background preloader

Santé publique

Facebook Twitter

Une société bretonne élève des millions de vers marins aux vertus médicinales - Sciencesetavenir.fr. Les vers marins, traditionnels appâts pour la pêche à la ligne, présentent des pouvoirs insoupçonnés. Testés comme substitut de sang humain, ils constituent un potentiel médical exploité par la société bretonne Aquastream qui en élève par millions. "Le vers marin, que l'on trouve sur les côtes bretonnes, a la particularité d'avoir une hémoglobine capable de transporter 40 fois plus d'oxygène des poumons vers les tissus de l’organisme que l'hémoglobine humaine", révèle Grégory Raymond, directeur-adjoint d'Aquastream, écloserie marine spécialisée dans la commercialisation d'oeufs et larves de poisson. L'hémoglobine de ce lombric, appelé arénicole ou annélide, "présente aussi l'avantage d'être compatible avec tous les groupes sanguins", poursuit le biologiste.

Cette découverte est le fruit de plusieurs années de recherches du Dr Franck Zal et de son équipe au CNRS qui ont apporté la preuve qu'un vertébré peut vivre avec le sang d'un invertébré marin. . - 'animal discret' - Mozambique. La bière qui a tué 75 personnes contenait une farine toxique. C'est ce qu'a annoncé mercredi le ministère de la Santé, qui écartait tout empoisonnement criminel. « Les victimes de Chitima (nord-ouest du Mozambique) ont été intoxiquées par l'ingestion d'une boisson traditionnelle contaminée par la farine de maïs utilisée pour sa fabrication, mais impropre à la consommation, car elle contenait une bactérie toxique », a déclaré Ilesh Jani, directeur de l'Institut mozambicain de la santé, qui dépend du ministère de la Santé. 210 litres de bière artisanale La brasseuse, qui figure parmi les victimes, a utilisé une farine de maïs détériorée par de l'eau de pluie pour préparer 210 litres de bière artisanale, a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse à Maputo.

La population locale avait jugé cette farine impropre à la consommation, mais utilisable pour brasser de la bière, a-t-il précisé. Cette bière avait été servie à Chitima le 9 janvier à des personnes de retour d'un enterrement. 232 personnes affectées Des cas similaires en Indonésie et en Chine. Un patient infecté par une superbactérie mis en isolement. Un malade en provenance du Vietnam a rapporté une superbactérie résistante à tous les antibiotiques. Hospitalisé en réanimation à Reims (Marne), il a d'abord été suivi en médecine interne à l'hôpital de Châlons-en-Champagne. L'hôpital de Châlon doit gérer un état de crise. Il est confronté à une superbactérie. Le malade porteur de la bactérie NDM-1 a été détecté au centre hospitalier de Reims à la mi-juillet alors qu'il était intégré au service réanimation.

Cet établissement a alors informé l'hôpital de Châlons-en-Champagne où le patient était déjà suivi en médecine interne. La « superbactérie », la NDM-1 (New Delhi metallo-beta-lactamase) est porteuse d'un gène de résistance qui s'est diffusé à des espèces de bactéries pathogènes, responsables de la dysenterie, mais aussi du choléra. Résistante à tous les antibiotiques, elle est considérée comme extrêmement dangereuse par les experts et est surveillée depuis 2009 par les professionnels de santé.

Eau de javel: Le désinfectant augmente les risques d'infections ORL et respiratoires. Quatre cas autochtones de chikungunya à Montpellier. Quatre habitants du centre de Montpellier ont contracté le virus du chikungunya "alors qu'il ne rentraient pas de voyage", a indiqué mardi la préfecture de l'Hérault. La préfecture, qui n'a pas donné plus de précisions, a confirmé une information de France 3 Languedoc-Roussillon et renvoyé à un point-presse de l'Agence régionale de santé (ARS) dans l'après-midi, concernant notamment l'état de santé des personnes contaminées.

