background preloader

Les secrets du sommeil

Facebook Twitter

Cauchemars ou terreurs nocturnes? » Parasomnie. Qu’est-ce que la parasomnie ?

» Parasomnie

Les parasomnies sont des événements indésirables qui surviennent pendant le sommeil et qui impliquent souvent des comportements complexes et orientés vers un but. La polyphonie du rêve : l'expérience onirique commune et partagée de René Kaës. L’étude du rêve se situe à l’origine de la construction métapsychologie du fonctionnement psychique inconscient.

La polyphonie du rêve : l'expérience onirique commune et partagée de René Kaës

En 1900 [2] S. Freud (1900), L’interprétation des rêves, Paris,... [2] , dans le décours de son auto-analyse, Freud fonde la psychanalyse en formulant une représentation d’un espace psychique clos, conçu sur le modèle du rêve ; le rêve est “ égo ïste ”, à la fois gardien du sommeil et source de satisfaction des désirs infantiles d’un sujet-rêveur conçu comme solipsiste. L’espace onirique clos freudien était une nécessité épistémologique, afin de cerner et isoler l’inconscient pour en découvrir les propriétés, en parfaite homologie avec l’invention du dispositif de la cure [3] A. Green, De l’ « Esquisse » à L’interprétation des... [3] . IMAGINAIRE ET IMAGINATION, L'expression onirique : psychanalyse et phénoménologie. Que l'apport de la psychanalyse freudienne ait été décisif à cet égard, on s'en convaincra d'autant mieux qu'on l'aura plus précisément déterminé sur le terrain qui lui est propre.

IMAGINAIRE ET IMAGINATION, L'expression onirique : psychanalyse et phénoménologie

De toute évidence en effet, Freud n'aurait en rien innové, s'il s'était borné à assigner pour ressort aux processus d'imagination une force pulsionnelle. Une telle conception « dynamique » de l'imaginaire est déjà présente dans l'œuvre d'Aristote. Elle ne fait que prolonger, sous forme systématique, la tradition ancestrale des poètes et des moralistes, et depuis Aristote, à travers les stoïciens, elle se perpétuera jusqu'aux prédécesseurs immédiats de Freud. Mais l'originalité de la psychanalyse freudienne n'a pas été d'enrichir une tradition spéculative. Elle a été de fonder cette tradition, plus précisément de lui prêter forme théorique sur le double fondement empirique de l'analyse du rêve et de l'analyse des névroses. Les fonctions du rêve dans la famille. Un rêve pour de vrai : rêve et transfert chez l'enfant. Sommeil : pourquoi perdons-nous notre conscience du monde extérieur ?

Le sommeil correspond à une période de perte de conscience mais pas d'inconscience.

Sommeil : pourquoi perdons-nous notre conscience du monde extérieur ?

Aux fondements narcissiques d'une névrose de contrainte : le rêve raconte. Évolution onirique d'un déni. Le rêve du Comte de Thun. Dans « l’interprétation du rêve » et dans le chapitre intitulé « Le matériel d’origine infantile, source du rêve » Freud nous communique l’un de ses rêves dit « Rêve du Comte de Thun » .

Le rêve du Comte de Thun

Le contenu manifeste de ce rêve est très long et les associations qui l’accompagnent sont abondantes et d’une grande richesse, aussi je ne peux qu’encourager le lecteur à le relire dans son contexte pour pouvoir lire ce qui suit. Je ne peux en tirer que quelques fils qui pourront servir à ma démonstration, tout en ayant conscience de prendre plein de risques en ne partant pas strictement du texte du rêve. Freud se montre dans ce rêve d’humeur belliqueuse. La veille, à la gare, partant en vacances, il rencontre le Comte de Thun. Toute une série d’associations surgissent à propos de ceux qui sont nés avec une cuillère d’argent dans la bouche. Ce fragment c’est Freud lui-même qui l’isole pour l’expliciter davantage : « Je prends un fiacre et me fais conduire à une gare.

La première est celle-ci : L'interprétation du rêve - micropsychanalyse, une psychanalyse au microscope. Pierre Codoni, Micropsychanalyse n°1, Le sommeil-rêve, Lausanne, Favre, 1997.

L'interprétation du rêve - micropsychanalyse, une psychanalyse au microscope

Psychanalyse : l'interprétation des rêves - Freud, Jung et Lacan. L'interprétation des rêves est tout-à-fait individuelle et varie selon la culture, l'éducation, l'environnement, ce qui implique un suivi et une bonne connaissance pour être efficace.

