background preloader

Graal

Graal
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le roi Arthur, les chevaliers de la Table ronde et le Graal. Origine et évolution de la figure du Graal[modifier | modifier le code] L'objet légendaire du Graal apparaît pour la première fois à la fin du XIIe siècle (au Moyen Âge) dans le roman Perceval ou le Conte du Graal (chapitres 8, 15 et 19), de Chrétien de Troyes, comme avatar du chaudron d'immortalité du Dagda – talisman de la mythologie celtique. Ce Graal qui produit une nourriture miraculeuse qui se renouvelle chaque jour[1] se présente comme un souvenir des vases et récipients d'abondance au contenu inépuisable, fournisseurs de mets et de boisson, dont la mythologie celtique et les légendes d'autres cultures indo-européennes font souvent mention (le motif de la corne d'abondance par exemple, dans la mythologie grecque). Sa conservation chez le roi et son exhibition dans la fête assurent à la société la reconduction des richesses d'année en année[2]. puis chez un ermite :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Graal

Related:  KaamelottEsotérique

Roi Arthur Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le roi Arthur ou Arthur Pendragon est, d'après les romances médiévales, un seigneur breton qui aurait organisé la défense des peuples Celtes des îles Britanniques et de Bretagne armoricaine face aux envahisseurs germaniques à la fin du Ve siècle ou au début du VIe siècle. La légende d'Arthur est principalement inspirée par le folklore[1] et l'invention littéraire, et son existence historique n'est pas attestée. Les sources historiques d'Arthur sont recueillies sur de rares textes contradictoires, essentiellement des poèmes et contes en langue galloise, des annales et chroniques décrivant la romanisation et la christianisation de la Grande-Bretagne comme les Annales Cambriae et l’Historia Brittonum et la vie des premiers saints de l'île bretonne, comme Gildas le Sage. Le nom d'Arthur apparaît également dans d'anciens poèmes tel que le Y Gododdin. Origine du nom

Les Templiers, histoire ou légende ? - DaVinci-Codex.com - La vérité dévoilée Des Templiers au Prieuré de Sion ? > Ce que dit l’histoire > Les Templiers, histoire ou légende ? Ce que dit l’histoire Les Templiers étaient des moines soldats qui protégeaient les pélerins à Jérusalem, et qui s’engagèrent ensuite dans les croisades. Après les croisades, la richesse et le pouvoir de l’Ordre des Templiers ont fini par inquiéter le roi Philippe le Bel qui les a faits exterminer.

Henri Lobineau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Dossiers secrets d'Henri Lobineau (aussi appelés le Dossier Lobineau ou les Dossiers secrets) sont une série de documents dactylographiés, élaborés par le français Pierre Plantard et son ami Philippe de Chérisey puis déposés entre 1964 et 1967 à la Bibliothèque nationale de France sous la forme d’un don anonyme. Ces documents seraient des "preuves inventées par les auteurs dans le but de mettre en place une monarchie française dirigée par un descendant des rois Mérovingiens." Ils sont enregistrés sous la cote 4° LM1 249[1] et sont datés de 1975 dans le fichier central. Présentation[modifier | modifier le code] Ce ne sont nullement des parchemins mais des documents contemporains, aujourd'hui microfilmés et accessibles aux chercheurs.

mythe ou réalité?: L'idéal chevaleresque Après avoir survolé l'histoire de la chevalerie, nous allons maintenant tenter de définir l'idéal chevaleresque du XIIe siècle en nous basant sur les œuvres de Chrétien de Troyes. Motet du codex de Montpellier, bel exemple de fin'amor Pourquoi Chrétien de Troyes? Si nous avons choisi ses romans comme socle pour notre étude, ce n'est pas un hasard. Prieuré de Sion - Wikipedia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Prieuré de Sion est le nom donné à plusieurs groupes, à la fois réels et fictifs, notamment à une organisation fondée en France en 1956 par Pierre Plantard. Dans une série de documents tapés à la machine à écrire et déposés à la Bibliothèque nationale au milieu des années 1960, intitulés Dossiers secrets d'Henri Lobineau, Pierre Plantard présente le Prieuré comme une confrérie remontant à 1099, liée à l'ordre du Temple en France.

Légende arthurienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La légende arthurienne (ou cycle arthurien) est un ensemble de textes écrits au Moyen Âge autour du roi Arthur, de son entourage et de la quête du Graal. Elle est un thème fort de la matière de Bretagne. Les Templiers ont-ils découvert l'Amérique ? Les Templiers ont-ils découvert l'Amérique ? Les Templiers ont-ils découvert l’Amérique ? Cette question peut paraitre saugrenue pour le plus grand nombre et pourtant quelques chercheurs ont tenté de suivre cette piste avec acharnement. Bérenger Saunière Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Saunier. L'abbé Saunière. François Bérenger Saunière, aussi appelé l'abbé Saunière, est un prêtre catholique français, né le à Montazels et mort le à Rennes-le-Château. Il est principalement connu pour avoir acquis une fortune dont le montant et l'origine exacts sont inconnus mais qui est étroitement associée à l'imaginaire entourant le village de Rennes-le-Château.

Amour courtois Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Courtois. L’amour courtois (aussi appelé fin'amor ou fol'amor) est la façon réglementée de tenter de séduire une femme de qualité sans l'offenser et surtout sans avoir de rapport avec elle, dont on retrouve des traces au Moyen Âge dans la poésie et la littérature[1]. Origines[modifier | modifier le code] Le trésor de Payns Parmi les derniers vestiges de la commanderie de Payns encore visibles aujourd’hui, il faut parler du trésor monétaire que Bernard Delacourt eut la chance extraordinaire de découvrir fortuitement peu de temps après le rebouchage des tranchées du sondage archéologique de 1998. Il s’agit d’un ensemble de 708 pièces, des deniers d’argent médiévaux français du XIIe siècle et du début du XIIIe siècle frappés sous les rois Louis VI le Gros (1108-1137), Louis VII (1137-1180) et Philippe-Auguste (1180-1223). Certains deniers sont des monnaies royales, les autres des monnaies féodales provenant de l’ensemble du territoire français. Il s’agit peut être d’un trésor enfoui par un marchand revenant des foires de Champagne ou par un voyageur étant passé par le nord et l’ouest du royaume de France, comme l’attestent les différentes frappes.

Related: