background preloader

Sécurité Sociale (Sécu')

Facebook Twitter

28 jan. 2021 PÉTITION. Ambroise Croizat mérite d’entrer au Panthéon. Il y a cent vingt ans ans, le 28 janvier 1901, naissait Ambroise Croizat.

28 jan. 2021 PÉTITION. Ambroise Croizat mérite d’entrer au Panthéon

La France lui doit l’une de ses plus belles créations collectives : la Sécurité sociale. Il en fut la cheville ouvrière et le principal bâtisseur, en tant que ministre du Travail au sortir de la Seconde Guerre mondiale, dans le respect du programme du Conseil national de la Résistance. ­ Depuis lors, des générations de citoyens ont eu la chance de bénéficier d’une ­couverture sociale ­exceptionnelle. Il faut bien mesurer l’œuvre ­civilisatrice d’Ambroise Croizat pour ce qu’elle est : une étape fondamentale, révo­lu­tionnaire, dans la ­recherche d’une vie meilleure qui a toujours animé l’humanité. 27 jan. 2021 Caroline Fiat : une aide-soignante à l'Assemblée. Le 21 janvier, depuis 2015, chaque année, c’est la fête de Là-bas, on vous retrouve au Lieu-Dit entre coups de rouge et swing manouche, ou bien comme l’an passé au Centquatre où nous étions plus de mille pour les trente ans de Là-bas.

27 jan. 2021 Caroline Fiat : une aide-soignante à l'Assemblée

Mais cette année, franchement, vous nous manquez… Sinon, bien sûr, Là-bas se porte bien, grâce à vous, grâce à votre soutien. Avec plus de 26 000 abonnés payants et plus de 30 000 visites chaque jour, nous ne sommes pas – c’est vrai – encore au niveau de la CCTV, la chaîne chinoise avec ses 1,2 milliards de téléspectateurs quotidiens, mais on n’est pas moins fier pour ça. Nous, notre modèle, c’est plutôt le grain de sable, ou bien la goutte d’eau qui fait déborder le vase. 28 déc. 2021 TOUTE LA VIE DE PAULETTE LA ROUGE (99 ans et demi) [INTÉGRALE] On ne remerciera jamais assez le cancer et Jésus.

28 déc. 2021 TOUTE LA VIE DE PAULETTE LA ROUGE (99 ans et demi) [INTÉGRALE]

Oui, tout d’abord, merci au cancer. Car s’il n’avait pas eu un cancer en 1985, à 34 ans, Gerhard Haderer aurait eu la vie indigente d’un « créateur » publicitaire. Or, c’est lorsqu’il fut opéré (et guéri) qu’il a tout laissé tomber et s’est tourné à fond vers le genre de dessins que vous allez (re)découvrir, si puissants, si violents qu’ils se passent de tout commentaire, à part quelques gloussements, quelques éclats de rire et pas mal de silences dans le genre grinçant.

6 nov. 2020 Budget de la Sécu : un texte insincère et qui poursuit les erreurs du passé. Lundi 9 novembre, le Sénat commencera a étudié en séance le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021.

6 nov. 2020 Budget de la Sécu : un texte insincère et qui poursuit les erreurs du passé

La crise sanitaire a contraint le gouvernement à revenir partiellement sur la politique de baisse des dépenses de santé. Néanmoins ce changement de politique est circonstanciel et pour LREM comme pour la droite sénatoriale, il faudra reprendre « au plus vite » des mesures d’austérité pour réduire le niveau d’endettement de la Sécurité sociale.

Il y a donc un débat politique sur la politique économique à mener en matière de santé : faut-il maintenir les dépenses de santé avec un plafond ou faut-il libérer les dépenses de santé pour ne serait-ce que rattraper le retard pris depuis des décennies ? 28 oct. 2020 Santé. Sécu post-Covid : rien n’a changé. Des députés en blouse blanche au beau milieu de l’Assemblée nationale ?

28 oct. 2020 Santé. Sécu post-Covid : rien n’a changé

Ce n’est pas une énième extension de la crise sanitaire, mais bien un « coup de com » en soutien aux personnels soignants de la part des députés communistes, ce mardi. « De l’hôpital à l’Assemblée nationale, nous voulons relayer leur parole et leurs souffrances », témoigne le député du Nord, Alain Bruneel, chargé de l’explication du vote des députés du groupe. Un vote négatif à l’encontre de ce budget qui ne prévoit « même pas un plan d’embauche pour l’hôpital, rien », se désole Alain Bruneel. « Vous pouvez compter sur nous, l’inverse reste à prouver » : en février dernier, le neurologue François Salachas se faisait le porte-voix des personels soignants lors de la visite d’Emmanuel Macron à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. Neuf mois plus tard, après une première vague, puis un retour épidémique, les soignants savent : ils ne peuvent pas compter sur le gouvernement. 23 oct. 2020 Sécu : la majorité vote l'obligation de payer pour aller aux urgences.

