background preloader

Inégalités scolaires

Facebook Twitter

École, l'urgence de l'égalité ~ SILO. La ségrégation sociale entre collèges - Insee Analyses - 40. Données Les données utilisées sont élaborées par la direction de l’Évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) et les services statistiques académiques à partir des données exhaustives concernant les élèves scolarisés dans l’ensemble des collèges publics et privés sous contrat relevant du ministère de l’Éducation nationale. Elles incluent l’établissement fréquenté par les élèves ainsi que certaines de leurs caractéristiques, notamment les coordonnées géographiques correspondant à leur lieu de résidence déclaré et la catégorie socioprofessionnelle de leurs parents codée par les établissements à partir de la profession déclarée. Pour l’étude, le champ est restreint aux élèves scolarisés entrant en 6e à la rentrée 2015, hors enseignement spécialisé (en particulier les sections d’enseignement général et professionnel adapté).

La nomenclature des milieux sociaux utilisée pour l’étude Le cadre institutionnel de l’affectation des élèves aux collèges. Inégalités scolaires en France, quelques pistes d'analyse. En France, les collégiens et lycéens d’origine aisée comptent en moyenne dans leur classe deux fois plus de camarades également d’origine aisée que les élèves des classes moyennes et populaires. De même, les meilleurs élèves comptent en moyenne deux fois plus de camarades d’un niveau équivalent au leur que les autres élèves. (Cneso, 2015). L'Ined vient de mentionner un focus intitulé « Comment se construisent les inégalités scolaires au fil des trajectoires des élèves ?

» et signé par Joanie Cayouette-Remblière. Il rappelle, en s'appuyant cependant sur des chiffres anciens (2005), que 87 % des enfants d'enseignants obtiennent le baccalauréat, contre 39 % des enfants d'ouvriers non qualifiés. Le graphique ci-dessus représente les notes obtenues par des élèves de collège en fonction de leur milieu social d'origine ou de la profession de leur parents.

C'est l'occasion de lire ou relire quelques publications analysant les inégalités socio-spatiales à l'école : Pourquoi les écoles en banlieue seraient-elles des "territoires perdus de la République" ? Rapport au savoir et inégalités scolaires. Mathieu Ichou : Les enfants d'immigrés à l'école. Comment se construisent les inégalités scolaires qui touchent les enfants immigrés ? Alors qu'un enfant sur 4 en France a au moins un parent immigré, et que l'école façonne largement l'avenir professionnel des jeunes, interroger ces inégalités et la construction de la différence est une priorité.

C'est aussi un moyen efficace d'interroger les stéréotypes, voir les peurs. Parce que Mathieu Ichou, dans "Les enfants d'immigrés à l'école" (PUF), observe en finesse les différences entre les groupes ethniques et à l'intérieur de ces groupes. Il reconstitue les parcours de ces jeunes et montre l'importance du capital social et culturel acquis avant l'immigration, comme celui de la famille et de la fratrie. Au terme de ce travail de sociologue , tout en nuances, nous touchons du doigt la fabrication de la différence. Et le doigt pointe aussi vers le système scolaire... "Un des objectifs du présent ouvrage est de proposer un autre point de vue sur la scolarité des enfants d'immigrés. L'enseignement privé premier responsable de la ségrégation entre les collèges.

"La ségrégation sociale entre collèges est nettement amplifiée par les choix des familles, notamment vers l’enseignement privé", écrit l'Insee dans une étude publiée le 21 septembre. "La ségrégation sociale observée dans les collèges reflète en partie la ségrégation résidentielle : dans les grandes villes, du fait de l’application de la carte scolaire, les profils sociaux des collèges publics sont très différenciés, car les caractéristiques sociales des quartiers correspondant à leur secteur de recrutement le sont également. Néanmoins, les choix des familles amplifient nettement la ségrégation sociale entre élèves à l’entrée en 6e : dans les villes de Paris, Bordeaux et Clermont-Ferrand étudiées ici, cette ségrégation serait entre un tiers et moitié moins élevée si les élèves étaient scolarisés dans le collège public de leur quartier", explique l'Insee. Insee Première. Comment est né le CPE ? « Certains professeurs rechignent à assumer des tâches qu’ils considèrent moins nobles que l’enseignement.

Les Conseillers Principaux d'Education (CPE) ont parfois l’impression que leurs collègues veulent leur refiler le sale boulot. » Christine Focquenoy est doctorante à l’Université d’Artois-CREHS et à l’Université de Lille 3-CIREL. Elle exerce comme CPE au lycée Queneau de Villeneuve d’Ascq et comme formatrice à l’ÉSPÉ de Lille. Ses recherches en sciences de l'éducation portent sur l'évolution de la fonction du CPE Vos recherches interrogent le mythe du surveillant général. Qu’en reste-t-il dans l’imaginaire ? Pour les auteurs des XIXe et XXe siècles, c’est un personnage qui suscite invariablement crainte et répulsion.

Les écrivains s’inspirent d’ailleurs de leur propre expérience scolaire et les souffrances endurées avivent leur critique. Cette image correspond-elle à la réalité ? Vous avez également mené une enquête auprès d’anciens CPE ? Le soubresaut de 1968 a dû avoir un effet … L'école et les inégalités scolaires. " Le fait que les écarts entre milieux sociaux s’accroissent au fil de la scolarité ne signifie pas que l’école augmente les inégalités comme le disent certains", explique le site Inegalités.fr. "Le fait, par exemple, de trouver une part aussi élevée d’enfants d’ouvriers en BTS qu’au collège montre bien comment l’école tire une partie des élèves vers le haut et assure la promotion sociale des catégories populaires. Sans le service public d’éducation, les écarts auraient une toute autre ampleur. En revanche, notre système est loin de faire ce qu’il devrait pour assurer l’égalité des chances scolaires.

Ainsi, par exemple, l’introduction précoce de la lecture et d’autres apprentissages académiques à un âge où les inégalités de maîtrise du vocabulaire sont grandes se répercute tout au long de la scolarité. Sur Inegalités.fr. Cahier des charges des Internats de la réussite. Le genre fixe toujours les destins scolaires des jeunes. Déségréguer l'Ecole est une demande forte des milieux populaires. L'intérêt des 10% d'élèves les plus favorisés peut-il rester la loi de l'Ecole ? " Je veux faire de la politique éducative une politique publique au service de l’égalité et de la solidarité", affirme N Vallaud-Belkacem.

Prenons au mot la ministre ! Puisque, à juste titre, elle dénonce les fortes inégalités d'un système éducatif qui trie et sépare les élèves entre des établissements scolaires que tout oppose, osons parler de mixité sociale. N. Vallaud-Bekacem veut rééquilibrer les moyens entre les établissements ? Vous avez réuni un Forum à Amiens sur la mixité sociale à l'Ecole le 6 décembre. Nathalie Mons- C’est le premier d’un cycle de forums participatifs qui doivent être un lieu d’échange entre les chercheurs, les praticiens qui innovent sur le terrain et les citoyens. Vague d’enquête après vague d’enquête, la recherche met en évidence que l’école française est devenue de plus en plus reproductrice socialement. Scolairement, la mixité sociale profite-elle à tout le monde ? L'orientation au regard des origines sociales. Les supports pédagogiques creusent-ils les inégalités scolaires ?

Avec l'affaiblissement du modèle traditionnel d'enseignement, les supports pédagogiques ont pris une importance croissante dans la classe. Hors de la classe, le développement de la littérature jeunesse et du parascolaire montre que les attentes des familles sont fortes. Comment avec la multiplication de ces supports peut-on voir les inégalités scolaires se creuser ? Comment en est-on arrivé au rejet de l'Ecole par certaines familles et à un sentiment d'injustice aussi généralisé ? Pour répondre à cette question, Stéphane Bonnery et les chercheurs de l'équipe Escol ont analysé manuels scolaires, ouvrages de littérature jeunesse et supports d'éducation musicale sur un demi siècle.

Pour eux , ils jouent un rôle dans la montée des inégalités. Mieux les utiliser devient nécessaire... Vous avez analysé les manuels scolaires sur une longue période. On voit deux types d'évolution quand on observe les manuels scolaires : sur leur contenu et sur ce qu'il sollicite chez l'élève. Handicap : Quel bilan 10 ans après la loi de 2005 ? Les 10 ans de al loi de 2005 qui a ouvert les écoles aux enfants handicapés sont célébrés par la publication d'une note de la Depp (division des études du ministère de l'éducation nationale" et des réactions syndicale et associative. Une insatisfaction plus grande des parents malgré les progrès La Depp montre la progression réelle de la scolarisation des enfants handicapés. Les 3 quarts des enfants handicapés sont scolarisés en milieu normal et la moitié dans une classe normale.

Le ministère souligne " la forte progression du nombre d’enfants scolarisés - de 126 000 en 2006 à 260 000 en 2015... A la rentrée 2015, 100 unités d’enseignement (UE) supplémentaires, actuellement situées dans les établissements médico-sociaux, seront relocalisées au sein même des établissements scolaires, ce qui portera leur nombre total à près de 300. Par ailleurs, 30 nouvelles UE Autisme seront ouvertes à la rentrée 2015 et 30 supplémentaires en 2016, portant à 90 leur nombre d’ici à la fin du quinquennat".

Un quart des écoles neuves reste inaccessible aux handicapés (2015) Dix ans après la loi de 2005 ouvrant les établissements d'enseignement aux enfants handicapés, on continue à construire des écoles inaccessibles en France. C'est ce qui résulte d'une étude conduite par l'observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité des établissements d'enseignement (ONS). Un constat scandaleux qui interpelle directement les municipalités. Que représentent les 239 000 enfants handicapés scolarisés dans les écoles et établissement d'enseignement ? Apparemment pas grand chose aux yeux de nombreux élus en charge des locaux scolaire, sinon une charge à éviter. C'est ce qui ressort de l'enquête menée au printemps dernier auprès de 53 800 directeurs d'école primaire français par l'Observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité des établissements d'enseignement (ONS).

L'ONS voulait savoir comment l'obligation d'accessibilité dans les constructions scolaires neuves, établie par la loi de 2005 à compter du 1er janvier 2007, est appliquée. Le rapport. Mixité sociale Ségrégation scolaire. Chronologie,.  La politique du handicap . Politiques publiques.

Du Haut Moyen-Age au début du XIXe siècle Le Haut Moyen-Age voit l’édification des premiers « Hôtels-Dieu » destinés à accueillir les infirmes, confondus alors avec tous les pauvres, les miséreux de la société. A partir du XIVe siècle, la peur prend le dessus sur cette attitude charitable et conduit à la mise à l’écart, puis à l’enfermement de cette population composite de gueux et pauvres gens et notamment les infirmes et pauvres d’esprit. La création à Paris de l’Hôpital Général - La Salpêtrière à la fin du XVIIème siècle illustre ce moment. Louis XIV crée l’Institution des Invalides pour héberger les vétérans devenus inaptes au travail. 1889Un congrès de l’assistance se réunit à Paris et rédige une charte de l’assistance. Première moitié du XXe siècle : après l’assistanat, vers la reconnaissance d’un droit à réparation 1921Création de la Fédération des Mutilés du Travail. 1924Loi du 26 avril : elle impose aux entreprises le recrutement de mutilés de guerre.

France Stratégie confirme la ségrégation des jeunes africains et ses effets. Pour les jeunes issus de l'immigration africaine, les difficultés s'accumulent et freinent l'insertion économique, établit une note de France Stratégie, un organe de réflexion gouvernemental. Dans ces difficultés elle point e tout ce qui vient de l'Ecole. " Les jeunes issus de l’immigration proviennent souvent de milieux défavorisés. On estime qu’en France les trois quarts de ces jeunes appartiennent à une famille dont la personne responsable est ouvrière, employée de service ou inactive, contre seulement le tiers pour les jeunes qui n’ont pas de parents immigrés. Or, le milieu socioéconomique a un impact sur la performance scolaire beaucoup plus important en France que dans la plupart des autres pays de l’OCDE.

En France, le fait d’appartenir à une catégorie sociale plus favorisée se traduit par une augmentation du score en mathématiques de 57 points, soit l’augmentation la plus marquée de tous les pays de l’OCDE (en 2012). La note. Comment la ségrégation se construit dans les établissements. Les établissements fabriquent-ils eux-mêmes de la ségrégation ?

Comment expliquer les inégalités sociales entre établissements de la même commune ? Et entre classes du même établissement ? Son Thierry Ly, Éric Maurin et Arnaud Riegert ont travaillé sur des données académiques jamais consultées jusque là. Ils en ont tiré une étude réalisée à la demande de la région Ile-de-France. Cette nouvelle étude, menée par Eric Maurin, Son Thierry Ly et Arnaud Regert, travaille sur l'impact des politiques d'établissement sur la ségrégation. Comment peut-on connaitre les politiques d'établissement ebn descendant au niveau de la classe ? Nous nous sommes servis des bases Scolarité des trois académies franciliennes. Peut-on dire que la ségrégation interne aux établissement est importante ?

On a cherché à l'évaluer. Est-elle le fait de tous les établissements scolaires ou est-elle réservée à des établissements particuliers ? D'abord il faut dire qu'elle n'a pas la même ampleur selon le niveau scolaire. Décrochage : La recherche pointe du doigt l'Ecole.

Peut-on réduire le décrochage sans changer l'Ecole ? "Quand on utilise le mot "décrochage" on est dans un lexique qui empêche de penser aux apprentissages. Or avant d'être des "décrocheurs", ces jeunes étaient des élèves avec des difficultés d'apprentissage". Stéphane Bonnery a clos le séminaire organisé par Denis Fougère et Agnès Van Zanten dans le cadre du Liepp Sciences Po le 30 septembre. Eric Maurin, Pierre Yves Bernard et Christophe Michaud ont présenté leurs travaux. Tous, en négatif ou en positif, mettent l'accent sur le rôle de l'Ecole dans les processus de décrochage. Un tableau qui intéressera les politiques... Comment les jeunes décrocheurs expliquent-ils leur départ du système éducatif ?

La seconde étude est plus connue. Et leur intervention porte ses fruits. Les deux travaux ont été mis en discussion. François Jarraud L'experience de Versailles Marre de l'école, l'étude du CREN (Bernard et Michaut) 37% des élèves de ZEP ne comprennent pas ce qui leur est demandé à l’école. Plus d'un tiers des élèves issus de milieux défa­vo­ri­sés ne com­prennent pas ce qui est attendu d'eux à l'école, contre moins d'un sur cinq dans les quar­tiers plus aisés, selon le baro­mètre annuel Trajectoires/Afev. 7ème Journée du refus de l'échec scolaire A l'occasion de la 7ème Journée du refus de l'échec sco­laire, l'association de sou­tien sco­laire béné­vole Afev publie son baro­mètre annuel sur les inéga­li­tés face à la réus­site éduca­tive(1).

Selon l'étude, les élèves issus de quar­tiers défa­vo­ri­sés s'ennuient davan­tage à l'école, et sont plus d'un tiers (37%) à ne pas com­prendre ce qu'on leur demande en classe, contre 17% d'enfants en dif­fi­culté sco­laire dans les quar­tiers favorisés. Par ailleurs, 41,5% des enfants des quar­tiers popu­laires ne sont jamais aidés par leurs parents, alors que la quasi-totalité des enfants de quar­tiers plus riches sont sui­vis par leur famille. Le privé l'emporte-il vraiment sur le public ?

Le double poids du handicap social en éducation. Quelles politiques éducatives contre la ségrégation ? "Les inégalités scolaires d'origine territoriale" figurent parmi les (...) Comment soutenir et accompagner la réussite des élèves ? Dispositifs, apprentissages, trajectoires. Formation du Centre Alain Savary, 4 et 5 juin 2014. Quelles politiques éducatives contre la ségrégation ? Les inégalités sociales au collège.