background preloader

Neutralité du net

Facebook Twitter

Refusez les programmes de surveillance de données comme PRISM, XKeyscore etTempora - PRISM Break. Sociétés ennemies d’Internet Archive - Les Ennemis d'Internet. Edward Snowden recommande toujours de se passer de Google, de Facebook, de Dropbox et d’iOS : comment faire. A l’occasion de la sortie du film documentaire CitizenFour racontant l’incroyable histoire d’Edward Snowden, ce dernier a accordé une interview de près d’une heure au journal The New Yorker.

Petit récapitulatif pour ceux qui vivraient dans une grotte depuis plus d’un an : Edward Snowden est l’ancien employé de la NSA qui a révélé l’ampleur et l’illégalité du programme de surveillance de masse américain et britannique, qualifié à l’époque par le journal Libération comme «un des plus grands scandales de l’histoire du numérique et des libertés». Un programme dans lequel nous sommes tous potentiellement fichés, puisque la plupart d’entre nous utilise des services ou logiciels fournis par de grandes entreprises américaines comme Apple, Microsoft, Google, Facebook, Dropbox, etc… Des entreprises qui se prononcent pourtant contre cette surveillance, mais qui n’ont pas d’autres choix que de respecter la loi américaine.

Vous vous sentez prêt à sauter le pas ? Nous faudra-t-il payer pour préserver notre vie privée. « Dans le business de la publication, les lecteurs sont les produits et les consommateurs sont les publicitaires », affirme Dave Winer, paraphrasant une citation célèbre : « Si vous ne voyez pas le produit, c’est que vous êtes le produit ». La bulle des données Path, Facebook, Twitter, Foursquare, Instagram, Foodspotting, Yelp, Gowalla et tant d’autres récupèrent les numéros de téléphone de nos contacts et leurs adresses e-mail sur leurs serveurs pour faciliter les appariements, bien souvent sans même en demander la permission ou en informer les utilisateurs. Pour Uwe Hook, président de la firme de consulting BatesHook, c’est le signe d’un problème majeur. Image : Nous sommes cernés par les bulles de données, expliquait Eli Pariser lors de sa présentation à TED (vidéo).

Image extraite de sa présentation. « Le crash des années 2000 n’avait rien à voir avec la technologie » rappelle-t-il. « Il avait par contre tout à voir avec le modèle d’affaires utilisé pour la payer. Hubert Guillaud. Alex Türk, La vie privée en péril, Odile Jacob, 2011. Avec ce livre le président de la CNIL émet un signal d'alarme utile et présente une étude détaillée des techniques et risques de la biométrie, de la vidéosurveillance, de la géolocalisation etc., ainsi que des aspects juridiques de la gouvernance de l'Internet.

C'est un apport fondamental pour la réflexion sur les aspects stratégiques et (géo)politiques de l'informatisation. La CNIL, c'est la « commission nationale de l'informatique et des libertés », autorité administrative indépendante qui a pour mission de faire en sorte que l'informatisation ne porte atteinte « ni à l'identité humaine, ni aux droits de l'homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques » (loi du 6 août 2004). Cette mission est nécessaire car l'informatisation apporte autant de risques nouveaux que de possibilités nouvelles : comme tout outil l'informatique peut indifféremment servir la barbarie ou la civilisation, le meurtre ou le bien-être. La Vie privée en péril. Des citoyens sous contrôle: Amazon.fr: Alex Türk. La vie privée, un problème de vieux cons ?: Amazon.fr: Jean-Marc Manach.

Une étude du Parlement européen confirme que l'ACTA doit être rejeté. FreedomBox Foundation. AnonPlus, le Google+ des Anonymous ? La mort d'internet se confirme un peu plus à Bruxelles. Les Pays-Bas adoptent une loi sur la neutralité du net. Les Pays-Bas sont devenus le premier pays en Europe à inscrire dans la loi la neutralité de l'internet afin d'empêcher les fournisseurs d'accès de faire payer ou de bloquer l'utilisation d'applications de téléphonie par internet telles que Skype. "Nous voulons que tout le monde puisse avoir accès à tout le contenu sur internet sans devoir passer par l'intermédiaire des opérateurs ou des fournisseurs d'accès", a expliqué à l'AFP le député centriste Kees Verhoeven.

Celui-ci a introduit l'amendement sur la neutralité de l'internet dans le cadre d'une modification plus large de la loi néerlandaise sur les télécoms adoptée mercredi. La mesure, approuvée par une large majorité de députés, a été accueillie fraîchement par les opérateurs de télécoms, qui ont suggéré que cette décision pourrait entraîner une hausse des prix des abonnements à internet. En France, une proposition de loi du PS sur la neutralité du net a été rejetée.

Indépendance

Le risque de l’individualisation de l’internet. La lecture de la semaine, il s’agit d’une petite partie d’un article paru dans la New York Review of Books. Intitulé « Mind Control and the Internet » (Internet et le contrôle de l’esprit), l’article de Sue Halpern consiste, comme c’est le cas la plupart du temps dans la New York Review of books, en le développement d’une thèse qui s’appuie sur la critique de plusieurs livres récemment parus. Je n’ai gardé qu’un passage de ce long article, celui où Sue Halpern recense le livre de Eli Pariser, The Filter Bibble : What the Internet Is Hiding from You. Ce livre montre notamment que depuis décembre 2009, Google vise à donner à toute requête effectuée sur le moteur de recherche un résultat qui corresponde au profil de la personne qui fait la recherche. Cette correspondance s’applique à tous les usagers de Google, même si elle ne prend effet qu’après plusieurs recherches, le temps qu’il faut à l’algorithme Google pour évaluer les goûts de l’usager.

Xavier de la Porte. Orange et Google associés contre la neutralité du net ? La semaine dernière, le sommet du G8 s'est terminé avec un discours appelant à un nouvel élan pour la liberté et la démocratie. À cette occasion, une délégation du premier forum réunissant les patrons des grandes sociétés des télécoms et du numérique a remis ses conclusions aux chefs d'État. L'importance de la défense du droit d'auteur a été rappelée dans la déclaration finale, tandis que la neutralité des réseaux a brièvement été évoquée. À la lumière des récents propos de Stéphane Richard, l'actuel PDG de France Télécom, on comprend mieux pourquoi.

Membre de la délégation qui a rencontré les chefs d'État à Deauville, Stéphane Richard a laissé entendre que sa société allait s'associer à Google - également représenté dans la délégation eG8 - pour améliorer l'accès au réseau des internautes qui accepteraient de payer plus cher pour une meilleure qualité de service. "Est-ce qu'ils vont payer pour investir à nos côtés dans les capacités de réseau ?

[NouvelObs] "Nous sommes à un stade critique pour le futur d'internet" E-G8 - déclaration commune pour un Internet libre et ouvert. Des organisations de la société civile qui travaillent à la promotion de l'Internet libre, des droits numériques et des communications ouvertes, ont adressé le 23 mai 2011 aux organisateurs du "e-G8 forum" une déclaration commune (version originale en anglais de la déclaration et version française). L'April a été sollicitée pour faire partie des signataires. L'April soutient globalement cette déclaration mais a décidé de ne pas la signer ; elle avait proposé des modifications qui, principalement pour des raisons de délai, n'ont pas été intégrées.

Elle proposait ainsi de ne pas utiliser le fallacieux terme de « propriété intellectuelle ». Plus important encore, l'April souhaitait qu'il soit rappelé que les signataires du texte partagent la vision selon laquelle le logiciel libre est fondamentalement meilleur éthiquement, socialement, ... que le logiciel propriétaire. Blog Archive » Intervention de Jérémie Zimmermann à l’eG8. Blog Archive » #eG8 : John Perry Barlow [transcription] Hadopi : « une loi folle », un projet « mort-né », « la destruction du Net » [Numerama] Le G8 d'Internet se met en place. [Numerama] Filtrage dans les box ADSL et atteinte à la vie privée au programme de l'Hadopi. On pensait avoir vu le pire avec la première version des spécifications fonctionnelles des moyens de sécurisation que devra labelliser l'Hadopi.

La seconde est bien pire. Sous couverts d'options qui n'en seront pas vraiment, le cahier des charges ouvre un boulevard au filtrage au coeur des box ADSL, et construit un flicage de l'abonné sans équivalent au monde. [...] Le document dit d'ailleurs que "les actions possibles s’étendent sur toute la palette des protocoles (pair-à-pair, streaming, téléchargement direct, messagerie instantanée…, cloud computing) de l’internet", ce qui va bien au delà de ce que permet la loi pour la riposte graduée. La vie privée est fortement mise à mal dans cette nouvelle version [...] FreedomBox Foundation, une initiative pour communiquer en sécurité sur internet.

La Freedom Box ou la petite boîte qui voulait que l'Internet restât libre. Paradoxes apparents. Peut-on simultanément souhaiter la fermeture des données et l’ouverture d’Internet ? Peut-on se féliciter du rôle joué par Facebook et Twitter en Tunisie ou en Égypte tout en affirmant que ces sites sont à très court terme dangereux pour ceux qui les utilisent ? C’est cette double problématique qui est au cœur de la FreedomBox Foundation, le nouveau projet du brillant juriste de la FSF Eben Moglen qui fait régulièrement l’objet de billets sur ce blog. Et la solution qu’il nous propose est aussi simple que de brancher son chargeur de téléphone, à ceci près que c’est alors un mini serveur que nous mettons dans la prise (sous OS libre évidemment)[1] Il est ici question de nos données personnelles, de notre vie en ligne, de notre manière de communiquer et d’interagir avec les autres.

Personne ne nous a obligés. Que se passe-t-il le jour où ces quelques sites sont rendus volontairement ou non inaccessibles ? Ils nous auront prévenus en tout cas… Code is Law - Traduction française du célèbre article de Lawrence Lessig. Le 5 mars dernier, Tristan Nitot se pose la question suivante sur Identi.ca : « Je me demande s’il existe une version française de Code is Law, ce texte sublime de Lessig ». Monsieur Nitot qui évoque un texte sublime de Monsieur Lessig… Mais que vouliez-vous que nos traducteurs de Framalang fassent, si ce n’est participer à modifier favorablement la réponse de départ étonnamment négative !

Écrit il y a plus de dix ans, cet article majeur a non seulement fort bien vieilli mais se serait même bonifié avec le temps et l’évolution actuelle du « cyberespace » où neutralité du net et place prise par les Microsoft, Apple, Google et autres Facebook occupent plus que jamais les esprits et nos données[1] Bonne lecture… Le code fait loi - De la liberté dans le cyberespace Code is Law - On Liberty in Cyberspace Lawrence Lessig - janvier 2000 - Harvard Magazine(Traduction Framalang : Barbidule, Siltaar, Goofy, Don Rico) À chaque époque son institution de contrôle, sa menace pour les libertés.

Neutralité du Net : un rapport parlementaire encourageant. Paris, 12 avril 2011 - La mission parlementaire trans-partisane menée par Laure de La Raudière et Corinne Erhel vient de présenter son rapport sur la neutralité du Net. Ce rapport courageux consacre l'universalité de l'Internet et la protection des libertés fondamentales de ses utilisateurs, et doit constituer un modèle au niveau européen. S'il engage une réflexion importante sur l'évolution de notre cadre juridique pour protéger les droits fondamentaux sur Internet et développer l'économie numérique, encore faut-il que ses recommandations soient suivies d'effets.

Au nom de la mission parlementaire mise en place par la Commission des Affaires économiques de l'Assemblée Nationale, Laure de La Raudière (UMP) et Corinne Erhel (SRC) ont présenté leur rapport sur la neutralité du Net. Les principes énoncés et les propositions du rapport constituent un pas important vers la protection juridique de la neutralité, fondement essentiel d'Internet. 1.

Rapport d'information sur la neutralité de l’internet et des réseaux. Wikileaks & conséquences. Wikileaks. Conservation des données : le décret attaqué au le Conseil d'Etat. 01net le 05/04/11 à 18h55 Les acteurs du Web montent au front contre un décret paru le 1er mars au Journal officiel lié à la loi sur la confiance dans l'économie numérique, la LCEN.

Il oblige les prestataires (1) à conserver pendant un an un grand nombre de données de connexion (identifiant, date et heure de début et de fin, nature de l'opération, caractéristiques de la ligne, adresse postale, mots de passe, type de paiement utilisé…). Ces données peuvent être réclamées dans le cadre d'enquêtes des services de police, de gendarmerie, du fisc, des douanes, etc. Au cours d'une conférence de presse ce matin du 5 avril 2011, l'Association des services Internet communautaires (Asic), qui regroupe les principales sociétés de l'Internet (Dailymotion, Google, Facebook, eBay, Priceminister…) a annoncé qu'elle déposerait un recours ce mercredi devant le Conseil d'Etat pour faire annuler le décret. Une « intrusion dans la vie personnelle » Hadopi et téléchargement illégal : mode d’emploi | Articles Aides / Formalités | Police / Justice. Des sanctions contre le téléchargement illégal sur Internet ont été instaurées par la loi Hadopi.

Depuis octobre 2010, 400 000 emails d'avertissement ont été envoyés aux internautes suspectés. Comment peuvent-ils réagir ? Hadopi, qu’est ce que c’est ? La loi "Création et Internet" a pour objectif de lutter contre le téléchargement illégal d’œuvres soumises à droits d’auteurs. La loi Hadopi tire en fait son nom de l'institution qu'elle met en place : la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet. Mais Hadopi ne contrôle pas directement le téléchargement sur Internet. Téléchargement illégal et réponse graduée d'Hadopi La réponse graduée est le dispositif mis en place pour agir contre le téléchargement illégal. Première étape : la recommandation Un premier mail d’avertissement, intitulé "recommandation", est envoyé à l’internaute environ 2 mois après le téléchargement incriminé. Deuxième étape : l'avertissement Troisième étape : la menace.

Neutralité du Net : rien n'est réglé !, actualité Une idée derrière la tech : Le Point. Le gouvernement britannique a demandé il y a plusieurs semaines à Tim Berners Lee, un des pères du World Wide Web, de se pencher sur la neutralité du Net. Cette notion est beaucoup moins abstraite qu'il n'y paraît : il s'agit de s'assurer que tous les contenus sur Internet sont acheminés sans discrimination de contenu, de source ou d'expéditeur. Cette notion doit permettre, théoriquement, à tous les internautes d'avoir accès au même Internet.

Or ce principe fondateur du Réseau ne semble plus aller de soi pour Hans Vestberg, le grand patron d'Ericsson. Aux côtés de l'américain Cisco, du français Alcatel-Lucent, ou encore des chinois Huawei et ZTE, Ericsson met en place les infrastructures, en clair les tuyaux qui permettent à Internet de fonctionner.

De passage à Paris le 11 mars, Vestberg s'est inquiété de "l'explosion des vidéos en ligne, qui absorberont 90 % de la bande passante en 2015". De son côté, la Commission européenne doit remettre un livre blanc sur le sujet. Michel Riguidel est un imposteur. Première rédaction de cet article le 25 mars 2011Dernière mise à jour le 26 mars 2011 Je m'étais dit que je n'allais pas me livrer aux attaques personnelles contre Michel Riguidel, malgré les innombrables inepties dont il inonde régulièrement les médias à propos de l'Internet.

Néanmoins, comme il continue, et semble disposer de bons relais médiatiques (il vient d'obtenir un article dans le Monde et, apparemment, un certain nombre de personnes croient qu'il est expert en réseaux informatiques), j'ai décidé qu'il était temps de dire clairement que Riguidel est à l'Internet ce que les frères Bogdanoff sont à l'astrophysique.

Il y a longtemps que Michel Riguidel est... disons, « dans une autre sphère ». Rappelons-nous son immortel appel à la lutte contre les « photons malveillants » dans le journal du CNRS, sa mobilisation contre les « calculs illicites » et son show au forum Atena. Prenons l'exemple de son long texte contre la neutralité du réseau. J'arrête là. "Internet ne peut pas être contrôlé, autant s’y faire" Riguidel, missionnaire d'Hadopi, en croisade contre le chaos. LQDN : "Internet selon Riguidel, cela ressemble à l'ORTF 2.0 !" Donneesperso20110318.pdf (Objet application/pdf)