background preloader

Autour de Facebook

Facebook Twitter

Les Français sont accros aux réseaux sociaux. 01net le 24/06/13 à 14h17 Google+, Twitter et LinkedIn progressent.

Les Français sont accros aux réseaux sociaux

La France compte plus de 40 millions d’internautes et ils passent en moyenne 27 heures en ligne par mois révélait Comscore, spécialiste de l’audience Internet, en mars 2013. Parmi les sites les plus fréquentés, il y a les réseaux sociaux. 80 % des internautes les utilisent indique Médiamétrie dans son baromètre annuel des réseaux sociaux publié ce 24 juin 2013. 32 millions des internautes français sont inscrits sur un des réseaux sociaux, soit deux millions de plus qu’il y a un an. On notera l’arrivée de nouveaux réseaux dédiés à la photo ou à la vidéo comme Instagram et Pinterest. Malgré tout, Facebook s’impose toujours comme le réseau social le plus utilisé dans l’Hexagone. 26 millions de Français y auraient un compte avec en moyenne 150 « amis ».

Facebook : lieu public ou privé ?

Facewash : un profil Facebook propre comme un sou neuf. Besoin d'un lifting de votre profil Facebook ?

Facewash : un profil Facebook propre comme un sou neuf

Ça tombe bien, Facewash est un site simple d'utilisation qui vous permet de supprimer tout contenu compromettant. "Welcome to a more professional life" (bienvenue dans une vie plus professionnelle) annonce d'emblée la page d'accueil. "Facebook n'oublie jamais. Vous avez fait la fête.

Vous avez lié des amitiés contestables. Etudes : les conséquences de Facebook sur votre vie. C’est connu, on peut faire dire ce que l’on veut à une enquête.

Etudes : les conséquences de Facebook sur votre vie

Ou même réaliser une enquête à charge avec les conclusions de tirées avant l’obtention des résultats. C’est encore mieux ! Deux étudiants américains font leur coming-out sur Facebook sans le vouloir. Facebook est plein de surprises, comme l’ont appris à leurs dépens deux étudiants américains.

Deux étudiants américains font leur coming-out sur Facebook sans le vouloir

Tout part d’une décision du président du Queer Chrous, un groupe d’étudiants homosexuels de l’université du Texas, d’ajouter deux de ses membres, Bobby Duncan et Taylor McCormick, au groupe Facebook de l’organisation. Mais le président n’avait pas mesuré que tous les amis qu’ont les deux jeunes sur le réseau social seraient avertis de leur participation au groupe. Duncan et McCormick ont été victimes d’une faille dans le système de protection de la vie privée de Facebook : n’importe quel membre peut être ajouté à un groupe par un ami sans que le réseau social lui demande son autorisation, et l’information est relayée à tous ses amis. Facebook et recherche d’emploi : dosez bien la confidentialité de votre profil. Facebook et le « paradoxe de la vie privée » Scandale : un bug de Facebook rend publics les messages privés de (certains de) ses membres.

Facebook et le « paradoxe de la vie privée »

La rumeur, lancée sur Facebook, relayée par MetroFrance, reprise par la quasi-totalité des médias, (mollement) démentie par Facebook, a généré un vent de panique sur les réseaux sociaux et dans les médias... au point que le gouvernement, via Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin, vient de saisir la CNIL (MaJ : voir aussi l'interview que j'ai accordée à Arte sur ce vent de panique, et l'excellente synthèse de Michaël Szadkowski et Damien Leloup). Facebook, de son côté, dément, avançant que « les messages sont de vieux posts du wall qui ont toujours été visibles sur les profils des utilisateurs [et que] il n'y a pas eu de bug ni de violation de la vie privée », laissant entendre que cette panique collective serait due au fait que "les internautes ont simplement oublié comment ils utilisaient le wall à l'époque".

Petits espionnages entre amis. Critiquer (vraiment) Facebook. Facebook est le miroir de nos ambivalences.

Critiquer (vraiment) Facebook

Et il serait sans doute utile d’être plus lucide à l’égard de nos propres pratiques si l’on voulait rendre cohérentes les multiples critiques que nous adressons aux réseaux sociaux de l’Internet. Un paradoxe, en effet, ne cesse de traverser notre rapport aux nouveaux mondes numériques. Nos représentations et nos pratiques ne sont pas simplement désajustées.

Elles font le grand écart. Comprendre Facebook (Dossier) Facebook a été créé en 2004, par Mark Zuckerberg.

Comprendre Facebook (Dossier)

Ce site Internet comptera bientôt, à priori, près d'un milliard d'utilisateurs dans le monde... Fédérateur, critiqué, lieu de révolutions Web et sociales, ses enjeux sont considérables, quoi qu'on en pense, pour notre société actuelle. Autant mieux le comprendre, pour mieux l'utiliser (ou pas). On le sait depuis longtemps. Accéder à un service, ne signifie par pour autant savoir l’utiliser, le comprendre, ni même le maîtriser suffisamment pour être capable d’innover, de créer avec. Facebook, réseau social incontournable... © DR. Que révèle de ses utilisateurs le bouton "j'aime" de Facebook ? Une étude britannique affirme qu'il est possible d'en apprendre beaucoup sur les internautes en fonction de leurs clics sur les boutons "j'aime" de Facebook, notamment sur leur race, leur âge, leur sexualité, leur orientation politique et même sur leur quotient intellectuel.

Que révèle de ses utilisateurs le bouton "j'aime" de Facebook ?

Les chercheurs travaillant sur cette étude, publiée lundi aux États-Unis, ont conçu des algorithmes qui permettent de créer des profils de personnalités révélant potentiellement des informations personnelles et intimes des utilisateurs de Facebook. Ces modèles mathématiques sont exacts à 88 % pour déterminer la sexualité des hommes et à 95 % pour distinguer entre les Noirs et les Blancs aux États-Unis. Chrétiens et musulmans ont été correctement identifiés dans 82 % des cas. Ces algorithmes ont aussi pu extrapoler des informations permettant de déduire l'orientation sexuelle, si l'utilisateur se droguait ou encore si ses parents étaient divorcés.