background preloader

Mycorhizes : pourquoi et comment profiter de leurs bienfaits ?

Mycorhizes : pourquoi et comment profiter de leurs bienfaits ?
Related:  le sol vivantPratiques

1 - La matière organique : sa fonction et sa transformation La recherche agronomique à partir des années 50, fondée sur une conception économique, a visé principalement une amélioration de la composante chimique de la fertilité. Ainsi, dans les pays du Sud, Afrique notamment, les gouvernants ont prôné l’emploi massif des engrais minéraux pour améliorer de façon significative les rendements. Dans les années 70, dans ces pays du Sud, la crise énergétique, l’acidification des sols, la dégradation pluviométrique, vont remettre en cause ce type de gestion de la fertilité en recherchant une économie maximum d’engrais fondée entre autres sur une valorisation des intrants locaux dont la matière organique (MO). La valorisation des résidus de récolte et l’intégration agriculture-élevage alors fortement encouragées, participaient de cette économie d’engrais. A partir des années 90, la prise en compte par les Etats de la préservation de l’environnement, va opérer un changement radical dans l’approche des agro systèmes en ce qui concerne :

Fiches techniques | L'agriculture biologique en Normandie Contact(s) GRAB Basse-Normandie : Claire Boudeau-BlanchardTel 02 31 47 22 30 cboudeau-blanchard@bio-normandie.org Fiches techniques Les fiches intitulées Biodocs sont des documents rédigés par Joseph Pousset Joseph Pousset, agriculteur bio dans l’Orne et conseiller indépendant. Il mène des expérimentations sur sa ferme et oeuvre à la vulgarisation des techniques bio. Parmi ses publications, téléchargez les Biodocs (fiches techniques) consacrées à l’agriculture biologique Les autres fiches sont rédigées par des salariés du réseau bio haut normand. Maraîchage S’installer en maraîchage biologique en Haute-Normandie Les adventices en maraîchage biologique Sol Biodoc 4. Cultures Biodoc 1. Biodoc 2. Biodoc 5. Biodoc 8. Biodoc 9. Biodoc 16. Guide des mauvaises herbes de Haute Normandie Biodoc 22. Biodoc 26. Biodoc 27. Prairies Biodoc 3. Biodoc 6. Biodoc 10. Biodoc 11. Biodoc 12. Biodoc 13. Biodoc 14. Biodoc 15. Biodoc 17. Biodoc 18. Biodoc 19. Biodoc 20. Biodoc 21. La conduite des prairies mutlispécifiques

Équateur : Le champignon qui digère les plastiques / Amérique du sud Un groupe d’étudiants en biochimie de l’université de Yale a découvert dans la jungle équatorienne un champignon capable de dégrader le plastique. Saurons-nous un jour comment nous débarrasser de ce matériau qui a fini par polluer les moindres recoins de notre planète? Bientôt, une simple culture de champignons suffira peut-être pour se débarasser des déchets en plastique. © Sustainable Initiatives Fund Trust Tout a commencé avec le voyage en Amazonie des élèves du département de biologie moléculaire et de biochimie de l’université américaine de Yale, dans le cadre de leur travail sur le terrain. Une fois de retour aux États-Unis, le travail de laboratoire a pu commencer et les élèves se sont intéressés aux différentes propriétés des organismes collectés. La sélection des plantes a été effectuée avec l’aide de Percy Nuñez, un botaniste spécialisé dans les régions côtières et amazoniennes d’Équateur, qui a lui aussi participé à l’étude. Surprise de laboratoire

Le sol (cahier agroécologie) Create a free accountJoin Calaméo to publish and share documents with the world! Rate and comment your favorite publications, download documents and share your readings with your friends. 97 pagesPublished byCARI Cahier 2 LE SOL 1 ROBERT MOREZ CAHIER N°2 PERRAULT EDITIONS LE SOL LA FERTILITE D’UN SOL EST PLUS FONCTION DE SA STRUCTURE QUI PERMET AUX RACINES D’EXPLORER LE PLUS GRAND VOLUME DE TERRE POSSIBLE, QUE DE SA TENEUR EN ELEMENTS NUTRITIFS, ET MINERAUX, POTENTIELS. Tags agricole, analyses, cahier, chimiques, fonction, matières, physiques, place, racines, ressources, science, structure, teneur, terre, terres, texture, volume Mes publications Phytosanitaire Robert MOREZ CAHIER N°12 PERRAULT EDITIONS EVANNE EDITIONS Phytosanitaire Adobe PDF document Manuals, News, French From CARI Pages: 152 Views: 803 Downloads: 0 L'élevage en agroécologie Cahier 11 L ELEVAGE EN AGRO-ECOLOGIE 1 Robert MOREZ- Agronome – Consultant en agro-écologie Alain BOUTONNET – Docteur vétérinaire CAHIER N°11 L ELEVAGE...

Compost Jean Pain Il y a 40 ans, Jean Pain s'installe en Provence calcaire, à Villecroze dans le Var, et se met en tête de cultiver sa terre. A force de recherches, d'observations, d'expériences et de lectures, il met au point une méthode pour produire des légumes vigoureux et délicieux sans arrosage ni bêchage. Cela fut rendu possible grâce à l'élaboration d'un compost de broussailles de la forêt l'environnant, le plus diversifié possible. Soulignons que les broussailles utilisées sont le résultat d'un élagage et non une coupe des troncs des broussailles, les branches de plus de 8 mm sont laissées en vie, taille qui a comme résultat de garder une forêt riche en biodiversité et de la protéger contre le feux. Et parce qu'un bon dessin vaut mieux qu'un long discours, voici la méthode utilisée par Jean Pain : Jean Pain reçut beaucoup de visites et fit parler de lui autant chez les scientifiques que chez les curieux en tout genre. Aujourd'hui ses techniques sont enseignées en Belgique. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Liste des champignons comestibles et cultivables Pour avoir une idée de la marche à suivre pour cultiver des champignons comestibles, j’ai écrit pour vous un e-book intitulé: « Je cultive mes champignons, les premières étapes d’une culture réussie ». Pour le recevoir gratuitement, il vous suffit de vous rendre sur cette page. Vous trouverez ici toutes les espèces de champignons cultivables : Recherches qui ont permis de trouver cet article: liste de champignons comestibleschampignon des bois listeliste des champignons des boischampignons cultivablesListe Champignons Comestibleschampignon cultivableliste de champignon comestibleliste des champignonsliste champignonchampignons des bois liste

Jardinons Sol Vivant ! » Trucs et astuces pour réduire son empreinte écologique au jardin Par Jacques Subra Pour débuter 2012 sur de bonnes résolutions, Jacques, désormais un invité habitué de ce blog, nous partages ses trucs et astuces pour réduire son empreinte écologique au jardin, alors faisons le plein de bonnes idées! Je voudrais aborder dans cette chronique un autre aspect de notre démarche commune, nous tous, animateurs et lecteurs du blog « jardinons sol vivant » et ouvrir le débat sur nôtre Empreinte écologique. Nous sommes tous très attentifs à soigner notre sol, le nourrir de façon naturelle selon différentes techniques, tendre vers la pratique du non labour, ne pas employer de produits issu de la chimie..etc Dans notre conduite quotidienne, nous devons en permanence nous poser certaines questions : quel est l’impact sur l’environnement ? Combien çà coute ? Chez les jardiniers « sol vivant » nous sommes tous d’accord sur le fait que les intrants extérieurs doivent être réduits au strict nécessaire. Ceci bien sûr en complément des décoctions de plantes. Jacques Subra Google+

Jardiner avec la Lune En tournant autour de la Terre, la Lune dans son mouvement induit un effet gravitationnel provoquant des changements du niveau de nos mers et océans, c'est la marée. Non scientifiquement fondé, mais pris en compte depuis de nombreux siècles par nos ancêtres, et encore de nos jours par nombreux jardiniers et agriculteurs, la Lune aurait un effet non négligeable sur les végétaux, qui, constitués majoritairment d'eau, seraient soumis à l'influence de la Lune à la même manière que nos mers et océans. Nous avons donc crée une synthèse des effets qu'aurait la Lune sur les végétaux, un guide journalier, ainsi que des calendriers lunaires disponibles en téléchargement pour celles et ceux désireux de tirer parti de la position de la Lune pour jardiner. Plusieurs facteurs seraient à prendre en compte pour la culture des végétaux selon la Lune: A ne pas confondre avec Lune ascendante et Lune descendante. La phase décroissante de la Lune serait propice à la récolte des plantes aromatiques.

10 raisons de cultiver des champignons comestibles ou médicinaux Pourquoi cultiver des champignons ? La plus part des gens pensent que la culture de champignons est difficile et réservée aux initiés. Pourtant, avec un faible investissement financier, un peu de temps et un minimum de connaissances vous aurez la satisfaction de cultiver vos propres champignons ! Besoin d’être convaincu ? Voilà 10 raisons de cultiver des champignons : C’est amusant – Si vous êtes quelqu’un de créatif, vous découvrirez avec étonnement qu’il y a énormément de satisfaction et d’amusement à voir pousser de jours en jours vos propres champignons.C’est éducatif – Il est impossible de cultiver des champignons sans apprendre quelque chose. Prêt à cultiver vos propres champignons ? Lisez l’article: les étapes de la culture de champignons Recherches qui ont permis de trouver cet article: Autres articles à consulter:

Sol et sous-sol Sol et Sous-sol : Le sol est la partie superficielle de la croûte terrestre. Il recouvre le sous-sol formé de roches. Ce qu’on nomme communément la terre n’est que la partie du sol le plus près de la surface. Généralement meuble, le sol a donc une épaisseur variable. La partie organique est tout d’abord l’humus, provenant de la décomposition des êtres vivants végétaux (feuilles mortes, bois morts…) et animaux (déjections, cadavres, mues…). On doit aussi noter dans le sol la présence d’eau et d’air, éléments essentiels à la qualité du sol et à son évolution. La végétation s’enracine dans le sol et s’y nourrit en éléments minéraux. La pédologie est la science qui étudie les sols, leur formation, leur constitution et leur évolution. Types de sols liés aux régions froides et aux modelés périglaciaires Voir aussi Modelé périglaciaire et Relief

Aridiculture verger version 3.2 - 02/04/12 Permaculture et "foodforest" : un exemple d'aridiculture en climat méditerranéen très sec (centre Var, France) par Sylvaine Anani et Éric Escoffier Lieu : "Bélinarde", sur un terrain de famille à 83510 Lorgues, dans le Var, France, où nous expérimentons, avec des moyens très limités et à petite échelle, une petite "foodforest" (forêt alimentaire ou jardin-forêt) en aridiculture (environ 300 arbres). On pourrait se contenter de dire que ça pousse à son rythme, c'est-à-dire très lentement au début si on compare à des vergers irrigués. Donc, les fruitiers et fruitiers rares que nous avons plantés poussent lentement au début. On a les tout premiers fruits : de bonnes mûres blanches, quelques figues, pêches, azéroles et cornouilles. Les ombrières, ce sont des sacs de jute (récupérés à une usine de café Malongo) et enfilés verticalement sur 2 tuteurs ou fers à béton plantés verticalement de manière à ce que le sac ombre l'arbre par le sud. - l'ombre Notes :

Related: