background preloader

RUMEURS CHARLIE

Facebook Twitter

Attentat à Charlie Hebdo : et maintenant les rumeurs. Les réseaux sociaux sont un relai pour les théories complotistes © reuters - 2015 Mise en scène, censure, mensonges.

Attentat à Charlie Hebdo : et maintenant les rumeurs

Des classique de la théorie du complot, relayées par les réseaux sociaux, pour remettre en cause la version officielle des événements.. Comme lors du 11 septembre, dès le lendemain de l’attentat, diverses théories n’ont pas tardé à fuser, sur des sites de la mouvance complotiste. Le policier ne serait en fait pas mort, ou pas par balles Le policier abattu lors de l’attaque à Charlie Hebdo, Ahmed Merabet, ne serait en fait pas mort. La vidéo du policier mort Impact de balle au sol Pas de mouvement de tête sur un tir à bout portant Pas de sang #CharlieHebdo #bizarre — Wallace (@Jwall_the_truth) 7 Janvier 2015 Autre rumeur : Ahmed Merabet serait en fait décédé d'une crise cardiaque et pas des balles de l'un des frères Kouachi, car, disent-ils, "un musulman n'en aurait pas tué un autre".

Les rétroviseurs ne sont pas les mêmes — Toy (@Thonalacatalane) 8 Janvier 2015. VIDEO. Attaque à «Charlie Hebdo»: Les fausses informations envahissent le web. DÉSINTOX Médias informés trop rapidement...

VIDEO. Attaque à «Charlie Hebdo»: Les fausses informations envahissent le web

Journalistes vêtus de gilets pare-balles... Selfie de François Hollande... Houellebecq visionnaire... Cédric Garrofé Publié le Mis à jour le Plus c'est gros, plus ça passe. 1. Peu avant 11h39, deux journalistes de 20 Minutes repèrent sur Twitter des messages faisant état de «coups de feu» dans le XIe arrondissement de Paris sur Twitter. Rapidement, plusieurs tweets évoquant la proximité du siège de Charlie Hebdo des lieux a poussé 20 Minutes à contacter le journal par téléphone. "Charlie Hebdo" : ma vidéo des Kouachi serait "falsifiée" ? Ma réponse aux complotistes. Journaliste de l'agence Premières Lignes et réfugié sur le toit, Martin Boudot a pu filmer la fin de l'attaque du 7 janvier 2015.

"Charlie Hebdo" : ma vidéo des Kouachi serait "falsifiée" ? Ma réponse aux complotistes

Les théories du complot, c'est parfois drôle. Mais quand vous vous retrouvez au milieu, c'est tout de suite beaucoup plus terrifiant. Depuis quelques semaines, des sites prétendent que ma vidéo des attentats de "Charlie Hebdo" est fausse, qu'elle a été retouchée, qu'on peut y voir des policiers regarder les frères Kouachi sans rien faire, etc. L'article d'un site en particulier me met en cause. Je ne voulais pas leur répondre, puis j'ai vu que sur Facebook 19.000 personnes "likent" ce site. Cette fois, j'ai donc répondu, point par point. Pourquoi je vous réponds Cher Panamza, On m'a dit de ne pas vous répondre. Et puis il y a quand même 19.000 personnes sur Facebook qui croient ce que vous dites, vous le "journaliste indépendant" au dessus de tout soupçon de manipulation.

» Attentat à Charlie Hebdo : la vidéo « amateur » était falsifiée. INFO PANAMZA.

» Attentat à Charlie Hebdo : la vidéo « amateur » était falsifiée

Découvrez comment -et pourquoi- les premières images de l'attentat de Charlie Hebdo ont été délibérément altérées. Le 08.02.2015 à 16h22, mis à jour le 09.02.2015 à 20h11 Il était précisément midi, ce mercredi 7 janvier 2015. Vingt minutes seulement après le départ des hommes responsables de l'attaque de Charlie Hebdo, la chaîne I-Télé diffusait déjà les premières images -confuses et saccadées- de l'évènement. À 11h47, le vidéaste à l'origine de ces images -capturées depuis le toit de l'immeuble- avait posté ce tweet : Journaliste de l'agence Premières Lignes, Martin Boudot apparaît curieusement (vers 0'33) dans la vidéo qu'il aurait pourtant lui-même filmé -aux alentours de 11h40. Sollicité ensuite par CNN et BFM TV au sujet de son scoop, Boudot a tenu une étrange déclaration sur l'antenne de RMC. Détail troublant : le patron de Boudot a exprimé la même contre-vérité, à deux reprises.

Boudot et Moreira auraient-ils pu confondre Boisseau avec un autre technicien? Attentat à «Charlie Hebdo»: La réponse d'un témoin à un site complotiste. INTERNET Le journaliste Martin Boudot, qui a vécu le massacre en direct, démonte l'argumentaire d'un site qui l'accuse d'avoir trafiqué une de ses vidéos...

Attentat à «Charlie Hebdo»: La réponse d'un témoin à un site complotiste

Plus d'un mois après les attentats de Paris, les complotistes continuent d'alimenter Internet en fantasmes. Le journaliste Martin Boudot peut en témoigner. Sur Facebook et sur le site du Plus de L'Obs dimanche, il a publié un long droit de réponse à un article de Panamza, site dit «alternatif», l'accusant d'avoir trafiqué une de ses vidéos. Martin Boudot travaille à l'agence «Premières lignes», dont les locaux sont situés dans le même bâtiment que ceux de Charlie Hebdo. A ce titre, il a vécu en direct le massacre qui a fait 12 morts.

Trois arguments erronés Panamza remet en cause cette séquence, devenue célèbre, en se fondant principalement sur trois arguments totalement erronés. Le fait que Martin Boudot apparaisse lui-même sur la vidéo alors qu'il est censé filmer.