background preloader

Jardiner en terre argileuse

Jardiner en terre argileuse
Composer avec les éléments Comment se faire des alliés de ces sols à priori ingrats. Commencez par voir si vous pouvez facilement les amender. Le gravillon ou le sable grossier (de maçonnerie) sont des matériaux faciles à trouver et d'une grande efficacité pour alléger les sols argileux. De même, afin d'accroître la rétention du sol en eau durant l'été, épandez un copieux paillis entre les plantes. Sachez également choisir le bon moment pour intervenir lors de vos séances de jardinage. Choisir les meilleures plantes adaptables Même si votre terre n'est pas très bien préparée et entretenue, certaines plantes s'accommoderont d'un tel sol. En voici une sélection éprouvée Pour composer des bosquets fleuris, pensez aux weigelas, aux millepertuis, au groseillier-fleur, aux mahonias, deutzias et infatigables abélias. Les rosiers se plairont également en terre lourde pour peu qu'elles ne soit pas trop détrempée. Concernant les plantes vivaces, le choix est très vaste. Côté plantes bulbeuses. Related:  razonia

Les légumes perpétuels Voici une curieuse façon de cultiver un potager mais que les futés du jardinage adopteront volontiers. Parmi les légumes, un certain nombre peuvent survivre plusieurs années et continuer à produire pendant de longs mois. Plus besoin de labourer, semer et conserver la récolte ! 1 - L’oignon rocambole (Allium cepa var proliferum) On le dit perpétuel car vous n’avez pas besoin d’arracher la plante pour consommer les bulbes et il reste en place de nombreuses années. Les tiges vertes de 50 cm à 1 m de haut, remplacent agréablement le poireau ou la ciboule. v Au printemps ou à l’automne, plantez ses bulbilles ou semez les graines, dans une terre plutôt sableuse et humide, à exposition ensoleillée, ou bien en pot pour orner terrasses et balcons. L’oignon catawisa est un proche parent au goût un peu moins fin mais il est plus rustique. 2 - Poireau perpétuel à gousses (Allium porum) C’est un poireau aromatique au goût légèrement sucré qu convient aux soupes, omelettes et quiches.

Fiche technique : la tour de pommes de terre Il existe une méthode qui permet de cultiver des pommes de terre hors sol. Vous pouvez ainsi les faire pousser sur un balcon, dans un petit jardin, ou bien encore sous une serre. Cette technique est bien connue des anglais, qui sont littéralement accro de jardinage "en pot". Le principe est tout simple et consiste à butter les plants pommes de terre tout au long de leur croissance. Commencez par vous procurer une terre acide (Ph 5,5 - 6) et veillez à garder la terre humide tout au long de la culture, c'est-à-dire entre 3 et 5 mois selon les variétés de pomme de terre. Les pommes de terre vont donc pousser dans un «pot» ayant un peu la forme d'une «tour». Si vous utilisez une jarre ou autre bac rigide, veillez à bien le mettre à la lumière afin que le germe soit stimulé et puisse grandir. Choisissez votre variété de pomme de terre et surtout prenez des variétés bio (les non bio sont souvent traité anti germination). Laisser ensuite fleurir et se développer la plante hors de la «tour».

Les boutures Les boutures Par Martial IRASTORZA Le bouturage est le mode de multiplication des plantes le plus simple pour obtenir des plants ayant les mêmes caractères que le pied mère. Plusieurs types de boutures : - bouture sur bois de l’année : rameaux de l’année de mai à juillet. Elles s’enracinent rapidement ; Bouture sur bois de l'année (fusain). - bouture semi-aoûtée : pousse de l’année dont la base est aoûtée et le sommet de la tige en croissance (été et fin d’été) ; Bouture semi-aoûtée de fuchsia. - bouture à l’étouffée : si cette méthode permet de bouturer quelle que soit l’époque, elle demande une bonne surveillance car, et c’est le but, le taux d’humidité peut atteindre 100 % et les risques de pourriture sont grands. - bouture aoûtée : rameaux dormants à la fin de l’automne, en hiver ou au début du printemps ; - bouture herbacée : rameaux de plantes non ligneuses en août et début septembre ; Bouture de feuille de saintpaulia. - Bouture dans l'eau - La bouture inratable Quelles plantes bouturer ?

