background preloader

Archéologie

Facebook Twitter

Les Carnets du patrimoine. Cairn de Gavrinis. En 1984, les archéologues ont dégagé la face cachée des dalles. Plusieurs gravures sont alors apparues. Certaines de ces pierres semblent provenir de monuments plus anciens qui auraient été réutilisées. En effet les gravures trouvées sont d'un style figuratif complètement différent de celui qu'on trouve à l'intérieur du dolmen. Le cas le plus spectaculaire est celui de la dalle recouvrant la chambre dont la face cachée était ornée d'un bovidé, des cornes d'un autre animal et d'un motif qu'on retrouve dans d'autre monuments de la région. Elle se raccorde à deux autres pierres dont l'une forme une partie de la couverture de la Table des Marchands et l'autre la couverture du caveau d'Er Vinglé, à Locmariaquer, distants d'environ 4 kilomètres du site, à vol d'oiseau.

Charles-Tanguy Leroux, archéologue, a montré par l'étude des cassures et des décors que ces morceaux formaient un menhir de 14 mètres de haut qui était sans doute élevé non loin du grand menhir brisé de Locmariaquer. Fouilles Cairn de Gavrinis. Cairn de Gavrinis. Gavrinis. Decorated slabs from the Gavrinis passage (replica in Bougon Museum). Gavrinis (Breton: Gavriniz) is a small island, situated in the Gulf of Morbihan in Brittany, France. It contains the Gavrinis tomb, a megalithic monument notable for its abundance of megalithic art in the European Neolithic. Administratively, it is part of the commune of Larmor-Baden.

Geography[edit] The island of Gavrinis Reachable by boat from the town of Larmor-Baden, the island of Gavrinis is uninhabited. Located near the opening of Morbihan Gulf to the Atlantic Ocean, the island is basically a granite rock outcrop of 750 x 400m dimensions. Name[edit] The name Gavrinis is popularly believed to be derived from the Breton words gavr (goat) and enez (island), thus suggesting a meaning as "goat island". The Gavrinis passage tomb[edit] Importance[edit] A decorated slab within the passage; note the anthropomorphic "shield" motif on top. History of research[edit] The entrance to the Gavrinis passage grave Date[edit] Replica[edit] Le coffre mégalithique de la Guette - Encyclopédie de Brocéliande. La découverte du coffre en 1982 Le coffre mégalithique 1 se trouve à proximité du village de « la Guette » en Paimpont, dans la parcelle cadastrale 95 Z dite du « Puits des Grands Rochers » qui surplombe le fond du Val sans Retour.

Il a été découvert par Michel Cabaret, alors étudiant en Maitrise des Sciences et Techniques à la Station Biologique de Paimpont (Université de Rennes 1) : En mai 1982, lors d’une prospection, j’ai découvert un petit ensemble mégalithique situé dans un taillis de chêne sessile, à proximité de la Guette. CABARET, Michel, Le Val sans retour : Étude et propositions de gestion des ressources humaines, Mémoire de Maîtrise MST AMVR, Université de Rennes 1, 1982. [page 47] Un dégagement superficiel est ensuite réalisé par l’équipe de fouilles de Jacques Briard, Guy Larcher et Michel Cabaret en juillet 1982, afin d’établir un plan au sol et d’en dresser les élévations. Les fouilles de Jacques Briard en 1983 Le coffre a vraisemblablement été fouillé autrefois. . [...] Une magnifique demeure du 1e siècle découverte dans le sud de la France.

Dans le Gers, des scientifiques de l’Inrap ont découvert les restes d'une demeure datant de la seconde moitié du 1er siècle, ornée de superbes mosaïques. C’est une belle trouvaille qu’a mis au jour Pascal Lotti et son équipe d’archéologues de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). A Auch, une commune située dans le Gers, ils ont découvert les vestiges d'une vaste demeure aristocratique gallo-romaine du 3e siècle de notre ère, comprenant plusieurs mosaïques.

Dans cette «domus» longue de 28 mètres et large de 10 mètres, se trouvaient trois pièces chauffées par le sol, ornées de superbes mosaïques polychromes. «Deux d’entre elles présentent des motifs géométriques, composés d’octogones et de carrés pour l’une, de ‘cocardes’ pour l’autre. Plus vaste, la troisième est un tapis de figures géométriques et florales complexes. Ce nouveau chantier est très important car il a permis d’en savoir plus sur l’histoire d’Auch. Toute reproduction interdite. La tapisserie de Bayeux : texte latin & traduction.

Joook: L'Uunartoq Viking : comment naviguer la nuit si vous êtes un barbare sans GPS. Naviguer sur l'océan hors des zones côtières était, dans l'ancien temps, aussi risqué que de chercher à quatre pattes dans le désert du Sahara, la dune sur laquelle vous aviez laissé votre serviette de plage trois ans auparavant. Les fichus rafiots du premier Moyen-âge n'avaient en effet aucun système GPS embarqué, pas plus qu'ils n'avaient de compas magnétique ou de groupe électrogène pour recharger leurs portables. Si vous vouliez aller, par exemple, de la côte du Portugal jusqu'en Angleterre en passant par l'océan, vous auriez tout aussi bien pu vous retrouver au Canada après quelques semaines de navigation, puisqu'au milieu des océans, toutes les vagues se ressemblent fichtrement, et il n'y a guère que de ça à tous les horizons. Pourtant, un peuple a su conquérir l'Atlantique sans y perdre la boussole, naviguant de la Norvège au Groenland, en passant parfois par l'Islande, le tout en un minimum de temps et en ligne droite.

Et pas qu'une fois. Au Pakistan, une mystérieuse civilisation antique peine à sortir de l'ombre. Une ville plurimillénaire dotée d'égouts, de chasses d'eau et de bains publics: des archéologues s'efforcent de faire connaître Mohenjo Daro, l'une des plus anciennes cités au monde, afin de mieux protéger ce site exceptionnel dans le sud du Pakistan. Anthropologues comme archéologues estiment que la cité pourrait détenir la clé des mystères de la civilisation de l'Indus, apparue environ 3.000 ans avant l'ère chrétienne dans ce qui est aujourd'hui l'Inde et le Pakistan, avant de disparaître inexplicablement. Mais ils avertissent que si rien n'est fait pour protéger les ruines déjà abîmées par le temps et la négligence humaine, cette ville risque de tomber dans l'oubli sans jamais prendre la place qu'elle mérite dans l'Histoire.

M. Jansen mène un mouvement cherchant à promouvoir ce lieu à l'international tout en protégeant ce qu'il en reste, face aux différentes menaces. Il y a aussi les dégâts du temps et des éléments. . - Négligence humaine - Mais le pire reste la négligence humaine. Homo naledi : sa surprenante jeunesse est confirmée. Homo naledi est peut-être la plus ancienne espèce du genre Homo capable d'enterrer ses morts. Aujourd'hui, c'est officiel : il était bien présent en Afrique du Sud il y a entre 236.000 et 335.000 ans. Ses représentants pourraient donc avoir côtoyé l'Homme moderne, qui serait apparu il y a 200.000 ans. Ce qu'il faut retenir L’âge des fossiles retrouvés vient d'être précisé : entre 236.000 et 335.000 ans, et pas quelques millions d’années comme on pouvait le penser.Homo naledi est une nouvelle espèce d’hominine présentant des caractéristiques primitives et modernes.

Il y a presque deux semaines, Futura relayait la nouvelle : le paléontologue Lee Berger avait annoncé dans une interview accordée à National Geographic que les restes fossilisés de Homo naledi avaient finalement pu être datés. Ses caractéristiques anatomiques sont en effet un étrange mélange : Un cerveau minuscule, de la taille d'une orange.Haut d'environ 1,5 mètre, il pesait environ 45 kilogrammes.

Comment dater Homo naledi ? Le coût génétique de la domestication animale. Le cheval ne s’est pas domestiqué comme on le pensait - La Libre. PlanèteUne équipe de chercheurs a analysé le patrimoine génétique de chevaux morts il y a 2 300 ans. Leurs découvertes lèvent des mystères sur la domestication et nous renseignent sur les hommes qui les élevaient. Atravers le cheval, on voit l’homme. Sans cet animal, l’histoire de l’humanité n’aurait pas été la même, estime Ludovic Orlando, directeur de recherche du CNRS et professeur au Muséum d’histoire naturelle du Danemark.

Le cheval, c’est l’animal domestique qui a le plus influencé l’homme, il représente à la fois l’agriculture, le transport et l’aspect militaire qui était très important il y a encore peu de temps. Des chevaux inhumés aux côtés d’un homme Ludovic Orlando a analysé le génome de 13 chevaux vieux de 2 300 à 2 700 ans, provenant des tombes royales scythes d’Arzhan aux confins du Kazakhstan et une jument âgée de 4 100 ans.

Tiahuanaco. Machu picchu. Civilisation Inca. En Images. Dinosoria. Enigmes < Enigmes archéologiques < Machu Picchu. Tiahuanaco À l’arrivée des conquistadors espagnols au 16e siècle, l’Empire Inca s’étendait le long de la côte pacifique et de la cordillère andine, de la frontière nord de l’actuel Équateur jusque dans le Chili central, englobant l’ensemble du Pérou et la quasi-totalité de la Bolivie. Les différentes parties de ce vaste empire étaient reliées entre elles par un réseau de routes. Les forces espagnoles surent d’ailleurs tirer profit de ces routes pour avancer jusqu’au cœur de l’Empire inca.

Extermination et destructions ont malheureusement fait perdre à jamais à l’humanité une grande partie des richesses de cette civilisation. Les sites archéologiques qui sont parvenus jusqu’à nous restent pour la plupart des énigmes. Machu Picchu : la cité perdue des Incas Machu Picchu, en Bolivie, n’a jamais été découvert par les conquistadors et les missionnaires espagnols. Vue d'ensemble de Machu Picchu. "Secteur agricole" situé en dehors de la cité. Les plus beaux sites du patrimoine mondial. Göbekli Tepe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Göbekli Tepe (Պորտասար Bordasar/Portasar en arménien, Girî bi navkê mendixka en kurde) est un site archéologique occupé de la fin du Mésolithique (voir Khiamien) au début du Néolithique (plus précisément le Néolithique précéramique A).

Il est situé au sud-est de l’Anatolie, région de l’actuelle Turquie située près de la frontière avec la Syrie. Au sud-ouest se trouve la ville de Şanlıurfa. Le toponyme turc Göbekli tepe signifie « Colline au nombril », en référence à sa forme. Le site cumule plusieurs caractéristiques inédites à son époque et faisant l’objet de diverses interprétations : Le substrat est une butte artificielle haute de 15 mètres et ayant un diamètre de 300 mètres ; elle est située à une vingtaine de kilomètres au nord-est de la ville turque de Şanlıurfa (ou Urfa), l'ancienne Édesse (ou Orhay ou Erekh)[1].

Cette butte est située sur le point culminant d’une colline allongée. Fouilles[modifier | modifier le code] ↑ J. De fabuleuses mosaïques romaines découvertes à Uzès.