Le chikungunya provoque de fortes fièvres avec des douleurs articulaires. Dans certains cas, ces douleurs et des raideurs persistent plusieurs mois voire plusieurs années. La maladie peut être mortelle chez les patients fragilisés, notamment les personnes âgées. Elle est due, tout comme la dengue, à un virus qui se transmet uniquement par l'intermédiaire d’une piqûre du moustique aedes albopictus, également appelé moustique tigre. Un cas est dit "importé" si le patient a séjourné en zone de circulation connue du virus dans les 15 jours précédant le début des symptômes.

Epidemie

Canada/grippe aviaire : un cas de virus H7N9. Un premier cas de grippe aviaire de type H7N9 a été détecté en Amérique du Nord avec une Canadienne revenue récemment d'un voyage en Chine, a annoncé aujourd'hui la ministre de la Santé, Rona Ambrose. Une résidente de la Colombie-Britannique âgée d'une cinquantaine d'années a développé les premiers symptômes deux jours après son retour de Chine. "Nous confirmons aujourd'hui le premier cas de transmission chez un humain du virus H7N9 en Amérique du Nord", a déclaré Rona Ambrose lors d'une conférence de presse. La malade a été examinée par un médecin et les tests ont confirmé qu'elle avait été infectée par le virus H7N9. Confinée chez elle, la patiente est en convalescence. Toutes les personnes récemment entrées en contact avec elle ont été identifiées et leur état de santé fait l'objet d'un suivi de la part des autorités de la santé, ont indiqué les responsables de la santé.

Des preuves de transmission du virus Nipah à l'homme en Afrique - Flash actualité - Santé - 18/11/2014. Un premier enfant atteint par un virus rare meurt. Les autorités américaines ont annoncé mercredi le premier décès d'un enfant atteint par l'entérovirus EV-D68, un virus rare et mal connu qui provoque des difficultés respiratoires et touche principalement les enfants et adolescents. L'entérovirus EV-D68, dont les symptômes ressemblent à ceux de la grippe, a affecté ces dernières semaines 472 personnes, en grande majorité des enfants, dans 41 Etats américains et la capitale fédérale Washington, selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), l'instance fédérale de la Santé.

L'enfant est décédé la semaine dernière, a précisé le Département de la Santé de l'Etat du Rhode Island (nord-est) dans un communiqué, précisant que le décès était dû à une «infection due à un staphylocoque doré, associée à l'entérovirus EV-D68». Ce genre de double infection est «une combinaison très rare, qui peut rendre enfants et adultes très malades», ajoute le ommuniqué. Plusieurs dizaines de cas ont également été confirmés au Canada. Amiante : jusqu'à 100.000 décès attendus. En Birmanie, la lutte contre une maladie oubliée, la lèpre - 21/08/2014. Ce virus inconnu présent chez un humain sur deux. Les boissons sucrées altèrent la mémoire des enfants. Obésité, diabète, hypertension et augmentation des risques d'infarctus : la longue liste des études alertant sur les méfaits des sodas et autres boissons vient de s'allonger avec une nouvelle recherche. Des scientifiques de l'Université de Californie du Sud viennent de mettre en évidence un lien délétère entre ces boissons et la mémoire.

"Nos résultats montrent que la consommation excessive de boissons sucrées avant l'âge adulte interfère avec la capacité de notre cerveau à fonctionner normalement et à se souvenir d'informations essentielles sur notre environnement", a expliqué récemment l'auteur référent de cette étude, le Dr Scott Kanoski, lors d'une conférence de presse. Les chercheurs craignent également que cette consommation sucrée durant l'enfance et l'adolescence impacte aussi la mémoire à l'âge adulte.

Tous les types de boissons sucrées sont concernés, des sodas en passant par les jus de pomme sucrés ou les limonades. Altération de l'hippocampe 180 000 décès par an. Suspicion de salmonelles: rappel de 100 tonnes de reblochons. Une société laitière a annoncé vendredi avoir retiré de la vente et rappelé «par mesure de précaution» environ 100 tonnes de reblochons laitiers qui pourraient contenir des salmonelles. Les fromages, fabriqués par les Fromageries Pochat et fils, qui appartient à Lactalis, ont été retirés de la vente, mais l’entreprise met en garde les clients qui en auraient acheté avant le retrait de marchandise et leur recommande de ne pas les consommer et de les détruire.

Les petits, gros et demi-reblochons concernés ont été vendus sous différentes marques au rayon libre-service dans des magasins de vente au détail ou des supermarchés, entre le 15 mars et le 7 juin 2014. Ils portent la marque sanitaire FR 74-011-060 CE avec une date de péremption antérieure au 4 juillet, ou la marque FR 74-116-050 CE avec une date de péremtion antérieure au 20 août. Ces virus émergents qui nous menacent. Sida, SRAS, H1N1, Ebola : régulièrement surgit la menace d'un nouveau virus, favorisé par la pression démographique, l'évolution des modes de vie ou le réchauffement climatique. "Les maladies virales émergentes sont en augmentation, essentiellement en raison de la densité et de la mobilité des populations", résume Arnaud Fontanet, responsable de l'unité d'épidémiologie des maladies émergentes à l'Institut Pasteur à Paris.

Même constat pour le Pr Jean-François Delfraissy, directeur de l'Agence française de recherche sur le sida, qui souligne que les virus émergents "arrivent essentiellement des pays du Sud, soit d'Asie, soit d'Afrique", et que leur propagation dans le reste du monde est grandement facilitée par les voyages en avion. "Mutations ou recombinaisons virales" Les maladies émergentes peuvent également être causées par "des mutations ou des recombinaisons virales" observées notamment dans les virus de la grippe. Une grave crise sanitaire mondiale. Arrêtez de laver le poulet, supplie l'autorité sanitaire britannique.

L'Agence britannique de sécurité alimentaire (FSA) a lancé lundi un appel à la population pour qu'elle arrête de laver à grande eau la volaille crue avant de la cuire, afin d'éviter la dissémination de bactéries. Dans une vidéo appelée "la vérité sur campylobacter", la FSA déclare la guerre à cette bactérie responsable d'infections intestinales en général bénignes, mais qui peuvent être fatales chez les très jeunes enfants, les personnes âgées et les individus immunodéprimés, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Environ 280.000 Britanniques sont affectés tous les ans par la bactérie, qui est la cause la plus courante de la gastro-entérite. Et quatre fois sur cinq, c'est la volaille qui est à l'origine du mal. Or c'est une pratique dangereuse, prévient la FSA, puisque cela "peut, par projection d'eau, disséminer la bactérie sur les mains, les vêtements, le plan de travail ou les ustensiles de cuisine". "C'est un problème sérieux, ajoute-t-elle. Jk/dh/pt. SANTÉ • Les "superbactéries" prolifèrent à Hong-Kong. Les hôpitaux publics de la ville ont enregistré 15 % de cas supplémentaires en trois ans. La densité de population et l'abus d'antibiotiques seraient les responsables de cette croissance de bactéries multirésistantes, indiquent les autorités. "Un nouveau cas d'infection aux superbactéries est découvert toutes les 18 minutes dans les hôpitaux de Hong-Kong", annonce le South China Morning Post.

Un titre effrayant, qui s'appuie sur les informations diffusées le 30 avril par les services hospitaliers de la ville. Ces "superbactéries" sont en fait des souches résistantes aux antibiotiques, dont il est très difficile de venir à bout, et qui peuvent conduire, dans un cas sur dix, à des septicémies. Selon les médecins, la principale raison est la densité de population (Hong Kong est l'une des agglomérations les plus denses au monde). L'autre cause majeure de ces résistances est l'abus d'antibiotiques à large spectre. Un mode de vie plus sain permettrait d'éviter 37 millions de morts d'ici 2025. Au moins 37 millions de morts prématurées pourraient être évitées d'ici 2025 à l'échelle de la planète si la population adoptait globalement un mode de vie plus sain, affirme une étude britannique publiée samedi 3 mai dans la revue médicale The Lancet.

