background preloader

Cloud

Facebook Twitter

OwnCloud

Infinit – Un outil pour agréger vos espaces de stockage en P2P « Il y a quelque temps, je vous avais parlé d'un outil qui s'appelle Infinit qui permettait de transférer facilement des fichiers entre machines.

Infinit – Un outil pour agréger vos espaces de stockage en P2P «

Bon, maintenant l'outil est disponible sur toutes les plateformes, y compris mobiles donc c'est plutôt cool. Mais dernière ce petit outil, il y a quelque chose de beaucoup plus ambitieux. Infinit est en réalité un moyen d'agréger en P2P différents espaces de stockage pour en faire un seul et même volume virtuel. Cela veut dire qu'une fois en place sur votre ordinateur, vous pouvez créer un réseau mesh de plusieurs machines et regrouper sous un même volume, toutes les ressources de stockage disponibles qu'elles soient locales (disque dur) ou distantes (Amazon S3, Google Cloud...etc.).

Avec ce schéma ce sera plus clair, je pense : Vous pouvez aussi y joindre des appareils clients qui ne feront que se connecter à cet espace de stockage. Rejoignez les 56518 korbenautes et réveillez le bidouilleur qui est en vous. eBook. Simplicité—VMware consolide l'infrastructure sur un nombre réduit de serveurs.

eBook

Le logiciel offre en outre de puissants outils automatisés, capables d'optimiser et de gérer les environnements virtuels et physiques à partir d'une console unique, accessible via un simple navigateur Web. L'édition de base, vSphere 5.0 Edition, intègre des outils de provisionnement fin, de gestion des mises à jour, de récupération des données et de haute disponibilité. Par ailleurs, vMotion assure la migration à chaud des machines virtuelles en cours d'exécution. L'édition Enterprise inclut en outre vMotion pour le stockage, les zones de sécurité vShield, ainsi que des fonctionnalités puissantes de gestion des ressources. Enfin, avec l'édition Enterprise Plus, jamais la gestion n'a été aussi simple, grâce notamment à l'automatisation complète du datacenter, basée sur des règles.

Le cloud computing, l'informatique de demain ? - Journal du Net Solutions. Déjà lancés par Amazon, les services de stockage et de calcul en ligne pourraient révolutionner l'informatique d'entreprise d'ici à moins de cinq ans.

Le cloud computing, l'informatique de demain ? - Journal du Net Solutions

Google et IBM sont sur le pont, et les DSI pourraient faire leurs valises. Qu'est ce que le cloud computing ? L' "informatique dans les nuages" est un concept apparu assez récemment, mais dont les prémices remontent à quelques années, notamment à la technologie des grilles de calcul, utilisée pour le calcul scientifique. Le cloud computing fait référence à l'utilisation de la mémoire et des capacités de calcul des ordinateurs et des serveurs répartis dans le monde entier, et liés par un réseau, tel Internet. Les utilisateurs du nuage pourraient ainsi disposer d'une puissance informatique considérable et modulable. Le cloud computing, un produit commercialisable ? Oui, cette technique est en passe de devenir un business. Quels sont les avantages pour l'utilisateur ?

HubiC - Cloud NAS - OVH. OpenSVC. Transformez votre SI en cloud privé. 1.

Transformez votre SI en cloud privé

Identifier et préciser les objectifs Un cloud privé sous-tend une infrastructure et une organisation permettant d'allouer à la demande, aux différents projets, les ressources informatiques qui leur sont nécessaires. Il est question de réduire ces délais à l'échelle de la journée, voire de l'heure, contre plusieurs semaines habituellement. Les coûts sont également réduits car un cloud privé est synonyme de standardisation, d'industrialisation et d'optimisation du taux d'utilisation (les ressources peuvent aussi être rapidement libérées ou ajustées). L'enjeu est également "politique".

"L'évolution vers un cloud privé permet donc à la DSI d'anticiper ces infidélités qui peuvent poser des problèmes de sécurité et de cohérence avec le système d'information", affirme Jean-Pierre Ullmo (photo), directeur des ventes de la BU virtualisation et services d'automatisation chez CA. Fantasmes et réalités du cloud computing. Selon le cabinet d'études Forrester, seulement 3 % des grandes entreprises et 4 % des PME ont à ce jour adopté le modèle du cloud computing.

Fantasmes et réalités du cloud computing

Les entreprises sont donc, du moins pour l'instant, majoritairement réticentes car elles craignent pour la sécurité de leurs données. "Elles ne comprennent pas ce nouveau concept ! " xCAT - Extreme Cloud Administration Toolkit. FrontPage - Juju. Ubuntu 11.10 : OpenStack et ARM à l'honneur. Canonical a publié la version 11.10 (Oneiric Ocelot) de sa très populaire distribution Linux Ubuntu, dans ses versions poste de travail et serveur.

Ubuntu 11.10 : OpenStack et ARM à l'honneur

Pour sa version desktop, cette mouture s'habille d'une interface graphique Unity, choisie désormais comme pilier visuel d'Ubuntu, à défaut de Gnome. Ubuntu se pare également d'un service de téléchargement d'applications et d'un service de stockage dans le Cloud, baptisé Ubuntu One (sorti des phases de bêta), qui permet évidemment le partage de fichiers et également le streaming de titres musicaux. Mais les nouveautés les plus notables se retrouvent sur la partie serveur. Ubuntu 11.10 est la première version de la distribution serveur qui intégre la pile OpenStack, qui doit permettre aux entreprises de déployer rapidement des clouds privés dans leur infrastructure, mais aussi aux opérateurs et hébergeurs de bâtir leurs propres clouds publics. Home » OpenStack Open Source Cloud Computing Software.