background preloader

Infox, complotisme et désinformation

Facebook Twitter

Fake news et post-vérités : 20 textes pour comprendre la menace - The conversation. Entretien avec Divina Frau-Meigs- Les infox : savoir analyser, interpréter et réagir. “Faut-il avoir peur des fake news” est le titre d’un de vos récents ouvrages ?

Entretien avec Divina Frau-Meigs- Les infox : savoir analyser, interpréter et réagir

Or on peut avoir peur de ce qu’on ne connaît pas. Comment définissez-vous les fake news ? Les infox —puisque c’est ainsi qu’il faut les appeler en Français (j’aime bien le néologisme, qui est une heureuse trouvaille entre fausseté et intoxication) sont un complexe toxique. Côté format, elles se résument en « trois F » : elles se présentent comme des actualités avérées mais elles sont factuellement falsifiées, frelatées et factices (avec l’arrivée du deepfake). Liberté et discipline des réseaux sociaux : les leçons du premier confinement sur la désinformation. Nous sommes confrontés à la désinformation sur les réseaux sociaux.

Liberté et discipline des réseaux sociaux : les leçons du premier confinement sur la désinformation

Le sujet est tout sauf simple : qu’on modère trop et on porte atteinte à la liberté d’expression, pas assez, et on laisse les fake news se propager et mettre en cause les valeurs de notre société. Alors, qui doit dire le vrai du faux et selon quels principes ? Emmanuel Didier (CNRS, ENS et EHESS), Serena Villata (Université Côte d’Azur, CNRS, Inria), et Célia Zolynski (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) nous expliquent comment concilier liberté et responsabilité des plates-formes. Cet article est publié en collaboration avec Binaire L’élection présidentielle aux États-Unis a encore une fois mis la question des fausses nouvelles au cœur du débat public. Gérald Bronner : « Contre les fake news, la meilleure régulation reste la pensée critique » Septembre 2016, à Beaumont-en-Véron en Indre et Loire ouvre, sous les feux des riverains opposés au projet, le centre de « déradicalisation » de Pontourny.

Gérald Bronner : « Contre les fake news, la meilleure régulation reste la pensée critique »

Pendant un an, le chateau accueille une dizaine de pensionnaires, des jeunes adultes qu’on estime susceptibles de basculer dans l’islamisme radical. Pendant près d’un an, le sociologue spécialiste des croyances collectives, Gérald Bronner dispense à ces jeunes gens des cours « d’indépendance mentale ». Gérald Bronner : « La disponibilité de l’information entrave sa crédibilité. Cet entretien a été réalisé le 20 mars 2019 dans le cadre du colloque « Les démocraties à l’épreuve des infox » organisé conjointement par l’INA et la BNF.

Gérald Bronner : « La disponibilité de l’information entrave sa crédibilité

Gérald Bronner est sociologue professeur à l’université Paris Diderot et membre de l’Académie nationale de médecine et de l’Académie des technologies. Votre intervention se focalisait sur la crédulité des publics. Fake news et neurosciences - Albert Moukheiber : "Notre cerveau est attiré par les explications" Albert Moukheiber, docteur en neurosciences cognitives, est l'invité d'Ali Baddou à 7h50.

Le docteur en neurosciences cognitives Albert Moukheiber publie "Votre cerveau vous joue des tours", un ouvrage sur la manière dont nos souvenirs peuvent être altérés et la propension que nous avons à adhérer aux fake news. Ces fausses informations, qui versent souvent dans la théorie du complot, répondent à un besoin de notre cerveau, explique le chercheur. En jouant sur l'émotionnel, une fake news va activer un "signal d'alerte" dans notre tête, nous faisant percevoir l'information comme plus crédible. Le scientifique établit un parallèle entre la façon dont fonctionne notre cerveau face aux fausses informations, qui touchent à l'émotionnel et répond au besoin d'explications de notre cerveau et la manière dont nous réagissons aux tours de magie.

Albert Moukheiber rappelle comment nos souvenirs peuvent être altérés, comment la manipulation de la mémoire peut être aisée. Olivier Ertzscheid : Bienvenue dans le «World Wide Fake» Le Web existe officiellement depuis le mois de mars 1989.

Olivier Ertzscheid : Bienvenue dans le «World Wide Fake»

Il s’est construit sur différentes strates, dont la rétro-archéologie pourrait être la suivante. D’abord, le «World Wide Web». Le Web des documents : ses utilisateurs, ses ingénieurs, ses interfaces et ses intérêts économiques, tout sur la planète web tourne autour de l’axe documentaire. Il faut indexer, classer, donner accès à ce qui va très vite devenir une quasi-infinité de documents d’abord disponibles sous forme de texte, puis d’images, dans des pages et des sites. Olivier Ertzscheid : Fifty Shades of Fake. Le jour des fous et des mensonges. Et les 364 autres. Nous avons passé le 1er Avril que quelqu'un, sur Facebook ou Twitter je ne sais plus, a rebaptisé "Journée des Fake News".

Olivier Ertzscheid : Fifty Shades of Fake. Le jour des fous et des mensonges. Et les 364 autres.

C'est en effet, comme il le faisait remarquer, la seule journée dans l'année où nous nous demandons si une information est vraie avant de la partager. C'est aussi la seule journée où l'on se targue avec gourmandise d'avoir propagé des Fake News avant que l'on ne réadopte, dans pareille situation et pour les 364 jours un quart restants, la posture contrite de l'enfant pris les mains dans le pot de confiture. Le jour des fous et des mensonges. Telles sont deux des appellations de cette fête du faux à travers le monde. De la vérité aux fake news : conférence. L’apparition récente de techniques basées sur l’utilisation de l’intelligence artificielle pour créer de fausses images ravive les interrogations sur la fiabilité de l’information.

De la vérité aux fake news : conférence

Si le trucage existe depuis l’apparition de la photographie, comment ces images racontent-elles aussi une vérité ? L’apparition récente de techniques basées sur l’utilisation de l’intelligence artificielle pour créer de fausses images ravive les interrogations sur la fiabilité de l’information. Si le trucage existe depuis l’apparition de la photographie, quelles sont désormais les techniques modernes utilisées pour tromper le spectateur ? Comment les images racontent-elles une vérité ? Comment s'opposer aux trucages par la fiction spéculative et ainsi réinventer nos modèles de société ? Fake news et post-vérité : Intervention de Arnaud Mercier. Qui sont les zététiciens, ces chasseurs de fake news sur YouTube ?

Les zététiciens ne sont pas tous des scientifiques, mais tous utilisent la méthode scientifique pour vérifier des affirmations qui sortent de l’ordinaire.

Qui sont les zététiciens, ces chasseurs de fake news sur YouTube ?

Qui sont ces vidéastes qui s’adonnent au démontage des théories les plus farfelues ? “Fake news”. C’est l’expression de l’année 2017, selon le dictionnaire Collins. Elle a marqué les campagnes présidentielles, en France comme aux Etats-Unis. "Fake news", à l'origine d'une expression qui fait débat - Spokus. L’expression « fake news » existe dans la langue anglaise depuis le XIXe siècle.

"Fake news", à l'origine d'une expression qui fait débat - Spokus

Popularisée par les fake news de la présidentielle américaine de 2016, elle a rapidement été détournée par le président Trump. Son usage fait aujourd’hui débat. Plus de 2000 articles du New York Times contenant le mot « fake news » ont été publiés depuis 2016. 6 fois plus qu’entre 1851, date de fondation du journal, et 2015. « Littéralement, « fake news » signifie « fausse information ».

TEMOIGNAGES. "J'ai ma partie complotiste et ma partie factuelle" : ils racontent comment la pandémie de Covid-19 a fait vaciller leurs convictions. Avec la pandémie de Covid-19, les thèses complotistes et conspirationnistes ont, au fil des mois, gagné en crédit dans la population.

