background preloader

Technologie et archéologie

Facebook Twitter

Poule.

Scna pyramid

Synchrotron. La muographie en détails. Muon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Muon

Tout comme pour le cas des électrons, il existe un neutrino muonique qui est associé au muon. Les neutrinos muoniques sont notés par νμ. Les muons positifs peuvent former une particule appelée le muonium, ou μ+e–. À cause de la différence de masse entre le muon et l'électron, le muonium ressemble plus à un atome d'hydrogène que le positronium. Classification[modifier | modifier le code] Le muon trouve sa place dans le tableau récapitulatif suivant. Histoire[modifier | modifier le code] Les muons furent découverts par Carl David Anderson et son assistant Seth Neddermeyer, au Caltech, en 1936, alors qu'ils travaillaient sur les rayons cosmiques. C'est pour cela qu'Anderson nomma d'abord cette particule mesotron, dont le préfixe meso- venant du grec signifie "intermédiaire". Notes et références[modifier | modifier le code] Article connexe[modifier | modifier le code] Clicmuon. 301 12032009102128. Nuit des musées 2013 : sous le Louvre, la nuit, le C2RMF.

Pour la Nuit des Musées, le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF) ouvrait de façon exceptionnelle ses portes.

Nuit des musées 2013 : sous le Louvre, la nuit, le C2RMF.

Quatre mille cinq cent mètres carrés de laboratoire sous les parterres du Louvre où sont analysés, étudiés et restaurés les objets des collections françaises. Un endroit fascinant où se concentrent un personnel scientifique hautement qualifié et un outillage technologique de pointe, au service des œuvres. Si vous avez raté le rendez-vous, je vous emmène en séance de rattrapage, photographies à l’appui.

Un mystérieux portrait découvert sous un tableau de Picasso. Le tableau La chambre bleue de Pablo Picasso a dévoilé un secret qu’il gardait depuis plusieurs dizaines d’années.

Un mystérieux portrait découvert sous un tableau de Picasso

Au-dessous du tableau, c’est une autre toile dissimulée que les restaurateurs d’art ont découverte. Peinte en 1901 des mains de l’artiste espagnol Pablo Picasso, La chambre bleue porte un mystérieux secret depuis sa création. Ce sont des conservateurs d’art de la Phillips Collection, située à Washington aux États-Unis, qui ont percé le mystère de cette œuvre majeure de la période bleue de Picasso. En utilisant les dernières techniques d’imagerie infrarouge, ils ont découvert le portrait d’un homme caché sous la toile que tout le monde connait. Un homme que personne n’a encore identifié. Mais ce n’est qu’en 1990 que les restaurateurs de la National Gallery of Art à Washington ont décelé une scène floue derrière la peinture de La chambre bleue grâce à une image obtenue par rayons X.

Laboratoire d’Archéologie Moléculaire et Structurale (LAMS) - Appareil de diffraction des rayons X associé à la fluorescence X. Responsable : Hélène ROUSSELIERE Dans le cadre du contrat européen CHARISMA et du programme MOLAB, le LAMS a effectué de nombreuses campagnes de mesure à l’étranger grâce à un appareil portable de diffraction et fluorescence des rayons X.

Laboratoire d’Archéologie Moléculaire et Structurale (LAMS) - Appareil de diffraction des rayons X associé à la fluorescence X

Nous avons ainsi accès à des informations sur la composition élémentaire (XRF) et les phases cristallines (XRD), directement sur les œuvres. Laboratoire d’Archéologie Moléculaire et Structurale (LAMS) Rech archeologie fr. L'ESRF en bref. L'ESRF, le synchrotron européen, est la source de rayons X de troisième génération la plus intense au monde.

l'ESRF en bref

Centre d'excellence pour la recherche fondamentale, ouvert à la recherche appliquée et industrielle, l'ESRF offre des outils inégalés pour l'exploration des matériaux et de la matière vivante. Situé à Grenoble, en France, l'ESRF doit son succès à sa gouvernance internationale, au soutien de ses 21 pays partenaires, 13 membres et 8 pays associés. L’ESRF - European Synchrotron Radiation Facility – est la plus intense des sources de rayonnement synchrotron, avec des rayons X 100 milliards de fois plus brillants que les rayons X utilisés à l’hôpital. AGLAE. AGLAE, Accélérateur Grand Louvre d'Analyses Elémentaires, est un système d'analyse basé sur un accélérateur électrostatique de type tandem, modèle Pelletron de tension maximale 2MV.

AGLAE

Il a été construit par la société américaine National Electrostatics Corporation. Le terminal fournit une tension maximale de 2 millions de Volts. AGLAE est équipé de deux sources : une source Duoplamatron pouvant produire des ions hydrogène (protons) et une source Alphatross pouvant produire des ions Helium (alphas). Des techniques de pointe pour analyser les œuvres d’art - La Croix. Il fut un temps, pas si lointain, où pour analyser la palette d’un peintre, on prélevait un échantillon de matière, de préférence sur le bord des tableaux souvent masqué par le cadre.

Des techniques de pointe pour analyser les œuvres d’art - La Croix

L’ennui est que cette technique ne donnait qu’une vue parcellaire des pigments et liants utilisés, souvent différents au centre et à la marge. «Depuis quelques années, des méthodes d’analyses non ­invasives, sans prélèvement, se développent avec d’excellents résultats», souligne ­Isabelle Pallot-Frossard, directrice du Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF). Fleuron de ce laboratoire, l’accélérateur de particules Aglaé, inauguré en 1995, permet ainsi d’analyser la composition chimique détaillée d’un objet, grâce à un bombardement d’ions au 10e de la vitesse de la lumière. Cet équipement, le seul au monde à être dédié exclusivement à l’analyse d’œuvres d’art, a déjà livré de nombreux résultats. D’autres procédés d’imagerie non ­invasives se développent. Quentin lemasson/C2RMF. Les Découvertes Archéologiques. La numérisation laser : une technique « sœur »

Animation d’un modèle 3D de la Cave des Papes Acquis avec le laser du MATIS (GS200 de Mensi).

La numérisation laser : une technique « sœur »

Ce nuage correspond à l’assemblage de 13 stations laser recalées entre elles par topométrie. Sarah Parcak: Archéologie aérienne. Manuel d'archéologie aérienne - Jacques Dassié.