background preloader

Zoroastrisme

Zoroastrisme
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le zoroastrisme est une religion monothéiste où Ahura Mazdâ (pehlevi : Ohrmazd) est seul responsable de l'ordonnancement du chaos initial, le créateur du ciel et de la Terre. Le zoroastrisme est une réforme du mazdéisme[1], réforme prophétisée par Zarathoustra, dont le nom a été transcrit en Zoroastre par les Grecs (Ζωροάστρης, Zōroastrēs). Cette réforme est dite classiquement être intervenue au cours du Ier millénaire av. J.-C. mais les indices s'accumulent pour la faire remonter au millénaire précédent. Histoire du zoroastrisme[modifier | modifier le code] Le zoroastrisme, une des premières religions monothéistes, est instituée par révélation dans des livres qui enseignent que Dieu est à l'origine de l'univers et créateur de l'ordre survenant du rien initial, créateur des mondes (cf. Pour certains[Qui ?] La religion prézoroastrienne[modifier | modifier le code] Il faut remarquer que le terme ahura est étroitement apparenté à l'indien asura.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Zoroastrisme

Related:  Mythologie et religions du Proche-Orient ancienDualismes

Textes Fondateurs » Gilgamesh Pour prolonger l’étude des textes et des grandes perspectives qui les traversent, on les rapprochera d’œuvres d’art d’époques et de styles différents, dans une approche comparée. Il s’agit aussi de donner un aperçu de la production artistique de l’Antiquité orientale. Les monstres terrassés Le combat contre les monstres est un motif épique traditionnel, qui est exploité à plusieurs reprises dans l’Épopée de Gilgamesh : le héros affronte successivement un géant qui crache le feu et un Taureau envoyé par les dieux.

Monisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées(indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Vous pouvez aider en ajoutant des références. Voir la page de discussion pour plus de détails. Monisme métaphysique - Définition[modifier | modifier le code] Le monisme s'oppose aussi à toutes les écoles philosophiques construites sur la multiplicité intrinsèque du réel, comme l'atomisme de Démocrite qui envisage le cosmos comme un assemblage de vide et d'une infinité d'atomes, atomes appartenant secondairement à un nombre fini de catégories atomiques de natures différentes.

Jaïnisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une statue d'Ajitnath, deuxième Tîrthankara, « créateur de chemin », du cycle du temps jaïn actuel. Le jaïnisme ou jinisme (du sanskrit Jina, « vainqueur ») est une religion qui aurait probablement commencé à apparaitre vers le Xe siècle ou IXe siècle avant notre ère[1], dont les origines sont peu connues, qui serait venue de l'animisme et qui prend ses racines dans la plus haute antiquité[2]. Le jaïnisme ou dharma jaïn compte près de six millions de fidèles dans le monde, ascètes et laïcs confondus, en majorité en Inde[3] (30 000 en Europe et 100 000 aux États-Unis[4],[5]). Histoire[modifier | modifier le code] La communauté[modifier | modifier le code] Manichéisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. C'est un syncrétisme du zoroastrisme, du bouddhisme et du christianisme ; les partisans de ce dernier le combattirent avec véhémence. Par dérivation et simplification du terme, on qualifie aujourd'hui de manichéenne une pensée ou une action sans nuances, voire simpliste, où le bien et le mal sont clairement définis et séparés. Fondements[modifier | modifier le code] La création du monde[modifier | modifier le code]

L'initiation de Jésus en Inde L'initiation de Jésus en Inde La principale source d'information sur ce grand maître spirituel qui a amené le message d'amour sur la Terre est le Nouveau Testament qui englobe les Evangiles des apôtres. Dans quelques chapitres des Evangiles selon Mathieu et Luc sont présentés de façon succincte les événements significatifs de la vie de Jésus : ces histoires de l'enfance insistent sur la généalogie de Jésus, sa conception et sa naissance, et sur un nombre d'événements familiers comme l'Annonciation, l'arrivée des mages, l'arrivée des bergers, la vision du temple à Jérusalem, la fuite en Egypte où sa famille est restée jusqu'à la mort d'Hérode et le retour à Nazareth. Après ces événements extraordinaires, cette biographie de Jésus manquent pratiquement 17 ans dont on ne sait rien.

Enkidu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Héros, sans doute Gilgamesh, peut-être Enkidu, serrant sur son cœur un lion vivant, symbole de la force assimilée par l'Initié qui, dans les sables brûlants du désert, a su maîtriser la bête royale et dompter sa puissance, choisissant ainsi de capter et réguler son énergie jusqu'alors destructrice, plutôt que de la tuer et de s'affubler de sa dépouille : symbole, en somme, de la Force mise au service de la Sagesse. Bas-relief du palais de Sargon II à Khorsabad, musée du Louvre

Monisme dialectique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le symbole du Yin et du Yang, une des expressions du monisme dialectique Le Monisme dialectique est une doctrine philosophique, qui soutient, d'un point de vue ontologique, que la réalité constitue en définitive un tout unifié, par la complémentarité des contraires polaires. Il s'agit ici d'une des déclinaisons du monisme, avec cette particularité que l'unité de la réalité possède ici un fondement dualiste, c'est-à-dire qu'elle est fondée sur l'union des contraires. La Métanoïa : Premier Pas sur le Chemin de Guérison Le mot métanoïa est traduit par " pénitence " ou par " repentance ", mots devenus suspects en Occident, tant ils sont entachés d'une spiritualité doloriste. Métanoïa signifie " au-delà de nous ", au-delà de l'intellect, de notre raison rationnelle et se rapporte à un mouvement de conversion ou de retournement par lequel l’homme s'ouvre à plus grand que lui-même en lui-même. Le repentir est une ré-orientation du désir qui s'exprimait par rapport au monde et qui maintenant est orienté vers Celui qui est Source de désir en nous car il est Source de vie. Appel à la synergie, à une rencontre, le repentir est le retour de la créature exilée vers le Créateur, ascension pour passer du terrestre au céleste, du conditionné vers la liberté.

Related: