background preloader

Réseaux sociaux et entreprises

Facebook Twitter

Les recruteurs se servent de Linkedin et de Viadeo. Les recruteurs utilisent de plus en plus les réseaux sociaux professionels afin de débusquer "la perle rare". Linkedin et Viadeo sont des plateformes qui permettent de trouver un emploi. Des réseaux qui semblent être efficaces, comme le relate le journal Le Monde. Ces réseaux permettent de se créer des profils relatant les parcours professionnels ainsi que les postes recherchés. Il faut bien sûr faire régulièrement des mises à jour de ses données, car les « chasseurs de têtes » et autres recruteurs peuvent s’intéresser à votre profil et vous proposer un poste dans l’entreprise pour laquelle ils travaillent. Les étudiants sont de plus en plus présents sur ces réseaux Les jeunes diplômés sont d’ailleurs de plus en plus nombreux sur ces plateformes numériques.

Cependant ce n’est qu’une moyenne, et toutes les filières ne sont pas sur un même pied d’égalité. Une pratique longue et coûteuse. Outils sociaux en entreprise : malgré des efforts, la France reste en retard. Plusieurs études montrent que les outils sociaux numériques permettent d’améliorer la collaboration en entreprise. La France accuserait néanmoins un retard sur la moyenne mondiale.

De manière globale, 82% des entreprises qui utilisent déjà des outils numériques tels que les réseaux sociaux dans un but de collaboration en renforceront leur usage à l’avenir, selon le fournisseur de solutions technologiques Avanade. Mais l’étude, dont sont issus ces résultats, Global Survey : Is enterprise social collaboration living up to its promise ?

, montre que la France ne s’inscrit pas totalement dans cette tendance d’utilisation intensive de ce genre d’outils. Car en effet, elle se situe sous la moyenne des chiffres de l’étude avec 78% des entreprises françaises déclarant vouloir se servir davantage de ces outils. L’outil social au service de la collaboration Une étude paradoxale. Adoptez Yammer, le réseau social d'entreprise. Je vais commencer par raconter ma vie. L’année dernière, j’ai managé le business game d’une grande entreprise. Avant la grande finale à Paris, nous voulions regrouper la vingtaine de finalistes sur une communauté web pour leur permettre de se connaître avant de se rencontrer. Quel réseau social choisir? Intranet: zut, ce sont des étudiants, pas des personnes de l’entreprise, et être membres de notre site Intranet ne leur servira à rien ;Ning: c’est payant ;Facebook: on a le choix entre une page, c’est-à-dire quelque chose de totalement public, ou un groupe, c’est-à-dire quelque chose de tellement privé qu’on ne peut y ajouter que ses amis.

Ainsi, on a commencé à s’intéresser à Yammer. Etape 1: s’inscrire Yammer est un réseau social d’entreprise. Vous avez le choix entre deux types principaux de réseau: Le réseau interne, assez limité. Etape 2: compléter son profil Le profil Yammer est un peu comme un mini-profil LinkedIn, vous indiquez votre poste actuel et vos postes précédents. Réseau social d'entreprise : quels outils choisir ? part.1.

Entreprises : vos réseaux sociaux révèlent vos incohérences. Les réseaux sociaux agissent comme de puissants révélateurs des lacunes organisationnelles des services de communication et des incohérences éditoriales. La construction d'un écosystème numérique de marque impose plus de transversalité et de cohérence. Quel est le point commun entre une direction de la communication corporate, du marketing, des ventes et du numérique ? A priori, toutes travaillent sous la même bannière, promeuvent les mêmes valeurs pour le même objectif : augmenter la notoriété de la marque et le chiffre d’affaires. Les réseaux sociaux révèlent les incohérences Selon un mode d’organisation vertical traditionnel bien établi, chacune déploie sa stratégie avec ses propres outils, le plus souvent dans une cordiale ignorance de l’autre. A une requête donnée sur le site, FaceBook, Twitter ou Youtube, les visiteurs se trouvent confrontés à une avalanche d’informations hétéroclites et sans cohérence d’ensemble.

Le content marketing se fait attendre. Check-list réseaux sociaux pour les entreprises et les organisations. L’agence de marketing américaine The Whole Brain Group a eu la bonne idée de traduire en français son document Social Media Checklist for Businesses v2.0 : la checklist médias sociaux v. 2.0 pour les entreprises. Cette fiche pratique de 2 pages (en pdf) délivre un mode d’action en pour une organisation (institution, association, entreprise…) sous la forme d’une liste de tâches à effectuer au quotidien pour comprendre et utiliser les réseaux sociaux et les blogs dans un mode stratégique : Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+, Pinterest et YouTube.

Ce mode d’emploi par l’action invite à suivre des instructions formelles (avec conseils) pour positionner efficacement son organisation sur les réseaux sociaux en ayant soin de tenir compte au pralable d’objectifs et d’une cible prioritaire (publics, usagers, citoyens, entreprises…). Le recrutement via les réseaux sociaux adopté par les compagnies américaines. LinkedIn, Facebook etc. sont maintenant utilisés couramment par les recruteurs américains pour en savoir plus sur les candidats. Les références et les comportements sont deux facteurs importants dans les décisions de recrutement. Si au début les réseaux sociaux n'étaient utilisés que de façon occasionnelle pour le recrutement, les données et le comportement qu'ils dénotent fournissent des informations de premier ordre sur la vie et la personnalité des employés potentiels.

L'utilisation de ces sites par les entreprises et les agences de recrutement pour se faire une idée préalable sur les candidats avant de les contacter est maintenant devenue quasi universelle. Le Jobvite 2012 Social Recruitment Survey montre que 92% des entreprises américaines ont consulté différents sites de réseaux sociaux pour trouver des candidats en 2012 et 72% des employeurs ont réussi à recruter quelqu'un grâce aux médias sociaux. Les employeurs recrutent sur des sites professionnels ou généralistes.