L’Assemblée nationale a adopté dans la nuit de jeudi à vendredi le nouveau « forfait patient urgences », dans le cadre de l’examen du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

23 oct. 2020 Sécu : la majorité vote l'obligation de payer pour aller aux urgences

La mesure, qui a soulevé de nombreuses protestations parmi les professionnels de la santé, prévoit que les malades se rendant aux urgences mettent la main à la poche dès 2021, non plus en janvier comme initialement prévu mais en septembre. Les passages dans ces services, non suivi d’une hospitalisation, feront l’objet d’une facturation fixe en lieu et place l’actuel ticket modérateur laissant 20 à 30 % du coût des soins aux malades, souvent remboursés pour ceux disposant d’une complémentaire santé. De l’ordre de 18 euros Le rapporteur général du texte Thomas Mesnier (LaREM), comme le ministre de la Santé se sont défendus de vouloir réaliser des économies sur le dos des patients.

"Culpabiliser les personnes" Rendez-vous de l'Actu - Peut-on revenir à l'équilibre de la Sécurité sociale ? Le 9 juillet 2020. "UNE CRISE INÉDITE ARRIVE, C'EST UNE BOMBE À RETARDEMENT" Le Covid-19 révèle la folie du capitalisme. À l'approche de la date anniversaire de la première réunion du CNR, Le Média vous propose une série d'interviews généreusement cédées au Média par le collectif Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui, réalisées dans le cadre du rassemblement des Glières de cette année qui a du être annulé.

Le Covid-19 révèle la folie du capitalisme

On inaugure cette série avec l'économiste Bernard Friot. Le collectif Citoyens Résistant d'hier et d'aujourd'hui a proposé aux intervenants prévus de répondre à trois questions en rapport avec la crise sanitaire, économique et politique que traverse le monde. Sécurité sociale : le coût du parapluie. Qui est Olivier Véran, le nouveau ministre de la santé ? Nommé quelques heures plus tôt ministre de la Santé, Olivier Véran a donné hier le coup d’envoi, devant les députés, des débats sur la réforme des retraites, vantant « un texte dont l’ambition est grande et même immense ».

Qui est Olivier Véran, le nouveau ministre de la santé ?

Nullement impressionné par la tâche, cet habitué des plateaux TV, qui y défend avec zèle l’action de l’exécutif, s’attendait à cette nomination. « Je suis prêt, je le suis depuis longtemps », confiait-il dimanche, après l’annonce de la démission d’Agnès Buzyn, partie mener la campagne parisienne. « C’est un manque de sérieux incroyable. Quel mépris pour la réforme des retraites, qui dépend de ce ministère.

Et quel mépris pour les personnels hospitaliers, en pleine crise de l’hôpital », s’indigne le député PCF Alain Bruneel. Olivier Véran, lui, se frotte les mains. L’ambitieux neurologue de 39 ans, jusqu’à présent rapporteur du volet organique de la réforme des retraites, se retrouve propulsé en première ligne. MARCHE OU GRÈVE #13 : VERS UNE PÉNURIE DE CARBURANT ? « Sauvons les retraites, pas les fêtes ! » Un siècle après, ces images frappent toujours.

« Sauvons les retraites, pas les fêtes ! »

Elles étaient faites pour ça, pour accrocher, pour hurler, pour défier le nazisme à l’intérieur même de l’Allemagne. Elles s’adressaient à tous, au grand public, au grand comme au petit peuple. En rupture avec l’art bourgeois, et l’art expressionniste, c’était le « soziale Kunst », l’art social qui donnait à l’art un rôle majeur dans la lutte politique. « Art as a weapon », l’art comme une arme. Assassinat de la Sécurité Sociale par Macron. Sa destruction masquée, parfois sous des aspects sympathiques, se fait de manière systématique, déterminée et accélérée en 2020.

Assassinat de la Sécurité Sociale par Macron

Pour cela 5 techniques principales sont employées et le budget 2020, confirmé par l’article 3 du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) marque une accélération dans cette destruction pierre par pierre. La 1ère technique est celle de la réduction des cotisations Réduire les cotisations des salariés apparaît sympathique surtout si son remplacement par la CSG laisse apparaître un léger gain sur le bulletin de paye. Il s’agit pourtant d’anesthésier les salariés pour mieux les priver de leurs droits. En 2018 la cotisation salariale d’assurance maladie de 0,15% (0,75% jusqu’à Macron) a été supprimée.

