatisation rampante du système de santé. 1.

Les différentes facettes de la privatisation rampante du système de santé

D’abord sur le front théorique et idéologique Il s’agit de défendre la santé comme un bien commun universel et non comme un bien privé individuel. Et ce pour trois raisons fondamentales : Premièrement, de nombreuses maladies résultent de l’environnement (certains cancers, les allergies, l’obésité et ses conséquences, la pollution, les accidents du travail…). Pour un financement de la santé à la hauteur des besoins.

1.

Pour un financement de la santé à la hauteur des besoins

Des dépenses de santé trop élevées ? Les Français dépenseraient trop pour leur santé, telle est l’antienne que les gouvernements successifs, le patronat et les économistes libéraux ne cessent de ressasser. Le « trou de la sécu » est régulièrement évoqué pour indiquer que la situation actuelle n’est pas soutenable et que des réformes courageuses s’imposent. Pourtant, d’après la Banque mondiale [1], en 2011, les dépenses en santé [2] par habitant se montent pour la France à 4952 dollars par an, à comparer avec la Suède (5331 dollars), l’Allemagne (4875 dollars), la Belgique (4962 dollars), le Danemark (6448 dollars), le Canada (5630 dollars), les États-Unis (8608 dollars), le Luxembourg (8798 dollars), la Norvège (8987 dollars). Santé : pour le Medef, 10 milliards d’économies, ce n'est pas assez !