Déforestation: l'un des enjeux-clés de Cancun
ONF ONF Qu’est-ce qu’une forêt ? L’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) donne de la forêt la définition suivante pour l’évaluation des ressources forestières mondiales : Sont considérées comme forêts « des terres occupant une superficie de plus de 0,5 hectare avec des arbres atteignant une hauteur supérieure à cinq mètres et un couvert arboré de plus de 10 %, ou avec des arbres capables d’atteindre ces seuils in situ. La définition exclut les terres à vocation agricole ou urbaine prédominante ». En complément, la FAO définit la notion de terres boisées : « Des terres qui couvrent une superficie de plus de 0,5 hectare avec, soit des arbres d’une hauteur de plus de 5 mètres et un couvert forestier de 5 à 10 %, soit des arbres capables d’atteindre ces seuils in situ. Source : FAO L’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) donne de la forêt la définition suivante pour l’évaluation des ressources forestières mondiales : Sont…
La forêt, milieu vivant En recul dans le monde, en progression en Europe, les forêts couvrent près de 30% des terres émergées. Réservoir de la diversité biologique terrestre, elles participent aussi à la lutte contre les changements climatiques. La forêt fait l’objet d’une protection accrue au niveau international mais également à l’échelle de l’Europe. Quant à la France, elle se distingue par son riche patrimoine forestier. Un écosystème La forêt, milieu vivant
définition

Forets
La déforestation en Amazonie -FSC
La forêt amazonienne n’est pas vierge. La nature vierge d’ailleurs, ça n’existe pas. Il n’y a guère d’écosystème qui ne se soit plus ou moins constitué sans la présence humaine. Le rôle des hommes dans la dispersion des plantes et de la faune est souvent déterminant. Et la forêt amazonienne, souvent considérée à tort comme l’emblème de la nature vierge, dans son état « sauvage » a été façonnée par la présence millénaire des Amérindiens.1 Par exemple, les aires forestières qu’on a voulu protéger de l’homme n’ont souvent jamais été des forêts naturelles mais des agroforêts, c'est-à-dire des zones agricoles et forestières à la fois. Origines et mécanismes de la déforestation Origines et mécanismes de la déforestation
Futura environnement Pratiques et processus conduisant à utiliser des terres couvertes de forêts à des fins non forestières. On parle de déforestation quand le couvert forestier atteint une densité inférieure à 10 % à l'hectare. On cite souvent la déforestation comme l’un des principaux facteurs contribuant à l'effet de serre, car la combustion ou la décomposition du bois rejettent du dioxyde de carbone dans l'atmosphère. On estime que près de 20 % de la forêt amazonienne a déjà disparu en raison de la déforestation. © DR Déforestation - 1 Photo Futura environnement
www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre Vous recevez cette alerte car votre navigateur Internet bloque les publicités Malheureusement, la publicité nous est indispensable pour faire vivre ce site et ses auteurs qui sont 100% indépendants autant moralement que financièrement.Si vous bloquez notre seul moyen de revenu qui reste discret, notre-planete.info est condamné à disparaître au profit de sites soutenus par des grands groupes financiers ou des lobbys. Vous n'aimez pas la publicité ?

Notre planète.info

Notre planète.info
14 novembre 2005, Rome - Chaque année, la déforestation fait disparaître quelque 13 millions d’hectares de forêts dans le monde. Néanmoins, le taux de pertes nettes de forêts ralentit grâce aux nouvelles plantations et à l’expansion naturelle des forêts existantes. Selon la FAO, les pertes nettes de superficies boisées enregistrées entre 2000 et 2005 se sont élevées à 7,3 millions d’hectares/an, soit une superficie équivalant à la Sierra Leone ou à Panama. Ce chiffre est en recul par rapport aux 8,9 millions ha/an estimés entre 1990 et 2000, correspondant à une perte nette annuelle de 0,18 pour cent des forêts du monde. Ces chiffres ressortent des conclusions de l’Evaluation des ressources forestières mondiales 2005 (FRA 2005) - la plus complète réalisée à ce jour - portant également sur leurs utilisations et leur valeur dans 229 pays et territoires, entre 1990 et 2005. fao fao
La déforestation est le processus de disparition des zones forestières. Aujourd'hui, c'est l'activité humaine qui en est principalement responsable. La forêt recule quotidiennement sous les coups de l'activité économique : 13 millions d'hectares chaque année. Greenpeace France Greenpeace France
Géo