MACRON : COUP D'ÉTAT CONTRE LA SÉCU. CE MONDE TOUCHE À SA FIN, LE CAPITALISME NE FAIT PLUS ENVIE - FRANÇOIS RUFFIN. PLFSS 2020 : la liquidation de la Sécu est « en marche » Crédit Photo : Photothèque Rouge / MILO Les députés viennent d’achever l’examen et le vote du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2020, il sera ensuite débattu au Sénat. Malgré les états d’âme d’une partie de sa majorité qui, en commission, avait contribué au rejet du texte, le gouvernement a réussi à le faire adopter sans modification significative. Il confirme ainsi la détermination du pouvoir à ne rien lâcher sur sa politique d’austérité à préparer le big bang de la Sécurité sociale voulu par Macron. Le gouvernement est resté « droit dans ses bottes » et a maintenu sa décision d’économiser cette année encore 4,2 milliards sur les dépenses de santé.

Quant aux retraités, malgré les légers déblocages obtenus par le mouvement des gilets jaunes pour les plus petites retraites (réduction de la CSG, réindexation sur la hausse des prix), la plupart d’entre continueront de voir le pouvoir d’achat de leur pensions diminuer. Macron fait payer les mesures « gilets jaunes » par la Sécu ! Vous vous souvenez des quelques mesures « lâchées » par Emmanuel Macron, début décembre 2018, pour tenter de calmer les « gilets jaunes » ? Hausse de la prime d’activité, exonération des cotisations salariales sur les heures supplémentaires, baisse de la contribution sociale généralisée (CSG) sur les retraites inférieures à 2 000 euros… Ce mardi 20 octobre, presque un an après, l’Assemblée nationale va voter le budget 2020 de la Sécurité sociale. Et que découvre-t-on, à l’article 3 du budget ? C’est la Sécu qui va payer les mesures « gilets jaunes » !

SÉCURITÉ SOCIALE : UN MENSONGE D'ÉTAT. MACRON ABANDONNE DÉFINITIVEMENT LES PAUVRES. Face aux attaques contre la protection sociale, mettre en cause le système capitaliste. Crédit Photo : Photothèque Rouge / Franck Houlgatte « Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie. Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme... À y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. (Denis Kessler, vice-président exécutif du MEDEF de 1998 à 2002 et inspirateur d’E-A.

LA MACRONIE BRAQUE LA SÉCURITÉ SOCIALE. Grève nationale à la Sécurité Sociale le 25 juin 2019. Protection sociale. Un plan pour la dépendance au prix de sacrifices sur la Sécu. Les jours heureux. « Toujours jeune » malgré ses 75 ans. Ambroise Croizat -Arretsurimages du 06/01/20-17- Loi de financement de la sécu : les députés médecins votent-ils sous l’influence des labos ? Comme chaque année à l’automne, le Parlement examine actuellement la loi de financement de la sécurité sociale pour l’année suivante. Et comme chaque année, les amendements tombent aussi nombreux que les feuilles mortes. Plus de 1500 ont encore été déposés dans le cadre de l’examen du texte en première lecture à l’Assemblée nationale, qui a commencé le 22 octobre. Ces amendements sont parfois de simples copier-coller de propositions envoyées par les lobbys de l’industrie pharmaceutique, les syndicats de médecins ou les fédérations d’employeurs du secteur. « Il y a eu beaucoup d’amendements exactement similaires, par paquets de dix ou quinze.

Les députés reproduisent ce que la Fehap (Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne) ou la FHF (Fédération hospitalière de France) leur envoient. Parfois ils n’ont même pas pris la peine d’enlever la mention de la Fédération ! Députés et médecins, une cible qui compte double L’omniprésence insidieuse des labos. Le prix exorbitant de certains traitements menace l’universalité de notre modèle de santé. Une question de vie… ou de mort. Pour des raisons budgétaires, les médecins réserveront-ils certains nouveaux médicaments à quelques patients uniquement ?

Des médicaments utiles et efficaces devront-ils être progressivement dé-remboursés afin de financer l’arrivée sur le marché de nouveaux médicaments présentés comme plus innovants, mais plus chers et donc moins accessibles ? Ces scenarii risquent fortement de devenir réalité dans les années à venir, si rien n’est fait pour juguler l’augmentation exponentielle du coût des médicaments présentés comme étant « innovants », notamment contre le cancer. L’explosion des coûts des médicaments contre le cancer fait peser un risque de rupture d’égalité dans l’accès à tous les patients aux traitements dont ils ont besoin.

"La sociale", histoire d'une conquête malmenée. Pour une « nouvelle Sécu à 100 % ! - Attac. Macron enterre la Sécu dans l'indifférence générale. Une histoire du Conseil National de la Résistance (CNR) Le 21 septembre 2018. «Protection sociale» dans la Constitution: vers une Sécurité sociale affaiblie - Page 2. Alerte sur la Sécurité sociale ! Constitution. Face au tollé sur la Sécurité sociale, la majorité opère un repli stratégique. Eliane Assassi. "Pas touche à la Sécurité Sociale" Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » En février 2011, notre reportage sur Ambroise Croizat fut une redécouverte, et pour beaucoup une découverte, du père de la Sécurité Sociale.

Pétition. Pour que la Sécurité sociale reste inscrite dans la Constitution. Protection sociale contre Sécurité sociale: plus qu'une histoire de mots. Le gouvernement entend faire disparaître les mots « sécurité sociale » pour les remplacer par « protection sociale » dans la Constitution. Christa Wolfe Mercredi 4 juillet 2018 La Révolution Permanente. Modèle social. La Macronie veut supprimer la Sécu de la Constitution. 18 juin 2018 Mathilde Larrère, Bernard Friot - Histoire du mouvement ouvrier. La Sécurité Sociale expliquée à ma fille. LE JOURNAL - Vendredi 23 FEVRIER 2018. Conférence "A quoi je dis oui V2.0" - Bernard Friot - Partie 2/2. Conférence "A quoi je dis oui V2.0" - Bernard Friot - Partie 1/2. La sécurité sociale, l’humanisme en actes. #RDLS44 : INSECTES, GLYPHOSATE, TRAVAIL DÉTACHÉ, SÉCURITÉ SOCIALE, NUCLÉAIRE. La casse de la sécurité sociale par #Macron ... Caroline Fiat.

C’est parti : Après le code du Travail, Macron s’attaque à la sécurité sociale. La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ? SÉCURITÉ SOCIALE : FILLON L'HYPOCRITE - Le Bon Sens. Etes-vous pour le libre choix de la Sécu comme complémentaire santé? Choisir la Sécu comme complémentaire, est-ce vraiment réaliste ? MÉLENCHON : «JE PROPOSE LA SÉCURITÉ SOCIALE INTÉGRALE» Comment financer le remboursement à 100% des soins de santé prescrits ?

Que sont les mutuelles devenues ? POUR LA SECURITE SOCIALE. Les soussignés tiennent à manifester leur attachement à la Sécurité sociale, moyen le plus juste et le plus efficient pour un système de santé solidaire, seul à même de garantir l’égalité de toutes et de tous face à la maladie. Pour maintenir la solidarité entre les bien portants et les malades, entre les plus jeunes et les plus vieux, entre les personnes ayant des niveaux de revenus différents, la Sécurité sociale doit continuer à rembourser non seulement les affections graves et les maladies de longue durée mais aussi les soins courants, préventifs et curatifs , dès lors qu’ils sont justifiés et que les traitements prescrits ont une efficacité démontrée. VIDÉO - MÉLENCHON - Réunion publique au Mans. Voici venu le temps du grand plon­geon dans l’an­née de l’élec­tion pré­si­den­tielle.

Certes, à l’heure où je publie ce texte je n’ai tou­jours pas atteint les 500 signa­tures. Il m’en manque encore vingt. Je crois que je peux avoir bon espoir. Change.org - Plus de 208 000 citoyens se mobilisent... L'ART DE LA GUERRE IMBÉCILE. "OU VOIR LA SOCIALE ? " Bernard Friot "La conférence gesticulée". Extrait "La Sociale", film de Gilles Perret. La Sociale - Le nouveau film de Gilles Perret. Vote du budget de la Sécurité sociale – Communiqué de Jean-Luc Mélenchon.

Ambroise Croizat, militant de la Sécu. Le meilleur système de santé du monde. Le meilleur système de santé du monde (2. Le meilleur système de santé du monde (3. LaurePouliquen : #SecuritéSociale fin du monopole... L'accord conclu entre l'assurance maladie, les médecins et les complémentaires santé sur les dépassements d'honoraires. Communiqué : L'UMP l'a rêvé, le PS l'a fait ! - Le SMG, Syndicat de la Médecine Générale. Ce mardi dans l'Humanité : Pour la Sécu, le changement attendra... Ce jeudi dans l'Humanité : Le cheval de Troie de l'UE contre la Sécu.