Selon des scientifiques de l'Imperial College de Londres, l'élimination ou la réduction de six facteurs de risques pour la santé permettrait d'empêcher ou de retarder ces morts : réduire du tiers ou de moitié la consommation de tabac, limiter de 10 % celle d'alcool, réduire de 30 % la quantité de sel consommé, réduire de 25 % le nombre de personnes souffrant d'hypertension artérielle et stopper la hausse du nombre des personnes obèses et diabétiques. Cet effort permettrait d'éviter ou retarder, d'ici 2015, plus de 16 millions de décès parmi la population mondiale des 30 à 70 ans et éviterait 21 millions de morts prématurées parmi les plus de 70 ans. Que contient vraiment le nuage de pollution à Pékin. L’Airpocalypse se poursuit en Chine : depuis une semaine, le nord du pays suffoque de nouveau sous une épaisse pollution atmosphérique.

A tel point que les plus importants distributeurs de masques respiratoires filtrants étaient en rupture de stock mercredi 26 février. La densité de particules PM 2,5 (de 2,5 micromètres de diamètre, les plus dangereuses) a atteint mercredi matin à Pékin, en alerte, un seuil de 557 microgrammes par mètre cube, selon l’ambassade américaine. Dans la province environnante du Hebei, connue pour ses industries lourdes très polluantes, la ville de Xinji a, elle, enregistré 761 microgrammes. Des niveaux considérables alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande un plafond maximum de 25 μg/m3, tandis que les autorités chinoises estiment qu’au-dessus de 300, il est « dangereux » de rester dehors.

Des particules fines. Du monoxyde de carbone. Du dioxyde de soufre. Des oxydes d’azote. De l’ozone. Audrey Garric. Il y a de plus en plus d'enfants myopes. Et on sait pourquoi. Temps de lecture: 4 min La myopie n'est pas une maladie infectieuse. Mais c'est aujourd'hui l'équivalent d'une quasi-épidémie qui touche certaines régions d'Asie. A Taïwan, le pourcentage d'enfants de 7 ans souffrant de myopie a rapidement progressé: 5,8% en 1983 contre 21% en 2000. Plus stupéfiant encore: 81% des Taïwanais de 15 ans sont myopes. Certains pourraient penser que les conséquences de la myopie se limitent au fait de porter des lunettes pour le restant de ses jours –et soyons francs, rien de plus mignon qu'un petit binoclard. Cette explosion de la myopie est désormais un grave problème de santé publique, et le monde médical a bien du mal à identifier ses causes.

Allez jouer dehors les enfants Les chercheurs estiment être sur le point de débusquer le principal coupable: le temps passé à l'intérieur, qui serait beaucoup trop important. Les suspects habituels –lecture, écrans électroniques– ne suffisaient pas à expliquer un tel écart. Soyons optimistes Brian Palmer. L'aspartame. Eviter l'aspartame Dans son dernier ouvrage Toxic planete, le célèbre chimiste André Cicollela consacre une large part à l'aspartame, cet édulcorant artificiel intense et très faible en calories, découvert en 1965. L'aspartame entre dans la composition de milliers de produits : sodas, chewing gums, et même dans les médicaments. L'aspartame est autorisé en Europe, mais il fait l'objet régulièrement de controverses quant à son risque pour la santé. Il serait cancérigène, aggraverait le diabète, et serait dangereux pour les femmes enceintes. L'aspartame réduit peut-être nos apports caloriques, mais des études ont montré que son usage entretiendrait nos besoins en sucre, aiguiserait l'appétit et favoriserait le grignotage.

Un groupement d'experts s'en penché en France l'an dernier sur l'aspartame, pour le compte de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail. Sur les étiquettes, la présence d'aspartame doit obligatoirement être signalée. Le danger de l'huile de caniveau en Chine. La Norvège reconnaît que son saumon peut être dangereux pour la santé | Rue89 Planète. Scope santé - Qualité des hôpitaux & cliniques. Un substitut courant du paraben provoque de l'eczéma. Des pacemakers hackés transformés en bombe électrique en un clic.