background preloader

Le sommeil

Facebook Twitter

Rytmes biologiques et rythme veille-sommeil. I.

Rytmes biologiques et rythme veille-sommeil

Les rythmes biologiques I.1> Origine des rythmes biologiques La chronobiologie est une étude récente c'est au milieu du XX eme siècle qu'on a montré par des expériences la rythmicité (organisation temporelle) se manifestant donc par l'existence de rythmes biologiques. L'activité des organes varient périodiquement (passe par des creux et des pics dans la journée). Quelle est l'origine de ces rythmes biologiques? Tous les organismes vivants sont soumis à des phénomènes universels. • La terre tourne autour du soleil: cycle saisonnier ou annuel • La terre tourne sur elle même donc pendant 12 heures une face de la terre est tournée vers le soleil (jour) et l'autre non (nuit), c'est un cycle journalier de 24h. Au cours de l'évolution les organismes ont du s'adapter à ces variations périodiques.

I.2> Définition d'un rythme biologique Un rythme est caractérisé par: I.3> Les différents types de rythme I.4> Rôle des rythmes biologiques Ces rythmes biologiques ont donc un rôle adaptatif. Le sommeil, les rêves et l'éveil. Cycles du sommeil. Pour comprendre l’importance du sommeil, il suffit d’observer ce qui se passe quand on ne dort pas assez ou, comme le disent les médecins, quand on montre les signes du syndrome d’insuffisance du sommeil.

Cycles du sommeil

Bien entendu, on est somnolent durant la journée. On tend aussi à faire la "grasse matinée" le week-end pour rembourser cette « dette de sommeil ». Si l’on n’y parvient pas, plusieurs effets néfastes vont apparaître. C’est d’abord la vigilance, la concentration et la capacité de réfléchir qui sont diminuées. On observe ensuite un ralentissement des réflexes, des troubles de la mémoire, de la fatigue musculaire, des sautes d’humeur, voire de l’agressivité et de la difficulté à se situer dans le temps ou l'espace. À plus long terme, plusieurs études ont trouvé une relation entre la quantité et la qualité du sommeil et plusieurs problèmes de santé chroniques. Mais revenons au manque de sommeil dont l’origine peut être volontaire ou involontaire. Sommeil. Horaires décalés et travail de nuit. Travail de nuit, travail posté, horaires étalés, temps partiel… Le travail en horaires atypiques concernerait aujourd’hui au moins occasionnellement près de 2 salariés sur 3.

Horaires décalés et travail de nuit

Ces rythmes de travail hors normes ne sont pas neutres en termes de santé et de sécurité, et peuvent être à l’origine de risques spécifiques. Comment concilier ces formes de travail avec la préservation de la santé et de la sécurité des personnels concernés ? Les deux tiers des salariés, essentiellement les ouvriers et les employés, travaillent désormais en horaires décalés ou atypiques. Ce terme générique cache de multiples réalités.

Il peut s’appliquer aux horaires (de 20 h à 7 h du matin), aux périodes travaillées (samedi, dimanche et jours fériés), aux amplitudes de journée (au-delà de 8 h), à la structuration des journées (journées fragmentées par des coupures de plusieurs heures), ou encore aux rythmes de travail (variations irrégulières ou cycliques du nombre de jours ou des horaires de travail). Institut National du Sommeil et de la Vigilance. Le sommeil de A à Z Le sommeil est un état dans lequel nous passons environ le tiers de notre vie.

Institut National du Sommeil et de la Vigilance

Il fait partie des fonctions vitales de l’organisme comme la respiration, la digestion ou l’immunité. Le sommeil est un comportement spontané et réversible caractérisé par des périodes récurrentes de : – diminution de l’activité motrice – augmentation des seuils de réponse sensorielle – facilitation de la mémorisation – discontinuité de l’activité mentale Au niveau du cerveau, pendant le sommeil lent, l’activité se ralentit de plus en plus au fur et à mesure que le sommeil s’approfondit et que le dormeur passe du stade N1 au stade N3. Au niveau du corps, il en est de même avec une diminution progressive des principales fonctions de base de l’organisme : le pouls et la respiration se ralentissent, la tension artérielle, le tonus musculaire, la température corporelle baissent. La structure du sommeil n’est connue que depuis une dizaine d’années. D’après William Dement. SPÉCIAL PARENTS !

Réseau Morphée, un réseau de santé pour vous aider à mieux dormir. Le sommeil : physiologie, mécanismes, chronobiologie, pathologies.