Lombricomposteur : à l'usage Mis en place, il y a environ deux mois, voici des nouvelles en direct du lombricomposteur ! Premiers constats Déchets en surface J'en suis plutôt contente pour l'instant, même si je pense qu'en "temps normal" le processus doit être un peu plus rapide... Depuis le début, lorsque le lombricomposteur est fermé : aucune odeur ne s'en échappe ! Cela ne prend pas beaucoup de temps: ouvrir le bac pour mettre les déchets, remuer de temps en temps, humidifier légèrement tous les 2/3 jours, récupérer les vers coincés entre les bacs (ceci devrait être réglé lorsque les autres bacs seront remplis): je dirais environ 1/2 heure par semaine... Evolution chronologique 1er mois Plus profond, belle couleur noire de compost... Le substrat et les premiers déchets ont commencé à prendre la forme d'une "éponge humide" dès 15 jours. Aux environs de 3 semaines, les vers n'étaient pas encore sous la surface, j'ai tout de même remis peu à peu des déchets facilement dégradables (pelures de pommes de terre, endives...).

Les champignons comestibles ou toxiques, cueillette, recettes, conservation Mon herbier L'Institut de formation naturopathique, dirigé par Guy Bohémier, N.D., Ph.D., offre un cours qualitatif de naturopathie, basé sur l'approche HYGIONOMISTE ® et permettant d'accéder au Collège des Naturopathes du Québec. En savoir plus 10 écogestes insolites pour un potager qui a la patate Extrait de Néoplanète 29 On connaît déjà toutes les astuces classiques pour un jardin respectueux de l’environnement. Mais si on se lâchait un peu, cette année ? Plantes repousse-taupes, jardinage en lasagne ou betteraves rayées… voici nos écogestes insolites, pour une saison cocasse parmi les légumes. Je superpose des couches de morceaux de carton mouillé à des couches de compost sur la surface du potager. Je vous l’accorde, le résultat n’est pas des plus coquets, mais ce type de jardinage a tout bon, car il empêche la repousse des mauvaises herbes (pas besoin de désherbant), évite l’évaporation (moins d’arrosage), nourrit et protège durablement la terre… Essayez-le, c’est assez spectaculaire, vous verrez bientôt vos légumes pointer le bout de leur nez. Ainsi, adieu la corvée de bêchage au printemps ! Des semences de pommes de terre fragiles à conserver ? On peut attirer les animaux dans son jardin de plusieurs façons, sans acheter des boules de graines ou des abris en kit.

Comment construire son Lombricomposteur "fait maison" ? - Le WorgaBlog Pourquoi composter ses déchets ? Pour réduire la quantité de déchets ménagers et fabriquer de l'engrais. Comment faire ? En construisant un composteur ou un lombricomposteur chez vous. Première chose à faire : répertorier le matériel dont vous aurez besoin pour monter votre lombricomposteur : des boîtes de polystyrène empilables. (couvercle, bac avec trous, bac sans trous pour le fond du composteur) des vers de terre bien entendu. Quelles sont les étapes de montage ? 1- Bien rincer et laver les boîtes de polystyrène, surtout si elles viennent de chez le poissonnier ! 2- Préparer les boîtes de polystyrène : il est possible qu'elles aient des trous à la base. Pour assurer une étanchéité parfaite, vous devrez probablement accrocher un sac plastique tout autour pour couvrir par dessous ce bac (photos à venir). 3- Faites des trous de 3 à 8 mm de diamètre (avec une perceuse, c'est plus rapide !) 4- placer un bac avec trous sur le bac sans trous. Et voilà, le tour est joué !

Association de plantes Un article de Encyclo-ecolo.com. Les cultures associées ou l'association de culture L’alternance et l’association des cultures consistent à faire des cultures associées à leur mutuel bénéfice. Dans l'agriculture moderne, les associations d’espèces de plantes ont quasiment disparu. De nos jours, avec le retour de l'agriculture biologique, avec la montée des préoccupations liées à la pollution, à la qualité sanitaire des aliments et plus généralement à l’environnement, les associations de plantes sont à nouveau à l'honneur. Avec l'association des cultures, ce que cherche le jardinier ou l'exploitant agricole, c'est à "minimiser les intrants" (engrais, produits phtytosanitaires pesticides ou herbicides, azote, eau) et une plus grande efficacité des systèmes de production dans une logique de développement durable ou de jardinage écologique. Les associations de plantes les plus connues sont les associations graminées (céréale) - légumineuses à graines. Pourquoi associer les cultures ? Oignon :

Potagers gratuits!! L'homéopathie pour les plantes : comment ça marche ? L'homéopathie pour les plantes : comment ça marche ? Traiter des plantes vertes ou des rosiers avec des remèdes homéopathiques vous semble farfelu ? C’est pourtant une méthode très sérieuse qui nous vient d'Allemagne. Partager Quel en est le principe ? L'homéopathie pour les plantes reprend les grands principes de l'homéopathie classique : • le principe de similitude : pour éloigner les escargots, on utilise par exemple un produit à base de… coquilles d'escargots ! Qui en a eu l'idée ? L'homéopathie pour les plantes a été inventée il y a une dizaine d’années par Christiane Maute. Cette naturopathe allemande passionnée de jardinage a l’idée de soigner un delphinium blessé lors d’un rempotage avec de l'arnica. Forte de ce premier succès, elle a testé sur les plantes de son jardin différents remèdes homéopathiques. En se fondant sur ses expériences et ses observations personnelles, elle a publié un guide pratique sur le sujet : L'homéopathie pour les plantes aux éditions Unimedica.

Homéopathie pour les plantes Ce qui, depuis longtemps, a fait ses preuves auprès des humains et des animaux, agit également au jardin : les remèdes homéopathiques combattent les parasites et aident les plantes à se remettre sur pieds. Et cela, sans effets secondaires néfastes pour l'environnement. (mei) Antiparasite pour plantes d'appartement qui aide également à combattre les cochenilles sur le balcon, insecticide pour rosiers et antifongique universel : lorsqu'il s'agit de verdure, les jardinières et jardiniers amateurs recourent souvent à un impressionnant arsenal d'armes pour livrer une guerre sans merci à toutes sortes de parasites. Pourtant, le jardin est précisément l'endroit où l'amour de la nature s'écrit en grandes lettres. Fortifier les plantes au printemps Pour les pousses et jeunes plantes, Maute recommande Calendula C 30 : « Cette solution favorise la formation de racines et la croissance, et détient des propriétés antibactériennes. Pour éloigner les escargots

S’initier à l’agroécologie : mode d'emploi - Transition Avis aux jardiniers en herbe, aux paysans et aux citoyens curieux : cet été, Basta ! vous initie à l’agroécologie. Ou comment apprendre à se passer de pesticides, à dépenser beaucoup moins d’eau, à planter en hiver sans chauffer ses serres, à semer sans payer de redevances à l’agrobusiness, tout en produisant ce que l’on souhaite pour se nourrir. Un climat rude, des terres arides, criblées de roches. « C’est dans ce milieu géologique et climatique difficile qu’on apprend le plus de choses », sourit Erik, agronome, en charge des jardins potagers de la ferme. Quatre fois moins d’eau que dans l’agriculture intensive En terme de rendements, la production maraîchère du mas de Beaulieu n’a rien à envier aux productions intensives classiques. De l’Ardèche au Sahel Via les formations longues et les stages, l’agroécologie essaime, lentement mais sûrement. « On commence à intervenir dans les lycées agricoles », précise Pierre-François. Étape n° 1 Étape n° 2 Étape n° 3

Related: