background preloader

Approfondir la découverte des phases de la guerre

Facebook Twitter

Bombardement de Dresde. La nuit où Dresde fut réduite en cendres. Les phases de la Seconde Guerre Mondiale. La Seconde Guerre Mondiale résumée en 17 minutes. Dunkerque : l’évacuation des soldats. AZEMA, Jean-Pierre, De Munich à la Libération, 1938-1944, Éditions du Seuil, Paris, 1979.

Dunkerque : l’évacuation des soldats

AZEMA, Jean-Pierre, « 1939-1940, l'année terrible. Dunkerque : sortir de la nasse, Le Monde du 27 juillet 1989. DIVINE, David, les 9 jours de Dunkerque, traduit de l'anglais par Daniel Mauroc, Collection "l'Heure H", Calmann-Lévy, Paris, 1964. HOLMES, Richard, Dunkirk evacuation, Oxford University Press, coll. « The Oxford Companion to Military History », New York, 2001. TAYLOR, A.J.P, English History 1914–1945, coll. « Oxford History of England », Londres, Oxford, 1965.

Films : Quand l'histoire fait dates. Qu’est-ce que le débarquement ? - 1 jour, 1 question. Dunkerque de C. Nolan et la vérité sur les combats de mai-juin 1940 – RussEurope. Le film « Dunkerque » (Dunkirk) qui vient de sortir dur les écrans dans différents pays[1], dont la France, relance le mythe d’une armée française qui ne se serait pas battue lors des tragiques semaines de mai et de juin.

Dunkerque de C. Nolan et la vérité sur les combats de mai-juin 1940 – RussEurope

De fait, ce film mélange un point de vue allemand et un point de vue (non professionnel) américains[2]. La réalité fut tout autre. Non que l’armée française n’ait été battue. Le 6 août 1945, à 8h15, Little Boy est largué dans le ciel de Hiroshima. Le ciel bleu dégagé et trois avions en altitude.

Le 6 août 1945, à 8h15, Little Boy est largué dans le ciel de Hiroshima

Les survivants du bombardement de Hiroshima ont gardé en mémoire cette dernière image du 6 août 1945 avant la destruction. Il était 8h15 quand la forteresse volante américaine Enola Gay, un B29, a lâché Little Boy au-dessus de Hiroshima. Après une quarantaine de secondes en chute libre, la bombe à l’uranium a explosé à 8h16, à 580 mètres d’altitude libérant une force équivalente à 13 000 tonnes de TNT. 6 août 1945, 8 h 15 à Hiroshima : « Mon Dieu, qu’avons-nous fait ? » Le cataclysme d’Hiroshima est l’aboutissement d’un long cheminement commencé à la fin du XIXe siècle.

6 août 1945, 8 h 15 à Hiroshima : « Mon Dieu, qu’avons-nous fait ? »

LE MONDE | 05.08.2015 à 06h40 • Mis à jour le 06.08.2015 à 07h35 | Par Jérôme Gautheret La mission s’est passée sans encombre. Hiroshima, la véritable histoire. Les noms sont entrés dans la mémoire collective, et ils résonnent encore de manière macabre.

Hiroshima, la véritable histoire

Le projet atomique américain s’appelait "Manhattan Project", la bombe "Little Boy", et l’avion qui a ouvert sa soute "Enola Gay". Le 6 août 1945, sur ordre du président Truman, un bombardier B-29 largue sur Hiroshima la première arme nucléaire jamais utilisée lors d’une guerre. "Il y eut un anneau de feu rouge et aveuglant. Je ne devrais pas le dire, mais c’était magnifique", dit aujourd’hui un des survivants.

"L’aube d’une ère nouvelle", assurent certains scientifiques. 80 000 Japonais paient sur le champ ce basculement de l’histoire de l’humanité. Les « secondes guerres mondiales » Soixante-dix ans, donc.

Les « secondes guerres mondiales »

Avec ces deux jours de commémorations (8 et 9 mai), nous avons pensé utile de sortir des archives un texte et quelques citations qui datent de 2010, ainsi qu’une série de cartes produites il y a... vingt ans. Elles faisaient partie d’une recherche cartographique que nous avions menée de 1992 à 1994, et publiée dans diverses publications annexes du Monde en 1994 et 1995 (Dossiers et Documents, Histoire au jour le jour et Le Monde Editions).

Dominique Vidal nous a autorisé à reprendre un de ses textes, très éclairant, paru dans « l’Atlas histoire » du Monde diplomatique en 2010, dans lequel nous reprenons aussi deux longues citations des historiens Lionel Richard et Hirofumi Hayashi. L’ensemble cartographique est d’une facture très classique (voilà, c’était mon style il y a 20 ans...) qui n’apporte rien de particulièrement nouveau, mais ce sont des ressources qui pourront certainement servir aux enseignants et aux étudiants. Sortir de la seconde guerre mondiale 3/5. Sortir de la seconde guerre mondiale 2/5. Un documentaire de Catherine de Coppet et Anne Fleury.

Sortir de la seconde guerre mondiale 2/5

Sortir de la seconde guerre mondiale 1/5. La bataille de France (mai-juin 1940) La Seconde Guerre Mondiale En Couleur : Le Dernier Acte ( World War II In Color ) La Seconde Guerre Mondiale En Couleur : L'Effondrement Du 3 eme Reich ( World War II In Color ) La Seconde Guerre Mondiale En Couleur : Le Dernier Acte ( World War II In Color ) La Seconde Guerre Mondiale En Couleur : L'Étau 1942-1943 ( World War II In Color ) La Seconde Guerre Mondiale En Couleur : L'Étau 1942-1943 ( World War II In Color ) La bataille de France (mai-juin 1940) Carte Dynamique de la 2ème Guerre mondiale par BD.

La Seconde Guerre mondiale en Europe en 5 minutes (cartes et explications) Les grandes phases de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945) by Christine Fiasson on Prezi. 22 juin 1941 - La Wehrmacht envahit l'URSS. Le 22 juin 1941, à 4 heures du matin, Staline est réveillé par un coup de fil du général Joukov dans sa datcha des environs de Moscou : «C'est la guerre !»

22 juin 1941 - La Wehrmacht envahit l'URSS

Les troupes allemandes viennent de pénétrer en Union soviétique. Cette guerre non déclarée survient un an jour pour jour après l'armistice franco-allemand. André Larané Europe nazie. 3H4 (1) : Les phases de la seconde guerre mondiale. Introduction : justifier le pluriel du dossier « Les 8 mai 1945 » - Pour mémoire - CNDP. Introduction : justifier le pluriel. Pearl Harbor. ORIGINAL PEARL HARBOR PHOTOS Never seen these before----must be somebody 's private pictures they saved all this time.

Pearl Harbor

These pic's are so clear....very sad....but, good that we can see them...... THE FELLOW WHO SENT THESE RECEIVED THEM FROM AN OLD SHIPMATE ON THE USS QUAPAW. Procès de Nuremberg. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Procès de Nuremberg

Vous lisez un « bon article ». Le procès de Nuremberg intenté par les puissances alliées contre 24 des principaux responsables du Troisième Reich, accusés de complot, crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre l'humanité, se tient du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946 et constitue la première mise en oeuvre d'une juridiction pénale internationale. Sur la base des différents accords intervenus entre les Alliés, ce procès se déroule sous la juridiction du Tribunal militaire international siégeant à Nuremberg, alors en zone d'occupation américaine.

Le tribunal siège en exécution du traité signé le 8 août 1945 par les gouvernements des États-Unis d'Amérique, du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, de l'Union des républiques socialistes soviétiques et par le gouvernement provisoire de la République française, afin de juger les dirigeants du Troisième Reich. Pearl Harbor. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vue aérienne de Pearl Harbor Pearl Harbor est une baie peu profonde située sur l'île d'Oahu, dans l'État américain d'Hawaï, à l'ouest d'Honolulu.

Pearl Harbor était alors considérée comme la résidence de la déesse requin Ka'ahupahau, et de son frère Kahi'uka. Depuis la fin du XIXe siècle, elle abrite une base navale des États-Unis, la Base navale de Pearl Harbor, et le quartier général de la flotte du Pacifique des États-Unis d'une superficie, en 2013, de 5 304 hectares.

Opération Barbarossa. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Drôle de guerre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La « drôle de guerre » (en anglais phoney war, « fausse guerre » ; en allemand Sitzkrieg, « guerre assise » ; en polonais dziwna wojna, « guerre étonnante ») est le nom donné à la période du début de la Seconde Guerre mondiale qui se situe entre la déclaration de guerre par la France et le Royaume-Uni (les Alliés) à l'Allemagne nazie le 3 septembre 1939 et l'offensive allemande du 10 mai 1940 sur le théâtre européen du conflit. Cette période se caractérise par : Elle reçut ce surnom du journaliste Roland Dorgelès reprenant une expression utilisée dans un reportage sur les armées franco-britanniques.

Les communiqués des armées ne faisaient état d'aucune activité notoire, tout au plus quelques escarmouches. Conférence de Yalta. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La conférence de Yalta est une réunion des principaux responsables de l'Union soviétique (Joseph Staline), du Royaume-Uni (Winston Churchill) et des États-Unis (Franklin D. Roosevelt). Elle s'est tenue du 4 au 11 février 1945 dans le palais de Livadia, situé dans les environs de la station balnéaire de Yalta en Crimée.

Elle a été préparée par la conférence de Malte du 31 janvier au 3 février, où les alliés se sont concertés pour présenter un front uni à Staline sur la planification de la campagne finale contre les troupes allemandes et japonaises et sur la limitation de la progression de l'Armée rouge en Europe centrale. Blitzkrieg. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Opération Barbarossa : les principes de mobilité et d'effet de surprise, qui caractérisaient jusqu'ici les engagements stratégiques de la Wehrmacht sous le terme de Blitzkrieg, semblent encore prévaloir pendant l'été et l'automne 1941.

L'armée allemande apparaît encore invaincue ; le cours des choses va se corser pour elle dès l'hiver devant Moscou. Le Blitzkrieg (signifiant en allemand « guerre éclair ») est une stratégie offensive visant à emporter une victoire décisive par l'engagement localisé et limité dans le temps d'un puissant ensemble de forces mécanisées, terrestres et aériennes dans l'optique de frapper en profondeur la capacité militaire, économique ou politique de l'ennemi. Définitions historiques[modifier | modifier le code] Description[modifier | modifier le code] Perspective allemande[modifier | modifier le code] Bataille de Normandie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bataille d'Angleterre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. ALBERT CAMUS Editorial de "Combat" (Texte)

Le monde est ce qu'il est, c'est-à-dire peu de chose. C'est ce que chacun sait depuis hier grâce au formidable concert que la radio, les journaux et les agences d'information viennent de déclencher au sujet de la bombe atomique. On nous apprend, en effet, au milieu d'une foule de commentaires enthousiastes que n'importe quelle ville d'importance moyenne peut être totalement rasée par une bombe de la grosseur d'un ballon de football.

Actes de capitulation du Japon.