background preloader

Artistes

Facebook Twitter

Jorge Donn. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jorge Donn

Jorge Donn Après des études à l'école de ballet du Teatro Colón, il rejoint le Ballet du XXe siècle dirigé par Maurice Béjart en 1963. Il en devient bientôt l'un des principaux solistes et crée les rôles titres de la Neuvième symphonie (1964), de Roméo et Juliette (1966), de la Messe pour le temps présent (1967), de Nijinsky, clown de Dieu (1971), de Notre Faust (1975), du Boléro (1979), etc. Il reprend aussi des rôles importants d’anciennes œuvres de Béjart comme dans Les Quatre Fils Aymon.Dansant du contemporain et du folklorique. En 1980, il devient le directeur artistique du Ballet du XXe siècle puis, lorsque Béjart quitte Bruxelles pour Lausanne, Jorge Donn fonde sa propre compagnie, l'« Europe Ballet », qui ne durera que quelques mois.

Julio Bocca. Julio Adrián Lojo Bocca, más conocido como Julio Bocca (Munro, 6 de marzo de 1967) es un bailarín, director, coreógrafo y maestro de ballet argentino, reconocido a nivel mundial.

Julio Bocca

Actualmente reside en Uruguay donde se desempeña como director del Ballet Nacional del SODRE, designado por José Mujica.[1] Julio Bocca ha bailado como artista invitado en el Royal Ballet de Londres, el Bolshoi de Moscú, el Kirov de Leningrado, Alla Scala de Milán, la Zarzuela de Madrid, el Royal Danish Ballet de Dinamarca, el Ballet de la Opera de Oslo, el Stuttgart Ballet de Alemania, el Ballet de la Opera de París, el Teatro Municipal de Santiago de Chile, el Nacional de México y el Teatro Colón de Buenos Aires.[2] Bocca solía acompañar a la bailarina argentina Eleonora Cassano.

Se retiró como bailarín profesional en un espectáculo público y gratuito en Buenos Aires, el 23 de diciembre de 2007.[3] Biografía[editar] Sus primeros maestros fueron José Parés, Ninel Julttyeva, Karemina Moreno, María Luisa Lemos. Rudolf Noureev. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rudolf Noureev

Rudolf Noureev en 1968. Scènes principales Rudolf Khametovitch Noureev [ru'dolf χa'mɛtovitʃ nɔ'reev] (ou Noureïev [nɔ'riev]; en russe : Рудольф Хаметович Нуреев ; en tatar : Rudolf Xämät ulı Nuri; Рудольф Хәмит улы Нуриев), né le à Irkoutsk (Union soviétique) et mort le à Levallois-Perret (France), est un danseur d'origine tartare[1]. Doué d'une technique exemplaire et d'une vigilance extrême, Rudolf Noureev est considéré comme le plus grand danseur classique du XXe siècle[1],[2] et comme l'un des plus grands chorégraphes[3]. Rudolf Noureev est l'un des meilleurs interprètes du répertoire classique, mais il affirme aussi son talent dans la danse contemporaine et est l'un des premiers danseurs à s'intéresser de nouveau au répertoire baroque. Sa partenaire au Royal Ballet est Margot Fonteyn. Il a y un autre couple légendaire dans les années 1980, c'est le couple Rudolf Noureev et Sylvie Guillem. Maurice Béjart. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maurice Béjart

Maurice Béjart en 1988 Répertoire Le travail de Maurice Béjart est essentiellement reconnu dans l'espace francophone[3]. Même s'il a eu beaucoup de détracteurs[3], notamment ses pairs qui le jugeaient trop classique ou tout du moins lui reprochaient de s'être arrêté dans ses recherches chorégraphiques pour satisfaire le plus grand nombre[4], il a en revanche énormément contribué à la naissance de la danse moderne en France et en Belgique dans les années 1960 notamment grâce aux générations de chorégraphes qu'il a formées à l'École Mudra[5].

Biographie[modifier | modifier le code] Maurice Jean Berger est le fils du philosophe Gaston Berger. La France et les débuts[modifier | modifier le code] En hommage à Molière, il prend comme patronyme celui de l'épouse de ce dernier, Armande Béjart[7]. La Belgique, le Ballet du XXe siècle et l'école Mudra[modifier | modifier le code] Mikhaïl Barychnikov. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mikhaïl Barychnikov

Mikhaïl Barychnikov en 2010. Compléments Mikhaïl Nikolaïevitch Barychnikov (en russe : Михаил Николаевич Барышников, letton : Mihails Barišņikovs) est un danseur, chorégraphe et acteur d'origine russe naturalisé américain. Il est fréquemment cité aux côtés de Vaslav Nijinski et de Rudolf Noureev comme étant l'un des danseurs les plus importants du XXe siècle. Résumé[modifier | modifier le code] Après un début prometteur au Théâtre Kirov, il part pour le Canada en 1974 où il danse au sein de diverses compagnies en tant que danseur libre, puis il intègre le New York City Ballet comme danseur principal.

Barychnikov a été le porte-parole de la plupart de ses propres projets artistiques ainsi qu'à la promotion de la danse moderne en créant plusieurs dizaines de premières d'œuvres nouvelles dont plusieurs des siennes. Parcours artistique[modifier | modifier le code] Passage à l'Ouest[modifier | modifier le code] Les superlatifs fusent à son égard.