background preloader

CETA

Facebook Twitter

Canada-EU Trade Agreement (CETA) : Le traité de libre-échange entre l’Europe et le Canada, conçu et discuté en catimini.


Alors qu'en 2015, 42 % des exportations canadiennes dans l’UE se sont concentrées vers le Royaume-Uni, fervent promoteur de l’accord, le Brexit semble changer les enjeux de cet accord. Trois questions sur le Ceta ratifié par le Parlement européen. Journée décisive pour le Ceta.

Trois questions sur le Ceta ratifié par le Parlement européen

Le Parlement européen a adopté mercredi 15 février l'accord controversé de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada. Au total, 408 eurodéputés ont voté pour et 254 se sont prononcés contre. Une grande partie du texte entrera donc en application provisoire, a priori dès le mois d'avril. Alors que plusieurs dizaines d'opposants à l'accord se sont rassemblés mercredi devant le Parlement européen, Franceinfo récapitule les enjeux de ce vote. Attendez une seconde, c'est quoi le Ceta ? La harangue de Yannick Jadot contre le Ceta dépasse le million de vues. Virale.

La harangue de Yannick Jadot contre le Ceta dépasse le million de vues

Sur Facebook, la vidéo de Yannick Jadot dénonçant les conséquences du Ceta (le traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada) a été visionnée plus d'un million de fois. Dans une allocution au Parlement européen jeudi 27 octobre, le député européen et candidat à la la primaire EELV a en effet vivement interpellé le président de la Commission européenne et le président du Conseil européen. "M. Juncker, M. Tusk, vous parlez au nom des salariés sur le Ceta. CETA : le sommet UE-Canada annulé, que va-t-il se passer maintenant ? Le sommet entre l’Union européenne et le Canada, initialement prévu jeudi à Bruxelles pour signer le traité de libre-échange, a été annulé.

CETA : le sommet UE-Canada annulé, que va-t-il se passer maintenant ?

Aucune autre date n’a été fixée. Le sommet entre l’Union européenne (UE) et le Canada, initialement prévu jeudi 27 octobre à Bruxelles pour signer officiellement le projet de traité de libre-échange CETA, a été annulé, a-t-on indiqué de source européenne. Aucune nouvelle date n’a été fixée à ce stade. Les représentants des différentes régions et communautés linguistiques de Belgique devaient se retrouver jeudi matin pour parler de ce projet de traité. La Wallonie bloque l'accord de libre-échange UE-Canada.

Malgré les pressions internationales, la région francophone de Wallonie a mis vendredi son veto à la signature par la Belgique du controversé traité de libre-échange entre l'UE et le Canada (Ceta), réclamant des garanties supplémentaires avant la mise en oeuvre de l'accord.

La Wallonie bloque l'accord de libre-échange UE-Canada

Le Parlement de la Wallonie, l'une des sept assemblées législatives de Belgique dont l'aval est indispensable à la ratification du traité négocié pendant sept ans par l'UE, a adopté à une large majorité une résolution demandant à son ministre-président, le socialiste Paul Magnette, de ne pas autoriser la Belgique à signer l'accord avec le Canada. "Je ne donnerai pas les pleins pouvoirs au gouvernement fédéral et la Belgique ne signera pas le Ceta le 18 octobre", date d'une réunion des ministres de l'UE à Luxembourg où le traité devait en principe être adopté par les 28 Etats membres, a martelé M. Magnette. L’Allemagne se lève contre CETA, le traité de libre échange avec le Canada. Berlin, correspondance Les banderoles brandies pendant les manifestations de samedi 17 septembre contre les traités transatlantiques en Allemagne ressemblaient à s’y méprendre à celles des précédentes mobilisations.

L’Allemagne se lève contre CETA, le traité de libre échange avec le Canada

Même graphisme, mêmes couleurs. Un détail pourtant a changé : le CETA a remplacé le TAFTA dans la hiérarchie des projets à combattre. Le CETA ? Canada-EU Trade Agreement, en français Accord Économique et Commercial Global (AECG). Guide_ceta. Accord UE-Canada : Bruxelles joue la carte de la prudence. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Cécile Ducourtieux (Bruxelles, bureau européen) C’était devenu un sujet trop délicat pour la Commission européenne, en passe de se mettre à dos la France et l’Allemagne si elle maintenait sa position.

Accord UE-Canada : Bruxelles joue la carte de la prudence

Mardi 5 juillet, la commissaire au commerce, Cecilia Malmström, devait soumettre une proposition de ratification de l’accord entre l’Union européenne et le Canada, conclu à l’automne 2014. Mais selon nos informations, elle devait renoncer à proposer que cet accord soit « non mixte », c’est-à-dire qu’il puisse se passer de l’aval des Parlements nationaux pour être définitivement adopté.

Le traité de libre-échange entre l'Europe et le Canada sera mis en œuvre sans aucune évaluation. Le 5 juillet, la Commission et le Conseil européen se sont prononcés sur le statut de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (Ceta, pour Canada-EU Trade Agreement).

Le traité de libre-échange entre l'Europe et le Canada sera mis en œuvre sans aucune évaluation

Sous la pression des citoyens, la Commission a finalement renoncé à adopter ce traité commercial sans l’aval des Parlements nationaux [1]. « Le président François Hollande et la chancelière Angela Merkel, conscients de la sensibilité du sujet, n’avaient pas du tout envie qu’on les accuse de vouloir ratifier un accord majeur "en cachette" », souligne le journal Le Monde. Les élus de chaque pays pourront donc se prononcer. Absence d’étude d’impact En outre, les conséquences du Brexit sur le CETA, négocié pour une Europe à 28 et mis en place pour une UE éventuellement réduite à 27, ne sont claires pour personne. En 2015, 42 % des exportations canadiennes dans l’UE se sont concentrées vers le Royaume-Uni, fervent promoteur de l’accord [3].