background preloader

Mercatique

Facebook Twitter

Comment réussir sa fidélisation client ? S'adressant à des consommateurs volatiles, les marques doivent adapter leurs mécanismes de fidélisation. Elles s'attachent donc à valoriser l'émotion, l'expérience et la personnalisation. Je m'abonne Quatorze ! C'est le nombre de cartes de fidélité qui s'accumulent, en moyenne, dans le portefeuille de chaque Français. Attirer les clients, toujours plus courtisés, dans leur programme de fidélité fait donc office de parcours du combattant pour les marques. Ce que semble confirmer une étude de KPMG Peat Marwick menée en 2018, dont les résultats montrent que 95 % des distributeurs français disposant d'un programme de fidélisation ne connaissent pas l'augmentation de rentabilité qui en découle.

La fidélisation...classique Arrivée sur le marché de la fidélisation sur le tard, l'enseigne de surgelés Picard a lancé, en octobre 2017, sa première carte de fidélité "Picard & Moi". La fidélisation ...à plusieurs vitesses La fidélisation...au choix La fidélisation...sans programme (ou pas) L’histoire du marketing - 1min30. L'émotion au coeur du Printemps Haussmann. Le grand magasin du boulevard Haussmann veut faire la différence en proposant une expérience d'achat très qualitative en point de vente. Un article vendu toutes les 3 secondes, 20 millions de visiteurs par an, plus de 1 000 marques référencées, le Printemps Haussmann, au coeur du 9e arrondissement parisien, conserve son statut d'institution dans la Capitale.

Un défi pour une enseigne âgée de 151 ans face aux pureplayers. Son secret ? "Dans notre grand magasin, les clients ne viennent pas juste acheter un article, mais pour se faire plaisir et passer un bon moment, analyse Céline Le Grand, responsable de la relation client. Ils recherchent des émotions, des animations et un lien avec nos vendeurs qui dépasse la simple transaction.

" La force du Printemps Haussmann réside dans l'expérience d'achat vécue en point de vente par les acheteurs, avec la création de nouveaux métiers comme des experts de la vente, des personal shoppers... Proposer une expérience complète En chiffres. Le domicile, nouveau lieu d’expériences client. 1Pour Amazon, « les enfants trouveront naturel de parler à leur maison » Amazon multiplie à l’envi les déclinaisons de son enceinte intelligente Echo : Echo Show pour disposer d’un écran, Echo Look pour avoir des conseils sur sa tenue vestimentaire, Echo Connect pour passer des coups de téléphone, et aussi Echo Spot (en photo), Echo Plus, Echo Dot… À chaque fois, l’utilisateur retrouve au cœur de ces boitiers Alexa, l’intelligence artificielle d’Amazon pilotée par la voix. Pour David Limp, vice-président d’Amazon chargé des appareils Echo, aucun doute : « Le contrôle par la voix va devenir omniprésent dans la maison. » Cité par The Guardian, il ajoute : « Les enfants d’aujourd’hui vont grandir sans savoir qu’il n’était pas possible de parler à leur maison !

» Amazon ne communique pas de chiffres sur les ventes d’Echo, mais d’après un organisme indépendant, le géant du e-commerce en aurait écoulé plus de 15 millions aux États-Unis entre novembre 2014 et septembre 2017. Lsa-conso. Il faut saluer la lucidité, le courage et la rupture de Décathlon. Fin mars, Décathlon envoyait en effet à l’ensemble des membres de son programme de fidélité, l’email suivant : Lucidité d’abord Un programme de fidélité ne peut fonctionner durablement sur sa seule mécanique de récompense. Les professionnels de la relation le savent. Si le client s’inscrit pour la Récompense, dont il mesure mal à l’entrée du programme la faible générosité qui lui sera octroyé ; il revient pour la Reconnaissance que la marque lui démontre (reconnaissance de son statut, ses centres d’intérêts, la pertinence des contenus et services proposés…) et devient fidèle et ambassadeur quand il vit une véritable romance avec la marque (services exclusifs, avant-premières, accès aux coulisses de la marque, co-création de produits ou de services…).

Récompense, reconnaissance, romance. C’est sur ce triptyque qu’une relation durable et profitable se construit. Courage ensuite Comment vont réagir les clients ? Rupture enfin. L'évolution de l'expérience client en points de vente de 1800 à 2050. Comment optimiser l'expérience client aujourd'hui et surtout demain ?

À chacune de ces périodes, différents indicateurs de l'expérience client ont été observés : format du magasin, ambiance, services proposés aux clients, vitrine, et paiement. Quatre grands enseignements peuvent en être tirés : - L'émotion, vecteur de l'expérience client. À travers les époques, l'étude, menée par Mood Media et Bruno Daucé, maître de conférence à l'Université d'Angers, démontre que c'est un pilier essentiel de l'expérience client. Cette attention portée à l'expérience client passe également par la stimulation des sens. . - La personnalisation : parler à chaque client plutôt qu'à tous les clients quand avec les grands magasins, la standardisation était devenue la norme.

. - Le néo lieu de vie : pourquoi y aurait-il toujours des magasins quand n'importe quel client pourra se projeter les objets chez lui via la réalité augmentée et les imprimer lui-même ? LA POLITIQUE DE PRIX. Copier Uber et sa tarification dynamique. Nutella reprend la parole en TV / LES PRODUITS. Nutella revient en TV le 11 février prochain avec une nouvelle communication jouant la transparence sur sa fabrication. Elle met en scène des collaborateurs Ferrero qui participent à l’élaboration du produit dans l’usine de Villers-Ecalles (76). Pour mémoire, le site normand est le premier du groupe italien s’agissant de la pâte à tartiner, avec 800 000 pots fabriqués par jour, soit 25 % de la production mondiale de Nutella. La pub vante la qualité des ingrédients utilisés, notamment les noisettes torréfiées maison ou l’huile de palme certifiée durable.

Ferrero a prévu trois formats de spots, 60, 45 et 30 secondes. La campagne s’étalera sur tout le premier semestre à raison de trois vagues puissantes. Le spot et les annonces renvoient à la nouvelle plateforme digitale de la marque, www.parlons-qualite.nutella.com. Les collaborateurs choqués par la promo chez intermarché. Fidélité-fidélisation : le grand écart… jusqu’où ? Les consommateurs se disent de moins en moins fidèles aux marques… Et pourtant, il n’y a jamais eu autant de cartes de fidélité en circulation !

Selon une étude publiée en décembre 2016 par L’Échangeur by BNP Paribas Personal Finance, 77 % des foyers détiennent au moins une carte émise par un magasin. Et elles sont de plus en plus nombreuses dans les portefeuilles : alors qu’en 2010, chaque foyer français détenait en moyenne 4,7 cartes, la moyenne est passée, en 2016, à 6,7 cartes ! Une boulimie qui devrait se poursuivre si l’on regarde la situation aux États-Unis : en moyenne, un ménage américain adhère à plus de 21 programmes de fidélité… Pourquoi un tel engouement pour les cartes de fidélité ?

Tout irait donc pour le mieux ? Fidélisation n’est pas fidélité Accorder des récompenses aux clients ne génère pas nécessairement de fidélité. Il n’y a pas besoin de programme de fidélité pour susciter cette préférence de marque. Trois tendances pour booster les programmes de fidélité. Moins de promotions, plus de relations : les programmes de fidélité changent. Mango-va-equiper-ses-cabines-d-essayage-de-miroirs-connectes. Vente des places de cinéma : la tarification dynamique de Smart Pricer. Lancée il y a deux ans, la solution de tarification dynamique Smart Pricer a déjà fait du chemin : plusieurs circuits (dont UCI) l'ont adoptée en Allemagne et en Grande-Bretagne et la société Arts Alliance media l'a inscrite dans son catalogue Thunderstorm parmi les outils innovants qu'elle recommande aux exploitants. Explications sur les principes et le fonctionnement de Smart Pricer.

La tarification dynamique Pour le moment, la grande majorité des cinémas européens s'en tiennent au principe de tarification dit variable, qui consiste à segmenter le prix des places en fonction du profil des spectateurs (jeunes, seniors...) et des offres proposées : séances 3D, fauteuils premium (majoration du prix des places les mieux situées dans la salle, très pratiquée dans certains pays). Avec la tarification dynamique, deux facteurs supplémentaires sont pris en compte : la demande et le temps. Christian Kluge, l'un des fondateurs de Smart Pricer, explique que trois méthodes sont possibles : 1. 2. 3. Le prix - CANAL AUNEGE. Gestion d'hypermaché virtuel (Jeu) Accueil. Les émissions Comprendre de Xerfi Canal TV. Site Web pour cette image Unilever convergencealimentaire.info Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur.

Piton. Auteur : Isabelle Piton A - Concept de produit (caractéristique) On peut définir le produit comme un ensemble de caractéristiques tangibles et symboliques incluant le service après-vente et la garantie. Il est la promesse faite par l'entreprise de satisfaire un ou plusieurs besoins (psychologiques ou physiologiques) du marché à un moment donné. ( PETTIGREW.et TURGEON - DARMON) Le produit peut-être tangible ou intangible, comme les services et être destiné au grand public (bien ou service de grande consommation) ou aux entreprises (marketing industriel, ou marketing B to B). le produit peut également être une association, un club, un parti politique, un acteur de cinéma,....

B - Gamme de produit C - Le cycle de vie du produit Le produit présente des analogies avec un être vivant. Il est bien évidemment difficile de déterminer exactement le cycle de vie d'un produit. D - Nouveaux produits Un produit nouveau est un produit qui n'existait pas encore sur le marché. E - Stratégies de marques. Comment on invente un nom de marque - La grande saga des marques - Histoire éco - Enquêtes. Trouver un nom sympa et porteur de sens dans toutes les langues, c’est le premier souci quand on lance ou qu’on rebaptise une marque.

Rencontre avec le leader mondial de la spécialité. Attendez un instant… Ineo, Ineo… Damned, pas moyen de me souvenir de ce que c’est !» Marcel Botton a beau noircir sa feuille de hiéroglyphes, impossible de se rappeler le métier de cette fichue boîte. Fâcheux : c’est le patron de Nomen lui-même qui en a trouvé le nom. Bienvenue chez Nomen, premier fabricant mondial de noms de marques. «Une centaine par an», précise le fondateur de Nomen, 63 ans. L’histoire inattendue des logos célèbres - La grande saga des marques - Histoire éco - Enquêtes. Eléments clés de l’identification des marques, les logos ont souvent une origine surprenante, parfois un sens caché, et presque toujours une vie pleine de rebondissements.

Exemples. Pour un logo, la consécration suprême est d’être reconnu sur toute la planète. Ou, mieux encore, d’acquérir une telle puissance d’évocation qu’il symbolise la marque même si le nom de celle-ci n’apparaît pas. Comme la virgule de Nike ou la pomme d’Apple. Certains reproduisent simplement le nom de la marque de façon graphique (Coca-Cola, Google…), d’autres ont une forme abstraite plus ou moins évocatrice d’un univers, d’une histoire ou de valeurs (Mercedes, Citroën, Nike…), d’autres encore sont des lettres stylisées (McDonald’s, Chanel…), une illustration animalière (Peugeot, Toblerone…) ou une reproduction d’armoiries (Porsche, Cadillac…). Patrice Piquard. Les slogans publicitaires qui ont marqué leur temps - La grande saga des marques - Histoire éco - Enquêtes. Nés à la radio, les messages qui claquent ont popularisé les marques avant d’être supplantés par l’image. Morceaux choisis.

Tous les publicitaires le déplorent : la grande époque des slogans qui claquent est derrière nous. Née vers 1925 grâce à la radio qui cherchait à égayer les sempiternels «communiqués», cette forme de communication a connu son apothéose entre 1960 et 1995. Depuis, «Buvez, pissez», «Du pain, du vin, du Boursin» et «Le poids des mots, le choc des photos» ont été remplacés par les lénifiants «ReVitellisez-vous», «C’est pas compliqué de se faire plaisir» ou «La vie est une histoire vraie».

Les trois mots désormais les plus utilisés dans les slogans («être», «vie» et «monde») sont plats et l’image a supplanté la signature, devenue le parent pauvre de la créativité. Dommage, comme le montre notre sélection de slogans qui ont marqué leur temps. Françoise Marmouyet. Les mascottes, leurs origines et ce qu’elles évoquent - La grande saga des marques - Histoire éco - Enquêtes. Les marques ont une âme. Et souvent aussi un visage, une silhouette qui incarne leur univers et leurs valeurs. Histoire de ces personnages publicitaires emblématiques. Et si c’était un animal ? Une femme ? Leur mission ? A condition d’évoluer avec les modes, une mascotte peut vivre très longtemps (Bibendum a plus d’un siècle !). Anne-Cécile Sanchez M&M'sDes figures publicitaires joviales à la psychologie savamment étudiée Forrest Mars et Bruce Murrie auraient inventé les M&M’s (leurs initiales respectives) après avoir vu dans les années 1930 des soldats espagnols manger des pastilles de chocolat enrobées de sucre.

Les best-sellers devenus noms communs - La grande saga des marques - Histoire éco - Enquêtes. Suprême honneur, les marques à succès entrées dans le langage courant sont plus nombreuses qu’on le croit. La preuve du rôle central qu’elles jouent dans notre vie quotidienne. Voir son nom entrer dans le dictionnaire, c’est participer à l’évolution de la société et s’inscrire dans l’Histoire. Cet honneur n’est pas réservé aux savants qui ont inventé nos unités de mesure (ampère, gauss…) ou aux grands voyageurs qui ont introduit chez nous les plantes exotiques des jardins (bougainvillée, bégonia, magnolia…).

Depuis le début de la société de consommation, de nombreuses marques commerciales se sont elles aussi fait une place dans le langage courant. A la liste ci-après, nous aurions pu par exemple ajouter (en nous limitant aux trois premières lettres de l’alphabet) Abribus, Audimat, Bikini, Brumisateur, Carte bleue, Caméscope, Camping-Gaz, Cocotte-minute… Les linguistes appellent cela une antonomase de nom propre. Julie Noesser. L'hygiène grimpe et la beauté fait tout pour... - Dossiers LSA Conso. Marché du chocolat. ▶ Réaliser une Veille sur Internet.

Analyse. Etude de marché de la restauration rapide. L'histoire du CRM en image. Store. Chaussures et sacs NIKEiD personnalisés.. Nike.com (FR) Cash investigation : Marketing : les stratégies secrètes / intégrale. Comprendre les bases du Marketing. Vous avez dit marketing ?

C'est pas sorcier -RECETTES DU MARKETING. Diaporama | 10 serious games dédiés aux commerciaux. Quels sont les canaux les plus efficaces? - DOSSIER - PROSPECTION. Commission ou prime sur objectif: comment choisir? - CAHIER PRATIQUE - Rémunération. Segmentation clients: 5 méthodes pour gagner en efficacité - Les Fondamentaux - Strategie commerciale. Convergence. QG5 la grande distribution est-elle incontournable ?

QG1 le consommateur est-il toujours rationnel dans ses choix ? Infographie | Le commerce connecté en 2014 : état des lieux. Réalité augmentée, une tendance marketing. Marketing Durable. Marketing : comment collecter et traiter les données clients. Tous les case studies | Diadeis. Inbound marketing | Inboundwetrust Les marques développent une relation plus interactive avec leur clientèle.

Toutes les Revues des Marques - Prodimarques. La grande saga des marques - Histoire éco - Enquêtes. MENE1313649N. Kiabi Shopping Connect : Facebook et technologie RFID au service du shopping connecté. L'évolution des habitudes d'achat des Français entre 2012 et 2013. Identifiez le sens des 9 types d’objections. Action commerciale, le site des managers commerciaux - actionco.fr. STMG - Marketing - Ressources.

- Etude marché, Conseil en stratégie : Marketing, Communication entreprise, Relation client - La Poste entreprise : Le'Hub. Ikea, Conforama, Leroy Merlin… leurs méthodes pour nous vendre plus. Les circuits courts ont la cote. La franchise : un modèle d'entreprises en plein développement - APCE, agence pour la création d'entreprises, création d'entreprise, créer sa société,l'auto-entrepreneur, autoentrepreneur, auto-entrepreneur, auto entrepreneur, lautoentrepreneur, reprendre. Marketing sur TV DMA.orgTV DMA est la 1ère Web TV du Management et Droit des Entreprises. Cours en e-marketing en libre accès. Peut-on encore compredre le consommateur ? Enseignements technologiques STMG - La Terminale STMG - Sciences de gestion - Spécialité Mercatique.

DIRECTION MARKETING, quels enjeux pour 2012 ? Etude marché, Conseil en stratégie : Marketing, Communication entreprise, Relation client - La Poste entreprise : Le'Hub. Le comportement des consommateurs. Dossier spécial : Le nouveau paradigme de la recherche marketing. « L’individu post crise, nouvelles relations et nouveaux modes de relation »" - comportement consommateur, stratégie relationnelle, étude comportement consommateurs, individu post crise, stratégie Disneyland Paris - La Poste - /le hub - Le média de la Per. Les nouveaux modes de consommation : Les nouvelles envies des consommateurs. - à ne pas manquer - Qui sont les chasseurs de tendance en France ? E-marketing : Actualité marketing, marques, communication, agences, publicité.