background preloader

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!
Plusieurs structures spécialisées permettent de reconnaître le neurone pré- du neurone post-synaptique: Dans le bouton terminal de l'axone pré-synaptique, on peut observer des mitochondries ainsi que des microtubules qui permettent le transport des neurotransmetteurs du corps cellulaire (où ils sont produits) jusqu'au bout de l'axone. (cliquez sur 2. Axonal Transport) On peut aussi y voir des vésicules sphériques remplies de neurotransmetteurs. La fente synaptique que les neurotransmetteurs ont à franchir est très mince, de l'ordre de 0,02 micron. Les neurotransmetteurs se fixent sur des récepteurs membranaires, de grosses protéines ancrées dans la membrane cellulaire du neurone post-synaptique. Related:  Action sur le cerveau (neurotransmetteurs)TPE 2Alimentation Sommeil

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Le cannabis La sensation d’euphorie légère, de relaxation et de perceptions auditives et visuelles amplifiées que produit la marijuana s’explique presque entièrement par son action sur les récepteurs cannabinoïdes. Ces récepteurs sont présents un peu partout dans le cerveau et une molécule endogène qui s’y lie naturellement, l’anandamide, a été identifiée. On est donc en présence du même cas de figure qu’avec les opiacés qui se lient directement sur les récepteurs aux endorphines, nos morphines naturelles. L’anandamide participe à la régulation de l’humeur, de la mémoire, de l’appétit, de la douleur, de la cognition et des émotions. Le THC commence par se fixer sur les récepteurs CB1 de l’anandamide. Toutefois, dans le circuit de la récompense, on observe comme pour les autres drogues une augmentation de la libération de la dopamine. Liens généraux sur le cannabis:

La chimie du cerveau | Les bases en neuropédagogie et neuroéducation | Neuropédagogie et neuroéducation Le cerveau est un lieu où se produisent de nombreuses réactions chimiques. Celles-ci sont influencées par nos actes comme notre environnement (nourriture, activités physiques, etc.), qui modifient à leur tour nos émotions, comportements, capacités cognitives et même ce que nous pensons ! Neurotransmetteurs, neuromodulateurs et hormones influencent donc considérablement notre vie. Les neurotransmetteurs, appelés également neuromédiateurs, sont des produits chimiques synthétisés (créés) par le cerveau. Ils sont généralement libérés par les neurones présynaptiques pour agir sur les neurones postsynaptiques. Les neuromodulateurs sont aussi des substances chimiques synthétisées par le cerveau, mais leur rôle se limite à moduler (modifier) la libération des neurotransmetteurs ou la sensibilité des récepteurs. Les hormones sont des molécules sécrétées par une glande. 1. 2. Le mot « adrénaline » est une marque déposée, aussi emploierons-nous le mot scientifique, épinéphrine. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

Drogues et processus addictifs Drogues et processus addictifs : les mécanismes, les approches de prévention et de traitement Bernard Roques, Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 I- Résumé de la conférence Les drogues agissent sur le système nerveux central par des mécanismes fondamentaux similaires en changeant nos états de conscience et en entraînant potentiellement un état de dépendance avec recherche compulsive du produit en question. Ces substances (y compris l’alcool) agissent sur des cibles physiologiquement activées par des effecteurs endogènes. Les modifications biochimiques qui sous-tendent les processus addictifs et la thérapeutique de la dépendance seront discutées. II- Visionner la conférence Cette conférence est disponible sous forme vidéo et audio. Visionner la conférence Si vous n'arrivez pas à écouter ou à visionner la conférence, voir la page d'aide (paragraphe " FAQ - Foire aux questions techniques "). III- Crédits Contact :

