background preloader

Gaïa

Gaïa
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Gaïa (du grec ancien : Γαῖα / Gaîa ou Γαῖη / Gaîê), ou Gê (du grec ancien : Γῆ / Gễ, « terre »), est une déesse primordiale identifiée à la « Déesse mère ». Elle est l'ancêtre maternelle des races divines, mais enfante aussi de nombreuses créatures. Elle apparaît en outre comme une divinité chtonienne que l'on invoquait ou à laquelle on sacrifiait des victimes de couleur claire en même temps qu'aux autres puissances infernales, telles qu'Hadès, Perséphone, Hécate ou celles de la Nuit. Mythe[modifier | modifier le code] Descendance[modifier | modifier le code] Les principaux enfants cités par les traditions posthésiodiques sont : On lui reconnaissait en outre la maternité parthénogénétique de lointains héros fondateurs ou premiers hommes, tels que : Et aussi des peuples mythiques entiers : Assimilations[modifier | modifier le code] Gaïa est assimilée au dieu de la Terre égyptien Geb. Hommage[modifier | modifier le code] Related:  Mythologie grequeConscience Collective - inconscient Collectifcathyti0708

Éther (mythologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Éther. Dans la mythologie grecque, Éther ou Æther (en grec ancien Αἰθήρ / Aithếr, de αἴθω / aíthô, « brûler ») est un dieu primordial. Lui-même personnifie le Ciel dans ses parties supérieures. L'air y est plus pur et plus chaud. Portail de la mythologie grecque Créativité et Inspirations en émulsion Chronos Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne doit pas être confondu avec Cronos. Sa naissance[modifier | modifier le code] Représentation[modifier | modifier le code] De même que pour sa naissance, plusieurs représentations sont présentes. Culture contemporaine[modifier | modifier le code] filiation simplifiée de Chronos Dans la culture contemporaine, il est surtout connu pour être représenté sous les traits d'un vieil homme sage avec une longue barbe grise. Voir aussi[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Chronos, sur le Wiktionnaire Portail de la mythologie grecque

Érèbe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Erebus Portail de la mythologie grecque "Avec des mots imagés, il leur explique les lois Chaos (mythologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Chaos. Dès le début de son récit, Hésiode énumère des divinités correspondant à chaque élément que l’homme rencontre. Si Hésiode ne s'entend pas sur la nature de Chaos, Ovide en fait dans ses Métamorphoses une « masse informe et confuse qui n'étaient encore rien que poids inerte, amas en un même tout de germes disparates des éléments des choses, sans lien entre eux. » Le Chaos se caractérise dès lors par deux éléments principaux : le gouffre sans fond où l'on fait une chute sans fin : la Terre apparaît ensuite, offrant une assise stable, qui s'oppose radicalement au Chaos ;le milieu sans orientation possible où l'on chute dans tous les sens. Reynal Sorel, Chaos et éternité.

Héméra Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mythe[modifier | modifier le code] Le soir venu, sa mère Nyx recouvre la Terre (Gaïa) de son voile d'obscurité entre l'Éther (l'Air pur et chaud des parties supérieures du Ciel respiré par les dieux) et l'Ær (l'Air des parties inférieures du Ciel respiré par les mortels) pour apporter la nuit aux hommes. Certains auteurs identifient Héméra avec Héra, la reine du Ciel, ou avec Éos, déesse de l'Aurore. Sources[modifier | modifier le code] Portail de la mythologie grecque Conscience collective Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La notion de conscience collective se rapporte aux croyances et comportements partagés dans une collectivité et fonctionnant comme une force séparée et généralement dominante par rapport à la conscience individuelle. Selon cette théorie, une société, une nation, un groupe constituerait une entité se comportant comme un individu global. Création du concept[modifier | modifier le code] L’expression a été d’abord utilisée par le sociologue Émile Durkheim (1858-1917) dans plusieurs de ses ouvrages[1]. La notion a été reprise par d’autres sociologues et psychologues par la suite, comme Maurice Halbwachs en 1939[2]. Dans La Psychologie des Foules (1895)[3], Gustave Le Bon définit la foule par ces termes : « Une réunion d'individus quelconques, quels que soient leur nationalité, leur profession ou leur sexe, quels que soient aussi les hasards qui les rassemblent ». Critiques[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

Ouranos Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Ouranos (en grec ancien Οὐρανός / Ouranós, « ciel étoilé, firmament ») est une divinité primordiale personnifiant le Ciel et la Vie. Le mythe hésiodique d'Ouranos[modifier | modifier le code] Sa mère et épouse est Gaïa (la Terre). Il est le frère aîné d'Ouréa, personnification mâle des Montagnes, et de Pontos, personnification mâle du Flot. Origines et postérité d'Ouranos dans les traditions post-hésiodiques[modifier | modifier le code] Ouranos et de la tradition évhémériste[modifier | modifier le code] Culte[modifier | modifier le code] Ouranos n'a presque aucun rôle dans les mythes, hormis ceux à caractère théogonique ou évhémériste, et les Grecs ne lui rendaient aucun culte, contrairement à son épouse et mère Gaïa. Assimilation[modifier | modifier le code] Sources[modifier | modifier le code] Portail de la mythologie grecque

Related: