background preloader

Pensée complexe et numérique

Facebook Twitter

Sitographie évolutive sur reflexion en cours :

Observations : contenus moins précis / complets dans les productions des élèves.

Multiplicité des outils / structure et rapidité causes possibles (entre autres) ?
Quels impacts des outils/certains outils numériques dans la construction de la pensée ? En vrac : certains outils vont-ils dans le sens de la simplification à outrance de la pensée (infographies, vidéos express...) ? Etudes sur différence prise de notes écrite / écan ?

Importance de la pensée complexe dans l'ère de la "post vérité".

Quelles différences sociales dans l'accès et l'utilisation des ressources ?

Quels outils numériques / utilisations des ces outils privilégier pour que la forme ne prime pas sur le fond ? Allier exigence intellectuelle et ergonomie des outils (contraintes particulières de mises en forme).

Pistes ?

Cognition de l’apprenant : quelle place pour le numérique ? Cette conférence s’est tenue le 10 mars 2017 lors du séminaire académique « Numérique et neurosciences », au Salon Eduspot, Palais des Congrès - Porte Maillot - Paris.

Cognition de l’apprenant : quelle place pour le numérique ?

L’évolution du système scolaire se situe au carrefour de plusieurs axes : quelques dysfonctionnements pointés par les enquêtes internationales, un désir fort des enseignants d’interroger leurs pratiques, un consensus grandissant des chercheurs en neurosciences cognitives sur le fonctionnement du cerveau de l’apprenant, et le développement des outils numériques. Sous quelles conditions le numérique améliore-t-il les apprentissages scolaires ? Démagogie cognitive, émotion et dérégulation du marché de l'information. LeHuffPost est partenaire de la Villa Gillet pour Mode d'emploi: un festival des idées.

Démagogie cognitive, émotion et dérégulation du marché de l'information

La contamination numérique : Pensée, mode de vie, gouvernance — Agence de développement et d'urbanisme de l'Agglomération Strasbourgeoise (ADEUS) Apprendre/désapprendre. Sur la ligne de crête des apprentissages numériques. Dossier13/12/2013 Pour qui s’intéresse, comme le fait le Digital Society Forum, aux relations entre les technologies et nos sociétés, la question de l’apprentissage est un vrai cas d’école. Dans ce domaine comme dans tant d’autres, il suffit de chercher à mesurer l’effet des technologies sur les performances scolaires pour ne rien trouver.

L'essor des prothèses numériques "cognitives" et leur impact en termes socio-anthropologiques. Les prothèses « cognitives » (les ordinateurs, les consoles de jeu, les smartphones, et bientôt les Google Glass®...) accompagnent étroitement l'activité mentale et sociale de l'individu.

L'essor des prothèses numériques "cognitives" et leur impact en termes socio-anthropologiques

Le besoin irrépressible, pour certains « adeptes », de se connecter aux sites web comme Facebook, aux boîtes e-mail, pour s'adresser à son semblable, témoigne de l'essor de nouvelles pratiques sociales et culturelles qui se développent fortement depuis le début du XXIe siècle. Tous ces appareils semblent en mesure de provoquer une potentielle "cyberdépendance" chez certaines personnes et d'exercer une modification progressive et subtile, en cas d'usage intensif, de l'activité cognitive comme des modes de mise en relation des individus. Boris Cyrulnik, le cerveau a besoin de la richesse du banal. Le cerveau attentif - Jean-Philippe Lachaux. Notre cerveau à l’heure des nouvelles lectures.

Comment notre cerveau se débrouille-t-il avec les TICE. Dossier15/12/2013 Apprendre une information via le web, est-ce la même chose que de l’apprendre dans un livre ou de la bouche d’une personne ? Pas vraiment, si on en croit les différentes études menées sur les processus d’apprentissage et les nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement. Depuis l’utilisation massive de la recherche d’information par les moteurs de recherche jusqu’à la lecture sur écran, notre environnement numérique chamboule notre cerveau. Cela commence par l’écriture qui depuis des millénaires s’effectuait sur des supports physiques ; les mouvements de la main guidant le stylo participent fortement à l’apprentissage ; avec la frappe sur un clavier qui remplace peu à peu la feuille de papier et le crayon, notre mémoire perd un atout précieux.

Même chose pour la lecture sur écran qui demande à nos neurones beaucoup plus d’efforts pour rester concentré. Néanmoins, le constat est loin d’être aussi négatif. Civilisation numérique, le retour du primitif - Le Temps. Civilisation numérique, le retour du primitif Paradoxes Le digital raviverait nos croyances les plus archaïques et réactiverait nos liens avec la pensée magique Plongée avec le philosophe Hervé Fischer, le biologiste Cyrille Barrette et le sociologue Sami Coll Troisième loi d’Arthur C.

Civilisation numérique, le retour du primitif - Le Temps

La pédagogie 3.0, ou l’art de valider l’impact direct de l’enseignement sur la réussite des élèves - École branchée. Rencontre avec Stéphane Côté pour en savoir plus sur son approche d’enseignement novatrice, qu’il nomme « la pédagogique 3.0 ».

La pédagogie 3.0, ou l’art de valider l’impact direct de l’enseignement sur la réussite des élèves - École branchée

Née d’une incessante remise en question de la part d’un enseignant du primaire, la « pédagogie 3.0 » se veut un bel équilibre entre la pratique enseignante et le besoin d’appliquer des méthodes probantes éprouvées en classe. En effet, Stéphane Côté, admirateur du professeur John Hattie, de l’Université de Toronto et auteur de Visible Learning, est l’un de ceux qui éprouvent le besoin de valider l’impact direct que ses stratégies d’apprentissage ont sur la réussite de ses élèves. C’est pour cette raison qu’il a bâti un bon nombre d’outils lui permettant d’obtenir une rétroaction de leur progression. Une évolution logique de la pédagogie contemporaine. Les écrans, le cerveau et... l'enfant. Critique politique, philosophique & sociale du Numérique.

Penser le numérique. Processus d’apprentissage à l'ère numérique. Automates Intelligents: Les technologies numériques comme prothèses à notre cerveau ? par Christophe Jacquemin. Nous nous connectons à Internet... nous surfons de pages en pages par des liens qui nous promènent ici et là, et pendant ce temps nous sommes aussi bombardés de messages, d'alertes nous signifiant qu'un mail vient de nous arriver et, via flux RSS, qu'un blog ou site a été mis à jour.

Automates Intelligents: Les technologies numériques comme prothèses à notre cerveau ? par Christophe Jacquemin

Que se passe-t-il alors dans notre esprit ? En quoi cet environnement électronique change-t-il notre état mental, voire notre comportement social ? Ces outils modifient-ils notre cerveau ? Bientôt, serons-nous encore capables de nous concentrer plus de quelques minutes sur un texte. Faudra-t-il, petit à petit, nous contenter de picorer ici et là quelques bribes, qu'il s'agisse de textes, vidéos, messages audio ? Pas d'intellectuels critiques dans le numérique. Il manque au monde numérique des intellectuels critiques.

Pas d'intellectuels critiques dans le numérique

Tel est le constat qu’un professeur de théorie politique américain, Henry Farrell, dresse dans le dernier numéro de la revue Democracy . Pourquoi est-ce important ? Parce dès que vous vous intéressez au numérique, vous découvrez une petite constellation d’intellectuels, américains ou travaillant aux E-U, qui tiennent le haut du pavé. Ils s’appellent Nicholas Carr, Clay Shirky, Ethan Zuckerman ou encore Jeff Jarvis. Ce que le numérique peut en éducation. Publiée par Canopé et sa délégation Éducation et société, la revue Diversité nous propose pour son numéro 185 un dossier où l’on peut lire de nombreuses contributions qui interrogent les relations souvent complexes entre le numérique et l’éducation, avec une ouverture hors des sentiers de l’école qui est la bienvenue, dans la partie « Le numérique pour la réussite et l’insertion des jeunes », peut-être la plus originale du dossier.

Ce que le numérique peut en éducation

Nous ne pouvons qu’être d’accord avec cette affirmation d’Emmanuel Davidenkoff : « Ce n’est pas la question du numérique qui se pose, mais celle du pédagogique. » Elle pourrait servir de sous-titre au dossier, car c’est un leitmotiv de plusieurs contributeurs : les questions techniques, de matériel, de logiciels sont finalement secondaires, et à l’heure où 83 % de la population française est connectée (contre 36 % en 2004), on ne peut plus raisonnablement parler de « fracture numérique » comme il y a dix ans, nous rappelle Pascal Plantard.

De l’impact du Web sur la pensée et l’attention — Enseigner avec le numérique. 1.

De l’impact du Web sur la pensée et l’attention — Enseigner avec le numérique

À propos de Nicholas Carr. Misère de l’humanité numérique. Deux milliards de personnes sont aujourd’hui connectées à internet.

Misère de l’humanité numérique

D’ici quelques années, la majeure partie de l’humanité vivra enveloppée dans un flux constant d’informations. Les différents éléments de notre quotidien sont en train de devenir smart (les voitures, les frigos, les compteurs électriques, les lunettes, les montres, etc.), et nos organes ne tarderont pas à être eux aussi branchés uns à uns sur le réseau global. Ce monde numérique, où nous construisons une part croissante de notre existence, est façonné par à peine plus d’un millier de scientifiques et d’ingénieurs en informatique, dont la plupart œuvrent dans la Silicon Valley.

Ils sont à l’origine, entre autres, du langage HTML, de l’ordinateur personnel, du iPhone, des principaux logiciels que nous utilisons chaque jour et des sites internet les plus visités au monde. Depuis trente-cinq ans, Jaron Lanier est l’un d’entre eux, même s’il ne leur ressemble pas. Pensée et numérique : quels rapports? Article publié sur le site : Ecole branchée - Auteur : Audrey Miller Au dernier Sommet de l’iPad et du numérique en éducation, tenu à Montréal les 30 avril et 1er mai dernier, M.

François Guité a prononcé une intéressante conférence sur le thème « Pensée et numérique : quels rapports? ». Voir quelques notes pour ceux qui n’y étaient pas et beaucoup de matière à réfléchir… En introduction de sa conférence, M. François Guité, consultant en éducation au Ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du Québec (MEESR), affirme qu’il constate avec le recul du temps que son propre rapport à la technologie n’est plus même depuis quelques années. C’est pourquoi lorsqu’il voit des gens, comme Stephen Hawking, prédire la fin de l’humanité à cause des machines, il considère qu’il faut s’arrêter, ne pas paniquer, et réfléchir à tout cela.

Voir sito fin d'article / (La dictature invisible du numérique) -Dugain/Labbé [chronique] - C’est un tableau bien sombre que dépeignent Marc Dugain et Christophe Labbé dans leur ouvrage techno-critique L’homme nu, la dictature invisible du numérique, paru récemment chez Plon. Étrange rencontre entre un romancier et un journaliste, le bouquin n’en demeure pas moins un essai (de plus) tout ce qu’il y a de plus classique portant sur les dangers que pourrait représenter l’avancée du Léviathan numérique dans nos vies.

Qui craint les grands méchants GAFA, grands méchants GAFA… L’homme nu offre tout sauf un contenu théorique. Tel un long catalogue de cas concrets où la technologie « déshabille » l’homme de ses facultés cognitives et sociales, on y liste les événements, rachats, accointances entre grandes entreprises de la Silicon Valley, agences de renseignement et gouvernements en quête de moyens de contrôle toujours plus poussés pour fliquer leurs ouailles. Pourquoi le numérique est-il une culture ? Workshop ENSCI - Strabic. Des premières vidéos corporate (cf. Discours et mémoire 7. La mémoire numérique. Réflexivité et technodiscursivité – La pensée du discours. Il n’existe pour le moment quasiment pas de travaux sur la mémoire numérique dans une perspective linguistique, discursive ou textuelle.

J’entends mémoire numérique au sens technodiscursif, et non au sens informatique (je n’intègre pas les aspects proprement techniques de l’archivage des données). Du bougement de la pensée en régime numérique. Numérique et pensée critique. Digital Society Forum. Problématique. J.M. Besnier : "La technologie ne doit pas se couper des sources du langage"

Pensée complexe et humain simplifié : le fossé numérique culturel - IRESMO- Recherche et formation sur les mouvements sociaux. Certains penseurs nous promettent avec les nouvelles technologies du numérique, l'accès à une nouvelle ère de l'intelligence humaine. Pourtant, force est de se demander si l'on peut penser les bouleversements socio-anthropologiques induits par l'introduction de nouvelles technologies, indépendamment d'une lecture en termes de rapports sociaux.

Michel Serres, dans Petite Poucette, considère que le numérique nous fait entrer dans une nouvelle ère de l'intelligence caractérisée par la prise en charge par les machines d'un certain nombre d'activités de mémorisation et les procédures répétitives, libérant ainsi du temps pour développer les activités intellectuelles supérieures de compréhension et de création. L'Homme simplifié - Francetv Éducation.

Jean-Michel Besnier du 30 octobre 2015 - France Inter. Les questions éthiques posées par le transhumanisme avec le philosophe Jean-Michel Besnier. Enseignant de philosophie des technologies d’information et de communication, àl'université Paris-Sorbonne , et membre du Centre de Recherche en Epistémologie Appliquée (CREA), laboratoire du CNRS et de l’Ecole Polytechnique axé sur les sciences cognitives. Congrès mondial pour la pensée complexe. Présentation et Conférence inaugurale Discours de présentation du Congrès mondial pour la pensée complexe, prononcé par le secrétaire général de l'Association pour la pensée complexe, M.

Révolution cognitive et numérique- Usages du numérique éducatif. Une étude de l’OCDE parue le 14 septembre 2015 sur les compétences numériques des élèves fait un bilan plutôt positif des compétences développées dans le système français, mais souligne que les performances scolaires ne sont améliorées que lorsque l’intégration du numérique en classe s’accompagne d’une évolution des pratiques pédagogiques. Comment les outils numériques modifient notre cerveau - La Croix. Technologies numériques et connaissance. Quelles relations entre la grammaire numérique et les contenus (images, sons, textes) auxquels ces technologies nous donnent accès ? Quelle modification de nos usages d’intégration des connaissances cette grammaire numérique implique-t-elle ? CR perso : Conférence A.Tricot juin 2015 Canopée Orléans. Le numérique à l’école : des outils au service de l’apprentissage des élèves, vraiment.

La revanche du stylo sur les tablettes et les smartphones. Prendre des notes à l'écrit plutôt qu'à l'ordinateur, ce qui est le plus efficace pour mémoriser.