background preloader

Après Charlie

Facebook Twitter

#onfaitquoi : les onze propositions de l'Observatoire de la laïcité. "La laïcité n’est pas l’ignorance des religions" Après les attentats à Paris, France Info s'interroge "On fait quoi maintenant ?

"La laïcité n’est pas l’ignorance des religions"

". Le troisième thème abordé est ce jeudi : "L'école transmet-elle les valeurs de la République ? " Camille Bedin, élue UMP de Nanterre, et Valérie Laupies, élue FN à Tarascon, en débattent. Quelle place pour les religions à l'école, espace laïc ? Comment aborder leur histoire en classe ? Quel rôle pour les enseignants ? Les valeurs républicaines et la place de l'école : débat entre Camille Bedin (UMP) et Valérie Laupies (FN) Désaccord sur les religions à l'école Les deux élues se sont notamment opposées sur la place des religions dans l'enseignement. "Il faut parler de religion à l’école, mais le plus tôt possible. Pour Valérie Laupies, ensignante et conseillère de Marine Le Pen sur les questions scolaires, il n’est pas question de déborder sur l’histoire des religions dans les écoles. "La religion appartient à la sphère privée. Une volonté d'éviter les signes communautaristes.

Laicité

Liberté d'expression. Peur de l'autre. Musique. Humour. Sites, Blogs, pages. Documentaire. Documents pédagogiques à télécharger. Des films pour comprendre le jihadisme. Des BD pour comprendre le jihadisme. Articles. Des romans pour comprendre le jihadisme. Réformer l'Islam ? "#onfaitquoi maintenant ?" 4e thème : "A-t-on exclu les banlieues de la République ?" En finir avec les banlieues ? : le désenchantement de la politique de la ville. . Ed. de l'Aube. 9782815910019. Parler de la « crise » des banlieues suggère que nous ferions face à un problème provisoire dont il serait possible de venir à bout par un traitement adapté.

En finir avec les banlieues ? : le désenchantement de la politique de la ville. . Ed. de l'Aube. 9782815910019

Pourtant la leçon des historiens est claire : les banlieues sont depuis toujours aux marges de la ville, mais au coeur d'une question sociale, urbaine et politique en perpétuelle recomposition. Ce livre mêle des réflexions de jeunes chercheurs novateurs et de personnalités incontournables sur la question des banlieues. Dans une perspective à la fois historique et comparative avec d'autres pays européens, il essaie de faire évoluer un débat bloqué depuis trop longtemps.

Car la croyance française d'une crise passagère alimente une constante désillusion sur l'efficacité de la politique de la ville. Thomas Kirszbaum est sociologue, chercheur associé à l'École normale supérieure de Cachan. Vidéo Attentats : le cri d'alarme de Jamel Debbouze dans Sept à Huit - sept-a-huit.

A propos de la France (essais)

A propos de l'école. #onfaitquoi : les onze propositions de l'Observatoire de la laïcité. Jean-Pierre Le Goff : "Nous avons à faire à une vague d'un nouvel antisémitisme en France" Premier symptôme qui l’inquiète la désocialisation et la déstructuration anthropologique d’une partie des jeunes des banlieues.

Jean-Pierre Le Goff : "Nous avons à faire à une vague d'un nouvel antisémitisme en France"

C'est-à-dire leur incapacité à fixer leur attention et leur intérêt sur la moindre formation. Et cela fait plus de 30 ans que cela dure, raconte-t-il. L’autre problème que pointe du doigt Jean-Pierre Le Goff, c’est la montée de l’antisémitisme dans ces quartiers. "Ce ne sont pas simplement des idées diffusées par des groupes c’est un terreau ce qui le rend extrêmement difficile à combattre" "Nous avons à faire à une vague d’un nouvel antisémitisme en France. En tramway dans le 93 : "S’ils avaient voulu, les francs-maçons, ils auraient empêché ça !" C’est un double voyage.

En tramway dans le 93 : "S’ils avaient voulu, les francs-maçons, ils auraient empêché ça !"

Nez collé à la fenêtre, le long des barres d’immeubles, des tours, des centres commerciaux, des quelques pavillons encore préservés de l’inexorable progression du béton. Regard vers l’intérieur, foule collée-serrée, mosaïque de couleurs, de sons, de langues, du Maghreb aux Antilles, de la Corne de l’Afrique à l’Europe orientale. Le monde entier, rassemblé dans un tube, 29,4 mètres de long, 2,3 mètres de large.

Ligne T1 : Gennevilliers, Saint-Denis, La Courneuve, Drancy, Bobigny, Noisy-le-Sec. Un petit morceau de France, tour de Babel, aux portes de Paris secoué par les attentats, traversé de courants contraires, de craintes, de fantasmes. Bobigny-Pablo-Picasso. 15 janvier, 15h30 Edifice surmonté de structures métalliques bleu criard, le palais de justice de Bobigny traite le plus grand nombre d’actes de violence urbaine commis en France. Nique ta mère, Charlie ! " Drancy-Avenir. 15 janvier, 17 heures (Crédit : Yannick Stéphant pour "l'Obs")