Psychanalyse : l'interprétation des rêves - Freud, Jung et Lacan

C'est Sigmund Freud qui en propose une première analyse, mais d'autres chercheurs, comme Carl Jung ou Jacques Lacan, émettront également leurs propres hypothèses. La psychanalyse selon Freud Dans un ouvrage écrit en 1899, L'Interprétation des rêves, Freud propose une nouvelle manière d'interpréter les rêves à travers le déterminisme psychique, c'est-à-dire la présence pré-existante de l'idée. Cette dernière utiliserait le rêve pour accéder à la conscience, sans être bloquée par les notions de bien ou de mal, pour faire passer l'idée en refoulant le désir, sans déclencher d'angoisse ou de culpabilité.

Freud, analyse et interprétation des rêves. Dr Jean-Michel CrabbéMis à jour le 22 mars 2010 jmc@sitemed.fr Ce chapitre est basé sur le livre "le rêve et son interprétation", de S Freud.

Freud, analyse et interprétation des rêves

L'interprétation des rêves en psychanalyse. - Le blog de hypocampe2011.over-blog.com. Mercredi 13 avril 3 13 /04 /Avr 09:41 L'interprétation des rêves en psychanalyse.

L'interprétation des rêves en psychanalyse. - Le blog de hypocampe2011.over-blog.com

Selon Freud, le rêve révèle le passé, celui du rêveur. Le désir inconscient, c'est la sexualité infantile. Le névrosé refuse de concevoir ces représentations inconscientes étant inconciliables avec les exigences de la conscience. Les rêves et leur symbolisme. IV. - Les rêves et leur symbolisme Lorsqu’on dépouille les complexes des rêves de leur revêtement imaginatif, en apparence absurde, on s’aperçoit qu’ils mettent à nu les profondeurs de l’inconscient.

Les rêves et leur symbolisme

L’araignée symbole onirique, Karl Abraham. {*style:<b> </b>*} Tout psychanalyste a rencontré l’araignée comme symbole dans les rêves de ses patients. Mais nous manquons de références utilisables concernant sa signification. Freud signale au passage que l’araignée représente la mère –à savoir la mère méchante que l’enfant redoute. Il n’est pas évident pourtant que ce soit l’araignée qui doive figurer ces aspects d’une mère. Pratiquement, nous constatons que la signification en question ne convient pas ou ne suffit pas pour tous les cas. Dans ces conditions nous devons enregistrer tous les cas particuliers. Le premier rêve survint peu de jours après le début du traitement. La première séance avait élucidé la position du patient vis-à-vis de sa mère et lui avait fait vivre impression.

Le premier rêve : " Je suis dans une chambre à coucher à deux lits. Le deuxième rêve se produisit environ deux mois plus tard. " je suis devant une armoire avec ma mère ou ma femme dans mon bureau. Nous fuyons dans la pièce attenante. Le rêve vu par les Neurosciences. Le rêveur neuronal. Dans cet article, j'expose et discute une théorie psychophysiologique spécifique, l'hypothèse d'activation-synthèse du rêve, formulée par Robert W. McCarley et moi-même en 1977. La métapsychologie du cauchemar, du jeu et de l'identification projective. Les patients avec lesquels la psychanalyse a à faire aujourd’hui n’ont pas, le plus souvent, d’espace psychique à eux, bien individualisé, bien enveloppé par une membrane, un pare-excitation efficace, comme dans la métaphore de la vésicule psychique de la seconde topique de Freud. Le Ça, le réservoir des pulsions, ne contient pas l’excitation qui déborde du chaudron ou bien ne parvient pas à y entrer.

Il s’agit plutôt d’un baquet familial, groupal, ou d’un repli neurobiologique, une survie précaire à défaut de mieux. Pour contenir ces patients, en proie à des agirs de décharge – toxicomanes, délinquants, patients opératoires, à névrose de comportement ou familiers des conduites à risques, pervers, intégristes ou sectaires, cyclothymiques ou parano ïaques –, la parole couchée ne suffit plus, d’autant que le modèle du rêve ne fonctionne pas, chez eux. Une fonction du cauchemar : le traitement du pénible. Combien de patients n’ont-ils pas, à un moment ou à un autre au cours de leur analyse, commencé une séance par une déclaration de lucidité, une prise de conscience de leur acharnement à l’égard d’une « vaine attente » : la découverte d’une scène, d’un mot, d’un point nodal, permettrait de défaire tout ce qui en aurait découlé et les aurait rendus victimes de leur passé de « l’enchaînement impitoyable des événements » [1] S.

Freud, (1900), L’interprétation des rêves, PUF,... [1] . Mais le souvenir se dérobant obstinément, ce que l’analyse semble alors avoir défait est plutôt leur « naïveté » – ou leur résistance – en leur faisant sentir dans leur propre discours combien rien n’est simple. De son côté l’analyste s’en réjouira peut-être fugitivement, satisfait que soit ainsi mis de côté le réalisme psychologique au profit de l’acceptation de la complexité de l’appareil psychique.

Dialectique du rêve : Je crois, je veux ou je désire ce que je rêve… Interpréter un rêve n'est pas un jeu gratuit. En effet, les significations que le rêveur attribue aux énoncés du rêve renvoient à l'ensemble des croyances et des désirs qu'il se suppose et qui rendent raison de la cohérence du rêve. Or, quel lien existe-t-il entre le désir et la croyance ? Il réside en ce qu'on ne cesse de penser à ce qu'on désire: on ne peut pas, pour des raisons de la texture de l'esprit, ne pas se demander si ce à quoi on pense tout le temps ou mieux ce qu'on ne peut s'empêcher de croire ne serait pas précisément l'objet d'un désir. À preuve, ce lien est particulièrement probant pour les désirs et rêves érotiques ou ceux de vengeance. Et, c'est justement pour des raisons qui sont aussi celles de la texture de l'esprit et parce que ce trait capte adéquatement le phénomène de la rémanence des images du rêve au réveil.

La métapsychologie du cauchemar, du jeu et de l'identification projective. Le rêve - Le rêve, programmation génétique des instincts. Signification du rêve. Sommaire de la page : Rythme ultradien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le rythme ultradien est un rythme biologique se présentant avec une fréquence supérieure au rythme circadien (fréquence pluriquotidienne). Il est donc plus rapide qu'un rythme circadien. Cauchemar. Rêve lucide. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un rêve lucide est un rêve durant lequel le rêveur a conscience d'être en train de rêver. L’utilisation de l’adjectif « lucide » en tant que synonyme de « conscient » a été introduite en 1867 par l'écrivain, sinologue et onirologue français Léon d'Hervey de Saint-Denys dans son ouvrage Les Rêves et les moyens de les diriger.

Dans les années 1980, le scientifique Stephen LaBerge publie des expériences sur les rêves lucides et prouve qu'il est possible de communiquer à l'extérieur en effectuant du code morse avec ses poings alors qu'il est en état de rêve. La plupart des rêves lucides ont lieu durant la phase de sommeil paradoxal. Rêve. Mécanismes du cycle veille-sommeil-rêve. Sommeil paradoxal. Sommeil : comment il protège votre cerveau. Dormir permet au cerveau de se nettoyer. Le manque de sommeil perturbe notre génome. De nombreux travaux ont montré qu'un sommeil insuffisant a des conséquences néfastes sur la santé: augmentation du risque d'obésité, de diabète, de maladies cardio-vasculaires, diminution de la vigilance et des capacités cognitives ou encore affaiblissement des défenses immunitaires.

Cependant, les mécanismes qui lient manque de sommeil et impact sur la santé restent mal connus. Dans une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (Pnas) cette semaine, des chercheurs anglais démontrent que quelques heures de sommeil en moins suffisent pour perturber massivement l'expression de nombreux gènes. Les chercheurs de la faculté de médecine de l'université du Surrey (Royaume-Uni) ont étudié les effets d'une limitation de sommeil chez 14 hommes et 12 femmes, âgés en moyenne de 27 ans, qui ont passé deux semaines au centre de recherche. 30% de la population concernés » Insomnie: conseils pour mieux dormir. Rythme circadien. L'impact de notre manque de sommeil sur le plan génétique.

Mécanismes du cycle veille-sommeil-rêve. Dormir debout : le cerveau en mode « off » Nos différents sommeils. Tout savoir sur le sommeil. Sommeil paradoxal et physiologie du rêve. Le cerveau, maître du sommeil. La veille et le sommeil.