Mythologie nordique

Facebook Twitter

La religion et la mythologie nordiques. La religion et la mythologie des peuples germaniques (Germains proprement dits et Scandinaves) a commencé à être connue, grâce aux remarquables travaux des mythologues allemands, danois, norvégiens et suédois du XIXe siècle.

La religion et la mythologie nordiques.

L'essor fut donné à ces études par la Mythologie allemande de J. Grimm; par la suite plusieurs ouvrages remarquables ont été publiés sur le même sujet, en particulier par Mannhardt et K. Mythologie nordique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mythologie nordique

La mythologie nordique est l'ensemble des mythes provenant d'Europe du Nord (plus particulièrement de la Scandinavie et de l'Islande) à la base du système religieux polythéiste pratiqué dans ces régions au haut Moyen Âge avant leur christianisation. Il s'agit d'une variante régionale et historique de la plus vaste mythologie germanique. Aujourd'hui cette mythologie est surtout associée aux Vikings qui ont exporté leurs croyances au-delà de la Scandinavie, on parle alors aussi de mythologie viking. La mythologie nordique met en scène un nombre important de divinités, de créatures fabuleuses et de héros. Pendant des siècles, les mythes nordiques étaient transmis oralement, notamment par la poésie scaldique qui éleva la narration d'épopées mythologiques en une expression artistique. Longtemps oubliée, cette mythologie a été redécouverte dès le XVIIIe siècle avec le courant romantique en Europe.

Sources[modifier | modifier le code] Mythologie scandinave. CHAPITRE PREMIER : La Genèse I: La création des mondes II: L'Yggdrasil CHAPITRE DEUXIÈME : Les dieux scandinaves I: Divinités masculines II: Divinités féminines CHAPITRE TROISIÈME: Ragnarök.

Mythologie scandinave

Historia nostra - mythologie nordique. Panthéon de la mythologie nordique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Panthéon de la mythologie nordique

Le panthéon de la mythologie nordique, souvent abrégé panthéon nordique, désigne l'ensemble des dieux (et, par extension, de toutes les créatures ne faisant pas partie du commun des mortels) de la mythologie nordique. Le Valhöll, la demeure d'Odin aux 640 portes, telle que représentée par Emil Doepler en 1905. Les dieux[modifier | modifier le code] Dans la mythologie nordique, on peut classer les dieux en deux groupes : les Ases, qui présentent de nombreux traits indo-européens, et les Vanes, leurs aînés. Ces derniers sont sans doute les dieux primordiaux d'une religion antérieure aux invasions indo-européennes. Les dieux de la mythologie nordique. Hel Publié le 28/12/2010 à 21:28 par darkdreamsTags : Hel déesse Hel est la déesse des morts, elle est la fille de Loki et de Angrboda sœur de Fenrir et de Jörmungand.

les dieux de la mythologie nordique

Dans les croyances nordiques ancestrales pré-chétiennes Hel est l'une des hypostases de Freyja la Grande Déesse mère le nom hel (helja) signifie : accueillir, cacher, car Freyja est aussi la déesse de la mort qui accueille la moitié des guerriers. Elle est également la déesse guerrière. Forseti Publié le 28/12/2010 à 21:13 par darkdreamsTags : forseti dieu Forseti (Fosite, Foseti, Forsete) était un des Ases, le fils de Balder et de Nanna. Il joue un rôle peu important dans la mythologie telle que nous la connaissons. Sa demeure, Glitnir (qui signifie brillant), était dans les cieux. Frigg Publié le 28/12/2010 à 21:07 par darkdreamsTags : frigg déesse Frigg est une Ase, déesse-mère épouse d'Odin, mère de Baldr et de Hödr. Loki.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Loki

Loki est capable de métamorphose, et il est autant impulsif et irresponsable que malin et rusé. Les Ases ont souvent recours à lui pour régler des problèmes, alors que bien souvent c'est Loki lui-même qui en est la cause. De nature fondamentalement négative et traître, sa jalousie l'amène à causer la mort du dieu Baldr. Furieux, les Ases le punissent en l'attachant avec les entrailles d'un de ses fils sous un serpent dont le venin goutte sur son visage. Mythologie Germanique et Nordique-Les 9 Mondes. Mythologie au-delà nordique. Croyances Odin et le Walhalla Le Ragnarök Odin Les Walkyries Les croyances sur l'au-delà Les Vikings avaient quantité de croyances concernant l'au-delà.

Mythologie au-delà nordique

Ceux qui mouraient de maladie ou de vieillesse allaient au royaume de Hel, une sorcière, fille de Loki, le dieu malin. C'était un domaine ténébreux dont les parois étaient un entrelacement de serpents se tortillant; dans la salle de banquet, le couteau se nommait Faim et l'assiette Famine. En revanche, les honneurs assuraient une sorte d'immortalité car les exploits fameux étaient rappelés tout au long des générations ou exaltés par les chants des bardes.

Les guerriers qui mouraient au combat recevaient l'aide des Valkyries, jeunes filles de l'entourage d'Odin, lesquelles les emmenaient au Valhalla pour y banqueter et y passer le temps en tournois. Les légendes de la mythologique scandinave : Óðin, Loki, Þórr, Fenrir, hydromel, Sleipnir, Baldr. Plus d’un millénaire est passé depuis l’abandon de leur religion païenne par les anciens scandinaves.

Les légendes de la mythologique scandinave : Óðin, Loki, Þórr, Fenrir, hydromel, Sleipnir, Baldr

Cheval dans la mythologie nordique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cheval dans la mythologie nordique

Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode. Généralités[modifier | modifier le code] En archéologie comme dans l'Edda de Snorri, le cheval est le premier animal par l'importance dans la mythologie nordique[1]. Les chevaux sacrifiés et associés aux divinités font partie des plus anciennes découvertes archéologiques de ces régions[2]. Cette place est due à une conception du monde basée sur la perception de la nature à l'origine des mythes. Le cheval dans les textes[modifier | modifier le code] Chevaux des dieux Ases[modifier | modifier le code] Les chevaux appartenant aux dieux Ases sont cités dans le Grímnismál (30) et dans la Gylfaginning (15).