background preloader

Paralysie du Sommeil - Articles

Facebook Twitter

Paralysie du sommeil/ wikipedia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paralysie du sommeil/ wikipedia

La paralysie du sommeil est un trouble du sommeil, ou plus précisément une parasomnie selon la Classification internationale des troubles du sommeil, qui se caractérise par le fait que le sujet, sur le point de s'endormir (paralysie hypnagogique) ou de s'éveiller (paralysie hypnopompique) mais tout à fait conscient, se trouve dans l'incapacité d'effectuer tout mouvement volontaire. À cette sensation d'immobilisation sont couramment associées des hallucinations auditives, kinesthésiques ou visuelles ainsi que des impressions d'oppression, de suffocation, de présence maléfique et de mort imminente.

Le sujet, dans l'impossibilité d'articuler les sons et de prévenir l'entourage, éprouve le plus souvent un sentiment d'anxiété et de frayeur. La paralysie du sommeil - CIRCEE. La « paralysie du sommeil » est un trouble du sommeil qui advient à l’endormissement (état hypnagogique) ou au réveil (état hypnopompique).

La paralysie du sommeil - CIRCEE

Caractérisée par l’impossibilité de bouger ou de parler, elle est souvent associée à une sensation de présence inquiétante et à des hallucinations. L’état de paralysie dure généralement de quelques secondes à plusieurs minutes. Paralysie du sommeil : Symptômes - Causes - Diagnostics - Traitements - Dictionnaire Santé - Encyclopédie médicale - Description pathologie. Publicité La paralysie du sommeil est le terme employé à la fois pour décrire l'atonie musculaire normale qui apparaît naturellement lors du sommeil paradoxal mais aussi le trouble pendant lequel la conscience est maintenue alors que le corps se paralyse durant l'entrée dans le sommeil (Paralysie hypnagonique) ou lorsqu'il reste paralysé au réveil (Paralysie hypnopompique).

Paralysie du sommeil : Symptômes - Causes - Diagnostics - Traitements - Dictionnaire Santé - Encyclopédie médicale - Description pathologie

Pour différencier la paralysie du sommeil normal et le trouble, on peut se référer au trouble du sommeil comme étant l'éveil pendant la paralysie du sommeil. Patricia Serin » Paralysie du sommeil. Une expérience extraordinaire, un phénomène « paralysant ».

Patricia Serin » Paralysie du sommeil

Parmi les nombreuses expériences « extraordinaires » que j’ai vécues après ma 1ère NDE, alors jeune adulte, la paralysie du sommeil a été sans conteste un des phénomènes les plus angoissants. La dizaine de ces expériences subies suivait un déroulement à peu près identique : « Alors, que je m’assoupis en début de nuit, au moment où on est encore conscient des bruits de la rue et que l’on commence à se détendre avant de s’abandonner au sommeil, j’ai l’impression d’une présence dans la pièce« … A noter que je ne consommais pas de drogue, ne prenait aucun médicament, ne buvais pas d’alcool…« L’ombre se précise en s’approchant de moi jusqu’à me fixer et finir par m’agresser avec à la clef l’impression que je suffoque et me trouve dans l’incapacité de bouger, crier, me défendre.

Au bout d’un moment qui me semble interminable, et à bout de frayeur, mon agresseur disparait ». Etait-ce un cauchemar? Paralysie du sommeil, entre rêves et réalités... Imaginez que vous vous réveilliez, le corps bloqué, le souffle oppressé, la conscience inondée de perceptions étranges – dont celle d’une présence immatérielle à vos côtés.

Paralysie du sommeil, entre rêves et réalités...

Plus courante qu’il n’y paraît, l’expérience a un nom: paralysie du sommeil. A quoi tient-elle ? Que faut-il en penser ? Paralysie et hallucinations du sommeil. Les sensations de paralysie au cours du sommeil (PS) sont des phénomènes communs souvent très angoissants car le sujet est réveillé sans pouvoir bouger au détour d’un rêve.

Paralysie et hallucinations du sommeil

Cette angoisse est parfois majorée par la présence de distorsions hallucinatoires de l’environnement et surtout par la sensation d’être observé par une "présence inamicale voire hostile". En général, la personne considère ces hallucinations comme des "cauchemars très bizarres" et ne pense pas à en parler à un médecin. Les sciences d’interprétation des rêves donnent lieu quant à elles à des hypothèses pour la plupart assez fantaisistes (de par le biais qu’introduit le désir de comprendre à postériori). Beaucoup de "croyances" traditionnelles ou religieuses reposent, sans le savoir, sur ces phénomènes troublants. Little Nemo et ses rêves agités.