background preloader

Sol

Facebook Twitter

Les sols argileux : corrigeons certaines idées reçues ! Le 6 février dernier, Elisabeth Vérame de l’Observatoire des Sol Vivants et moi même étions invité de Patrick Mioulane sur RMC.

Les sols argileux : corrigeons certaines idées reçues !

Je vous partage ce petit moment radiophonique ici. Voici le lien si vous souhaitez l’écouter : Cela me fait très plaisir d’être ainsi invité sur un grand média national. Toutefois, j’avoue que je suis un peu resté sur ma fin, car j’ai eu l’impression de devoir faire des réponses « twitter » en 140 caractères avec impossibilité de développer quoi que ce soit. Bon j’exagère un peu car j’ai un peu développer avec la question du premier auditeur. Et surtout j’ai été très frustré de ne pas avoir la parole lorsque Patrick Mioulane a établi une « ordonnance » pour la culture des sols argileux (voir l’émission entre les minutage 18′ et 19’50 »). Comment déterminer simplement la nature du sol ? En jardinage, il est important de connaître la nature d'un sol, notamment pour savoir quelles plantes nous pouvons y cultiver, pour déterminer la fertilisation qu'il convient d'y apporter, ou encore pour savoir si une couverture du sol est appropriée.

Comment déterminer simplement la nature du sol ?

Effectuer une analyse chimique de son sol coûte relativement cher. Préparer le sol pour faire un potager bio. Un potager bio en jardinage biodynamique Sur l'image deux petites guêpes endormies quelques secondes par les odeurs des soucis, fleurs très appréciées des légumes.

Préparer le sol pour faire un potager bio

Tous les produits chimiques sont exclus. Il est important de ne pas tuer les insectes, ils sont tous utiles. Comment rendre plus fertile un sol argileux ? Sol argileux : mieux le connaître. Bien souvent, le jardinier est tenté de modifier son sol pour l'adapter à une culture précise.

Sol argileux : mieux le connaître

Et si, par une meilleure connaissance de la terre, il adaptait plutôt ses plantations à la nature de cette dernière ? Terre argileuse : l'ameliorer. L’amélioration d’une terre argileuse que vous jugez trop humide passe tout d’abord par une phase d’identification.

Terre argileuse : l'ameliorer

Comment connaître la nature exacte de ma terre et quels sont les moyens pour y remédier. Reconnaître une terre est trop argileuse : Elle est facilement reconnaissable par son aspect. En effet, elle est alors à la fois très compacte, collante et forme de grosses mottes de terre difficiles à travailler. Elle est en général très lourde l’hiver et particulièrement humide alors qu’elle aura tendance à devenir très sèche et même à se craqueler l’été.

La vitesse d'utilisation d'une grelinette pour aérer la terre du potager. Aérer le sol avec une grelinette au jardin écologique. Améliorer le sol du jardin. Quatre amendements indispensables. Amendement d'un sol argileux, calcaire, sableux acide. On confond souvent amendement de sol et engrais tant ces deux matières sont parfois proches.

Amendement d'un sol argileux, calcaire, sableux acide

Les engrais sont des fertilisants. Ils apportent des éléments nutritifs nécessaires aux plantes pour mener à bien leur croissance ou le développement de leur floraison ou fructification. Les amendements, en revanche, ne fertilisent pas le sol directement. Ils en améliorent les qualités physiques et chimiques et participent ainsi à la production d’humus, une matière incontournable parce qu’elle abrite la vie bactérienne et la microfaune qui « digèrent » et rendent disponibles les éléments nutritifs dont les plantes ont besoin. Aujourd’hui, je vous propose de faire le point sur les amendements de sols acides, argileux, calcaires ou encore sableux. Deux grands types d’amendements de sol peuvent être employés au jardin. Les amendements minéraux sont issus du broyat de roches naturelles (comme le basalte ou la dolomie par exemple…).

Analyser sa terre. © Finemedia Débutant Sol sablonneux ou terre calcaire ?

Analyser sa terre

Sol léger ou terre arable ? Tout jardinier, si humble soit-il, doit connaître le type de sol de son jardin. Cela permet d’apporter à la terre amendements, fertilisants et entretiens adaptés, et de choisir les plantes qui vont s’y plaire. Zoom sur le sol haut Une terre idéale dans un jardin serait une terre bien drainée, légèrement acide et meuble, contenant 60% de sable, 20% d’argile, 10% de calcaire et 10% d’humus.

Apprendre à connaître son sol. A la fois support et source de nourriture pour les plantes, le sol est un milieu complexe.

Apprendre à connaître son sol

Et à moins de faire venir des camions entiers de terre végétale, le jardinier doit composer avec la terre de son jardin. Il est difficile de changer le sol de son jardin, mais il est possible de s’y adapter en choisissant les bonnes techniques de travail du sol, la bonne fertilisation… Comment déterminer simplement la nature du sol ? Engrais verts, plantes miracle. © Jean-Jacques Raynal Les engrais verts sont tout simplement des plantes aux vertus miracle : elles permettent de conserver la richesse du sol, tout en le protégeant des plantes indésirables.

Engrais verts, plantes miracle

Mode d’emploi. Véritables pompes à nitrates, à potasse, soufre et autres sels minéraux solubles, les engrais verts sont des coffres-forts qui stockent ces précieux nutriments des plantes et les mettent à l’abri du lessivage, notamment en automne et en hiver. Au passage, ils couvrent et protègent la terre, en interdisent l’accès aux plantes indésirables, luttent contre l’érosion et se transforment après leur coupe en humus jeune très structurant. Les amendements indispensables à votre jardin.