background preloader

Les Normands

Facebook Twitter

Collections Voisines

A Classer. Les dieux de la mythologie nordique. Hel Publié le 28/12/2010 à 21:28 par darkdreamsTags : Hel déesse Hel est la déesse des morts, elle est la fille de Loki et de Angrboda sœur de Fenrir et de Jörmungand.

les dieux de la mythologie nordique

Panthéon de la mythologie nordique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Panthéon de la mythologie nordique

Le panthéon de la mythologie nordique, souvent abrégé panthéon nordique, désigne l'ensemble des dieux (et, par extension, de toutes les créatures ne faisant pas partie du commun des mortels) de la mythologie nordique. Le Valhöll, la demeure d'Odin aux 640 portes, telle que représentée par Emil Doepler en 1905. Les dieux[modifier | modifier le code] Krapo arboricole. Dans la mythologie des Saxons existe un arbre-monde que l’on peut rapprocher d’Yggdrasil.

Krapo arboricole

Ce pilier du monde qu’est Irminsul était soit un arbre géant, ou peut-être une énorme colonne. À la fois symbole de la résistance du paganisme saxon et lieu de réunion des Païens qui lui apportaient une offrande après chaque victoire, Irminsul fut coupé ou abattu en 772 sur l’ordre du roi des Francs. Charlemagne se moquait des croyances païennes des Saxons selon laquelle Irminsul empêchait le ciel de leur tomber sur la tête. Pendant longtemps j’ai recherché de bons documents sur Irminsul, l’arbre-monde des Saxons. Bien souvent cet arbre n’était que peu décrit, juste quelques lignes pour l’évoquer… (ou alors tout plein d’absurdités débitées par des partis politiques d’extrême droite).

Patrick Guelpa est spécialiste de la littérature islandaise et maître de Conférences habilité à l’université Charles de Gaulle, Lille. Mythologie germanique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mythologie germanique

La mythologie germanique est une version remaniée de diverses mythologies plus anciennes des peuples germaniques. Comme la mythologie nordique est la plus connue de ces mythologies, les deux termes sont souvent utilisés de façon interchangeable. La mythologie des Germains. 1.1.

La mythologie des Germains

Introduction La religion germanique est l’une des plus complexes et des plus originales de l’Europe. Elle enrichie et renouvelle l’héritage indo-européen à partir d’éléments extérieurs. L’influence du christianisme ne fut que tardive. Mythologie germanique et scandinave - classification thématique. La religion et la mythologie nordiques. La religion et la mythologie des peuples germaniques (Germains proprement dits et Scandinaves) a commencé à être connue, grâce aux remarquables travaux des mythologues allemands, danois, norvégiens et suédois du XIXe siècle.

La religion et la mythologie nordiques.

L'essor fut donné à ces études par la Mythologie allemande de J. Grimm; par la suite plusieurs ouvrages remarquables ont été publiés sur le même sujet, en particulier par Mannhardt et K. Panthéon des divinités nordiques (scandinaves et germaniques - Arbe inter-actif. Panthéon des divinités nordiques (scandinaves et germaniques).

Panthéon des divinités nordiques (scandinaves et germaniques - Arbe inter-actif

Arbre généalogique inter-actif Auteur : Dr Aly Abbara Mise à jour : 21 Août, 2012. Slaves. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Slaves

Pour les articles homonymes, voir Slave. Les pays à majorité slave (vert foncé), et à minorités slaves (plus de 10 % : vert clair). Les Slaves. Les peuples slaves. Les peuples slaves, dont le nom n'est mentionné pour la première fois qu'en 500 après J. -C., ont constitué au cours du Moyen Âge de puissants États tels la principauté de Grande-Moravie, la Russie kiévienne, le royaume de Pologne, le grand-duché de Lituanie, le royaume de Serbie. Membres de la grande famille indoeuropéenne, ils sont apparus tardivement sur la scène de l'histoire et tout en eux est obscur : leur origine primitive, leur premier habitat et jusqu'à leur nom, en dépit des multiples hypothèses échafaudées par les ethnologues, les historiens et les philologues. Il faut voir la cause de cette relative ignorance dans la nature des informations dont nous disposons : le petit nombre des sources anciennes, grecques et latines, en regard d'une documentation postérieure (à partir du VIe siècle et surtout des Xe et XIe siècles) plus abondante ; la prédominance des données archéologiques sur les sources écrites pour la période antérieure au IXe siècle.

Le premier habitat Abodrites. Les Germains: 1/4. Les Germains - 2l4 - La bataille de Varus. Les Germains - 3l4 - Pax romana. Les Germains 4I4 - sous le signe de la croix. Vandales. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vandales

Les Vandales sont un peuple germanique oriental. Ils conquièrent successivement la Gaule, la Galice et la Bétique (sud de l'Espagne), l'Afrique du Nord et les îles de la Méditerranée occidentale lors des Grandes invasions, au Ve siècle. Ils fondent également le « royaume vandale d'Afrique » (439–534) dont la capitale fut Carthage. Origines : du Ier au Ve siècle[modifier | modifier le code]

Royaume vandale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Royaume vandale

Extension du royaume vandale en 526 Le royaume vandale est un royaume ayant existé en Afrique du Nord de 429 à 534. Les Wisigoths. Les Wisigoths (en allemand Westgoten, ou Goths de l’Ouest), ou Tervinges, étaient un peuple germanique d’origine scandinave, issu de la Suède méridionale et incorporé tardivement dans l’Occident romain. Après la chute officielle de l’Empire romain occidental (476), les Wisigoths ont continué pendant près de 250 ans à jouer un rôle important en Europe occidentale. C’est à coup sûr le peuple barbare le plus prestigieux d’Europe, tant par sa longue histoire et ses origines mythiques, que par ses traces qu’il laissa longtemps dans les esprits. Alors qu’ils occupaient l’ancienne province romaine de Dacie depuis la fin du IIIe siècle, les Wisigoths ont adopté peu à peu l’arianisme, à partir de l’année 341, c’est-à-dire une branche du christianisme qui affirme que Jésus-Christ n’est pas Dieu, mais un être distinct créé directement par ce dernier. Valens accorda sa permission et aida même les Wisigoths à traverser le Danube.

Les Burgondes. Origine et lente migration Le peuple germanique des Burgondes (ou Burgondions), venu de la Scandinavie probablement de l’île de Bornholm et de la région norvégienne du Borgund, est mentionné pour la première fois par les romains au premier siècle de notre ère. Saxons. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Saxon. L'Europe centrale au Ve siècle. Récit des Burgondes. L’origine Les Burgondes, originaires de Scandinavie, arrivés depuis le IIème siècle en Poméranie, se déplacent vers l’ouest et s’installent sur les bords du Rhin, autour de Worms et de Mayence, terres accordées par l’empereur romain Jovin, pour fonder un royaume, vers 413. Vers 435, Gondichaire, roi des Burgondes décide d’agrandir son royaume au détriment de l’empire et se jette sur la Belgique.

Mais Aetius, général des Romains, aidé des Huns, arrête leur progression vers 435-436. Le roi Gondichaire ou Gunther et vingt mille de ses guerriers sont tués par les Huns, cet épisode inspira la chanson des Nibelungen. Anglo-Saxons. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme d’Anglo-Saxons désigne a posteriori les peuples germaniques (Jutes, Saxons, Angles) qui s'installent dans l'île de Bretagne à partir du début du Ve siècle, sur un territoire qui va être appelé Angleterre[1].

En quelques décennies, ils se mêlèrent aux indigènes brittoniques ou les repoussèrent vers l'ouest, forçant certains d'entre eux à s'exiler dans la péninsule armoricaine, d'où le nom de Bretons donné aux nouveaux venus en Armorique[2]. Identité[modifier | modifier le code] Burgondes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Burgondes (en allemand Burgunden/Burgunder) sont un peuple germanique appartenant au rameau ostique[1], probablement originaire de l'île de Bornholm dans la mer Baltique[note 1].

Pline l'Ancien[note 2] cite pour la première fois le nom de ce peuple au Ier siècle. LES SAXONS - reconstitution cinematographique. Les premiers occupants. Histoire de l'anglais Section 1 1 Les premiers occupants Les fouilles archéologiques attestent que les premiers occupants habitaient ce qu'on appelle aujourd'hui l'île de Grande-Bretagne vers l'âge du bronze, soit entre 2000 et 1500 avant notre ère. Au début de l'âge du fer (entre le VIIIe et le VIe siècle avant notre ère), les Celtes commencèrent à occuper les îles britanniques, comme ils avaient envahi le reste de l'Europe occidentale (voir la carte de l'aire celtique entre le Vesiècle avant notre ère et le début des conquêtes romaines). Outre l'île d'Irlande, ils finirent par s'installer dans toute la Grande-Bretagne.

Les Ostrogoths. Ostrogoths. Les SAXONS. Les Wisigoths. Aux débuts du Moyen Age, au Vème siècle, la péninsule ibérique est le lieu d'une étonnante diversité. Diversité de peuples, bien entendu, mais également diversité d'économies et de statuts. Cette diversité est due à l'incursion de populations germaniques sur les terres ibériques. Ces incursions sont soit des raids guerriers exclusivement masculins, soit de lourds convois transportant des familles entières.

Wisigoths. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alors qu'ils occupaient l'ancienne province romaine de Dacie depuis la fin du IIIe siècle, les Wisigoths ont adopté peu à peu l'arianisme, à partir de l'année 341, c'est-à-dire une forme du christianisme qui affirme que Jésus-Christ n'est pas Dieu, mais un être distinct créé directement par ce dernier.

Cette croyance est en opposition avec l'orthodoxie chrétienne, majoritaire dans l'empire romain quand les Wisigoths s'y installèrent. Les barbares: Les goth féroces 2/3. Les barbares: Les goth féroces 3/3. Peuples germaniques. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les peuples germains. Les goths. Goths. Goths. Les barbares: Les goth féroces 1/3. Les francs. Les francs. Les francs.

Vikings