background preloader

Espace publique

Facebook Twitter

Bruxelles, à qui profiteront les nouveaux quartiers? La gestion optimale du territoire figure parmi les grandes priorités du gouvernement bruxellois pour cette nouvelle législature.

Bruxelles, à qui profiteront les nouveaux quartiers?

Objectif déclaré: faire face au boom démographique et lutter contre la dualisation sociale. Construction de nouveaux quartiers, transformation de la zone du canal, restructuration de la gouvernance: les chantiers annoncés sont nombreux. Mais à qui va vraiment profiter ce déploiement de moyens publics en matière d’aménagement du territoire? Faire entrer Bruxelles dans l’âge de la maturité, 25 ans après son acte de naissance. C’est ainsi que Rudi Vervoort (PS), ministre-président reconduit dans ses fonctions pour cette législature, a décrit la mission de sa nouvelle équipe devant le parlement régional, le 20 juillet dernier. Le ministre-président à la manœuvre. The City as a Sphere of Action. 24./25.

The City as a Sphere of Action

July 2014: The Symposium at the end of the Osthang Project Summer School will place the recently completed Osthang campus into a larger context. The “functional change” of public space has evolved to become a key issue in architecture and urban planning discourse over the past 20 years. Therefore the citizens of Darmstadt – along with the participants of the Summer School and international experts – are invited to search for the potentials of open, social spaces and the alternative planning and building practice.

]pyblik[ Agenda. Urban Bricolage. Anniekoh: The temporary public art work Loaded Text has made me more obsessed with ways of making planning public.

Urban Bricolage

The artists Kate Ericson and Mel Ziegler “hand wrote the entire 65-page text of the Downtown Durham Revitalization Plan on a 150-foot stretch of damaged sidewalk” (source) Liste d'actions. Citymine(d) Zoom. Zoom est un collectif d’architecture et d’intervention urbaine.

zoom

Basé à Grenoble depuis 2007, le collectif est composé en majorité d’architectes. Par ses collaborations et ses projets, Zoom s’inscrit dans un tissu associatif artistique, pédagogique et institutionnel en France et en Europe. Zoom situe ses actions dans un rapport étroit avec la culture architecturale et les enjeux urbains. Espace(s), territoire(s), culture(s) Intervention à la Journée d'étude « Macadam jeunesse.

Espace(s), territoire(s), culture(s)

La rue, espace criminogène ? » 26 avril 2011, organisée par BUC Ressources / CRF de Gif-sur Yvette. Avant d’entrer dans le vif du sujet, il me paraît important de situer mon approche. Ma démarche est une démarche de recherche-action qui a pour principe d’essayer d’outiller les acteurs pour qu’ils s’approprient les outils de la recherche et développent une production de connaissance sur les questions qui les préoccupent. Un chercheur ou un spécialiste, avec tout son savoir, sa culture, sa technique, est confronté à des situations complexes auxquelles il ne peut pas répondre seul. Pour une réappropriation de l’espace public: Amsterdam, ville modèle? « Vers un renouveau territorial.

Il y a quelques temps déjà, j’ai eu l’occasion d’arpenter les rues de la capitale hollandaise et de découvrir l’architecture typique des villes flamandes et les multiples canaux qui symbolisent la ville.

Pour une réappropriation de l’espace public: Amsterdam, ville modèle? « Vers un renouveau territorial

Déformation professionnelle, mon œil d’urbaniste n’a pas pu s’empêcher d’observer et d’immortaliser les particularités urbaines d’Amsterdam. Dans l’ouvrage « Reconquérir les rues » présenté dans l’article précédent, Nicolas Soulier développe des pistes d’action pour une ville plus vivante et agréable suivant deux principes basés sur la même notion de partage : partage frontal et du partage modal. Amsterdam, ville connue pour ses canaux et le recours intensif au vélo, correspond-t-elle à l’idéal de ville aux rues vivantes et fertiles prôné par Nicolas Soulier ? Réponse en textes et en images après 3 jours de découvertes urbaines. Le banc, un mobilier omniprésent mais souvent privé Sur la pancarte, en 4 langues : "SVP ne jetez pas votre mégot de cigarette par terre...

Une nature foisonnante. Espace public. L’espace public est un terme polysémique qui désigne un espace à la fois métaphorique et matériel.

Espace public

Comme espace métaphorique, l’espace public est synonyme de sphère publique ou du débat public. Comme espace matériel, les espaces publics correspondent tantôt à des espaces de rencontre et d’interaction sociales, tantôt à des espaces géographiques ouverts au public, tantôt à une catégorie d’action.Le terme est d’abord apparu au cours des années 1960, à la suite des travaux de J. Habermas (1962). Ceux-ci portaient sur la constitution progressive, au cours du XVIIIe siècle, d’une sphère de la publicité (Öffentlichkeit) fondée sur l’usage libre et public de la raison, et s’autonomisant par rapport à la sphère du pouvoir. Collective culture and urban public space. Text produced for the project «Inclusive cities: challenges of urban diversity» that took place throughout 2006 as an initiative of the Woodrow Wilson International the Center for Scholars, the Development Bank of Southern Africa and the CCCB.

Collective culture and urban public space

«When public spaces are successful […] they will increase opportunities to participate in communal activity. This fellowship in the open nurtures the growth of public life, which is stunted by the social isolation of ghettos and suburbs. In the parks, plazas, markets, waterfronts, and natural areas of our cities, people from different cultural groups can come together in a supportive context of mutual enjoyment. As these experiences are repeated, public spaces become vessels to carry positive communal meanings». Petites perturbations urbaines.

Du 27 au 31 octobre, le stage-atelier de la Toussaint, avec le photographe Émile Loreaux, propose aux adolescents de 12 à 15 ans une promenade urbaine.

Petites perturbations urbaines

L’atelier propose une promenade urbaine pour observer les lieux dans la durée et être attentifs aux flux des passants, à l’aménagement urbain qui guide nos déplacements ou nos regards, aux rythmes de la ville et aux sons. Par la suite, après échanges des impressions, ce qui a plu, amusé, dérangé, les jeunes participants essaient d’imaginer de petites interventions dans l’espace public pour lui donner un nouveau relief et se l’approprier quelque peu. Les intrusions peuvent être variées et explorer toutes les possibilités d’une présence humaine ou d’une intervention plastique. À cette occasion, Émile Loreaux présentera aux jeunes participants divers projets photographiques (“Tête de gondole”, “Lectures”, etc.) qui ont inspirés la création de cet atelier. Émile Loreaux est photographe.

L’espace public se doit d’être critique» En pleine mutation, le centre-ville de Marseille devient la scène de Métamorphoses : jusqu’au 6 octobre une quarantaine d’interventions artistiques proposées par le Centre national de création Lieux publics.

L’espace public se doit d’être critique»

Discussion entre son directeur, Pierre Sauvageot, et le sociologue Jean-Louis Fabiani, de l’Ecole des hautes études en sciences sociales, sur l’art dans l’espace public. Depuis le début de la Capitale culturelle européenne à Marseille, la forte adhésion populaire aux événements dans l’espace public semble emporter toute critique sur le contenu artistique…