TEMOIGNAGES. "J'ai ma partie complotiste et ma partie factuelle" : ils racontent comment la pandémie de Covid-19 a fait vaciller leurs convictions

Pour tenter de comprendre pourquoi, franceinfo a interrogé des personnes dont les idées et convictions ont été transformées par la crise sanitaire, leur faisant perdre confiance dans la parole des scientifiques, des médias et des politiques. "Vous ne trouvez pas ça bizarre ? " Cette phrase revient souvent dans la bouche de Claude, 56 ans, convaincu que le port du masque est inutile pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Il est pourtant masqué lorsque franceinfo le rencontre aux abords d'une gare francilienne. « Regarde, j’ai vu ça sur Facebook ! » : quand nos bavardages nourrissent les fake news.

« T’as vu c’est dingue ! » ; « Regarde il paraît que… » ; « Mdr j’en crois pas mes yeux ! » Que ce soit sur Facebook ou dans un groupe WhatsApp, au téléphone ou au comptoir d’un café, les réactions des individus face aux informations qu’ils reçoivent peuvent être multiples et variées. Podcast : Théorie du complot, fake news… Comment faire pour que les jeunes ne croient plus n’importe quoi sur Internet ? Théorie du complot, légendes urbaines, fausses informations invérifiables, fake news… Comment faire pour que les enfants et les adolescents soient moins crédules, notamment sur Internet ?

Il est possible de mobiliser nos intelligences pour rendre les jeunes plus résistants aux sirènes du complotisme et des fake news (ces "fausses nouvelles")… Mais comment les aider, concrètement, efficacement à démonter les croyances les plus absurdes ? Comment expliquer la séduction et la propagation de ces fake news ? Pourquoi est-il si difficile de changer le point de vue des croyants aux fake news et au conspirationnisme ? Les bibliothécaires de l’université au service de la lutte contre les fake news. La question des fake news est devenue un enjeu crucial pour nos démocraties et donc pour tous les acteurs qui peuvent concourir à créer ou entretenir un esprit de discernement auprès des citoyens. Le succès même du terme nous indique que nous avons tous conscience que prolifèrent les tentatives de manipulation de l’information à des fins de déstabilisation, en profitant de l’écosystème des réseaux socionumériques pour décupler leur force.

Et il ne s’agit pas de manipulations politiques comme il y en a eu tant dans le passé, même le plus lointain. Nous ne sommes pas dans une sourde lutte d’influence où un pays ou un groupe politique, tenteraient d’imposer leur point de vue, leur idéologie, par des voies détournées. Dans ce travail pour tresser un cordon sanitaire entre les informations vraies ou mensongères, les bibliothèques universitaires et de recherche ont un rôle décisif à jouer qu’il nous semble important de valoriser. Fake news et renversement des valeurs démocratiques. Lutte contre les fake news – quels défis pour l’information scientifique, les bibliothèques et les journalistes ? Alors qu’en mars 2018, une proposition de loi relative à la lutte contre les fausses informations était déposée à l’Assemblée nationale et que la Conférence des présidents d’université (CPU) s’emparait également du sujet, la commission Pédagogie de l’ADBU organisait, le 5 juin 2018, la journée d’étude « Lutte contre les fake news – quels défis pour l’information scientifique, les bibliothèques et les journalistes ?

», organisée en partenariat avec The Conversation France, La Croix, le CARISM et France Info. Cette journée avait pour objectif de porter un regard croisé sur la question des infos vue par différents corps de métiers de l’information : bibliothécaires, journalistes et enseignants, tous en prise avec cette question préoccupante. Décryptage des fake-news à la médiathèque de Carquefou - association Fragil. « Fake news » : quel impact dans les territoires ? Loi anti-« fake news » : quel impact dans les territoires et lors des élections locales ? Comment prémunir les jeunes contre les théories du complot ? Conspiracy Watch, L'Observatoire du conspirationnisme.

Mécaniques du complotisme. Le complotisme au temps du corona. Vidéo : atelier compréhension conspirationisme LE BAL / Réalisé par W. Laboury avec les élèves de 2GA du Lycée M. Vionnet (Bondy) Du « moon hoax » aux Illuminati : les raisons du succès des théories du complot.

Fact-checking

Evaluer l'info. Ressources.