background preloader

Après Charlie ?

Facebook Twitter

TIC'Édu thématique. L’école après Charlie : on a mis le doigt dans un engrenage pervers. Tribune.

L’école après Charlie : on a mis le doigt dans un engrenage pervers

Comment les journaux pour enfants parlent de Charlie Hebdo. En une, des bonhommes tremblotant, les larmes aux yeux.

Comment les journaux pour enfants parlent de Charlie Hebdo

Le Petit Quotidien, destiné aux 6-10 ans, dédie la couverture de son édition du vendredi 9 janvier à la rédaction de Charlie Hebdo. “Des journalistes tués par des terroristes à Paris” annonce sobrement le titre, accompagné de quelques précisions sur le nombre de morts, ainsi qu’un fait: “c’est l’attaque la plus meurtrière en France depuis 50 ans.” Charb, le directeur de la rédaction de Charlie Hebdo, collaborait avec les journaux pour enfants et adolescents Mon Quotidien et Le Petit Quotidien. Aujourd’hui, les deux quotidiens portent le deuil après la fusillade de mercredi 7 janvier dans les locaux de Charlie Hebdo.

Comment parler des attentats à ses enfants ? Depuis mercredi, de nombreux parents se demandent comment parler des attentats dans les locaux de Charlie Hebdo à leurs enfants. “Ce journal est satirique: il parle de l’actualité en donnant son avis et en se moquant, surtout avec des dessins. Publicité L’école change avec vous. «Distinguer les idées qui choquent de l’incitation à la haine» «Que peut faire le droit après ce qui s’est passé ?

«Distinguer les idées qui choquent de l’incitation à la haine»

Je vais essayer de répondre en reprenant le titre d’un de mes livres (1) : le droit peut permettre de résister, de responsabiliser et d’anticiper. Attentat contre Charlie Hebdo : comment en parler avec les élèves. Suite à l'attentat du 7 janvier 2015 contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo, Savoirs CDI se joint à vous dans vos efforts pour élaborer un discours approprié à direction des élèves.

Attentat contre Charlie Hebdo : comment en parler avec les élèves

Voici une première réponse avec le travail de Natacha Dugas : Cette bibliographie que nous vous invitons à compléter n'est que la première brique d'un corpus que nous souhaitons construire avec vous. C'est pour cela que nous vous proposons de nous transmettre vos documents pédagogiques de façon à ce que nous les mettions à disposition du plus grand nombre. Pour proposer vos travaux savoirscdi[at]reseau-canope.fr. Après Charlie : Quand les ministres font de l'éducation civique. Etre ministre ça aide à enseigner les valeurs de la République ?

Après Charlie : Quand les ministres font de l'éducation civique

Vendredi 23 janvier, Manuel Valls, Najat Vallaud-Belkacem, Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture, ont donné leur premier cours d'éducation civique. EMI : Pour combattre le complotisme. Inscrite dans la loi d’orientation de 2013, l’Education aux Médias et à l’Information (EMI) est appelée à devenir une finalité essentielle de l’Ecole : cherchant à favoriser conscience critique, maîtrise des outils, usages responsables, elle constitue un plein apprentissage de la citoyenneté.

EMI : Pour combattre le complotisme

Parmi les compétences à développer, il y a sans aucun doute l’intelligence des fausses informations, des rumeurs, des théories du complot … qui font des ravages, en particulier chez les jeunes, conduisant certains à remettre en cause l’attentat du 11 septembre ou celui contre Charlie-Hebdo. Certaines ressources peuvent nous y aider. Michel Lussault : L'Ecole doit aborder frontalement la question des croyances. " Il faut inventer une laïcité ouverte, compréhensive".

Michel Lussault : L'Ecole doit aborder frontalement la question des croyances

Michel Lussault, président du conseil supérieur des programmes (CSP) annonce bien une révision des programmes de l'enseignement moral et civique (EMC) après les attentats. La laïcité doit-elle être repensée ? "La laïcité aujourd'hui c'est la peur de l'Autre !

La laïcité doit-elle être repensée ?

" Alors que la consultation sur le nouvel enseignement de la morale laïque et civique va commencer, la laïcité semble faire l'unanimité dans le monde éducatif. Valeur fondatrice de l'école publique elle semble une vérité indéboulonnable. Pourtant pour Béatrice Mabilon-Bonfils, sociologue Université de Cergy-Pontoise, et Geneviève Zoïa, anthropologue Université de Montpellier, la laïcité est devenue un écran qui empêche de voir les élèves, lire le monde et penser l'avenir. La chronique de V. Soulé : Après Charlie, en CFA... Face aux élèves qui provoquent ou qui nient les actes terroristes, que peut-on faire ?

La chronique de V. Soulé : Après Charlie, en CFA...

"Il est toujours intéressant de faire un pas de côté, d’aller voir ce qui se passe ailleurs", nous dit Véronique Soulé. En journaliste expérimentée, elle est allée en Centre de formation d'apprentis (CFA), là où les élèves sont souvent particulièrement difficile, interroger deux enseignants. Connaissant bien leurs élèves et habitués à argumenter avec eux, Céline Dussaussois et Nicolas Boivin n'ont pas baissé les bras. Ils se battent patiemment, avec obstination, pour l'éducation de ces jeunes. Mais comment font-ils ? Enseigner la morale laïque ? Face aux élèves provocateurs... La société ne respecte pas les valeurs que nous enseignons. "On leur enseigne le respect, mais eux ne sont pas respectés à l'extérieur du lycée".

La société ne respecte pas les valeurs que nous enseignons

Professeure d'histoire-géographie dans un lycée multiculturel au Havre, Isabelle Baillleul Létang a partagé son désarroi sur la page Facebook du Café pédagogique après que deux élèves aient refusé la minute de silence. Elle s'interroge sur les raisons qui expliquent cette attitude. Et n'hésite pas à dénoncer le double langage de la société française.