background preloader

Roman

Facebook Twitter

Parcours de lecture dans "Terre des hommes" d'Antoine de Saint-Exupéry. La séquence propose un parcours de lecture dans Terre des hommes d’Antoine de Saint-Exupéry.

Parcours de lecture dans "Terre des hommes" d'Antoine de Saint-Exupéry

Dans ce livre paru en 1939, Saint-Exupéry relate ses expériences de pilote et porte un regard sur les hommes et leur façon de vivre, d’occuper le monde mais aussi de tisser des liens entre eux. Il s’agit en fait d’un apologue : des souvenirs sont évoqués sous forme d’un récit; ils entrainent une réflexion sur la valeur de l’expérience dont l’auteur cherche à expliciter le sens. Ils sont porteurs d’une véritable philosophie de vie. Cette œuvre s’inscrit donc particulièrement bien dans l’objet d’étude « Au XXème siècle, l’homme et son rapport au monde à travers la littérature et les autres arts ». La problématique fondant cette séquence - « Qu’est-ce qui permet de devenir vraiment un homme? Littérature-et-Commentaires: Terre des hommes, 1939, Antoine de Saint-Exupéry commentaire Partie IV, chapitre 1, L'avion et la planète. Commentaire composé Terre des hommes, 1939 Antoine de Saint-Exupéry Partie IV, chapitre 1Voir le texte intégral ICI Tout savoir sur l'histoire de la Poste ICI (page 15 pour début aviation postale) Terre des hommes est un recueil d’essais autobiographiques de Antoine de Saint-Exupéry paru en 1939.

Littérature-et-Commentaires: Terre des hommes, 1939, Antoine de Saint-Exupéry commentaire Partie IV, chapitre 1, L'avion et la planète

Dans son œuvre, l’auteur évoque des événements qui ont marqué sa vie, relatifs à son expérience de pilote professionnel pour la société Latécoère, qui deviendra plus tard l’Aéropostale, compagnie aérienne française basée à Toulouse. Cette œuvre est divisée en huit parties. Dans ce chapitre, Antoine de Saint-Exupéry évoque la perception du monde en mentionnant des routes qui ont « embelli l’image de notre […] planète ». Henry Bauchau, Oedipe sur la route. Par Virginie Brinker Dans Œdipe sur la route (1990), Henry Bauchau narre l’exil d’Œdipe, accompagné de sa fille Antigone, chassé de Thèbes après la révélation du parricide et de l’inceste ainsi que le suicide de Jocaste.

Henry Bauchau, Oedipe sur la route

La réécriture[2] qui s’appuie sur les deux œuvres de Sophocle, Œdipe Roi et Œdipe à Colonne, est centrée sur le voyage initiatique d’Œdipe et l’amplifie. Fatalité et intertexte culturel La reprise du mythe de Sophocle enferme à double titre les personnages dans leur destin, car leur histoire a déjà été écrite et est déjà connue du lecteur. Ils ne pourront donc en sortir et la fatalité du récit est en grande partie recréée par la connivence culturelle du lecteur. C’est l’ordre, donné hier soir déjà, qui interdit à Œdipe les portes de la ville et tout retour en arrière. Académie de Rouen Lettres. Exposé d'Yvan Leclerc (Université de Rouen), prononcé à la Maison de l'Université, le mercredi 30 janvier 2008, dans le cadre d'une journée d'information sur les nouveaux programmes de première, animée par M.

Académie de Rouen Lettres

Didier, IA-IPR de Lettres de l'académie de Rouen. Vous pouvez télécharger cet exposé : format ou Le XIXe siècle est celui du roman, de sa montée en puissance. Académie de Rouen Lettres. Exposé de Stéphanie Genand, prononcé à la Maison de l'Université, le mercredi 30 janvier 2008, dans le cadre d'une journée d'information sur les nouveaux programmes de première, animée par M.

Académie de Rouen Lettres

Didier, IA-IPR de Lettres de l'académie de Rouen. Vous pouvez télécharger cet exposé : format ou Vous trouverez à la fin de cet article, les ouvrages cités dans cet exposé consultables en ligne Le personnage de roman au XVIIIe siècle Si l’on accepte de nuancer les histoires littéraires qui situent traditionnellement l’âge d’or du personnage au XIXe siècle, sous la plume des grands romanciers comme Balzac, Flaubert ou Stendhal, il est facile de s’apercevoir qu’il existe déjà, et de manière très forte, au XVIIIe.

Ce pouvoir de rayonnement, abstraction faite des fantasmes qui l’entourent, le roman le doit principalement à sa puissance d’identification. L’Encyclopédie définit ce dernier, en 1755, de la manière suivante : Ainsi présenté, le personnage apparaît sous un jour essentiellement humain. . Académie de Rouen Lettres. Par Alain Cresciucci, Université de Rouen « Passé huit heures du soir, les héros de roman ne courent pas les rues dans le quartier des Invalides.

Académie de Rouen Lettres

Muguet n’était encore qu’un adolescent médiocre lorsqu’il tourna à l’angle de l’avenue de Ségur. » Antoine Blondin « la grande forme de la prose où l’auteur, à travers des ego expérimentaux (personnages), examine jusqu’au bout quelques thèmes de l’existence »1 Milan Kundera Introduction Le roman est un monde ambigu. On pourrait résumer à trois grands impératifs la construction du personnage traditionnel: 1) un maximum d’informations sur son physique, sur son statut social, sur son comportement (y compris ou non un portrait psychologique) ; 2) il est important de connaître son passé, source des motivations du présent d’un personnage ; 3) le personnage doit donner l’impression qu’il agit par lui-même ─ le narrateur et l’auteur doivent donc s’effacer ─ pour favoriser l’illusion de réalité. Dans les limites de cet exposé je me bornerai à 3 points : BNF - Dossier thématique - Le Portrait.

BNF - Dossier thématique - Le Portrait.