background preloader

★ Ecologie libertaire

Facebook Twitter

"Une croissance indéfinie est impossible, nous n'avons qu'une seule Terre, mais une civilisation du bonheur est possible. Les solutions existent, mais l'opinion les ignore car les structures actuelles et les détenteurs du pouvoir économique et politique s'y opposent.

"
(René Dumont) ★ Écologie libertaire - Socialisme libertaire. L’agro-écologie est une notion complète avec des valeurs sociales et morales.

★ Écologie libertaire - Socialisme libertaire

LA PLANÈTE MALADE. LA PLANÈTE MALADE - Guy Debord - 1971. « La « pollution » est aujourd’hui à la mode, exactement de la même manière que la révolution : elle s’empare de toute la vie de la société, et elle est représentée illusoirement dans le spectacle.

LA PLANÈTE MALADE

Elle est bavardage assommant dans une pléthore d’écrits et de discours erronés et mystificateurs, et elle prend tout le monde à la gorge dans les faits. Elle s’expose partout en tant qu’idéologie, et elle gagne du terrain en tant que processus réel. Ces deux mouvements antagonistes, le stade suprême de la production marchande et le projet de sa négation totale, également riches de contradictions en eux-mêmes, grandissent ensemble. La fièvre monte à El Covid. Cette fièvre mesurable chez une personne atteinte par le coronavirus m’en rappelle une autre, et surtout les mots qui l’accompagnent “la planète brûle”.

La fièvre monte à El Covid

Plus de 180 pays brûlent de fièvre en effet, et la sacro sainte économie mondiale de Marché est grippée. Secteurs industriels à l’arrêt ou à bas bruit, échanges de marchandises en attente, transport aérien réduit à l’essentiel, extraction de matières premières qui produit du stock… Il faudrait des lignes pour décrire secteur par secteur de l’économie capitaliste, pour détailler ce que les milieux financiers appellent “la plus grande catastrophe depuis 1929”. Bref, une décroissance sanitaire. ★ Ecologie ou la course à l’échalote.

★ Ecologie ou la course à l’échalote. « Les écologistes politiciens ne se sentent plus pisser depuis que Jadot a récolté 13,5% des voix aux élections européennes de mai 2019.

★ Ecologie ou la course à l’échalote

★ ÉCOLOGIE, DÉCROISSANCE et ANARCHIE. ★ Anarchie, Décroissance, Écologie. « En quoi le combat contre l’Économie capitaliste est il nécessairement une lutte contre la Croissance et pour la protection de l’Environnement » « Ce très vieux sujet ne cesse de soulever des passions.

★ ÉCOLOGIE, DÉCROISSANCE et ANARCHIE

Tant mieux, puisque même passionnées les controverses sont utiles. ★ Une introduction au primitivisme. ★ NOTES DE L’AUTEUR : " Il ne s’agit pas d’une assertion définitive, tout au plus un point de vue personnel, qui essaye d’expliquer ce qu’on entend par anarcho-primitivisme.

★ Une introduction au primitivisme

Je désire fournir une introduction générale au sujet, sans exclure ni limiter. Je m’excuse pour les inexactitudes, les fausses interprétations ou les généralisations (inévitables) France : Bure, cimetière du progrès. « Dans une région désertifiée par les grandes cultures céréalières et par l’implantation progressive d’une vingtaine de structures liées au nucléaire dans un rayon de 50 km, Bure est un petit village (82 habitants) perdu au milieu d’une immensité légèrement vallonnée et nue.

France : Bure, cimetière du progrès

Quasiment rien pour rompre la monotonie de ses immenses monocultures. À 2-3 km les constructions de Cigéo, des champignons cubiques poussés au milieu de nulle part, le lieu de la future descenderie. Des tunnels de 10 mètres de diamètre menant à 500 de profondeur aux 300 km de galeries de stockage qu’il faudra percer et en extraire les marnes avec des dizaines de milliers de camions. Bienvenue dans la poubelle des mondes. « Deux siècles de développement industriel auront réussi à tout gangrener : la Terre, l’eau, l’air, rien n’y échappe.

Bienvenue dans la poubelle des mondes

Plus personne ne peut ignorer dans quelle poubelle des mondes nous sommes contraints de vivre : fuite radioactive au Tricastin, PCB dans le Rhône, lait à la dioxine en Bretagne et ailleurs… “Accidents” industriels ? C’est plutôt la routine du désastre qui suit son cours. Le caractère anti-écologique du système capitaliste. ★ LETTRE AUX ANARCHISTES. « Pouvons-nous ne pas percevoir ni craindre l'avenir qui semble se dessiner, non plus à long mais à court terme, sans pour autant céder aux sirènes du catastrophisme ?

★ LETTRE AUX ANARCHISTES

★ L’écologie sociale. ★ Écologie et peser sur la consommation. ★ FNSEA : double jeu. « Faire une série de retours sur l’histoire de la FNSEA, nous permet de mieux comprendre la dose de violence et d’impunité consentie par l’État aux agriculteurs.

★ FNSEA : double jeu

La FNSEA a toujours eu un comportement ambigu ; d’un côté, elle attise la colère des agriculteurs, et de l’autre, elle se pose en médiatrice incontournable entre eux et l’État pour régler les crises à sa façon ; quitte à se faire huer par sa base comme ce fut le cas à Paris en septembre 2015 pour Xavier Beulin, homme d’affaires et capitaliste notoire [1] et président de ladite FNSEA. Dès sa fondation, en 1946, la FNSEA domine le paysage syndical. Par la suite, ni le MODEF [2] (d’orientation socialiste), ni le CNJA (centre national des jeunes agriculteurs) ne pourront sérieusement menacer le monopole de la FNSEA.

★ Une écologie sociale. " L’humanité est la nature prenant conscience d’elle même. " Élisée Reclus (1) En son sens le plus profond et le plus authentique, l’écologie sociale est le réveil de la communauté terrestre, qui réfléchit sur elle-même, découvre son histoire, explore la situation difficile dans laquelle elle se trouve et envisage son futur. (2) Un des aspects de ce réveil est le processus de réflexion philosophique. En tant qu’approche philosophique, une écologie sociale s’intéresse aux dimensions ontologique, épistémologique, éthique et politique des relations entre le social et l’écologique et recherche une sagesse pratique découlant de telles réflexions. Elle cherche à nous orienter, en tant qu’êtres concrètement inscrits dans une histoire humaine et naturelle, pour nous permettre de faire face aux défis et aux opportunités.

Progrès et production - Socialisme libertaire. Nous vivons dans un âge éclairé, qui a secoué les superstitions et les dieux. Il ne reste attaché qu’à quelques divinités qui réclament et obtiennent la plus haute considération intellectuelle, telles que Patrie, Production, Progrès, Science. Par malheur, ces divinités si épurées, si affinées, tout à fait abstraites comme il convient à une époque hautement civilisée, sont pour la plupart de l’espèce anthropophage. Elles aiment le sang. Il leur faut des sacrifices humains.

Zeus était moins exigeant. Société nucléaire - Socialisme libertaire. Introduction L’intérêt de ce texte est qu’il ne présente pas le nucléaire simplement comme une réaction physico-chimique ou une énergie, mais comme une organisation sociale. De sa mise en place au cœur de l’appareil militaire à l’ensemble des décisions qui sont prises à son sujet, le nucléaire est une affaire de puissance d’État. Comment les riches ont façonné et neutralisé le mouvement écologiste grand public - Socialisme libertaire. Les élites capitalistes mondiales sont depuis longtemps passées maîtresses dans l’art d’exploiter les travailleurs dans leur entreprise continue de destruction du vivant. Se souciant avant tout des actionnaires, les principes de la gestion scientifique du travail ont servi à enchaîner les travailleurs aux priorités corporatistes afin de piller efficacement la planète.

Ainsi, des humains sont socialisés afin d’accepter comme naturel des impératifs de croissance capitaliste, qui canalisent l’énergie humaine dans une opération d’éradication de la nature. De plus, dans ce monde de réalités inversées, les alternatives radicales à cet état des choses toxique sont régulièrement considérées comme contraires à une véritable nature humaine ; on nous raconte que la soumission envers une autorité arbitraire est naturelle, comme le fait de laisser une petite élite profiter de la gestion corporatiste du vivant. Les médias et la fabrique de l’illusion : à propos de quelques mensonges rassurants - Socialisme libertaire.

Parce que les clichés ont la peau dure… Certains d’entre vous ont sûrement remarqué comment quelques exemples de soi-disant réussites, de soi-disant « révolutions », « succès » et autre « progrès » — ayant été repris et republiés à tort et à travers sur internet en raison de la soif grandissante de bonnes nouvelles qui caractérise logiquement une période d’effondrement — sont régulièrement brandis comme des preuves d’une amélioration de la situation, des preuves de ce que la civilisation industrielle, moyennant X ou Y ajustement, pourrait être corrigée, socialement et/ou écologiquement.

Dans cet article, nous nous proposons d’exposer pour ce qu’ils sont cinq d’entre eux : 1. Le déploiement des énergies soi-disant renouvelables au Costa Rica, érigé en modèle de soutenabilité écologique,2. La soi-disant révolution en Islande,3. 1. Tout d’abord, la confusion classique entre électricité et énergie. ★ DU CAPITALISME VERT - Socialisme libertaire.

En ce début de XXI° siècle, l’Humanité se trouve confrontée à un certain nombre de crises écologiques majeures. Pourquoi faut-il dénoncer l’extractivisme ? - Socialisme libertaire. L’extractivisme n’est pas le fait d’extraire des entrailles de la terre les ressources qui permettraient à chacun de couvrir ses besoins vitaux ; c’est le fait d’extraire de façon maniaque tout ce qui peut l’être : pétrole, uranium, sable, or, fer cuivre, métaux rares etc… avec pour seul pour objectif de nourrir le capital en complète déconnexion avec nos besoins réels. Il ne s’agit pas d’améliorer notre quotidien mais de produire au maximum pour alimenter la machine infernale « croissance-productivisme-consumérisme » dans les pays du nord global. L’appel des éco-charlatans et la promotion du capitalisme vert - Socialisme libertaire. Comment le lobby nucléaire entrave toute transition énergétique - Socialisme libertaire.

Ce devait être l’une des grandes réformes du quinquennat Hollande : la loi « relative à la transition énergétique et à la croissance verte ». Adoptée en juillet 2015, elle est censée infléchir profondément la politique énergétique de la France, en matière de transports, de gestion des déchets, de rénovation des logements et de production d’électricité, dans le but de réduire la contribution de notre pays aux dérèglements climatiques. #ecologie #EcologieLibertaire. #Écologie #Décroissance #Anticapitalisme #environnement #capitalisme #productivisme #croissancisme #civilisation. ★ Qu’est-ce que l’anti-industrialisme et que veut-il ? - Socialisme libertaire. ★ Convergences : conscience écologique et conscience révolutionnaire - Socialisme libertaire. Face au défi écologique qui menace de détruire la planète, les révolutionnaires doivent se saisir de tout l’importance d’abandonner la logique productiviste au service d’une conscience écologie et sociale. Le terme conscience est polysémique, définissant la faculté mentale d’appréhender le monde extérieur ou sa personnalité intérieure.

Des courants religieux et laïques y intègrent des concepts éthiques et spirituels, on parle alors de conscience morale. Bakounine déjà parlait de conscience sociale de classe. La révolte écologique : contre la société industrielle et la mégalomanie scientifique - Socialisme libertaire. 1984 : science sans conscience sera ruine de l’homme ? - Socialisme libertaire.

★ L’urgence écologique : sortir du capitalisme - Socialisme libertaire. Le Sommet mondial sur le climat (Cop21) n’aboutira à rien. Les grands décideurs politiques et économiques qui s’y rencontreront ne peuvent vouloir, à la fois, réduire les émissions de gaz à effet de serre, et « relancer la croissance », leur idée fixe. ★ Extractivisme : la Terre, cette coquille bientôt vide ? - Socialisme libertaire. Depuis le XIXe siècle et la révolution industrielle, un basculement s’est opéré : nos sociétés ont répondu aux besoins de l’industrie en matières premières en extrayant toujours plus de ressources naturelles, sans aucun contrôle. ★ Les mensonges déconcertants du « capitalisme vert » - Socialisme libertaire. Le capitalisme, vert ou pas, est un suicide écologique - Socialisme libertaire. ★ ECOLOGIE, DECROISSANCE et ANARCHIE - Socialisme libertaire.

★ 15 réalités de la crise écologique mondiale - Socialisme libertaire. ★ L’homme contre la nature - Socialisme libertaire. #Écologie #Décroissance #civilisation #Anticapitalisme #Anarchisme #CommunismeLibertaire. Industrie textile, pollutions environnementales et esclavage moderne - Socialisme libertaire. #Ecologie #Anticapitalisme. Les #déboulonneurs agissent pour un environnement sans pub. Aidez-les ! J-2 pour l'opération #RallumonsLesÉtoiles de @RAP_asso Résistance à l'Agression Publicitaire. Du progrès au regret - Socialisme libertaire. ★ L’Écologie : une chaîne dont le dernier maillon est la révolution libertaire - Socialisme libertaire.

★ Arrêt du nucléaire énergie de destruction massive - Socialisme libertaire. #Écologie #Antinucléaire #désarmement #Anarchisme.