background preloader

Artistes

Facebook Twitter

Creating Here par Yusuke Asai. L’artiste japonais Yusuke Asai est à l’origine de cette installation baptisée « Creating Here », visible à la galerie arataniurano à Tokyo.

Creating Here par Yusuke Asai

Cette oeuvre est réalisée simplement avec du papier tendu et un marqueur bleu. La résultat obtenu me fait penser à une toile d’araignée ou à des neurones qui s’approprient l’espace. Le dessin est un mélange de symboles géométriques, de motifs floraux et animaliers. Pour en savoir plus sur Yusuke Asai, cliquez ici Photos © Ichiro Mishima Pin It Pin It Pin It Pin It Pin It Pin It. Gun Country par Michael Murphy. L’artiste Michael Murphy signe une oeuvre controversée à l’occasion de l’ouverture du concours ArtPrize.

Gun Country par Michael Murphy

Intitulée Gun Country, l’installation se compose de 130 armes-jouets suspendues formant la carte des États-Unis. Lorsque l’on pose la question à l’artiste, à savoir si son travail est pour ou contre les armes, il répond, ni l’un ni l’autre. Pour lui, le but est de stimuler la conversation sur le sujet des armes et amener le public à se questionner sur les armes à feu aux États-Unis. L’oeuvre est actuellement visible sur la terrasse de l’Institut Urbain d’Art Contemporain à Grand Rapids dans le Michigan.

Nouveaux travaux de Fanette Guilloud. Rappelez-vous, il y a tout juste un an, nous vous présentions le travail de l’artiste photographe française, Fanette Guilloud (pour retrouver l’article, cliquez ici).

Nouveaux travaux de Fanette Guilloud

Les illusions d’optique à la bombe et à l’adhésif sont son univers, elle signe de nouveaux projets entre Paris et Berlin. Le premier est Regenerate 14, il comprend 3 installations au Generator Hostel dans le quartier Mitte à Berlin. Le second est Demory Paris, une installation faite à l’occasion de l’exposition Impossible Geometry. Les deux derniers projets sont des commandes privées pour des habitations à Berlin, intitulées Dreieck et Blue Berlin. Toutes ses oeuvres sont bien évidemment réalisées sans l’aide de Photoshop. Guerra De La Paz. Guerra De La Paz – Tribute – 2002.

Guerra De La Paz

Wald aus Wald par Takashi Kuribayashi. À l’occasion du Sapporo International Art Festival 2014 dont le thème de l’évènement est « la nature et la ville », l’artiste japonais Takashi Kuribayashi a mis en scène une installation en papier intitulée « Wald aus Wald ».

Wald aus Wald par Takashi Kuribayashi

L’installation comprend une forêt blanche en papier washi. Elle a voyagé dans les musées à travers le monde: Tokyo (en 2010), Singapour (en 2011) et, plus récemment, en Allemagne (en 2013). Les visiteurs peuvent découvrir la forêt de deux façons: par le haut ou, plus intéressant, par le bas, où ils peuvent marcher sous le papier léger et sortir la tête par les crevasses comme s’ils poussaient telles des fleurs. Les arbres blancs qui semblent flotter dans l’espace ont été moulés par l’artiste à partir de mélèzes japonais. An Aggregation par Seon Ghi Bahk. Artiste basé à Séoul, Seon Ghi Bahk nous dévoile de nouvelles oeuvres de sa série An Aggregation.

An Aggregation par Seon Ghi Bahk

Ces dernières sont composées de charbons de bois délicats suspendus en lévitation à des fils de nylon pour former une variété de formes plus ou moins abstraites. Les morceaux suspendus se balancent dans des formations exactes telles de hautes colonnes, des orbes denses et des gouttelettes. Le travail de Bahk explore la relation complexe entre la nature et l’humanité. Il utilise le charbon de bois, une substance naturelle créée par la combustion des arbres, afin de recréer des formes architecturales que les hommes utilisent pour s’abriter. Transarquitetônica par Henrique Oliveira. Nous vous avons déjà parlé du travail de l’artiste brésilien Henrique Oliveira (voir tous les articles), qui excelle dans ses sculptures organiques faites de bois.

Transarquitetônica par Henrique Oliveira

Aujourd’hui, je vous présente cette installation monumentale intitulée « Transarquitetônica » que l’artiste vient de réaliser au MAC USP (Museu de Arte Contemporanea da Universidade) à São Paulo, au Brésil. Avec ses oeuvres, l’artiste met en évidence l’architecture du lieu en posant la question de la nature et de son envahissement. Pour en savoir plus sur Henrique Oliveira, cliquez ici Photos et vidéos © Henrique Oliveira Pin It Pin It. Gas Giant par Jacob Hashimoto. Jusqu’au 8 juin prochain, vous pouvez découvrir cette incroyable installation de l’artiste Jacob Hashimoto au MOCA Pacific Design Center de Los Angeles.

Gas Giant par Jacob Hashimoto

C’est sûrement la plus belle occasion de mettre les pieds au coeur d’une oeuvre ! La palette digitale de Bill Viola. Plasticien dans l'âme, il passe sa jeunesse à dessiner.

La palette digitale de Bill Viola

A l'université de Syracuse, en 1970, il s'ennuie dans le département Publicité où ses parents l'ont inscrit, jusqu'à ce qu'un professeur fou, Jack Nelson, le réoriente vers le nouveau département qu’il a fondé, au nom prometteur : Experimental Studios. On y travaille le cinéma expérimental avec du 8 millimètres, on crée des images inédites. « I am at home », ressent Viola, qui étudie parallèlement l'informatique, la musique électronique et le mysticisme.

Dirty geometry. Mon coup de foudre du jour va pour Esther Stocker et ses magnifiques installations.

Dirty geometry

A l’aide de formes géométriques simples, de lignes tracées par de rubans adhésifs, toujours en noir et blanc, elle redéfinit entièrement notre lecture de l’espace. Elle le déconstruit, perturbe notre perception, l’espace tout entier semble exploser. Voici sa démarche (qui a l’air si simple, et pourtant…) : Les illusions d’optique de Felice Varini. Tre pentagoni nei tre dischi eccentrici, 2012 Felice Varini est un grand maître dans l’art complexe de l’illusion d’optique.

Depuis 1979, ce peintre suisse utilise l’architecture comme toile de fond. À partir de relevés, il définit un point de vue à partir duquel la forme, toujours géométrique, pourra être vue dans son ensemble par le spectateur. Lorsque l’on se déplace, une infinité d’autres points de vue se créent pour offrir de multiples lectures de la forme déconstruite. « Je pars d’une situation réelle pour construire ma peinture. Rosso nero blu e giallo tra i quadrati e il disco, 2012 Cercle et suite d’éclats, 2009 Vingt-trois disques évidés plus douze moitiés et quatre quarts, 2013. Fold art. Ernest Pignon-Ernest, le site officiel. Objects par Michel de Broin.

Nous vous avions déjà parlé dans le Journal du Design de l’artiste contemporain multidisciplinaire Michel de Broin (voir l’article ici). ORLAN : interview Standard. ORLAN lit « Le Tiers Instruit » de Michel Serres dans son « Manteau d'Arlequin » créé avec ses propres cellules. Invasion du Pixel Art. Vous n'êtes pas sans savoir qu'une guerre de post-it fait actuellement rage entre différentes entreprises parisiennes, dont le but consiste à imiter des images pixellisées et par là même donner l'apparence d'une société décontractée qui prend du bon temps (n'est pas France Télécom qui veut). Vous saurez toutefois que cette pratique n'est pas nouvelle et se fait appeler le Pixel Art, encore qu'avec ce cas parisien il ne s'agit pas d'art mais juste d'une concurrence amusante affichée.

Toutefois, il est facile d'en trouver dans ce trésor qu'est l'Internet : Le post-it permet à tout le monde de pouvoir mettre en forme des pixels carrés un par un, c'est pourquoi certains utilisent le concept et le déplacent dans quelque chose de beaucoup plus artistique et loufoque, voir par exemple cette vidéo où tout se fait en mouvement grâce à une animation image par image, assez impressionnant.

Réseaux d'artistes en Pays de la Loire - Manon Tricoire. Portant mon regard sur les choses qui m'entourent (objets domestiques, nature, phénomènes naturels,..), je guette l'instant qui révèle un aspect étrange d'un fragment de réalité, cherchant à découvrir un univers frontière, un ter... Portant mon regard sur les choses qui m'entourent (objets domestiques, nature, phénomènes naturels,..), je guette l'instant qui révèle un aspect étrange d'un fragment de réalité, cherchant à découvrir un univers frontière, un territoire où se rencontrent le quotidien et l'imaginaire.

A travers le jeu sensible d'impressions et d'intuitions, je construis de nouvelles images nées de confusions de formes ou de matières, d'associations de sensations, d'alliances de mots. Vertige de l’acier, les sculptures de Richard Serra. Philippe ramette. Les artistes. Studio Orta . Home.