background preloader

A quoi ressemblera le web de demain

http://www.slideshare.net/fredcavazza/a-quoi-ressemblera-le-web-de-demain

Related:  Observatoire pratiques net & médias

Habitudes de consommation des Français Le shopping, pour les Français, est un acte de plaisir. Ils adorent acheter des produits de culture et de loisir, de même que des cadeaux. Le consommateur français est impulsif et achète fréquemment. Néanmoins, une récente étude démontre que les habitudes de consommation deviennent plus conservatrices après la crise de 2008-2009. Les Français ont conscience que cette crise aura un impact sur le long terme et plusieurs sont pessimistes face à l’avenir. L’étude montre qu’une bonne partie des Français ont réduit leur consommation. La fin de l’ordinateur individuel est programmée Nous sommes en 2011, cela fait donc 30 ans que l’ordinateur individuel a été mis sur le marché (source : Wikipedia). 30 ans que nous utilisons la combinaison unité centrale / écran / clavier / souris. 30 ans de croissance quasi ininterrompu pour les constructeurs et éditeurs de logiciels qui ont bénéficié du phénomène de comoditisation de l’offre (une baisse des prix obtenue par économie d’échelle en vendant des produits quasiment identiques aux entreprises et particuliers). Plusieurs signaux du marché sont néanmoins en train de participer au déclin de l’ordinateur individuel tel que nous l’avons connu : l’arrivée à maturité de l’internet et des offres de cloud computing, la montée en puissance des terminaux mobiles et des usages en mobilité. Avec les annonces de ces dernières semaines, il semble clair que Microsoft, Google et Apple sont en ordre de bataille pour faire basculer l’informatique dans le 21ème siècle. Les ordinateurs individuels supplantés par les terminaux nomades

Facebook - Instagram: Le Web est mort, vive l’Internet mobile L’accès au Web depuis un smartphone explose Vous avez sans doute remarqué que la mobilité est omniprésente partout. Le nombre de smartphones a explosé depuis deux ans. L’utilisation des technologies mobiles comme la 3G, le Wi-Fi et la 4G ont permis aux smartphones et maintenant aux tablettes de s’imposer comme des solutions incontournables. Sur Descary.com, c’est 22% des visiteurs accèdent depuis un smartphone ou une tablette. Fabriquer son observatoire Twitter avec Infomous Comme dit dans un billet précédent, la campagne présidentielle semble être un terrain de jeu parfait pour les prestataires en e-réputation. Ayant un après-midi à tuer ce weekend, j’ai décidé de réaliser mon propre observatoire en couplant Twitter et Infomous. Vu le temps qui a été consacré à la réalisation de cet observatoire, vous vous doutez qu’il faut plus le prendre comme un échantillon des possibilités de l’outil; un exemple plus ludique que réellement professionnel. Néanmoins, au bout de 2 jours de suivi, je dois dire que le résultat est tellement bluffant que cette précision en deviendrait presque nécessaire. Je ne développerai pas ici comment on se sert de l’outil, Camille le faisant très bien dans ce billet.

Du contenu roi aux données reines Souvenez-vous… il y a quelques années, le contenu était considéré comme la matière première du web : Celui qui maîtrisait le contenu maitrisait le web (les portails qui agrégeaient de très nombreuses sources de contenu concentraient également l’audience). Puis il y a eu MySpace, les Skyblogs, Facebook, Twitter, FourSquare… et maintenant il parait que c’est la communauté qui est reine. Certes, les plateformes sociales sont indéniablement en haut des tableaux d’audience, mais je reste convaincu que sans contenus une communauté n’est pas viable. Comprenez par là que ce sont les contenus qui alimentent les conversations et font tourner les communautés.

L’audience de la vidéo sur Internet en France Mediamétrie vient de révéler les chiffres d'une enquête sur l'audience de la vidéo sur Internet en France. En décembre 2011, la barre des 30 millions de vidéonautes est franchie (30,3 millions), soit 2,4 millions de vidéonautes en plus par rapport à septembre 2011, mois des premiers résultats officiels. En 4 mois, le nombre de vidéonautes a progressé de 8,5 %, et celui d’utilisateurs du web de 2,3 %. Ainsi, en décembre 2011, 3 utilisateurs sur 4 - 75% de l’audience internet - ont regardé au moins une vidéo au cours du mois (versus 70,7 % en septembre 2011). Au cours du mois de décembre 2011, les vidéonautes ont consacré en moyenne 3 heures et 19 minutes à regarder des vidéos sur Internet, chacun ayant consommé 74 vidéos contre 64 en septembre 2011, soit 10 vidéos par personne en plus en 4 mois.

Les leviers d’innovation du web pour les 5 prochaines années J’étais le mois dernier invité à Montréal pour donner une conférence sur l’avenir du web (le support est disponible ici : A quoi ressemblera le web de demain). Un sujet périlleux, car il est toujours difficile de faire le bon dosage entre anticipation (les tendances qui vont se concrétiser l’année prochaine) et futurologie (ce que nous devions être en mesure de faire dans 10 ans si le rythme d’innovation se poursuit). Je me suis tout de même prêté volontiers à cet exercice de style, car les ingrédients du web de demain sont déjà là. Comprenez par là qu’en décortiquant les bons signaux, vous pouvez avoir une vision assez fiable de ce à quoi vont ressembler les usages en 2015. Du web 1.0 au web 3.0 Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en 10 ans, tout à changé… ou pas !

« It's a social world » - ce monde est social Une minute sur 5 : c'est désormais le temps que passent les internautes sur les réseaux sociaux, selon un livre blanc du cabinet d’études Comscore en date du 21 décembre dernier. La nouvelle ne surprendra personne : le web est de plus en plus social. Mais ce que donne à voir cette photographie des usages d'internet à travers le monde, c'est avant tout l'explosion de ces pratiques : dans chaque pays, plus de la moitié des internautes utilise maintenant les médias sociaux.

Le web est un éternel recommencement Je ne sais plus qui a dit que la mode est un éternel recommencement, mais cette maxime pourrait tout aussi bien s’appliquer au web. Force est de constater que les “observateurs avertis” s’enflamment assez régulièrement pour tel ou tel nouveau service qui est une authentique révolution et qui est censé faire basculer le web dans une nouvelle ère (ex : Connaissez-vous Pinterest, le dernier épiphénomène d’une longue série). Je me suis déjà exprimé sur la façon dont l’internet à évolué (Bilan de 10 ans d’interactivité) ou évoluera (Les leviers d’innovation du web pour les 5 prochaines années), mais je souhaiterais aborder à nouveau ce sujet et mettre l’accent sur les similitudes entre les services qui font référence aujourd’hui et ont on retrouve les origines au siècle dernier. Loin de moi l’idée de jouer les paléontologues numériques, mais j’estime qu’il est important de rappeler que si les interfaces et technologies évoluent, les usages fondamentaux sont les mêmes.

L'actualité des médias sociaux en chiffres Connaître l’actualité des réseaux sociaux c’est bien… et c’est encore mieux quand c’est chiffré ! Ces derniers jours, les informations ont été nombreuses, notamment pour Instagram, Mashable, Foursquare, Apple et Facebook. Certains annoncent une explosion de leur nombre d’utilisateurs, quand d’autres sont (peut-être) sur le point d’être rachetés pour des sommes astronomiques. Retrouvez les derniers chiffres disponibles. Bilan de 10 ans d’interactivité Hier soir j’étais sur le plateau de Canalchat pour une émission dont l’objectif était de faire un bilan de l’interactivité sur ces 10 dernières années (retransmission vidéo disponible ici : Faire le bilan de 10 ans d’interactivité). Il y a eu de nombreuses digressions lors de ce plateau et ça m’a donné envie de faire un petit bilan et surtout de confronter mon ressenti au votre. En 10 ans tout a changé, mais rien n’a changé

Les usages du Web social en fonction de l'âge - Infographie et analyse Le web, sous la poussée des réseaux et médias sociaux, est devenu un web social. Voilà un fait que nul ne saurait contester. Le web social est le lieu virtuel de milliards d'échanges, d'interactions. Les enjeux associés sont considérables: sur le plan sociologique, sur le plan psychologique, sur le plan anthropologique même, sur le plan économique, sur le plan politique, etc. Il n'y a plus un seul compartiment, plus une seule dimension de notre existence qui ne soit affectée par le web social, tout simplement parce que nous sommes de plus en plus nombreux, des milliards, à être des internautes en interaction permanente, en tant qu'individus, ou en tant qu'organisations (entreprises, collectivités, organismes de formation, Etats, associations, etc). Notre relation à l'internet est un fait quasi universel. mais ce qui ne l'est pas, c'est la façon dont nous interagissons sur le web en fonction de notre âge.

Related: