Histoire-Archéologie

Facebook Twitter

Côté sciences : 4 mystères irrésolus de la cryptologie. La cryptologie, étymologiquement la science du secret est par définition mystérieuse.

Côté sciences : 4 mystères irrésolus de la cryptologie

Certains messages chiffrés sont restés dans l’histoire comme des mystères apparemment insolubles. Autrefois un art, en Egypte 2000 ans avant JC ou à Rome avec Jules César et son chiffre éponyme. Maintenant une véritable science, combinant algèbre, arithmétique modulaire et autres, elle s’est considérablement développée depuis l’avènement de l’informatique et des réseaux. Les secrets peuvent être vus selon deux points de vue; le point de vue de ceux qui veulent les garder et s’échanger des données en toute sécurité c’est la cryptographie… et celui de ceux qui veulent attaquer ces secrets c’est à dire récupérer les informations sans y avoir été invité, c’est la cryptanalyse. GISORS ET L’ENIGME DES TEMPLIERS : Le Blog De L'Etrange. Hommage à Georges Ageon En 1962, la publication par Gérard de Sède aux éditions René Julliard du livre « les Templiers sont parmi nous » (réédité chez Plon en 1976 et chez J'ai Lu en 1978) attira l'attention du grand public sur cette petite ville du Vexin à la porte de la Normandie : Gisors. 40 se sont écoulés depuis « les révélations » de Gérars de Sède et Gisors garde tout son mystère… La forteresse de Gisors : Le château de Gisors est l'une des forteresses les plus connues de l'architecture militaire du XIIe siècle.

GISORS ET L’ENIGME DES TEMPLIERS : Le Blog De L'Etrange

Déjà avant cette date, Gisors (Gisus-Ritum, qui signifierait homme du gué-sur-l'Epte) était un camp retranché dépendant du château de Neaufles-Saint-Martin dans la vallée de l'Epte (ne pas confondre avec Neauphe-le-Château, près de Thoiry). Le trésor de Bugarach. Du Mont de Bugarach, où quelques-uns attendent la fin annoncée d’un monde en décembre 2012, au village de Rennes le Château où un Abbé en soutane fait d’étranges découvertes, en passant par le Da Vinci Code, sur un territoire peuplé de Cagots, de Templiers et de Cathares, l’histoire ne cesse de se télescoper.

Le trésor de Bugarach

On se souvient de « l’Arche de l’alliance » et du trésor de Jérusalem emportés par les Romains lors du saccage de la ville en 70 après JC, trésor repris par Alaric 1er, roi des Wisigoths en 410 lors de sa victoire sur l’empereur Titus, emportant le trésor jusqu’à Carcassonne, ville dans laquelle il était installé, même si certains contestent encore ce fait. lien Il reste des traces de ce qu’on a appelé « le sac de Rome » puisque la scène des romains emportant, entre autres, le chandelier à 7 branches, est gravée dans la pierre de l’arc de triomphe de Titus à Rome. photo.

Bugarach. Légendes au sujet des Templiers. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Légendes au sujet des Templiers

Cet article traite des légendes et des théories qui se sont développées après la disparition de l'Ordre du Temple. Pour plus de détails sur l'aspect strictement historique voir l'article Ordre du Temple La fin de l'Ordre du Temple (1307-1314) a généré de nombreuses légendes au sujet des Templiers. Graal. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Graal

Le roi Arthur, les chevaliers de la Table ronde et le Graal. Origine et évolution de la figure du Graal[modifier | modifier le code] L'objet légendaire du Graal apparaît pour la première fois à la fin du XIIe siècle (au Moyen Âge) dans le roman Perceval ou le Conte du Graal (chapitres 8, 15 et 19), de Chrétien de Troyes, comme avatar du chaudron d'immortalité du Dagda – talisman de la mythologie celtique. Ce Graal qui produit une nourriture miraculeuse qui se renouvelle chaque jour[1] se présente comme un souvenir des vases et récipients d'abondance au contenu inépuisable, fournisseurs de mets et de boisson, dont la mythologie celtique et les légendes d'autres cultures indo-européennes font souvent mention (le motif de la corne d'abondance par exemple, dans la mythologie grecque). Sa conservation chez le roi et son exhibition dans la fête assurent à la société la reconduction des richesses d'année en année[2]. Suaire de Turin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Suaire de Turin

Pour les articles homonymes, voir Suaire. Négatif du visage du linceul de Turin, 1898. Bérenger Saunière. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bérenger Saunière

Pour les articles homonymes, voir Saunier. L'abbé Saunière. Rennes-Le-Château ou l'histoire d'un grand Secret. Carte d'Oronce Fine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carte d'Oronce Fine

Oronce Fine, Mappemonde en forme de cœur montrant la Terre australe La mappemonde d’Oronce Fine est une représentation cartographique de la sphère terrestre réalisée selon une projection cordiforme (en forme de cœur) en 1536[1]. Outre cette projection insolite, elle présente aussi l'originalité de représenter avec une apparence de grande précision les terres australes. La conception de terres australes apparaît avec la naissance de la représentation de l'œkoumène dans l'Antiquité grecque et s'est transmise tout au long du Moyen Âge[2]. Les voyages d'explorations ont relancé à la Renaissance l'intérêt pour ces spéculations géographiques, ainsi en 1529 Franciscus Monachus faisait figurer des terres australes dans sa représentation du monde[3].

Outils de lilliputiens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Outils de lilliputiens

Les « outils de lilliputiens » est le surnom donné à de mini-outils de silex taillé découverts par centaines à la fin du XIXe siècle dans la lande des Pennines, à l'est du Lancashire. Perçoirs, racloirs et autres couteaux en forme de croissants furent extraits de la tourbe. Anomalie d'Ararat. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Anomalie d'Ararat

L'anomalie d'Ararat (ou Ararat anomaly en anglais) est un objet non identifié apparaissant sur quelques photographies des étendues enneigées du sommet du mont Ararat, en Turquie. Quelques littéralistes bibliques avancent qu'il pourrait s'agir des restes de l'arche de Noé, échouée sur ce mont selon la Bible. Localisation[modifier | modifier le code] Pierres d'Ica. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Humains et dinosaures. Greffe de cœur. Historique[modifier | modifier le code] Carte du Vinland. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La mappemonde avec à l'ouest la carte du Vinland. Description[modifier | modifier le code] La carte, conservée à la Bibliothèque Beinecke[1] de Yale, daterait du XVe siècle et serait la copie d'un original du XIIIe siècle.

Pierre runique de Kensington. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les savants et historiens considèrent majoritairement[1] que c'est un canular, mais la question est toujours débattue. Origine[modifier | modifier le code] Olof Öhman, un fermier d'origine américano-suédoise, déclare en 1898 avoir trouvé la pierre alors qu'il débarrassait sa terre d'arbres et de troncs afin de pouvoir la labourer. Elle a été trouvée sur un monticule ou un côté de colline, couchée face contre terre et enchevêtrée dans les racines d'un arbre supposé être âgé d'au moins une dizaine d'années. Aux dires de plusieurs témoins, quelques-unes de ces racines étaient aplaties et épousaient la forme de la pierre.

Carte de Piri Reis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La carte de Piri Reis. La carte de Piri Reis restaurée. La carte de Piri Reis est une carte ancienne, découverte en 1929 lors de la restauration du Palais de Topkapı à Istanbul. Figurines d’Acambaro. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les figurines d’Acambaro ont été découvertes dès 1944 au Mexique par l'allemand Waldemar Julsrud, puis par des paysans du cru rémunérés pour leurs trouvailles. Elles représentent, entre autres, des chameaux et des animaux inconnus de formes variées mixant le connu et l'imagination (voir cryptozoologie). Machine d'Anticythère.

Pierre de Dashka. Manuscrit de Voynich. Sphères mégalithiques du Costa Rica. Contacts trans-océaniques précolombiens. Pile électrique de Bagdad. Monument de Yonaguni. Rocher de Dighton. Tête de Tecaxic-Calixtlahuaca. Pilier de fer de Delhi. Les machines anatomiques de Raimondo Di Sangro.

Cairn de Gavrinis. Géoglyphes de Nazca. Théorie des anciens astronautes.