background preloader

Antiquité

Facebook Twitter

Ecriture - Origines - Naissance - Premieres traces. Naissance de l'écriture Les origines de l'écriture - le début de l'Histoire On a l'habitude de dire que la Préhistoire se termine avec la naissance de l'écriture.

Ecriture - Origines - Naissance - Premieres traces

C'est effectivement avec ce changement culturel que l'homme va rentrer dans l'histoire et commencer à laisser des traces écrites. Les premiers écrits servaient surtout de livres de comptabilité ou d'inventaires. Mais l'homme va rapidement utiliser ce nouveau moyen de communication pour raconter des histoires... et surtout son histoire ! GEOGRAPHIE ANTIQUE : cartes, textes, parcours. ¤ Portail des civilisations anciennes. Cartes monde antique. Ancient Civilizations.

Littérature latine et grecque

2 mai 73 - Chute de Massada. Le 2 mai 73, la forteresse de Massada tombe aux mains des légionnaires.

2 mai 73 - Chute de Massada

Israel. Ancient Civilizations. Civilisation minoenne. Hannibal ou Annibal. Général et homme d'État carthaginois (247-Bithynie 183 avant J.

Hannibal ou Annibal

-C.), fils d'Hamilcar Barca. Introduction Fils d'un général, Hamilcar Barca (? -229 avant J. -C.), qui combattit brillamment Rome pendant la première guerre punique, Hannibal avait passé son enfance dans les camps d'Espagne et s'était distingué de bonne heure par ses qualités d'intelligence et de bravoure. La marche vers Rome Hannibal emmenait avec lui une armée hétérogène, comprenant au départ Africains et Ibères, en attendant d'entraîner ultérieurement avec lui des peuples entiers.

Rome

CultureMATH - Mesopotamie. La découverte des mathématiques cunéiformes A la fin du XIXe siècle, la mission archéologique de l’Université de Philadelphie, dont le directeur scientifique était H.

CultureMATH - Mesopotamie

Hilprecht, découvrait dans le site de Nippur (Mésopotamie centrale) une extraordinaire profusion de tablettes scolaires, dont plusieurs centaines étaient des exercices de mathématiques. La publication en 1906 de Mathematical, Metrological and Chronological Tablets from the Temple Library of Nippur par H. Hilprecht fait découvrir au monde des chercheurs et au grand public l’existence d’activités mathématiques en Mésopotamie, précédant de plus de mille ans celles de Grecs. A partir des années 1920, les musées européens et américains allaient acquérir, principalement par achat sur le marché des antiquités, plus d’une centaine de textes mathématiques de provenance inconnue.

Une répartition contrastée des sources. Mésopotamie. Acheens et  Myceniens, les cités-Etat. Persians. Sumériens. Ovide, les Métamorphoses_Mise en page 1. Mediterranees. Bactriane. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bactriane

La Bactriane vers 320 av. J. -C. La Bactriane ou Bactrie (du grec ancien Βακτριανὴ / Baktrianê) est une région à cheval sur les États actuels d'Afghanistan, du Pakistan, de la Chine, du Tadjikistan, de l'Ouzbékistan et aussi un peu du Turkménistan, située entre les montagnes de l'Hindū-Kūsh et la rivière Amou-Daria. C'est un État fondé autour de la cité de Bactres (l'actuel Balkh, ville du nord de l'actuel Afghanistan) qui a été sa capitale administrative et centre du pouvoir, d'où elle tire aussi son appellation de la "Bactriane". Elle était beaucoup plus grande autrefois. Histoire[modifier | modifier le code] Cartes et lieux historiques.

Cartes monde antique. Portail des civilisations anciennes. DOSSIER 2 Premières civilisations. Textes modernes domaines publics. Antiquité Grecque. L'Iliade et l'Odyssée. Grece. Archimède - GRECE ANTIQUE. La Gréce Antique. DOSSIER 3 La Grèce ancienne. L'héritage de la Grèce antique. L'héritage de la Grèce antique L'Express du 19/07/2001 par Christian Makarian et Yves Stavridès Elle a inventé le débat démocratique et la citoyenneté, le droit écrit et l'art du discours, les maths pures et les sciences humaines, la tragédie et la comédie de mœurs, le nu et l'amour platonique, le sport professionnel et l'éthique médicale...

L'héritage de la Grèce antique

Plongée dans une civilisation vieille de vingt-cinq siècles qui nous parle plus que jamais Athènes 2004! «La pensée grecque vole vers nous et elle n'a pas fini de nous atteindre...» Dans ses Mémoires de la Méditerranée, Fernand Braudel constate qu'il y a deux façons de voir cette Grèce éternelle. Que lui doit-on vraiment? Entre le VIIe et le IIe siècle avant notre ère, le monde n'est qu'un chaudron religieux: en Chine, le confucianisme; en Inde, le bouddhisme; en Iran, le zoroastrisme; en Judée, le prophétisme juif. Soit tout à fait autre chose.

Certes, ces Grecs ont alors des dieux au-dessus de la tête, et même une flopée. Il y en a pour tout le monde. Histoire grecque. Grèce : l'Acropole. Le Parthénon Sûrement l'un des temples plus célèbres monuments du monde, le Parthénon abritait la statue d'Athéna, faite d'or et d'ivoire.

Grèce : l'Acropole

Celle-ci mesurait 16 mètres, et était anamorphosée (la tête était proportionnellement plus grande que les pieds). Dans ce monument, consacré à Athéna Parthénos ("Vierge") étaient également gardés les trésors de la déesse. Guerre du Péloponnèse. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guerre du Péloponnèse

La guerre du Péloponnèse désigne le conflit qui oppose la Ligue de Délos, menée par Athènes, et la Ligue du Péloponnèse, sous l'hégémonie de Sparte. Ce conflit met fin à la Pentecontaetie et s'étend de 431 à 404 en trois périodes généralement admises : la période archidamique de 431 à 421, la guerre indirecte de 421 à 412, et la guerre de Décélie de 412 à 404. La guerre du Péloponnèse s'est terminée par la victoire de Sparte et l'effondrement de l'impérialisme athénien. Cette victoire lui coûte cependant la perte de sa puissance au IVe siècle av. J. Les causes du conflit[modifier | modifier le code] Les causes profondes du conflit selon Thucydide[modifier | modifier le code] L'historien athénien Thucydide dénombre plusieurs causes profondes ou athestate profundis[1] menant à la guerre du Péloponnèse.

Les causes directes[modifier | modifier le code] Alexandre le Grand. Tête d'Alexandre le Grand, sculpture vers 330 av.

Alexandre le Grand

J.