Le sommeil - Le sommeil, comment ça marche ? Vous avez tout essayé. Les moutons ? Vous avez dépassé votre capacité de comptage. La camomille ? Vous vous êtes levé toute la nuit pour éliminer. En tout cas cette nouvelle ne devrait pas laisser indifférents les millions de dormeurs qui souffrent de troubles du sommeil. Le sommeil, qu’est-ce que c’est ? Nos fonctions biologiques suivent un rythme d’environ 24 heures. Chacun des cycles dure environ 1h30 et passe par deux phases de sommeil : lent et paradoxal. Le sommeil, comment ça marche ? Lorsque notre cerveau est éveillé, le cortex cérébral est stimulé par des neurotransmetteurs (lire l’article Les 6 super neurotransmetteurs de votre cerveau). Ces réseaux sont eux-mêmes excités par des stimulations externes : sport, bruit, café... ou internes : stress, réflexion… Pour que le cerveau s’endorme, il faut d’une part que ces stimulations cessent et d’autre part que ce fameux réseau de neurones émetteurs des neurotransmetteurs se mette en veille. (1) Ebben MR, Spielman AJ.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Près de 15 % des hommes et de 30 % des femmes avouent avoir des envies compulsives de chocolat. On connaît plus de 300 substances qui composent le chocolat. Parmi celles-ci, on en a effectivement identifié certaines qui pourraient provoquer des effets de dépendance comme la caféine et la théobromine, un autre stimulant un peu moins puissant. Même chose pour la présence de phényléthylamine, une substance reliée à une famille de stimulants appelés amphétamines. Enfin, récemment, un neurotransmetteur naturellement produit par le cerveau, l'anandamide, a été isolé dans le chocolat. Quoi qu'il en soit, plusieurs scientifiques s'accordent pour dire que la dépendance au chocolat pourrait être simplement due à son bon goût qui entraîne une sensation de plaisir intense qu'on veut renouveler.

Qu'est-ce que les systèmes nerveux sympathique et parasympathique? Les nerfs des systèmes nerveux sympathique et parasympathique constituent le système nerveux autonome (ou végétatif) qui régule tous les processus corporels se produisant automatiquement, tels que la circulation sanguine (fréquence cardiaque, pression artérielle), la respiration, la digestion, le maintien de la température (transpiration…)… Le système nerveux autonome est l'une des deux composantes du système nerveux périphérique (à l'extérieur du cerveau et de la moelle épinière). L'autre composante du système nerveux périphérique est le système nerveux somatique, dit volontaire) sur lequel repose la relation de l'organisme avec l'extérieur (sensations du toucher, mouvements…). Par leurs actions opposées, les systèmes sympathique et parasympathique contrôlent l'activité de plusieurs organes et fonctions. Le système nerveux sympathique L'activation du système nerveux sympathique prépare l'organisme à l'action. Le système nerveux parasympathique Psychomédia Tous droits réservés.

EPO et dopage Auteur : Gilles Camus Article publié le : 22 mai 2012 I- L'EPO est une hormone glycoprotéique L'EPO, ou érythropoïétine, est une hormone qui régule l'érythropoïèse, le mécanisme qui, à partir de cellules souches, abouti à la production d'hématies ou globules rouges. C'est une glycoprotéine, c'est à dire une protéine portant des motifs glucidiques. Composée d'une unique chaine de 165 acides aminés, sa masse molaire moléculaire est de 30,4 kDa. La masse molaire moléculaire moyenne d'un acide aminé étant de 110 Da, une protéine de 165 acides aminés devrait avoir une masse molaire moléculaire d'environ 18 kDa. Ces motifs sucrés jouent un rôle important dans la fonction de la molécule comme on pourra le voir ultérieurement. II- Rôle physiologique et utilisation thérapeutique de l'EPO L'EPO a une action de type facteur de croissance. A- Rôle physiologique L'érythropoïèse est le mécanisme qui assure la production de globules rouges à partir de cellules souches (voir fig. 2). Contact :

