background preloader

Villes et développement durable

Facebook Twitter

Des villes toujours plus grosses. Les mégacités, ces villes de plus de dix millions d’habitants, sont aujourd’hui plus de trente dans le monde.

Des villes toujours plus grosses

Elles devraient être cinquante en 2050. Retour sur une tendance lourde et ses conséquences sur nos modes de vie. La ville est-elle l’avenir de l’homme ? Depuis cinquante ans, le mouvement d’urbanisation de la planète s’est fortement accéléré, et le nombre de citadins a officiellement dépassé 50 % de la population mondiale. Dans le même temps, on a assisté à l’émergence d’une forme nouvelle de villes : les mégacités, des mastodontes urbains de plus de dix millions d’habitants… au minimum. Le casse-tête de la taille « L’urbanisation est si intense qu’elle a brouillé les cartes, raconte Michel Lussault, géographe au laboratoire Environnement, ville, société1.

Les agglomérations urbaines de plus de 10 millions d’habitants (2010). Inutile de chercher ces prochains mastodontes en Europe ou sur le continent américain. Un facteur d'innovation économique et sociale. Le très impopulaire arrêté Poubelle - Presse RetroNews-BnF. Le 24 novembre 1883, le tout nouveau préfet de la Seine, Eugène Poubelle, signe un arrêté qui oblige les propriétaires parisiens à fournir à chacun de leurs locataires un récipient muni d'un couvercle pour accueillir les déchets ménagers.

Le très impopulaire arrêté Poubelle - Presse RetroNews-BnF

Parallèlement, le ramassage des ordures est mis en place. Le préfet a même prévu la collecte sélective : trois boîtes sont obligatoires, une pour les matières putrescibles, une pour les papiers et les chiffons, et une pour le verre, la faïence et les coquilles d'huîtres. C'est une date-clé dans l'histoire de l'hygiène publique. Pourtant, à l'époque, l'arrêté Poubelle se heurte à une vaste levée de boucliers de la part de la population parisienne... Les chiffonniers, en particulier, sont menacés de perdre leur gagne-pain – et ils sont quelque 40 000 à Paris. Toute une partie de la presse se montre hostile. "L’ordure qu’il est urgent d’envoyer avant toutes les autres au dépotoir, c’est l’arrêté Poubelle. Habiter en ville : l’avenir du monde ? S’il existe un phénomène géographique universel, c’est bien la ville.

Habiter en ville : l’avenir du monde ?

Et il ne va que s’amplifier : selon les Nations unies, 54 % des habitants de la planète sont urbains en 2014, un taux qui n’était que de 30 % en 1950 et devrait atteindre 66 % en 2050 (1). Habiter la Terre se fera donc principalement dans ces territoires présentant une certaine densité de constructions, d’individus et de réseaux. Les villes ne semblent avoir aucune limite. Pourtant, une réflexion s’impose. Article publié sur Areion24.news en écho au thème du Festival de Géopolitique de Grenoble 2017, « le pouvoir des villes », auquel s’associe le magazine CARTO (dont le n° 40 vient de paraître). Ville et campagne, urbain et rural Le phénomène d’urbanisation suit l’industrialisation d’un pays et d’une économie : les paysans fuient les campagnes et les villes moyennes sont progressivement absorbées par les plus grandes, certaines atteignant des tailles gigantesques.

Territoire de la mondialisation Note. Une photo pour penser les inégalités. Une photo pour penser les inégalités Picturing Inequalities Hervé Théry traduction | translation Claire Hancock La photographie ci-dessous a fait le tour du monde.

Une photo pour penser les inégalités

The picture below has been seen throughout the world. Photo 1 Inégalité Photo 1 Inequality Tuca Vieira écrit [1]: « Récemment, j'ai trouvé une photo de moi sur Facebook, sans mention de l'auteur, mais avec des centaines de commentaires. Tuca Vieira writes [1] : « Recently I found this picture I took on Facebook, with no mention of the author, but with hundreds of comments. Il raconte ensuite que la photo a figuré sur l'affiche, les invitations, la brochure, et la carte postale de l'exposition Global Cities, en 2007 à la Tate Modern de Londres où il avait été invité pour l'ouverture, mais pas au dîner de célébration, sans doute parce que « le gars qui a fait l'image emblématique de l'exposition n'avait pas le statut d'artiste ». L’explosion des villes. C'est en 2007 que la planète a changé de monde.

L’explosion des villes

Depuis cette année, la majorité de ses habitants vit en ville. La rupture a été relativement rapide. En 1950, 30 % des Terriens seulement (750 millions de personnes) résidaient en zone urbaine. Dès 2030, les citadins représenteront 60 % des habitants de la planète (5 milliards) et les deux tiers (6,3 milliards) vingt ans plus tard. En image: L’apartheid spatiale en Afrique du Sud. Le Cap, « ville mère » du continent africain, empire de la ségrégation raciale, « lavée » par l’arrivée au pouvoir de Nelson Mandela.

En image: L’apartheid spatiale en Afrique du Sud

Voici celle que Johnny Miller a photographié à l’aide de drones. Mais pas n’importe quel Cap Town. « La ville durable creuse les inégalités » Dès qu’on adopte les lunettes du genre pour étudier la ville, celle-ci apparaît inégalitaire entre femmes et hommes.

« La ville durable creuse les inégalités »