background preloader

Extrême droite

Facebook Twitter

EXCLU - No One Is Innocent et Darcy brûlent Marine Le Pen dans un clip, ils s'en expliquent. POLITIQUE - "Crève crève crève fille de putain, crève".

EXCLU - No One Is Innocent et Darcy brûlent Marine Le Pen dans un clip, ils s'en expliquent

Dans leur titre "La Marine", dévoilé ce jeudi 6 avril, les groupes de rock français Darcy et No One Is Innocent ne prennent pas du tout (mais alors pas du tout) de gants. 3 minutes 21 de rock percutant décrit par leurs auteurs comme "un nouvel hymne anti Front National". Les paroles sont on ne peut plus explicites. Marine Le Pen y est copieusement insultée et les rockeurs n'hésitent pas à convoquer des images (très) violentes: "si elle veut finir dans l'urne il faudra la cramer comme Jeanne D'Arc sur le bûcher". Idem côté clip. La séquence se termine par l'immolation de masques de la présidente du FN, entourés de ceux de Poutine et Trump. "Faut y aller au marteau" "Ce texte est fait comme une réaction primaire, qui est la façon de fonctionner de Darcy", explique Irvin Tollemer, qui décrit une "écriture spontanée" qu'il compare à un "coup de poing". Pour le chanteur de "No One", le clip et le titre agissent comme une "thérapie".

Notre temps a une furieuse odeur d'années Trente - Le Temps. Longtemps, les signes avant-coureurs de la tempête se sont accumulés.

Notre temps a une furieuse odeur d'années Trente - Le Temps

On les voyait envahir l’horizon, on pouvait les nommer. D’abord, les cumulus noirs d’un nationalisme renaissant couvrirent le ciel. Puis vinrent les coups de tonnerre des populistes, bretteurs avides de pouvoir. Enfin, le vent mauvais du simplisme brutal souffla sur les têtes. Aujourd’hui, la tempête fait rage. Ce grand retournement frappe des valeurs fondamentales, avec des conséquences inouïes. Le protectionnisme, le paradis? Deuxième renversement, la prospérité n’est plus liée aux échanges, mais à leur diminution. Le langage retourné comme une vieille chaussette Sans surprise, la tempête n’a pas épargné la pensée. Même une partie de la gauche est contaminée Certes, la tempête s’est levée côté droite.

Une furieuse odeur d'années Trente Même si les périodes ne sont pas comparables, ces mécanismes font songer aux années Trente. On ne vous épargnera pas Dans un monde à l’envers, il faut garder le cœur à l’endroit. Le mythe de la dédiabolisation du FN. Depuis que Marine Le Pen a été élue présidente du Front national, en janvier 2011, sa stratégie de conquête du pouvoir passe par la « dédiabolisation », visant à donner du FN l’image d’un parti « comme les autres » [1].

Le mythe de la dédiabolisation du FN

Il s’agit notamment de montrer qu’il n’est ni raciste, ni xénophobe, ni surtout antisémite. Louis Aliot, vice-président du FN et député européen, le dit sans fard : « La dédiabolisation ne porte que sur l’antisémitisme. En distribuant des tracts dans la rue, le seul plafond de verre que je voyais, ce n’était pas l’immigration, ni l’islam… D’autres sont pires que nous sur ces sujets-là. C’est l’antisémitisme qui empêche les gens de voter pour nous. Il est fascisme moins le quart. Règle ta montre, la nuit arrive.

Il est fascisme moins le quart

Pas la nuit noire, non. Juste une nuit brune et opaque. Mais elle pourrait être longue, très longue, et il ne faudra pas trop se faire remarquer. Je ne sais pas où ils ont amené Charlie. Là, ils exagèrent. À l’horreur meurtrière des terroristes succède, comme dans le sournois glissement d’un cauchemar, celle de la violence d’État. Il y a trois jours, la France a adressé une demande de dérogation à la Convention Européenne des Droits de l’Homme. Le gouvernement n’ayant pas encore précisé à quel(s) droit(s) il souhaitait déroger, je vous laisse quand même quelques exemples possibles : liberté d’expression, liberté de réunion et d’association, droit au respect de la vie privée et familiale, droit à un procès équitable, etc.

Bref, des pacotilles qui ne valent certainement pas l’assurance de notre sécurité. Mets un drapeau à ta fenêtre, prends un selfie mais ferme ta gueule s’il te plait. FN: notre contre-argumentaire. Quand la France sonne le glas. - TWO GIRLS, ONE MAG. Voilà.

Quand la France sonne le glas. - TWO GIRLS, ONE MAG.

La France, ce pays ami par excellence pour nous, voisins belges, passe pour de bon dans l’extrême. Terrorisés, manipulés, désinstruits aussi par des années d’absence de culture (joli travail médiatique, les gars), les Français ont fini par mettre tout en haut du premier tour la digne descendante de son père, Marine Le Pen. Enfant, ce nom était synonyme de monstruosité. Quand Jean-Marie passait à la télé, il faisait peur. Il parlait fort, disait des atrocités à des journalistes bien rôdés et tout à fait aptes à argumenter. Il y avait bien un certain pourcentage de connards qui votaient pour Jean-Marie. Et puis… et puis… et puis Marine. Marine, parfait produit de sa génération, a bien compris qu’elle devait lisser l’image.