La science du sommeil A) Les cycles du sommeil Durant la nuit, 5 à 6 cycles d'environ 90 minutes vont se succéder. Ils sont rythmés par des ondes, elles-même mesurées en Hertz par un électroencéphalogramme. Les diférents stades d'un cycle: L'éveil calme: Ses premiers signes distinctifs sont les baillements, les clignement de paupières, et l'inattention à l'environnement. Le sommeil lent ou profond: Il correspond à 75% d'un cycle, et à une activité éléctrique à ondes lentes, c'est a dire des ondes Delta (1 à 5Hz). Le sommeil paradoxal: Il représente 25% d'un cycle, et est caractéristique d'une augmentation de la température du corps, et de la fréquence respiratoire. NB: Il existe un phénomène de paralysie du sommeil, où les muscles d'un individu restent paralysés au moment de l'éveil. La phase intemédiaire: C'est le moment où le cerveau décide s'il y a éveil ou commencement d'un nouveau cycle de sommeil. Ci-dessous, le schéma d'un cycle du sommeil. B) La biochimie du sommeil Que fait le cerveau pendant le sommeil?

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! La dépendance physique est une réaction physiologique de l'organisme à l'absence du produit. C’est un état de manque qui s’accompagne de symptômes physiques incommodants appelés le sevrage (voir encadré). La dépendance physique survient lors de la privation de plusieurs drogues tels que les opiacés (dérivés de l'opium), le tabac, l'alcool et certains . Celle-ci engendre des malaises physiques qui varient selon le produit : douleurs avec les opiacés, tremblements majeurs avec l'alcool, convulsions avec les barbituriques et les benzodiazépines. En fait, la plupart des symptômes de sevrage sont les opposés de ceux observés en cas d'intoxication avec la même substance. Ceci s’explique par les voies compensatoires développées par le cerveau et qui se révèlent soudainement en trop. Il peut être très dangereux, voire mortel, d'arrêter brusquement la consommation de certains psychotropes consommés régulièrement .

Les hormones, messagers chimiques du corps Notre corps sécrète et fait circuler quelque 50 hormones différentes. Ces substances chimiques de natures très diverses sont produites par des cellules endocrines, généralement groupées dans des glandes. Elles empruntent ensuite le système sanguin pour atteindre la totalité du corps et pour activer des cellules cibles. Étroitement lié au système nerveux, le système endocrinien contrôle de très nombreuses fonctions de l’organisme : le métabolisme l’homéostasie, la croissance, l’activité sexuelle ou encore la contraction des muscles lisses et cardiaque. Les glandes endocrines Le système endocrinien est constitué d’une dizaine de glandes spécialisées (l’hypophyse, la thyroïde, les quatre parathyroïdes, les deux surrénales et le thymus), auxquelles s’ajoutent plusieurs organes capables de produire des hormones (le pancréas, le cœur, les reins, les ovaires, les testicules, les intestins). Vidéo: Le système endocrinien L’hypothalamus et l’hypophyse : centres de contrôle du système endocrinien

18 portraits avant/après, les ravages spectaculaires de la méthamphétamine Une série de photos “avant/après” qui donne froid dans le dos ! La méthamphétamine, appelé Meth ou Crystal Meth, est une des drogues connues les plus destructrices pour le corps humain. Son effet dure entre 8 heures et 24 heures et l’addiction est immédiate. Rendue populaire auprès du grand public par la série Breaking Bad, la méthamphétamine est un vrai fléau dans de nombreux pays. Angelic – 31 ans Angelic – 34 ans Devan – 18 ans Devan – 21 ans Bobby – 37 ans Bobby – 39 ans Alberta – 23 ans Alberta – 28 ans Ronald – 20 ans Ronald – 29 ans Dawn – 24 ans Dawn – 28 ans Shaun – 19 ans Shaun – 34 ans Kari – 32 ans Kari – 38 ans Andrew – 18 ans Andrew – 25 ans Robin – 32 ans Robin – 42 ans Noel – 27 ans Noel – 30 ans Adora – 48 ans Adora – 53 ans Raymond – 36 ans Raymond – 39 ans La suite en page 2 !

Related: