background preloader

Savoir reconnaître la terre de son jardin pour réussir ses cultures - Jardin potager

Savoir reconnaître la terre de son jardin pour réussir ses cultures - Jardin potager
Quel est votre type de terre ? Il existe quatre types de sols qu'il faudra amender (c'est-à-dire améliorer sa structure) ou traiter différemment afin d'obtenir une terre plus équilibrée pour vos plantations. On trouve dans les jardineries des kits d'analyse indiquant avec précision la composition physique du terrain. Il est également possible de reconnaître un sol en l'observant et en le « testant ». Malaxez une poignée de terre humide puis laissez la-tomber sur un sol dur : si la motte s'agglomère et reste intacte après la chute, c'est une terre argileuse ;si la motte ne s'agglomère pas et s'effrite, c'est une terre sableuse. Prélevez à la bêche une tranche de terre : si la tranche est de plus en plus blanche en profondeur, c'est une terre calcaire ;si la tranche est très foncé grumeleuse et spongieuse, c'est une terre humifère. À noter : aucune terre n'est totalement calcaire, argileuse, humifère ou sableuse. Sol argileux Caractéristiques : lourd ;compact ;collant. Flore spontanée : Avantages : Related:  Terre (Connaître et améliorer son sol)maelori

Connaître son sol Connaître son sol Par Isabelle Cabrit La terre du jardin sert de support et de nourriture aux futures plantes que vous allez cultiver. Il est donc important de connaître ses qualités et ses défauts, afin de pouvoir choisir les bonnes plantes à cultiver et corriger ses imperfections. Le sol et ses composantsPourquoi les connaître ? La texture La proportion des différents éléments minéraux du sol (le sable, le limon et l'argile), plus ou moins fins, définit sa texture. L'humus Constitué de déchets végétaux et animaux en décomposition, l'humus constitue, pour les plantes, un stock important d'éléments nutritifs, d'eau et d'air. La structure Les composants minéraux du sol (limons, sables, graviers...) sont reliés entre eux par l'humus, le calcium et l'argile, formant des agrégats. Le pH du sol Le pH détermine l'acidité du sol. Par exemple : - Un sol trop humifère est un sol acide. Déterminer la nature du sol Il existe plusieurs manières d'étudier un sol : Exemples de plantes indicatrices :

Quel est le type de terre dans son jardin la nature de votre sol | | Avant de vous lancer dans l’aventure du jardin et cultiver son premier potager, ses premières fleurs, arbres et arbustes, il faut déterminer la nature de votre sol ou bien connaître le type de terre pour profiter pleinement de votre jardin. Beaucoup d’apprentis jardiniers s’interrogent sur la nature de leur terre et surtout comment la reconnaître. Nous allons répondre à ces deux questions. Les types de terre de jardin : sableuse, limoneuse, argileuse On distingue trois grands types de terre : la terre de jardin sableuse, la terre limoneuse, idéale pour votre potager, et enfin la terre argileuse. Pour reconnaître la nature de votre terre, il n’est nul besoin d’une analyse en laboratoire, une bonne observation, et un peu d’habitude, suffit. Alors, comment reconnaître le type de votre terre ? Si la terre de votre jardin s’effrite entre vos mains, et qu’un peu de sable glisse entre vos doigts c’est qu’elle est sableuse. Différences entre une terre sableuse, limoneuse, argileuse

Connaître les outils pour travailler le sol Préparer et entretenir la terre du jardin nécessite un certain nombre d'outils. Savoir choisir le bon en fonction du travail à effectuer contribue à la bonne santé du sol. Faisons donc le point sur les indispensables et leurs utilisations. La fourche bêche Munie de quatre dents plates dont la longueur varie entre 25 et 30 cm, la fourche bêche permet de travailler une terre lourde ou un terrain en friche dont la mise en culture nécessite le recours au bêchage (voir Retourner la terre...ou non ? Moins agressive envers les lombrics que la bêche plate, on peut également s'en servir comme une grelinette, pour ameublir la terre en profondeur sans la retourner, récolter les pommes de terres ou des légumes racines, déraciner les mauvaises herbes ou bien encore pour creuser un trou de plantation. La grelinette Grelinette Inventée par Jean Grelin, la grelinette est l'outil emblématique du jardinage bio. Fourche à bêcher ? Grelinette est une marque déposée. Le croc (griffe) La serfouette Serfouette

Sol argileux : mieux le connaître Bien souvent, le jardinier est tenté de modifier son sol pour l'adapter à une culture précise. Et si, par une meilleure connaissance de la terre, il adaptait plutôt ses plantations à la nature de cette dernière ? Début d'une série consacrée à la nature des terrains, en commençant par le sol argileux. Composition d'un sol Sous-sol et terre arable ... sont les 2 composantes de tout sol. Le sable : meuble et perméable,L'argile : absorbe l'eau lentement et la retient,L'humus : produit par la décomposition des matières organiques (feuilles...) Résultat Selon les proportions (variables) de ces 4 éléments, on dira qu'on a affaire à une terre argileuse, humifère, calcaire ou sablonneuse. Sol argileux Comment le reconnaître ? Bien sûr, une analyse de sol, effectuée par un laboratoire spécialisé, sera toujours riche d'enseignements. Ainsi, une terre argileuse est dénoncée par la présence de boutons d'or, pâquerettes, jonc, liserons... Engrais ? Avantages et... inconvénients Cultures appropriées Fleurs

Terre végétale - Les Mots de l'agronomie De Les Mots de l'agronomie. Auteur : Denis Baize Avant-propos En toute logique, la "terre végétale" s'oppose à la "terre minérale" (formule que l'on trouve parfois). C'est donc de la terre contenant des résidus végétaux, autrement dit de la matière organique. Mais ce terme, fort ancien, n'est pas bien défini. Dans le contexte contemporain de grands travaux de construction (bâtiments, routes, aéroports), de grands volumes de terres sont décapés et transportés et peuvent être vendus comme substrats de cultures ou pour la reconstitution de "sols" en milieu urbain. Les différentes conceptions et usages de "terre végétale" seront passés en revue ci-après. Définition En France, la vente de « terre végétale » est désormais régie par la norme NF U 44-551 sur les supports de culture (2002, modifiée en 2004, en 2008 puis en 2009) dont l'application a été rendue obligatoire par un arrêté de 2003 modifié en 2010. et : Historique Encyclopédie, t. 9, 1765. Et aujourd'hui ? Conclusion Autres langues :

Engrais bio : tout sur les engrais bio Qu'est-ce qu'un engrais bio ? En principe, engrais « bio » et engrais « naturels » sont synonymes et font la plupart du temps référence à des engrais organiques, c'est à dire des engrais issus de matière vivante, soit animale, soit végétale. Engrais naturels et engrais bio se préparent soi-même ou s'achètent tout prêts dans le commerce. Cependant, les jardiniers purement bio ont tendance à faire plutôt confiance aux engrais qu'ils préparent eux-mêmes. Les principaux sont la cendre de bois, l'engrais vert, le compost fait maison et les purins de plantes. En savoir plus : engrais vert, compost et purin Engrais bio : l'exemple de la cendre de bois La cendre de bois, un engrais qui apporte de la potasse et du phosphore. Riche surtout en potasse, et un peu moins en phosphore, contenant aussi du calcium, la cendre est utilisée comme engrais. Cendre de bois : pas n'importe laquelle Pour quels types de végétaux ? Comment l'utiliser ? Engrais bio : recettes pour plantes d'appartement

Herboristerie familiale : le potager-coin de santé | Page 2 | Consommer Durable Le 14/02/12 par Vincent.F Que choisir pour son potager-coin de santé ? « On y trouvera des plantes qui seront les alliés d’une bonne santé au quotidien. Ces plantes seront des légumes, des plantes aromatiques, des fleurs, par lesquelles on soigne beaucoup, des fruits, notamment tous les fruits rouges, et des arbres. Les légumes et les fruits sont sources d’anti-oxidants, de vitamines et de minéraux, incontournables dans une alimentation saine et équilibrée, de préférence bio pour éviter les pesticides, et de saison, car ils sont naturellement appropriés à nos besoins de saison. Exemple : le chou, que l’on consomme en hiver, est plein de principes soufrés. Les fruits sont indispensables. A cela il faut ajouter toutes les plantes de bords de route, les sous-bois, les champs, que l’on considère souvent comme des mauvaises herbes, et qui pourtant sont de grandes plantes médicinales. Il est fréquent de trouver dans le commerce des compléments alimentaires à base de produits/plantes exotiques.

Les différents types de sol - Entretien du jardin Tout bon guide de jardinage vous indiquera quel type de sol est souhaitable pour tel type de plante. Et pour cause, le sol est l’élément de base de la culture, c’est principalement lui qui va décider de la bonne croissance (ou non) de vos plantes. Il est donc indispensable de bien le connaître, pour pouvoir jouer et user de ses différentes caractéristiques. Tout d’abord, il faut savoir que le sol est composé principalement de quatre éléments, à savoir l’argile, le sable, le calcaire et l’humus. Une terre argileuse : La terre argileuse, formée de petites particules, est très compacte. La reconnaître : un aspect en mottes, et une texture collante au touché par temps humide sont les signes révélant une terre argileuse. Une terre calcaire : L’avantage de ce type de terre, c’est qu’elle est facile à travailler. La reconnaître : une terre calcaire est de couleur claire, elle est sèche et friable. Une terre sableuse : La terre sableuse est à la terre argileuse ce que le Ying est au Yang.

Lexique des Poisons - Au 221 Bis Baker Street- Science de la déduction Aconit Napel : La racine de cette plante est le poison le plus toxique de la flore. Il suffit d'une ingestion de plus de 2g de racine pour tuer un homme adulte. L'aconit napel provoque des démangeaisons, sensations de fourmillements, engourdissement des muscles, hypothermie, troubles de la vue, troubles respiratoires qui peuvent entraîner l'asphyxie. Anémone Sylvie : Il y a différentes sortes d'anémones, et cette plante n'est pas d'une forte toxicité. Aristoloche clématite : Cette plante n'est pas fortement toxique pour l'homme, mais il suffirait de 1 à 2g de racine pour tuer un chien et elle est extrêmement mortelle pour les chevaux. Arsenic : Probablement le poison le plus connu. Peut provoquer des crachats de sang, hémorragies internes... Arum : L'arum tacheté et l'arum d'Italie, en particulier, sont très toxiques. Belladone : Spoiler sur la nouvelle de Conan Doyle Le détective agonisant : Bryone dioïque : Cette plante est surtout toxique par sa racine et ses baies. Buis : Chélidoine : Gui :

Plantain : une plante miraculeuse de nos jardins. Au Canada et en Colombie on retrouve deux espèces de plantain, le Plantain lancéolé et le Grand Plantain. En général, les 250 espèces de plantain ont les mêmes propriétés. Ces petites herbes se plaisent particulièrement dans les terrains incultes, pauvres, caillouteux (on en trouve très souvent sur le bord des routes) et elles poussent la plupart du temps aux côtés des pissenlits (qui ont eux aussi de nombreux bienfaits sur la santé). Vous la trouverez également sur les sites de construction car la nature essaie de régénérer le sol. Par voie interne, on dit que le plantain est un excellent purificateur du sang, des poumons et de l'estomac. En usage externe, on s'en est servi contre les conjonctivites, l'inflammation des paupières, les plaies, coupures, ulcères de jambe, gingivites, dartres, dermatoses croûteuses, pertes blanches. On affirme, en outre, que les feuilles froissées et appliquées sur les lésions causées par l'herbe à la puce, les guérissent. « Ab-so-lu-ment! Indications :

Les 5 grandes natures de sol On distingue généralement cinq grandes natures de solPartie supérieure de la croûte terrestre dont la particularité est d'être meuble et d'abriter la vie. Le sol est à la fois le support des végétaux et leur produit, car il contient de la matière organique sous forme d'humus. . Sol argileux, lourd : Aspect : compact, collant lorsqu’il est humide, très dur et fendillé lorsqu’il est sec. Avantages : retenant bien l’humidité et les minéraux. Sol limoneux, riche : Aspect : doux au toucher, poudreux lorsqu’il sèche. Sol humifère, riche en humus : Aspect : sol spongieux, léger, il est de couleur sombre. Sol sableux, léger : Aspect : granuleux au toucher, terre sans cohésion. Sol calcaire : Aspect : sol blanchâtre d’aspect crayeux, terre souvent légère.

Related: