background preloader

Terrorisme

Facebook Twitter

Washington sous-estime le nombre de civils tués par des drones. Australie : quatre arrestations après un meurtre « lié au terrorisme » « Let’s go! » ou le plaidoyer des trois Américains du Thalys contre « la passivité » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Elise Vincent Ces trois mots-là pourraient-ils devenir un mantra ou un hashtag ?

« Let’s go! » ou le plaidoyer des trois Américains du Thalys contre « la passivité »

« Let’s go ! » (« allons-y », en anglais) : c’est sur cette injonction, digne d’un officier sur la ligne de front, que les trois amis américains – deux soldats en permission et un étudiant – se sont rués sur Ayoub El-Khazzani, vendredi 21 août 2015, à bord du Thalys, pour l’empêcher de réaliser son projet meurtrier. Une petite phrase qui a sans doute « changé le destin de beaucoup » de passagers, a remarqué l’ambassadrice en France des États-Unis, Jane Hartley, lors d’un point presse, dimanche 23 août, à sa résidence. Stone Spencer, 23 ans, Alek Skarlatos, 22 ans et Anthony Sandler, 23 ans, n’en mènent pas large devant le parterre de journalistes qui leur fait face. . « Alek m’a tapé l’épaule et m’a dit “let’s go” Il [Ayoub El-Khazzani] semblait prêt à se battre jusqu’au bout. Simple instinct de survie ou réflexe de soldat entraîné au combat ? Thalys : un suspect fiché dans trois pays comme islamiste radical. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Matthieu Suc Placé en garde à vue au commissariat d’Arras vendredi soir, l’auteur présumé de l’attaque du Thalys a refusé pour l’heure de répondre aux questions des enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (SDAT) de la direction centrale de la police judiciaire.

Thalys : un suspect fiché dans trois pays comme islamiste radical

Il s’est seulement borné à donner un nom et un prénom, un âge (26 ans) et une nationalité (marocaine). Un état civil qui était toujours en cours de vérification samedi 22 août dans la matinée, le suspect n’ayant sur lui aucun papier. Si son identité est confirmée, l’individu faisait, selon plusieurs sources policières, l’objet d’une « fiche S » des services de renseignement. Cette fiche S, pour « sûreté de l’Etat », vise notamment les individus ayant des liens avec le terrorisme. Attaque dans le Thalys : la sécurité dans les gares en question. Sans aucun contrôle à quai, le tireur a pu monter à bord du Thalys muni d’un véritable arsenal.

Attaque dans le Thalys : la sécurité dans les gares en question

L’attaque avortée d’un homme armé à bord d’un train reliant Amsterdam à Paris, vendredi 21 août, pose, désormais, la question de la sécurité dans les gares ferroviaires, bien plus difficile à assurer que dans les aéroports. Quelques heures après cette attaque, le gouvernement belge a annoncé le renforcement du contrôle des bagages et l’intensification des patrouilles dans les Thalys et dans les gares. De telles mesures sont en effet décidées par les gouvernements et non par les compagnies ferroviaires. En France, le secrétaire d’Etat chargé des transports, Alain Vidalies, a annoncé sur Europe 1 qu’il comptait renforcer « le contrôle aléatoire des bagages » en France, un dispositif déjà existant, qu’il considère comme « l’une des mesures les plus efficaces ». Interrogé sur le risque de discrimination qui pourrait en découler, notamment en termes de « délit de faciès », M. « Let’s go! » ou le plaidoyer des trois Américains du Thalys contre « la passivité »

Ayoub El-Khazzani, la mue d’un petit délinquant en islamiste radical.

Al Qaïda

Les Frankenstein de la mode. 10 heures, mercredi 24 juin.

Les Frankenstein de la mode

Aux abords du canal Saint-Martin, un élégant Africain gare sa deux chevaux au bout de la ruelle qui borde le 80, quai de Jemmapes. Amah Aviyi franchit la grande porte en bois du Comptoir général en connaisseur. Le Franco-Togolais dirige l’espace mode du très tendance et très africaniste bar du 11e arrondissement. Depuis plus d’un an, le Marché noir porte sa marque de fabrique. Chineur hors pair, l’ancien directeur de casting parcourt les marchés d’Afrique, plus précisément au Togo, là où l’Occident envoie ses fripes sans qu’elles rencontrent un public. « Il y a des vêtements que les Africains ne mettront jamais.

Lire aussi : Les heures chaudes des hipsters de Joburg.

Aqmi

Etat islamique : la droite française divisée face à la stratégie à adopter. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Adrien Morcuende Le 13 janvier 2015, les députés et les sénateurs français votaient à la quasi unanimité la poursuite des frappes aériennes en Irak contre Daech [acronyme arabe de l’Etat islamique, EI], quatre mois après un premier aval parlementaire.

Etat islamique : la droite française divisée face à la stratégie à adopter

Deux jours après les attentats de janvier, l’unité nationale prévalait. Elle s’est évaporée depuis. A droite, les prises de position se sont multipliées ces dernières semaines quant à la stratégie à adopter face à la menace incarnée par l’EI, écornant au passage la position française décidée par le président de la République, François Hollande. Mercredi 22 juillet, l’ancien président du parti Les Républicains (LR) Jean-François Copé et le député (LR) des Alpes-Maritimes Eric Ciotti ont respectivement pris la plume et la parole sur ce sujet. Un groupe djihadiste humilie un chef de l'État islamique à la manière de «Game of Thrones» En Libye, un chef de l'EI capturé par un groupe djihadiste concurrent, a défilé dans les rues «à la manière de Cersei Lannister».

Un groupe djihadiste humilie un chef de l'État islamique à la manière de «Game of Thrones»

Dans une scène d'une brutalité extrême, un groupe djihadiste –qui se bat pour le contrôle de Derna, un port stratégique libyen– a capturé un chef de l'État islamique local, a défilé avec lui dans les rues sous les railleries des «spectateurs» et l'a finalement pendu en place publique. Cette exécution dans la ville de Derna a été décrite au Daily Beast par deux sources, sous couvert d'anonymat, qui sont familières de ce genre de séquences vidéos montrant des humiliations et des pendaisons. Paris estime marquer des points face à AQMI. Dix jours après la mort de deux importants chefs djihadistes dans le nord du Mali, Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) est « durablement affaiblie et a perdu sa liberté de circulation », a estimé le chef d’état-major de l’armée de terre française, le général Jean-Pierre Bosser sur Europe 1.

Paris estime marquer des points face à AQMI

La France a annoncé la semaine dernière la mort d’Amada Ag Hama, dit « Abdelkrim le Touareg » – chef d’une katiba d’AQMI qui a revendiqué l’assassinat des journalistes français de RFI en novembre 2013 – et d’Ibrahim Ag Inawalen, dit « Bana », cadre d’Ansar Dine. Leur mort, survenue lors d’une opération des forces spéciales françaises, a été présentée par le ministère de la défense comme un « coup dur » porté aux « groupes terroristes armés » de la région où quelque trois mille militaires français sont déployés au sein du dispositif antiterroriste Barkhane. Lire aussi : Mali : Paris élimine les chefs de deux groupes armés « Mieux cibler les mouvements ennemis » Un chef d’AQMI tué par les forces françaises au Mali.

Ali Ag Wadossene, l’un des responsables opérationnels d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), a été tué dimanche 5 juillet par les forces spéciales françaises, a annoncé mardi l’état-major des armées.

Un chef d’AQMI tué par les forces françaises au Mali

Deux djihadistes ont été capturés et deux militaires français ont été blessés lors de ces combats, qui se sont déroulés dans la région de Kidal, a ajouté l’état-major. Les deux soldats, dont la vie n’est pas en danger, seront « très prochainement » évacués vers la France. Instigateur de l’enlèvement de Serge Lazarevic. Unité face aux barbares. Editorial du « Monde ».

Unité face aux barbares

Carnage sans frontières. Le terrorisme islamique a de nouveau semé la mort, la douleur et le chaos, vendredi 26 juin, avec une innovation supplémentaire dans l’horreur : des attaques quasi simultanées à travers plusieurs continents. Unité face aux barbares. « La France est le pays le plus visé par le djihadisme » LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Gaïdz Minassian Yves Trotignon est spécialiste de la lutte contre le djihadisme en France et dans le monde.

« La France est le pays le plus visé par le djihadisme »

Ancien agent de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), il est analyste et chargé de l’évaluation de la menace terroriste chez Risk & Co, une société militaire privée française. Pourquoi la France est-elle spécialement visée par les attaques djihadistes alors que d’autres Etats luttent aussi contre l’islamisme radical ? La décapitation, arme de terreur des djihadistes. Hervé Coronara, le patron de l’entreprise ATC Transport, retrouvé mort vendredi 26 juin, est le premier Français décapité lors d’un acte terroriste sur le sol hexagonal. Avant lui, le seul Français à avoir été exécuté ainsi de manière certaine est le guide de montagne Hervé Gourdel, tué en Algérie en septembre 2014.

Le journaliste américain Daniel Pearl est l’un des premiers à avoir été victime, en 2002, de l’utilisation de la décapitation par les organisations djihadistes comme arme de terreur. Les fantômes de la rue des Rosiers. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Elise Vincent Manuel Hezkia est incapable de se rappeler ce qu’il faisait exactement le 9 février. Il se souvient juste d’avoir redécouvert la sonnerie de son téléphone fixe sur lequel personne ne l’appelle jamais d’ordinaire. C’était un lundi soir sans promesse, un mois tout juste après les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes. Une date a priori peu propice pour entendre reparler de cet autre attentat à l’adresse douce-amère, « rue des Rosiers », à Paris, dans lequel a péri son père, André, le 9 août 1982. Les fantômes de la rue des Rosiers.

L’instigateur présumé de l’attentat de la rue des Rosiers interpellé en Jordanie. Interpellé en Jordanie le 1er juin, l’un des trois suspects de l’attentat de la rue des Rosiers, qui avait endeuillé Paris en 1982, a été libéré. Selon des responsables jordaniens, Zouhair Mouhamad Hassan Khalid Al-Abassi, 62 ans, fait cependant l’objet d’une interdiction de quitter le territoire. Surnommé « Amjad Atta », cet homme est suspecté d’être l’instigateur de l’attentat qui avait fait six morts et vingt-deux blessés, le 9 août 1982 dans le restaurant Goldenberg.

Il était sous le coup d’un mandat d’arrêt international délivré à la fin de février par le juge Marc Trévidic. Au total, trois personnes sont visées depuis le début de l’année par un mandat d’arrêt international dans le cadre de l’enquête sur l’attentat. Plus de tente-deux ans après les faits, les trois suspects ont été identifiés après le recueil de nouveaux témoignages dans le cadre de l’information judiciaire qui avait été ouverte à l’époque, aujourd’hui confiée au juge antiterroriste Marc Trévidic. Un lieutenant de Ben Laden condamné à la perpétuité aux Etats-Unis. Khalid Al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden pendant dix ans, a été condamné à la réclusion à perpétuité aux Etats-Unis pour ses liens avec les attentats contre deux ambassades américaines en Afrique en 1998. Ces attentats au Kenya et en Tanzanie avaient fait 224 morts et 5 000 blessés le 7 août 1998.

Il avait été reconnu coupable le 26 février après deux mois de procès. Il était notamment accusé de complot visant à tuer des Américains et complot visant à détruire des propriétés américaines. C'était, selon le procureur de Manhattan, Preet Bharara, « l'un des premiers et plus fidèles lieutenants d'Oussama Ben Laden ».

Texas 2015

Attentat déjoué en Ile-de-France : trois personnes en garde à vue. La Cour pénale internationale renonce à enquêter sur l’Etat islamique. Haji Bakr, le cerveau de l’Etat islamique. On le disait cassant. Poli. Flatteur. Extrêmement attentif. Maître de lui. Hypocrite. Même ceux qui, par un matin de janvier 2014, le tuèrent à Tal Rifaat après un bref échange de coups de feu ne savaient pas qui était vraiment cet homme de haute stature et d’une bonne cinquantaine d’années. Samir Abed al-Mohamed Al-Khlifawi, tel était le vrai nom de cet Irakien dont les traits anguleux étaient un peu adoucis par une barbe blanche. Pourtant, lorsque l’architecte de l’EI mourut,... Un attentat-suicide attribué à l'Etat islamique en Afghanistan. Le « fléau » des cratères de la mer Morte. Les nouveaux chiffres de la radicalisation religieuse.

Tunisie

Fusillades de Copenhague : un tireur présumé de 22 ans né au Danemark. 30 000 personnes rassemblées à Copenhague en hommage aux victimes des fusillades. Fusillade à Copenhague : le récit de l'ambassadeur français, François Zimeray. Coups de feu tirés sur une synagogue de Copenhague. Fusillade du centre culturel : « Je me suis dit qu'une armoire venait de tomber » Fusillades à Copenhague : « Une attaque lâche contre la liberté d'expression » Inna Shevchenko : « Je parlais de la liberté d'expression lorsqu'on a entendu des tirs… » Fusillades à Copenhague : comment la police est remontée au tueur présumé. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Olivier Truc (correspondant régional) La traque de l'auteur présumé de la double fusillade à Copenhague aura duré quelques heures, entre l'attaque du centre culturel, samedi vers 15 h 30 et l'opération de police, qui s'est conclue par la mort du suspect, dimanche 15 février au petit matin.

L'homme, dont l'identité est pour l'heure inconnue, quitte les lieux du premier attentat à bord d'une Polo Volskwagen, qu'il abandonne rapidement près d'une gare, à deux kilomètres du centre culturel où il a abattu un homme et blessé trois policiers. Allemagne : la ville de Braunschweig annule un carnaval en raison d'une menace islamiste. François Hollande à l'ambassade du Danemark pour « affirmer la solidarité de la France » Trois étudiants musulmans assassinés sur un campus en Caroline du Nord. La police américaine a arrêté un homme accusé d'avoir tué mardi 10 février trois étudiants musulmans d'une même famille, dans la ville universitaire de Chapel Hill, en Caroline du Nord. Le tireur, Craig Stephen Hicks, s'est rendu de lui-même à la police après la fusillade, qui s'est déroulée mardi soir à proximité du campus de la célèbre université de Caroline du Nord.

Après les attentats de Copenhague, Nétanyahou appelle les juifs d’Europe à rejoindre Israël. Attentats de Copenhague : condamnations internationales. « Attentat effroyable », « mépris pour la dignité humaine » : le double attentat de Copenhague, dans lequel deux hommes ont été tués, est condamné dans le monde entier. Rassemblement en cours devant l'ambassade du Danemark à Paris. Bernard Cazeneuve à Copenhague : « Nous sommes ensemble dans cette épreuve » A Copenhague, les Danois déposent des fleurs devant la synagogue visée. Ce que l'on sait des deux fusillades de Copenhague. Le Danemark est en état d'alerte. Un peu plus d'un mois après les attentats en région parisienne, deux fusillades ont eu lieu, samedi 14 février, à Copenhague, la capitale danoise. Une chasse à l'homme était en cours, dans la matinée du dimanche 15 février, pour retrouver le ou les auteurs des attaques qui ont fait deux morts et cinq blessés. Fusillades de Copenhague : un tireur présumé de 22 ans né au Danemark.

Fusillades de Copenhague : le temps de l'enquête. Après le choc, l'enquête. Caricatures : dix ans de fièvre planétaire. Qui est Lars Vilks, supposée cible de l'attaque à Copenhague ? Fusillade à Copenhague lors d'un hommage à « Charlie Hebdo » L’islamophobie « s’installe » en France, dit le CCIF.

Boko haram

Attentats contre Charlie Hebdo. Le site nucléaire de l'île Longue a été survolé par des drones. Comportement pro islamiste. Au sein de la rédaction d’Al-Jazira, « Charlie » a fait débat. Djihadisme : l'Etat islamique est-il en train de détrôner Al-Qaida ?

A la porte de Vincennes, Manuel Valls se joint à l'hommage aux victimes. Pourquoi les djihadistes posent-ils le doigt levé.

Chabab

Affaire Gourdel. La France appelle à la mobilisation contre la poussée djihadiste en Libye. De nouveaux éléments sur l'identité de l'agresseur de Joué-lès-Tours. Pourquoi les djihadistes posent-ils le doigt levé. Paroles d'anciens de Guantanamo. Quatre détenus de Guantanamo renvoyés en Afghanistan. En novembre, le djihad a causé plus de 5 000 morts dans le monde. L'EI aurait exécuté 150 femmes qui avaient refusé de se marier avec des djihadistes. « Plus de 80 % des victimes du djihadisme sont des musulmans » Les montagnes de Kabylie, refuge de nombreux djihadistes. A la Meinau, sur les traces des jeunes Strasbourgeois happés par la guerre en Syrie.

Mourad Fares, un « sergent recruteur » du djihad au parcours incertain. La coalition internationale envoie un « message clair » aux djihadistes. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Les Etats-Unis offrent 18 millions de dollars pour arrêter quatre terroristes. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une.

Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le djihad s'apprend tout seul sur Internet. Un nombre croissant de jeunes Européens partent se battre en Syrie. Après la libération des quatre otages, l'émotion du retour. F_PAb: C'est pourtant si simple... Le réseau des ambassades françaises est de plus en plus exposé aux risques d'attaques. Les forces américaines capturent un leader d'Al-Qaida en Libye. Westgate : le gouvernement kényan accusé de "désinvolture" Une vidéo livre de nouveaux détails sur l'attaque du Westgate au Kenya. Khorasan, l'autre cible djihadiste de Washington. Le Front Al-Nosra menace de représailles les membres de la coalition en Syrie. Khorasan, l'autre cible des raids américains en Syrie.