background preloader

Attentat/terrorisme

Facebook Twitter

Le ministère de l’Éducation veut déconstruire les théories du complot. Recevez nos newsletters : Le ministère a mis en lignes des ressources pédagogiques à destination des enseignants. Déconstruire les théories conspirationnistes est un impératif selon Loïc Nicolas, chercheur en rhétorique du complot. Depuis le vendredi 13 novembre et les attentats de Paris, plusieurs rumeurs et théories du complot se diffusent largement. Une vidéo sur YouTube remet en cause l’existence de l’attentat du boulevard Voltaire. Un article issu d’un site complotiste remet en cause la volonté de nuire des trois kamikazes du Stade France, et désigne le gouvernement, «complice de Daech», comme responsable des attentats. Le ministère de l’Education nationale, conscient du phénomène, a diffusé mercredi des ressources pédagogiques à destination des enseignants: articles de presse, résumé de colloques sur le sujet, vidéos explicatives.

«Les collégiens et lycéens ne s’informent pas avec les médias traditionnels mais sur les réseaux sociaux, explique-t-on au ministère. C'est quoi le terrorisme ? - Professeur Gamberge. Attentats à Paris : les Unes en France et dans le monde ce dimanche , Diaporamas. Société1 Attentats de Paris : le récit de la... +VIDEOS La France a frappé, dimanche, le fief de l’EI en Syrie. Les attentats de vendredi ont... Politique2 Marc Trevidic : « D’autres attentats... Marc Trevidic, vice-président du GGI de Lille, ex juge d’insrtuction au pôle antiterroriste... Politique3 Attentats de Paris : les nouvelles... L’ancien chef de l’Etat veut mettre un bracelet électronique aux 11.500 personnes fichées... Société4 Attentats : la police lance un appel à... Qui sont les assaillants ? Ph w vendredi 13 novembre. Comprendre la domination de l'Etat islamique en sept minutes. Attentats à Paris : naissance, financement, objectifs... Daech en 5 questions.

"La France a été frappée par un acte de guerre". C'est ce que déclare le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian au "Journal du dimanche". "Daech [acronyme arabe de "l'Etat islamique", NDLR] est une véritable armée terroriste et nous devons la combattre partout sans relâche". Origines, moyens financiers, troupes, objectifs... 5 questions pour comprendre ce qu'est l'Etat islamique. 1Comment est né "l’Etat islamique" ?

Ce mouvement est né en Irak, lorsque, pour combattre l’occupation américaine de 2003, une poignée d’anciens officiers de l’armée de Saddam Hussein et de fondamentalistes irakiens, rejoints par des djihadistes venus d’Afghanistan, prêtent allégeance à Al-Qaida. Dès 2004, ce groupe commence à diffuser des vidéos de décapitations d’otages occidentaux puis d’Irakiens, traîtres supposés.

En 2007- 2008, leur mouvance se réduit alors à une poignée de fanatiques qui se terrent dans le désert irakien. 2Qui sont les combattants étrangers de l'EI ? 3Comment se finance-t-il ? Comprendre et analyser les attentats du 13 novembre à Paris. [1067] - Aborder les attentats terroristes. Compilation des messages des colistiersLe temps de l’écoute « N’y a-t-il pas d’abord à les écouter longuement (et ce, quoi qu’ils disent, même si cela nous choque...) ?

» « Tous nos trésors de sensibilité et de culture aggravent parfois notre sentiment de responsabilité, de culpabilité et d’impuissance juste après le choc : Qu’avons-nous fait ? Qu’aurions-nous dû faire ? Qu’allons-nous dire ? Que pouvons-nous réussir ? Comment retrouver notre place de maître alors que nous ne savons pas quoi dire et que l’impuissance nous submerge ? Dessins de presse profdoc. Aborder evenement collectif violent 383965. Comment vérifier les images des réseaux sociaux ? De plus en plus d’intox circulent sur les réseaux sociaux, que ce soit sur les migrants, la guerre en Syrie. En fait sur à peu près tous les sujets d’actualité. Un type de manipulation y fleurit particulièrement : les détournements de photos et de vidéos.

La mauvaise nouvelle, c’est que les médias n’ont pas les moyens de vérifier toutes ces images sur le terrain. La bonne, c’est qu’il existe aujourd’hui tout un panel d’outils et de techniques qui permettent d’enquêter sur ces hoax. 1- Peut-on être sûr à 100 % ? 2- Analyse technique et enquête 3- Première vérification : la date de l’image 4- Google image 5- Les données Exif 6- La géolocalisation c’est fantastique, mais… 7- L’analyse d’image 8- Google Maps, Earth, et Street View 9- Qui est l’auteur ? 10- Utilisez les réseaux pour vérifier les réseaux 11- Créez votre propre réseau 12- Et l’instinct dans tout ça ?

13- La manip’ ne vient pas toujours d’où on l’attend 14- Quelques personnes à suivre 15- Quelques lectures (en anglais) Google image. L'école face aux attentats. Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves. Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées.

Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent Quelques repères pour agir à l'école primaire Aujourd'hui, le périmètre touché est beaucoup plus important. Distinguer les situations S'appuyer sur le collectif. Attentats Paris 13 novembre 2015. Attentats-Paris. Daech. Le “Spiegel” a rencontré un planificateur d’attentats suicides. Un journaliste d’investigation de l’hebdomadaire allemand a pu interviewer longuement un cadre de l’organisation Etat islamique, détenu dans une prison de Bagdad. Document rare, l’entretien révèle les rouages de la terreur. La lourde grille coulisse lentement après que les agents de sécurité ont appelé le centre de contrôle pour confirmer l’identité des membres de l’équipe du Spiegel ainsi que le rendez-vous, fixé à 10 heures du soir.

Nous cheminons ensuite entre des murs de béton hauts de 4 mètres, gardés par deux Humvee, les mastodontes tout-terrain équipés de mitrailleuses, avant d’arriver devant la porte de la prison proprement dite. Cet établissement pénitentiaire de haute sécurité se trouve à Bagdad, mais nous n’avons pas été autorisés à en dévoiler le nom et l’adresse précise. Abou Abdullah a été maîtrisé si rapidement qu’il n’a pas eu le temps de se donner la mort.

Il faut dire qu’il était sous surveillance bien avant son arrestation, fin juillet 2014. Des mois d’attente. Des monuments du monde entier s’allument en bleu, blanc, rouge. RESSOURCES PEDAGOGIQUES « ATTENTATS – PARIS  – cdi monnet flers « J’ai établi une sitographie (incomplète, bien entendu) à destination de mes collègues professeurs disciplinaires en collège. Cette sitographie est le résultat de ma veille professionnelle via twitter, facebook et la liste de diffusion des professeurs documentalistes. Je ne sais pas si cette liste va être utile à mes collègues. En tout cas, la constituer m’a aidée à me sentir utile en ces heures si noires. Lien : sitographie_attentats_paris Ressources supplémentaires : Arte Junior Journal : numéro spécial attentats (environ 15 minutes)

Syrie : les ennemis de mes ennemis... QUELLE PEDAGOGIE POUR ABORDER LES ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015 A PARIS AVEC DES ELEVES ? Quelle pédagogie pour aborder les attentats du 13 novembre 2015 à Paris avec des élèves ? Synthèse d’un travail réalisé le 14/11/15 par un collectif d’enseignants du primaire à l’université (ICEM34/CRAP-Cahiers Pédagogiques/…), Sylvain Connac Pour l'ICEM34 et PIDAPI, Roseline Ndiaye, Présidente du CRAP-CahiersPédagogiques, Jean-Charles Léon, Emilie Kochert, Jérome Train, Cyril Lascassies,... Eléments de précautions :Ce qui change par rapport aux événements de janvier 2015 : il ne s’agit pas de reprocher des faits aux victimes.

Ecrire, défendre la liberté, se détendre en buvant un coup, manger par gourmandise, regarder un match sportif, écouter un concert.... ne sont pas permis par les extrémistes auteurs de ces attentats.- Clarifier la notion de « guerre » : ne pas parler d’une « guerre en France », mais le mot est utilisé par les politiques et les médias. Proposition de structuration du moment de parole avec les élèves/étudiants : Quelques textes de positionnement éthique. Au lycée : Partir de la parole de l'élève. Jérome Decuq est professeur d’anglais au Lycée Marcel Cachin de Saint Ouen, en Seine-Saint-Denis.

Samedi en début d’après-midi, sans doute comme beaucoup d’enseignants, il s’interrogeait sur ce qu’il allait pouvoir dire aux élèves en les retrouvant en début de semaine. « Je suis prof d’anglais. Je ne suis donc pas le premier concerné. Mais je sais qu’il faudra en parler avec les élèves. Comment je vais m’y prendre ? De toute façon, en janvier, vue ma mine, les conversations avaient souvent commencé par : « How are you feeling today ? J’estime que je ne suis pas là pour imposer mon point de vue, plutôt pour guider et recadrer la conversation. Clairement, cette fois encore, je ne vais pas tenir un discours. On sait encore peu de choses sur les coupables.

Pour moi, ça doit être un moment d’échange. Mais il y avait déjà une grosse ambiance de tristesse. Propos recueillis par Véronique Soulé. Message de Najat Vallaud-Belkacem aux enseignants suite aux attentats du 13 novembre. À la suite des attentats terroristes du 13 novembre, Najat Vallaud-Belkacem a souhaité s'adresser aux personnels de l'éducation qui prendront en charge les élèves en classe, dès lundi 16 novembre. Pour les accompagner dans ces temps d'échanges, des ressources spécifiques sont mises à leur disposition.

La ministre renouvelle son soutien aux enseignants et salue par avance leur professionnalisme et leur mobilisation. Madame, Monsieur, Les attentats terroristes qui ont frappé Paris et la Seine-Saint-Denis ce vendredi 13 novembre ont atteint une nouvelle fois le cœur de notre République et nous ont tous bouleversés. En tant que professionnel de l’éducation, vous serez dès lundi devant vos élèves, des plus jeunes aux plus âgés. Enfin, comme l'a décidé le Président de la République, une minute de silence sera respectée dans l’ensemble des services publics ce lundi 16 novembre. L'École de la République transmet aux élèves une culture commune de la tolérance mutuelle et du respect.